topblog Ivoire blogs

jeudi, 19 février 2009

MANU DIBANGO ATTAQUE MICHAËL JACKSON ET RIHANNA POUR PLAGIAT

Le musicien camerounais Manu Dibango a assigné, ce mardi (17 février 2009), devant le tribunal de Paris les maisons de disque de Michael Jackson et Rihanna qu'il accuse d'avoir plagié l'une de ses chansons. Lorsque l'on évoque Manu Dibango, on ne peut passer à côté de son immense succès Soul Makossa. Michael Jackson, qui s'était emparé de son refrain au début des années 80, avait dû le dédommager pour ce plagiat. En 2009, l'affaire rebondit lorsque le chanteur américain autorise la chanteuse Barbade Rihanna à reprendre le morceau composé par Manu Dibango.

manu_dibango_200.jpg
Le légendaire saxophoniste camerounais Manu Dibango.

Ils avaient fini par trouver un terrain d'entente financier. 23 ans plus tard, Manu Dibango remet ça. Suite à l'accord de Michael Jackson pour que la jeune chanteuse Rihanna, reprenne son titre où se trouve ce fameux sample de Soul Makossa, le célèbre musicien camerounais a assigné mardi en référé les maisons de disques Sony BMG, EMI et Warner, afin que les droits générés par cette chanson en France soient bloqués dans l'attente d'une décision sur le fond.

1972 : Manu Dibango compose l'hymne pour la coupe d'Afrique de football avec en face B Soul Makossa. Dix ans après, Michael Jackson enregistre Thriller, le disque le plus vendu au monde, sur lequel figure Wanna be startin' something avec un extrait du morceau du saxophoniste camerounais sans aucune concertation.

1986 : Manu s'accorde avec Michael pour renoncer à ses droits en échange de deux millions de francs. En revanche, toute autre reprise restera sous contrôle.

Hélas, la chanson, Don't stop the music par Rihanna écoulée à plus de 7 millions d'exemplaires contient l'entêtant « Mama Ko Mamassa, Mamakossa ».

A 75 ans, Dibango réclame aux maisons de disques de ces artistes 500 000 euros et le versement de ses droits d'auteur


Publié le : 17 février 2009
Rubrique : People
Source : RFI

17:01 Écrit par Fernand AGBO DINDE dans Informations diverses | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : manu dibango, barbade rihanna, michael jackson, plagiat, saxophoniste camerounais | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

Commentaires

La question est que peut faire un petit artiste-musicien-compositeur africain face à la GROSSE MACHINE HOLLYWOODIENNE?le rapport de force est inégal.Manu Dibango a pris des avocats qui l'ont ruiné.Un procès contre l'industrie de la MUSIQUE aux ETATS-UNIS est couteux. Il a fait une GROSSE ERREUR en renonçant à ses DROITS d'AUTEURS. A partir de là,il n'avait plus aucun controle sur sa COMPOSITION.Il pouvait aujourd'hui vivre confortablement s'il possedait encore ses droits qui lui aurait assuré à coup sur une belle retraite et un très bon investissement pour l'avenir.Il a préféré à ce moment là empocher les sous de MICHAEL JACKSON en pensant naivement qu'il n'allait plus UTULISER son OEUVRE sans CONSENTEMENT MUTUEL.L'INDUSTRIE du DISQUE est un MILIEU IMPITOYABLE,sans code ni règle.Seuls vendre des DISQUES et PULVERISER des RECORD de VENTES comptent.Le GRAND MANU DIBANGO,saxophoniste camerounais l'aura appris à ses dépens.Il en a voulu à MICHAEL JACKSON jusqu'à sa mort

Écrit par : RitaFlower | mercredi, 14 décembre 2011

YAKO pour lui!

"No pitié in business!", comme dit Koffi Gombo.

Écrit par : Dindé | jeudi, 15 décembre 2011

Les commentaires sont fermés.