topblog Ivoire blogs

dimanche, 22 novembre 2009

GREVES DES ENSEIGNANTS: BLACK-OUT SUR L'ECOLE IVOIRIENNE

LE MINISTRE CISSE BACONGO.jpg

Tout va mal en ce moment pour l’école ivoirienne. Il y a trois (3) semaines, la Coordination nationale des enseignants-chercheurs de l’enseignement supérieur public (CNEC) a entamé une grève, à l’effet d’interpeller les autorités ivoiriennes sur la question de la nouvelle grille indiciaire, revalorisant leur salaire. « Puisque personne ne nous a reçus pour discuter et trouver des solutions à nos problèmes, nous prolongeons la grève de deux (2) semaines à partir du lundi 23 novembre », a déclaré Flavien Traoré, porte-parole de la CNEC.

 

LE MINISTRE BLEU-LAINE.jpg

En début de semaine dernière, huit (8) syndicats de l’Enseignement secondaire général et technique ont déposé la craie pour une période illimitée. Ce, afin de revendiquer leur nouveau salaire. Au cours d’une Assemblée générale qui s’est tenue récemment, le collectif des syndicats de l’Enseignement primaire public est entré dans la danse pour le même motif. Et a décrété une semaine de grève aussi, à compter du lundi 23 novembre. Pour dire vrai, c’est tout le système éducatif ivoirien qui est paralysé, puisque tous les établissements, primaires, secondaires, supérieurs publics, sont fermés. Incompréhension ou mauvaise foi ? La question reste posée. Une chose est sûre, les enseignants ne sont pas prêt à lâcher du lest et sont déterminés à aller jusqu’au bout pour obtenir gain de cause : le paiement de leur nouveau salaire. Ce qui intrigue dans cette histoire, c’est que les élèves qui ont à peine repris le chemin de l’école sont à nouveau contraints de rester à la maison. Le pire est que du côté du gouvernement, aucune réaction n’a été donnée. Troublant, tout de même! Comme si la question de l’éducation ne préoccupait personne. Tous sont concentrés sur des élections reportées.

 

Attention! Des enfants mal formés peuvent devenir les rebelles de demain.

 

Un article de KNRK.

 

Source: ABIDJAN TRIBUNE

Commentaires

bon moi je suis élève je demande pardon au gouvernement pour qu'il paie les profs pour que nous puissions reprendre les cours car nous sommes en classe d'examens et sommes fatigués de ces grèves a n'en point finir par exemple moi qui suis interne on dit on reprend les cours je viens avec ma valise je paie 1500 f le taxi et on me dit il n'y a cours je suis obligé de payer le taxi encore 1500f cela fait 3000f partis cadeau et celles qui quitte abobo, koumassi c'est plus de 5000f qu'elles paient vraiment on n'est exaspérés que Dieu nous vienne en aide et que chacun revienne a de meilleurs sentiments merci.

Écrit par : MANOU | mardi, 01 décembre 2009

pour faite vous cette greve vou mainte notres enfant dans les sirtuation il vont passe leurs examns dans deusx semaine si vous faite ca comme il vont fais os enfant

Écrit par : ouattara mory | dimanche, 06 juin 2010

Les commentaires sont fermés.