topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

mardi, 31 août 2010

REPRESSION DES CYBERCRIMINELS: LE SYNDICAT DES CYBERCAFES DE COTE D'IVOIRE S'ORGANISE

 

EDITH BROU 2.jpg

Samedi 28 août 2010. 16h30. Koumassi Remblais. EPP BAD.

C'était une rencontre qui vue de loin aurait pu paraître assez banale avec une vingtaine de personnes. Mais malgré la modestie du lieu de ce ''meeting'', il était primordiale pour moi d'y participer car il revêt un caractère presque Historique. C'était la réunion extraordinaire du Syndicat National des Exploitants de Cybercafés de Côte d'Ivoire (SYNECCI). Session auquel j'ai pris part avec M. Frédéric Tapé, également membre et administrateur de l'Organisation Akendewa. En effet, Akendewa faisait parti des invités spéciaux au cours de cette rencontre. Des décisions importantes concernant le développement de l'Internet en Côte d'Ivoire et les directives territoriales pour la lutte contre la cybercriminalité y ont été annoncées.

Pour rappel, le SYNECCI existe depuis juillet 2009 avec 750 cybercafés affiliés. En Côte d'Ivoire, c'est en général à partir des cybercafés qu'on s'initie à l'Internet et c'est aussi grâce à ces ''access point'' que s'effectue la plupart des actes de cyberescroquerie.

Les points adoptés furent les suivants:

1. Le SYNECCI en sa réunion extraordinaire du 04 juin 2010 a adopté dans le cadre de l'assainissement des mœurs au sein des cybercafés, un code de bonne conduite pour le client de cybercafé et un code de déontologie de l'exploitant de cybercafé. Par exemple, il est mentionné à l'Article 5 que le client ne devra entreprendre aucun acte d'arnaque de tout genre, de contrefaçon, de pédophilie et de pornographie dans le cybercafé. En ce qui concerne, les exploitants de cybercafés, ils s'engagent à n'autoriser aucune pratique violant la loi de Côte d'Ivoire en matière de NTIC (piraterie, arnaque, contrefaçon, espionnage, etc...). C'est en substance quelques extraits des différents articles des codes de déontologie. Chers clients et clientes de cybercafés, attendez vous donc à voir les présentes déclarations être affichées de manière visible dans tous la plupart des cybercafés, avec l'appui de l'ATCI. La police scientifique prendra part également au déploiement et au respect de ces codes.

2. Adoption de l'utilisation de Cybercafé pro 5 comme logiciel d'exploitation dans les cybercafés en raison de la possibilité d'identification et de la traçabilité des activités des clients. Chaque client aura donc un compte individuel ouvert, dans chaque cybercafé qu'il fréquentera. (et personnellement, j'applaudis cette mesure que je trouve excellente!!)

3. La police scientifique de Côte d'Ivoire et le CI-CERT (Côte d'Ivoire Computer Emergency Response Team ), cellule technique de lutte contre la cybercriminalité sont les partenaires stratégiques du SYNECCI.

4. M.Camara Laciné, représentant de l'ATCI à cette rencontre, a présenté le CI-CERT, plateforme de lutte contre la cybercriminalité composée d'experts en sécurité informatique. C'est une Équipe de réponses aux urgences informatiques. Le siège de ce détachement de l'ATCI se trouve au plateau,, immeuble postel 2001, Abidjan. Le CI-CERT a déjà eu à contribuer à des arrestations. Il a aussi rendu son rapport annuel d'activités, disponible sur son site web: www.cicert.ci.

5- Le CI-CERT a pour objectif principal de sécuriser le cyber-espace national. Par ailleurs, M. Laciné, nous a fait savoir, que le CI-CERT, après avoir effectué un audit de plusieurs sites web ivoiriens, a constaté que la majeure partie était très vulnérable. On compte d'ailleurs les sites web de certaines banques, celui de la présidence de Côte d'Ivoire et des opérateurs de téléphonie mobile.Le CI-CERT a libéré un programme informatique qui se propage, dans le cyber-espace ivoirien, ce qui lui permet, entre autres,  d'identifier à distance tous les cybercafés, disséminés sur le territoire ivoirien. Grâce à cela, les experts de cette cellule ont découvert des cybercafés ''fantômes'' où on leur a tout simplement interdit l'accès lorsqu'ils s'y sont rendus.

6- Le CI-CERT se bat au quotidien, pour enrayer définitivement les actes de cybercriminalités sur le territoire national. Malheureusement, ils sont confrontés au quotidien à la réalité du système, c'est-à-dire le manque de volonté politique et même la passivité de certaines hautes autorités qui protègent certains cyberescrocs. Dernier exemple en date: l'affaire ''Kourouma''. Ce cybercriminel a escroqué plus de 740 millions à un homme d'origine française. Aujourd'hui, ce cyberescroc porte le pseudonyme de ''Momo de Paris'' et est devenu un Opérateur économique ivoirien car il circule en toute liberté, vu qu'il a été relaxé avec l'appui de certaines autorités, juste après été arrêté par la police scientifique. C'est pour dire.....!!!

7- Sachez également que le CI-CERT fait parti des projets de l'IGICI (Initiatives pour la Gouvernance de l'Internet en Côte d'Ivoire). l'IGICI a réalisé le forum sur la Gouvernance de l'Internet,qui s'est tenu en Côte d'Ivoire du 07 au 09 Juillet 2010 à l'espace CRRAE - UMOA en présence de plus de 500 participants et de plusieurs experts . L'IGICI a également en projet, la création d'une monnaie électronique en Côte d'Ivoire. Le CI-CERT qui est parrainé par la Malaysie, devrait bientôt être membre de l'OIC-CERT, la représentation de tous les CERT à l'échelle mondiale. Définition d'un CERT via ce lien.

8- Une campagne Grand Public de lutte contre la cybercriminalité  sera initiée dans les jours à venir sur tout le territoire national (affichage, radio, TV, Site Internet)

9- Un atelier de formation et de mise à niveau des gérants de cybercafés sera supervisé par Aviso, un des fournisseurs d'accès Internet.

10- La police scientifique sera donc l'unité de répression des cybercriminels dans les cybercafés.

Gare à vous donc, les escrocs digitaux!! La lutte a déjà commencé et le ''rouleau compresseur'' va continuer son chemin avec tous les acteurs de l'informatique et du web de Côte d'Ivoire.

Les mots de la fin furent prononcés par la direction du SYNECCI, le chargé de communication, M. Frédéric Lela, le Secrétaire Général et le Secrétaire Général Adjoint, M. Bamba Inza. Ils ont tenu à remercier les représentants de l'organisation Akendewa pour leur participation à cette réunion extraordinaire. Selon eux, c'est grâce à cette organisation web que le Syndicat des Cybercafés (SYNECCI) a pu enfin sortir de l'ombre et mieux se faire connaître des populations. Akendewa, par la voix de ses représentants que nous étions s'est donc engagée à soutenir toutes les actions de lutte contre la cybercriminalité qui seront incessamment initiées par le SYNECCI, le CI-CERT et l'ATCI.

Internautes de Côte d'Ivoire et de la diaspora, lecteurs et lectrices du blog ''l'Actu Web d'Edith'', restez donc à l'écoute pour suivre dans les jours à venir, le déploiement de toutes ces actions.

 

Source: L'ACTU WEB D'EDITH

Commentaires

Bonne initiative.

J'ai fait la connaissance de Bamba Inza du SYNECCI et j'aurais apprécié participé à cet événement.

Merci.

M. K P

Écrit par : Adams K P | dimanche, 05 septembre 2010

Vous etes maudits ohhhhhhhhhhhhhh c'est votre argent ou votre problème allez nous faire chier les babouins je vous maudits au Non de mon Feticheur

Écrit par : merde | vendredi, 19 novembre 2010

jai ete victime l annee derniere d arnaque d un ivoirien age 25ans il se faisait passer pour un riche francais habitant a agen dans le 47 en france se faisant apeler jean luc olivier il m envoyer des fleurs magnifique des super cados pour mes enfants pendant un mois apres il me dit quil faut quil parte a abidjan pendant 2 semaines et une fois las bas il dit cet fait agresser et a plus de papier ni d argent et que si je lui envoie rien ne poura plus rentrer en france jai donc envoyer par un mandat 800euros ce qui representer les economis de mes parents car moi meme je suis au chomage seule avec 2 enfants.cela a ete tres dure pour moi et ma famille et jaimerais qu une chose retrouver l argent de mes parents

Écrit par : gerard | vendredi, 18 février 2011

bonjour suite à une grosse arnaque amoureus je voudrait porter plainte contre une sertaine rosa souchon ou encor umbrella ornélla dont je comunique depuis prait d'un ans qui ma derober la somme de 27 milles euro
et au une sertaine nélly bertourde qui elle ce fait passer pour la police interpol de côte divoire et qui me réclame sent arret de largent et qui ma derober elle aussi la somme de 30milles euro
mai je ne c'est ou porter plinte une à derja été derposer en france mai jorait voulue le fer via internet en côte divoire

Écrit par : drapier | vendredi, 25 février 2011

Cher DRAPIER,

Pour porter plainte en Côte d'Ivoire contre ces arnaqueurs, veuillez bien écrire au CICERT, qui est la réponse d'urgence de notre pays à la criminalité informatique et à la cyber-escroquerie (en leur donnant tous les détails relatifs au délit dont vous avez été victime et votre numéro de téléphone, de sorte qu'ils puissent vous joindre et s'entretenir avec vous de vive voix):

info@cicert.ci

Bien à vous!

Écrit par : Dindé | samedi, 26 février 2011

veuillez enqueter sur ces personnes ayant ces mails; fat001@live.fr et tel; 0022567055386 et 0022567183751. MERCI.

Écrit par : valette | vendredi, 27 mai 2011

veuillez enqueter sur ces personnes ayant ces mails; fat001@live.fr et tel; 0022567055386 et 0022567183751. MERCI.

Écrit par : valette | vendredi, 27 mai 2011

pour me joindre ;faites le par mail svp

Écrit par : valette | vendredi, 27 mai 2011

Bonjour,
contente de savoir que des mesures sont prises pour nous proteger des arnaques. Savez-vous ou je dois porter plainte pour de l'arnaque en Malaysie (un email) je suis en Australie
Merci d'avance
Laeticia

Écrit par : laeti | vendredi, 20 janvier 2012

LAETICIA,

Pour ce qui concerne toute arnaque commise depuis la Côte d'Ivoire, vous plaindre à cette adresse mail:

info@cicert.ci

C'est le centre ivoirien de réponse informatique d'urgence à la cybercriminalité.

Écrit par : Dindé | vendredi, 20 janvier 2012

merci pour l'info, mais pour la Malaisie avez vous une adresse pour se plaindre ?
Cordialement
Laeticia

Écrit par : laeti | vendredi, 20 janvier 2012

16/01/2013 04:48
_ATTENTION ARNAQUEUSE DU MALI,sans doute un malien ou

une malienne,se fait passer pour une maman française blanche avec

photo avec une petite fille blanche elle aussi de bas âge cheveux

blonds bouclés visage souriant,la soi-disante maman,elle cheveux

châtains longs lisse,allure mince selon la photo,elle demande

150Euros pour la faire revenir en France,elle et sa petite,elle sévit sur

tous les sites tchats gratuits de rencontres et MSN,voici son adresse

mail:"justeamour57@live.fr"
_Nom: BAUP
Prénom: MARYSE
Pays:COTE DIVOIRE_Abidjan(sans doute)
CODE POSTAL :00225

Écrit par : undermyhood | mercredi, 16 janvier 2013

Écrire un commentaire