topblog Ivoire blogs

mardi, 19 octobre 2010

LES DONNEURS DE LEÇON A L'EPREUVE DE LA REALITE ET DE LA VERITE

 

NICOLAS SARKOZY GUIGNOL.jpg


Il y a de cela quelques années, la Côte d'Ivoire en pleine guerre était traitée de « xénophobe » et de « fasciste » parce qu'en démêlées avec les étrangers vivant sur son sol, dont certains ont été des acteurs de première ligne de la crise ivoirienne. Et ceux qui tenaient de tels propos contre notre pays, ce sont les ténors de l'exécutif français d'alors, parrainés par un déprimant Jacques CHIRAC. Appuyés en cela par des chefs d'états africains aux conceptions panafricanistes qui laissent à désirer.

Parmi ceux-ci, il faut citer le Président sénégalais, Abdoulaye WADE qui en son temps avait dit à peu près ceci : « A l'heure où je vous parle, des étrangers sont traités en Côte d'Ivoire comme dans aucun pays au monde ». Tout naturellement, sans tenir aucun compte du contexte et des circonstances particulières qui accablaient notre pays.

Comme DIEU sait bien faire les choses, voici aujourd'hui la France au pied du mur, avec la honteuse affaire de l'expulsion des Roms, citoyens itinérants roumains, vivant dans des camps précaires en Hexagone, vidés comme des malpropres. Une affaire qui lui a valu d'avoir échappé, aujourd'hui, à une procédure d'infraction contre les lois européennes en la matière.

Pour bien faire, l'Allemagne, à travers la Chancelière Angela MERKEL, se mêle à la danse et intime l'ordre à ses émigrés d'intégrer le modèle allemand ou « de débarrasser le plancher ». Voici l'Europe en train de reconsidérer ses premières convictions vis-à-vis des étrangers, droit qu'elle nous avait royalement dénié pendant la crise de 2002, nous qui comptons plus de 26% d'étrangers sur notre sol. Cas unique au monde.

Mieux, on n'entend curieusement plus le Président Abdoulaye WADE, qui aurait dû casser la baraque (tant il y a matière) et qui, du reste, se livre à des dérives népotistes sans nom dans son pays, œuvrant d'une façon scandaleuse à imposer son fils comme son successeur à la tête de l'état sénégalais. Vous l'avez devinez, on se croirait dans une monarchie.

Voici donc que les donneurs de leçons ne font guère mieux, à l'épreuve de la réalité et de la vérité ! Comme dit l'adage : « C'est au pied du mur qu'on voit le vrai maçon ». Et les donneurs de leçons ont échoué. Lamentablement. Nous osons espérer que prochainement, ils ne s'aviseront plus de ruer dans les brancards et s'empresser de charger la Côte d'Ivoire, et souhaitons qu'ils « tourneront sept fois la langue dans la bouche » avant de clouer quiconque au pilori. Au demeurant, nous sommes en pleine campagne électorale présidentielle. Nous les prions de se tenir bien à l'écart de notre chemin et de nous laisser assumer nos responsabilités face à l'histoire et face à la destinée de notre nation.

En attendant la proclamation des résultats du scrutin du 31 octobre en Côte d'Ivoire, nous souhaitons aux donneurs de leçons de sortir intacts de l'écheveau de la fronde sociale française contre la loi de retraite à 62 ans, qui paralyse en ce moment leur pays.

Que chacun s'occupe de ses oignons et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes !

 

DINDE Fernand AGBO

Commentaires

Bravo, Ferdinand ! Je suis même surpris du silence des blogueurs ivoiriens sur cette imbécillité de la France, des pays africains et des Ivoiriens qui avaient à l'époque craché sur la Côte d'Ivoire et qui ont aujourd'hui l'occasion de réfléchir par ce qui se passe en France. Le fait que celle-ci se trouve dans une situation semblable à la Côte d'ivoire de 2002 est étonnante ; elle, la France, pays riche qui pourrait se montrer plus généreuse que la Côte d'ivoire.

Ceux que je plains, ce sont les Ivoiriens prêts à se lier avec l'étranger pour incendier leur pays. Je déteste aussi les pays Africains toujours prêts à suivre la France pour enfoncer leur voisin. Bravo d'avoir pensé à faire un billet sur le sujet.

Écrit par : St-Ralph | mercredi, 20 octobre 2010

Merci, cher frère ST-RALPH! Très, très honoré!

Écrit par : Dindé | jeudi, 21 octobre 2010

Très d'accord avec l'analyse de St-Ralph. Merci à toi cher frère Dindé de continuer d'illuminer la blogosphère ivoirienne avec tes analyses très pointues. Tu peux compter sur des soutiens sûrs pour effectuer des "tirs groupés" sur ces Donneurs de leçons.

Écrit par : IEP Touré | mardi, 26 octobre 2010

Merci pour la solidarité, mon cher IEP TOURE! C'est tout à fait réciproque.

God bless!

Écrit par : Dindé | mardi, 26 octobre 2010

A NOUS TOUS !!!
NE NOUS LAISSONS PLUS PIEGER PAR LES MOTS
NOUS AVONS ETE SUCCESSIVEMENT TRAITES DE :
-« SAUVAGES »
-« PAIENS »
-« COLONISES »
-« SOUS-DEVELOPPES »
Et aujourd’hui
-« DE NON DEMOCRATES »
Ca SUFFIT !!!
ASSUMONS-NOUS
ET LANSSONS LE MOT DE CAMBRONNE A CEUX
QUI VEULENT NOUS DONNER DES LECONS ET AUX VICIEUX QUI , HYPOCRITEMENT , RENDENT HOMMAGE A LA VERTU
=============================
Gabgo sauve l'honneur des Africans!!!

Écrit par : ratefy | mardi, 07 décembre 2010

Les commentaires sont fermés.