topblog Ivoire blogs

lundi, 15 novembre 2010

EMILE CONSTANT BOMBET S'ADRESSE AUX MILITANTS DU PDCI-RDA ET LES APPELLE A VOTER GBAGBO

EMILE CONSTANT BOMBET.jpg

COMMUNIQUE DE PRESSE DES PARTISANS DE M. EMILE CONSTANT BOMBET, VICE-PRÉSIDENT DU PDCI-RDA


Samedi, le 13 Novembre 2010


Monsieur le Président du PDCI-RDA,

Chers Militantes et Militants,

Mesdames et Messieurs les Parlementaires,

Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,


Il est des moments de l'histoire où le sort hésite entre le meilleur et le pire.

Des moments où tous les efforts accomplis peuvent être perdus ou, au contraire, tous les efforts accomplis peuvent déboucher sur des progrès durables. Nous sommes aujourd'hui dans l'un de ces moments.

C'est vrai pour l'action du PDCI-RDA dans cet arc de crise qui va dans notre pays du Nord au Sud et de l'Ouest à l'Est, en passant par les cercles politiques et militaires.

C'est vrai pour la Côte d'Ivoire, où l'accord de OUAGADOUGOU et les décisions prises face à l'arc de crise ont ouvert des perspectives qui restent à développer pour faire de l'union un acteur de survie de notre pays.

C'est vrai pour certains barons et jeunes loups du PDCI-RDA qui cherchent à retrouver le chemin du pouvoir au sommet de l'ETAT, alors que notre Parti n'est pas arrivé à convaincre la majorité des ivoiriens sur notre projet de société dont la volonté est de poursuivre des réformes nécessaires et indispensables au développement de notre Nation.

A la grande table où se prennent les décisions, de nouvelles classes politiques ont rejoint les anciennes classes connues. A juste titre, ces nouvelles classes politiques réclament la reconnaissance de leurs droits. Le PDCI-RDA les soutient mais le PDCI-RDA leur dit qu'il faut aussi accepter qu'avec ces droits viennent des devoirs, des responsabilités à assumer. Et il faut que ces nouvelles classes politiques au sein de notre parti comme les anciennes reconnaissent que leur réussite éclatante dans le PDCI-RDA leur impose de dépasser la stricte défense des intérêts égoïstes pour apporter leur contribution à la solution des problèmes dans notre pays.

Dans ce moment de l'histoire où le sort hésite, pour faire pencher la balance du bon côté, la Côte d'Ivoire a besoin de volonté et d'unité pour la tirer des griffes des forces du mal. Si notre patriotisme est hésitant, si au PDCI-RDA, nous ne parvenons pas à nous entendre sur les objectifs à atteindre entre la base et la tête, c'est parce que la tête n'écoute pas toujours la base. Si nous ne sommes pas capables au PDCI-RDA de jouer pour la Côte d'Ivoire, collectivement face au mal d'hier alors rien ne sera possible et nous aurons failli à notre devoir c'est à dire le choix de la démocratie contre le choix des hommes en armes dans les zones Centre Nord et Ouest.

Dans ce moment, où le sort hésite, la Côte d'Ivoire libre a besoin de chacun d'entre nous et en tant que Ministre d'HOUPHOUET, je rejoins donc le camp de la Majorité Présidentielle avec tous ceux qui ont une conviction au PDCI-RDA. J'affirme donc ma vision du PDCI-RDA et ma détermination en appelant les Militantes et Militants du PDCI-RDA à se rassembler et à se mobiliser autour de Laurent Gbagbo, le candidat de la liberté politique.

Mesdames et Messieurs, Militantes et Militants du PDCI-RDA,

La lutte contre le mal qui ronge notre pays demeure une priorité absolument majeure.

Je compte sur vous et chacun d'entre nous à porter ce message pour que le PDCI-RDA reste fidèle à son passé pour continuer à mieux apporter des idées nouvelles pour notre Nation. Il nous revient donc au PDCI-RDA de sortir le pays du train-train qui le mine depuis 1999.

Je vous remercie et que Dieu bénisse notre pays,


Fait à Abidjan, le 13 Novembre 2010

Le Ministre EMILE CONSTANT BOMBET et ses Partisans

 

Source: Le blog d'Emile Constant Bombet

Commentaires

Bonjour Doyen Bombé Émile et merci pour cette adresse et appel fait aux ivoiriens. Nous ne sommes pas surpris par cette réaction du citoyen que que vous êtes, lequel citoyen vient de marquer son désengagement avec ceux qui veulent brader notre souveraineté. Ce qui est marquant dans votre déclaration est que vous refusez de cautionner la prise du pouvoir d'État coût que coût par tous les moyens au péril de vies humaines. Soutenir Ouattara Alassane, car de lui qu'il s'agit, c'est refuser de voir la Côte d'Ivoire retrouver sa quiétude et reprendre son développement stoppé par l'incurie et la barbarie de ceux qui ne connaissent pas la valeur de la vie humaine.

Écrit par : N'DRI Kwame Benjamin | lundi, 15 novembre 2010

There is a great man...

J'ai vraiment de l'admiration pour vous Mr. Bombet. Le PDCI a vraiment besoin d'une profonde reflexion et de repenser entierement sa strategie de gestiond e la chose publique.
Je suis plutot PDCI que FPI cependant face a la aprticularite de la situation de la Cote d'Ivoire je pense que Gbagbo est le mieux place.
La presidentielle est le choix d'un homme pour un destion ... non un choix de vengence.

Vive la Cote d'Ivoire

Écrit par : Charles-Hector Yao-Kouame | lundi, 15 novembre 2010

La presidentielle est le choix d'un homme pour un destin ... non un choix de vengence.

J'aime vraiment cette citation. Merci à Charles-Hector. Par la même voie, je profite pour saluer M.BOMBET pour sa sagesse.

Comment peut-on soutenir celui là même qui a organisé la mort de nos parents au centre, à l'ouest et même au nord ?

Moi je dirais, pour se venger il faudra déjà vivre. La prise du pouvoir est tournante, alors le PDCI-RDA pourra après les cinq années prochaines se représenter avec à sa tête une nouvelle intelligence.

Soutenir Dramane, c'est dire aux ivoiriens que pour faire accepter sa vision, il est possible prendre les armes pour arriver à sa fin, même si cette vision est en dehors de nos lois. Les ivoiriens doivent dire non à Ouattara qui a été fait candidat sous la pression des armes.

Ce n'est pas parce qu'on n'aime pas notre frère qu'on va léguer notre héritage à un étranger. Si le PDCI-RDA ouvre bien les yeux, il compredra que sa place a plutôt été volée par le RDR avec les chiffres non vérifiés du nord. Une zone de guerre ne peut pas avoir plus de population qu'à son état initial; d'autant plus qu'il y a forcément eu des morts, il y a aussi eu des fuites (déplacements). Certains de nos parents vivant dans ces zones ont dû quitter les lieux pour échapper à un éventuel danger. Alors les chiffres doivent plutôt être divisés par deux au moins, mais là on constate que les chiffres sont multipliés par cinq.

Chers ivoiriens, on pourra continuer nos querelles internes après, mais pas question de confier notre pays à l'étranger.

Merci pour votre prise de conscience et encore merci à Monsieur Emile BOMBET.

Vive la Côte d'Ivoire et que Dieu vous bénisse.

Écrit par : Jean-Charles Kouassi | lundi, 15 novembre 2010

Monsieur,
Nous n'allons pas encore continuer à vivre dans l'informel avec Laurent Gbagbo. Même si nous n'aimerons pas M. Ouattara, je pense que nous devont avant tout penser à la Côte d'Ivoire, à l'avenir de nos enfants ...

M. Gbagbo nous a maintenant montré après 10 ans qu'il est était incapable de gérer un pays. Mais plutôt capable d'enrichir un cercle d'amis..

La Côte d'Ivoire semble aujour'dui à la risée de pays en voie de développement.
SVP arrêtez cet égard égoiste, haineux et soyez plus raisonnable et objectif.
Fait un tableau ADO#GBAGBO : quels sont les avantages et inconvénients pour la Côte d'Ivoire.
Sincèrement il n'y a pas match à tous les niveaux.....

GBAGBO il semble mieux à l'opposition. Personnellement, je l'appreciais beaucoup à l'époque . Mais la gestion d'un état c'est autre chose..

Écrit par : TIEM Kalandja Junior | lundi, 15 novembre 2010

TIEM Tu écris cela parce que tu n'as pas vécu ce que la cote d'ivoire a vécu dépuis l'arrivée de ADO en côte d'Ivoire. On a vraiment souffert, et on a une occasion devant le monde entier de nous liberer et vous voulez qu'on soit séduit par quoi 3 ans de pouvoir de premier ministre ou on a voulu tuer les opposant en 92, ou on a massacrer les étudiants ou on frapper des jounalistes, ou le social à foutu le camp dans l'état face aux privatisation, etcc..
Ou bien tu nous parles de l'opposition d'ADO qui s'est soldé par le coup d'état, ou on nous a blagué pour le boycott actif, ou on a eu la guerre en 2002. De quoi veut-tu qu'on se rappelle. Il se croit malin, tu nous mords et tu joue les yeux doux ....??

Écrit par : KOUADIO YAO | lundi, 15 novembre 2010

Monsieur BOMBET,
Vous au moins, vous avez de la suite dans les idées!
Sous le mandat de M. BEDIE, vous vous êtes farouchement opposé à M. OUATTARA Alassane. Aujourd'hui, vous ne vous reniez pas et restez digne dans cette prise de position.
C'est cela qui caractérise un homme d'Etat, un vrai.
Croyez moi, les Ivoiriens sauront s'en souvenir...

Écrit par : Kouassi Yao Cesar | mardi, 16 novembre 2010

bof toi bombet tu es fini rdv le 28 au soir. il ya des signes ki n trompe pas ado sera president de la republique de cote d ivoire avec ou sans ta caution , tu ne represente plus rien ds c pays tu es comme une loque humaine ton tps es passé de 1990 en 1999 celui d koudou 2000 /2010 maintenant celui de bravetche 2010/2020 ,essaye detre un elu ds ton campement dabord

Écrit par : koudou | mardi, 16 novembre 2010

Mr Kouassi ne revez pas.

C'est a vous d'etre lucide;ADO ne sera pas Pésident;que vous le

vouliez ou pas.Reveillez-vous.

J'ai l'impression que des gens comme vous font semblant de fermer les

yeux sur tout ce qui s'est passé.Vous meme savez que ADO ne peut

etre élu et vous vous blaguez.RDV le 28 au soir.

Écrit par : djibril | mardi, 16 novembre 2010

Je remercie le doyen Bombet pour le courage et la lucidité qui caractérisent cette prise de position par rapport à l'aventure dans laquelle Bedié veut entrainer le pdci et qui fait courir un tres grand risque à la Cote d'Ivoire toute entière. J'invite les ivoiriens à ouvrir les yeux pour empecher ce sanguinaire abonné aux coups d'Etat de parachever la sale besogne qu'il a commencé depuis le 07 decembre 1993: coup de force manqué contre la constitution et Bedié;coup d'Etat de decembre 1999;tentative de renversement de la 2e Republique; forcing pour etre candidat;tripatouillage de l'electorat au nord de la Cote d'Ivoire;prise en otage de Bedie. Vigilance chers ELECTEURS et merci au ministre Bombet.

Écrit par : BOUKARI KOUADIO | mardi, 16 novembre 2010

Je salue ici et maintenant l'esprit patriotique du grand frère BOMBET. Quand bédié a demandé aux militants du PDCI de soutenir alassane, je me suis posée la question de savoir où sont les BOMBET et autres. Je suis ravie de lire ce communiqué et j'avoue que les vrais Ivoiriens ont compris le sens de ce message et que le 28 novembre sera un grand jour pour tous. Qu'il y ait un sursaut national comme ce qui s'est passé en France quand Chirac s'est retrouvé au 2è tour avec Le Pen. Ivoiriens mes frères, où que vous soyez, levez vous pour aller voter le dimanche 28 novembre pour barrer définitivement la route à l'imposteur. Que DIEU nous bénisse et bénisse notre beau PAYS.

Écrit par : Marly | mardi, 16 novembre 2010

Bonjour doyen Bombet, et grand Merci, merci pour cette prise de position courageuse, merci pour cette lucidité.
Ce que la Côte d'Ivoire vit aujourd'hui, ce moment historique, de nombreuses nations de par le monde l'ont déjà vécu. De nombreuses nations ont été confrontées à un moment donné de leur histoire à ce dilemme. Et chaque fois, le choix a été le même. Faut-il tendre la main au frère ennemi, détesté car ne représentant pas nos valeurs, et ce faisant, mettre en avant l’intérêt supérieur de la nation qui par cet acte même verrait le jour; Ou au contraire, céder au chants des sirènes et des propositions alléchantes qui caractérisent en général les forces étrangères et poussé par l’orgueil ,le ressentiment et l’incapacité de prendre de la hauteur, faire payer au frère ennemi sa différence en s’alliant à ceux représentant les groupes d’intérêt étranger. Le choix qui sera fait sera déterminant pour la naissance de la nation en gestation. Le peuple Chinois a connu ce moment pendant l'invasion nippone, la jeune nation américaine dans sa lutte pour l'indépendance...les exemples sont légions.
A ces moments-là, les jeunes nations ont besoin d’hommes et de femmes comme vous, courageux et lucides, qui peuvent voir et penser au-delà des clivages politiques, idéologiques et ethniques. Il est aujourd’hui évident qu’ADO porte sur ses épaules trop d’intérêts étrangers (France et autres pays de la sous région) qu’il s’attellera à satisfaire avant de penser aux intérêts de la CI notre pays. Ces choix de gestion économique au moment où il était 1er Ministre l’ont démontré, son implication personnelle dans les différentes crises qui ont endeuillé le pays depuis 1999 le prouve et son attitude actuelle continue de nous en convaincre. Les éléments d’extranéité le caractérisant expliquent sans doute son penchant naturel à promouvoir les intérêts étrangers au détriment de ceux du peuple ivoirien.
Merci, doyen Bombet d’aider les Ivoiriens par votre prise de position à faire leur choix en connaissance de cause et ainsi, penser à l’ avenir de leurs enfan

Écrit par : Bamba Bakary Junior | mardi, 16 novembre 2010

Maintenant, les vrais ivoirien sont entrain de sortir de leur cachette. M Bombet merci cet acte de patriotisme les ivoirien te reconnaissent comme tu l'a toujours démontrer le contraire m'aurait étonné. encore merci; il est l'heure maintenant que tu le prouve sur le terrain.

Écrit par : gbeuli | mardi, 16 novembre 2010

je dis grand merci au grand frère Bombet ,aujourd'hui, un ivoirien digne de ce nom ne peut pas ne pas voter pour L.G .Dieu a dit au PDCI :"quitte dans la querelle qui n'est pas la sienne" et laisse ce type aux ivoiriens pour régler son compte.

Écrit par : oua bernard | mardi, 16 novembre 2010

Je lis les commentaires des uns et des autres et personnellement ca me fait marrer votre petite guéguerre entre Gbagbo et ADO. Vous aviez le choix au premier tour de vraiment prendre votre destin en main en tant qu'ivoiriens, mais vous avez plutot choisi d'avoir au 2eme tour les deux plus mauvaises personnes pour l'avenir de la Cote d'Ivoire. Gbagbo qui nous a étalé toutes ses lacunes et sa médiocrité en matiere de gestion en 10 ans et ADO avec toutes les casseroles qu'ils trainent ne sont pas les personnes qu'il faut a la CIV. C'est au premier tour que vous auriez du opter pour une vraie rupture avec cette vieille classe politique qui ne fait qu'enfoncer la CIV. Vous avez choisi entre la peste et le choléra pour le second et bien, le 28 novembre, vous irez décider comment vous voulez mourir.

Écrit par : Generation Consciente | mardi, 16 novembre 2010

je suis triste pour mon pays quand je lis toutes ces reflexions qui ne sont basées que sur des reflexes partisans et tribaux. Prenons de la hauteur et sortons du tribalisme.

Écrit par : GRAH Ange | mardi, 16 novembre 2010

Ce communique n'est pas de Bombet. Le ministre Bombet est membre du Conseil polique charge' de la campagne pour la victoire d'ADO au second tour. Son nom ne peut pas y figurer sans son accord. Il ne peut pas donner son accord et appeler a voter Gbagbo moins de 4 jours plus tard. Le FPI est desempare' et ne sait plus quoi inventer. Ce commnunique' est un faux

Écrit par : Koffi K. | mardi, 16 novembre 2010

Merci chers amis pour votre contribution pour le message de Bombet Certains Ivoiriens n'ont pas encore compris que gbagbo n'a dirigé ce pays que pendant 2 ans , les hommes d'état qui ont teni face à la pression des grandes puissances en Afrique sont rares et je pense que gbagbo en est un. Bombet a raison cet homme nous pouvons lui faire confiance ADO se reclame du NORD et de la communauté musulmann mais gbagbo lui parle du peuple de CI, quel programme ADO t-il pour les chrétiens ? Gbagbo est celui qui s'est mieux investi dans l'organisations des pelerinages à la mecque ,nous savons tous que le RHDP est crée sous l'impulsion de la France ,Alors rangeons nous comme une seule personne derriere le message de Bombet pour sauver notre nation.
A VOUS AMIS PATRIOTES

Écrit par : alvers | mardi, 16 novembre 2010

Vous racontez n'importe quoi bombet est mon père et il a écrit ce discour devant moi .

Écrit par : bombet hervé | mercredi, 17 novembre 2010

Je salue la clairvoyance de M. Emile Constant Bombet. Il était déjà aux côtés du Président Laurent Gbagbo en visite d'Etat dans l'Agneby. Tous les fils et filles de notre Patrie savent se resserrer les coudes!!!! Cependant, je relève que M. Emile Constant Bombet est sur la liste de la directionale de campagne de Frater Dramane Allassane Ouattara. C'est un détail que je n'ai pas encore compris. Si Hervé Bombet ou quelqu'un d'autre pouvait lever ce voile qui m'empêche d'applaudir des deux mains le courage politique décrit et salué comme tel par toute la gauche significative.

Le jour se leve toujours
Lette naa Lette

Écrit par : Lette naa Lette | mercredi, 17 novembre 2010

SVP rélevons le niveau du débat. Jamais, je n'ai cru Gbagbo incapable de diriger la Côte d'Ivoire dont il connait parfaitement l'histoire politique, économique et culturel. On peut admettre que le désordre règne en maître dans les zones CNO parceque depourvues de lois. Mais pas dans la zone gouvernementale où la loi est sensée avoir un sens. Pour le FPI, pourquoi dépenser assez de temps et d'énergie à parler de Ouattara alors qu'il y a un bilan à défendre et même un programme à promouvoir? Déchets toxiques, placements d'argent, gestion de la filière café cacao, la FESCI, concours d'entrée à la fonction publique, barrages et racket ont semble-t-il profondement terni l'image de Gbagbo et celle de la réfondation.Mais à côté, le maintien du salaire des fonctionnaires, la Maison des Députés, le prolongement de l'autoroute sont à l'actif de Gbagbo. Pour le temps de la campagne, La Majorité Présidentiele doit s'atteler à convaincre les ivoiriens sur la capacité de Gbagbo à diriger le pays que de perdre du temps à faire la publicité d'ADO qui en matière de communication politique a pris une avance sérieuse sur Gbagbo.

Écrit par : Kouassi Samuel | mercredi, 17 novembre 2010

SVP rélevons le niveau du débat. Jamais, je n'ai cru Gbagbo incapable de diriger la Côte d'Ivoire dont il connait parfaitement l'histoire politique, économique et culturel. On peut admettre que le désordre règne en maître dans les zones CNO parceque depourvues de lois. Mais pas dans la zone gouvernementale où la loi est sensée avoir un sens. Pour le FPI, pourquoi dépenser assez de temps et d'énergie à parler de Ouattara alors qu'il y a un bilan à défendre et même un programme à promouvoir? Déchets toxiques, placements d'argent, gestion de la filière café cacao, la FESCI, concours d'entrée à la fonction publique, barrages et racket ont semble-t-il profondement terni l'image de Gbagbo et celle de la réfondation.Mais à côté, le maintien du salaire des fonctionnaires, la Maison des Députés, le prolongement de l'autoroute sont à l'actif de Gbagbo. Pour le temps de la campagne, La Majorité Présidentiele doit s'atteler à convaincre les ivoiriens sur la capacité de Gbagbo à diriger le pays que de perdre du temps à faire la publicité d'ADO qui en matière de communication politique a pris une avance sérieuse sur Gbagbo.

Écrit par : Kouassi Samuel | mercredi, 17 novembre 2010

Je crois qu'il faut avoir la tête sur les épaules. Le RHDP, ça n'a pas véritablement de sens. J'aurai pu comprendre l'appel de Bédié s'il avait eut le courage de nous expliquer son acharnement sur ADO tout le temps de son mandat.

Je relève simplement qu'il se fout des ivoiriens et pour cela, son dauphin ne mérite pas de gouverner la Côte d'Ivoire.

Juste pour la candidature d'Allassane, la Côte d'Ivoire a connue trop de problème en commençant par le départ de Bédié lui même quelques temps après cette belle phrase d'ADO, "Je frapperai ce pouvoir et je rendrai ce pays ingouvernable".

Pour la Côte d'Ivoire, ADO, ce n'est pas la peine n'en déplaise à ses lèches bottes.

Écrit par : SACKO ELODIE | mercredi, 17 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.