topblog Ivoire blogs

jeudi, 16 décembre 2010

QUE VALENT LES SANCTIONS DE L'UNION EUROPEENNE ?

LOGO UNION EUROPEENNE.jpg

Les sanctions de l'Union Européenne poussent à plusieurs interrogations dont les principales pourraient être les suivantes : pour qui se prend cette organisation pour distribuer, comme ça, des sanctions, à l'emporte-pièce, à des citoyens d'un pays indépendant depuis 1960 ? Qu'est-ce qui l'autorise à sanctionner les gens ? D'où tire-t-elle sa légitimité ?...

Et puis, franchement, avant d'être sanctionné, le bon sens demande qu'un être humain, si tant est qu'il est considéré comme tel, doit pouvoir avoir l'opportunité de répondre, devant un tribunal, des actes que l'on lui reproche, car selon la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen, en son article 9, « Tout homme est présumé innocent jusqu'à ce qu'il ait été déclaré coupable », bien entendu devant les tribunaux...

Les sanctions de l'Union Européenne montrent combien on se fout royalement de nous les Africains. Et, bêtes que nous sommes, nous les Africains, nous applaudissons et claironnons fièrement ces « décisions » qui n'ont pas d'autre objet que de nous infantiliser, de nous instrumentaliser, de nous déshumaniser, comme à l'époque coloniale, cette époque glorieuse où l'on avait droit de vie et de mort sur ses « sujets ». A la seule différence que, ici, ce n'est plus la France seule, mais une « Union » regroupant plusieurs pays coloniaux d'hier. Ne sont-ce pas là le comble du complot contre l'Afrique et la preuve évidente de la pérennisation de la colonisation ?

Alors, je pose la question suivante : Quand est-ce que, nous les Africains, nous allons nous réveiller et apprécier à sa juste valeur ce genre de méprise ?

Par ailleurs, on pourrait légitimement se demander ce que valent ces sanctions pour les sanctionnés en question ?

Je réponds tout net : ces sanctions sont nulles et sans effet, quand on sait que les personnes concernées ne vivent pas en Europe, n'utilisent pas les services européens pour leurs besoins quotidiens et vitaux. Il faut le savoir.

De ce fait, les Africains qui considèrent et épinglent ces décisions et s'en enorgueillissent, font tout simplement preuve d'une naïveté déconcertante et d'une crédulité sans égal. Ces Africains-là oublient ou feignent d'ignorer que l'Union Européenne les utilise simplement comme des paillassons pour entrer chez nous et faire ce qu'elle veut sur nous et de nous. Ces individus sont des suppôts pour perpétuer la domination occidentale et l'esclavage permanent des Noirs, tel qu'édicté par le « Code noir » promulgué par Louis XIV en 1685. Le pire est que ces Africains-là ont vendu leurs âmes au diable, et sont prêts à tout et à n'importe quoi pour plaire à leurs maîtres, prêts à utiliser des rebellions et des mensonges, prêts à violer les lois de leurs pays, prêts à tuer leurs compatriotes..., juste pour avoir le sentiment d'être « quelqu'un » et pour obtenir des positions et des gains éphémères qui les rabaissent plutôt que de les élever. Ces Africains-là sont les vrais bourreaux des Africains et de l'Afrique. C'est la honte. En tout cas, j'ai mal, simplement mal.

 

Léandre Sahiri, Docteur ès Lettres, Professeur,  Ecrivain.

Commentaires

Honte à eux!!!
C’est assez, ces sanctions de l’UE! Parce qu’un chef d’Etat qui réclame à ce qu’on le respecte, lui et son peuple, refuse de faire la courbette devant un des leurs, on brandit les menaces de sanctions. Qu’elle honte. C’est plutôt minable! Qu’ils cessent de piller nos sous-sols, et de spolier nos richesses, ils verront que l’Afrique n’aura même pas besoin d’eux pour vivre. Mais au fait, est-ce une malédiction si on est riche de son sous-sol? Est-ce la faute aux pays africains si ils sont riches en matères premières?
Qu’arrivera-t-il si le Président Gbagbo et ses proches ne voyagent pas dans l’espace shingen? Qu’arrivera-t-il si la Côte d’Ivoire leur rendait la monnaie en refusant la visa aux ressortissants des pays membres de l’UE? En clair, et si la Côte d'Ivoire rompait les relations diplomatiques avec tous pays qui s'ingèrent dans ses affaires? C’est de l’utopie me dira-t-on, mais à ce stade des choses, je pari que nombreux sont les ivoiriens qui consentirons à faire de tels sacrifices, comme ils ont si fièrement fait dans le passé, quelques soit les conséquences d’une telle décision. Ils ont déjà affronté aux mains nus les chars meurtrières de la France Chiraquienne! Et le gel des avoirs? Quand la Guinée et même le Rwanda avaient coupés avec la France, le ciel n’était pas tombé sur eux, Ils ont survécu au contraire malgré les coups bas et les sabotages de tous genres. L’esprit du nationalisme et le sentiment du patriotisme feront triompher de toutes ces menaces. Je connais ce peuple a la grandeur d’esprit parce je partage leur quotidien depuis vingt-cinq ans.
Que le Président Gbagbo ne voyage pas en Europe, cela lui permet d’être d'avantage avec son peuple, pour vivre avec eux leur souffrance. Il est adulé et choyé par son peuple.
Au lieu de condamner avec la dernière énergie les irrégularités qui ont dépouillé le scrutin de toute coloration démocratique, la communauté internationale s'acharne sur le président sortant, au mépris des institutions de cet Etat souverain et guidé par le jeu des intérêts qui régissent les relations internationales.
Au lieu de reconnaître leur échec et chercher à se ressaisir, ils essayent de se comporter comme au temps jadis, à ce 21è siècle où même un enfant de quinze ans est au courant de leurs agissements. HONTE A EUX!!!!!!!

Écrit par : L'Etranger | vendredi, 17 décembre 2010

d abord bonjour , pourquoi activer la haine entre les noir et les blanc , l Afrique et la France ,pourquoi vivre avec le passé plutot que vivre avec le futur , on dirait que les Africain non pas d autre pensées que le passé pourtant actuellement la cote d ivoire traverse une crise vitale pour la population ,car le peuple souffre de cela trouver normal votre reaction anti français ,plus de 60% des français ne fond pas de politique et ne traite pas les ivoiriencomme des gents de couleur baucoup vienne épousé des ivoirienne comme moi je vais le faire , je demande comme la plupartt des français que la paix et la sérinitée raigne en cote d ivoire ,des millier d ivoirien vive en france et travail ici , il son pas des esclave mes des hommes libre comme nous , si vous vivait avec le passé colognalite ses que vous avez rien compris ,comment faire evoluer un pays qui vi avec son passé au lieu de l avenir ,vous dite que les sanction economique de l europe vous géne pas que lon vien piller vos sous sol ,a quoi serve des richesses en sous sol si vous n avait personne pour vous les achetter , a quoi sa ser de produire cacao , café si vous ne pouver les vendre ,prenner des cours d économie et vous verrait que le commerce est une artaire vitalm pour un pays donc arreter de dire ses chose la et de jetter de l huile sur le feu entre Ivoiriens et Franàais on dit toujours celui qui attise la haine fini toujours par étre puni ;faite plutot une chose pour sortir votre pays de la crise que les gents puisse circuler en hommes et femmes libre pas sous le couver d un couvre feu et retrouver une vrait démocfassie , je suis Français et moi jai de lamour pour la Cote d Ivoire et ne vous traite pas de tout les mots de la terre ,moi je dit une seule chose que Dieu aide et protége la Cote d Ivoire ; bonne journée a vous

Fougerat de David de Lastours

Écrit par : fougerat de david de lastours | samedi, 18 décembre 2010

Cher ami, FOUGERAT,

Merci pour le commentaire. Vous êtes français et je suis d'accord avec vous que tous les Français n'ont pas cette attitude méprisante de la France officielle envers nos pays africains et leurs citoyens. Mais cela ne dédouane pas la France d'avoir mené une politique honteuse d'exploitation de l'Afrique, aidée en cela par un réseau politico-mafieux appelé la Françafrique et fondé sur certains de nos chefs d'états et hommes politiques avides de pouvoir, dictateurs et mégalomanes que vos présidents, depuis De Gaulle, couvrent avec condescendance. Comme c'est d'ailleurs le cas pour Alassane OUATTARA en Côte d'Ivoire.

Visionnez plutôt le documentaire "Françafrique, Raison d'état (1ère partie) et L'argent roi (2ème partie)" de votre compatriote Patrick BENQUET qui a été diffusé cette semaine sur France 2 et vous comprendrez le mal immense que votre pays a fait aux nôtres, depuis les indépendances. Ce n'est pas que nous vivions dans le passé! Et quand même nous le ferions, c'est parce que justement, ce passé, sans cesse remis au présent par vos gouvernants, quel que soit le régime en place (RPR, Socialiste ou UMP, indifféremment) nous empêchent de nous projeter dans un futur prometteur.

Pourquoi pensez-vous que les émigrés africains quittent leurs pays et envahissent vos états d'Europe, même au prix de leurs vies, dans des embarcations de fortune et par les moyens les plus retors? Parce que vos hommes politiques y ont foutu le bordel (excusez-moi du terme) et qu'aucun de la quasi totalité des nos pays ne sont viables malgré toutes leurs richesses minières, minérales et agricoles. Vos chefs d'états ont confisqué (et le mot est faible) notre développement, à cause des immenses besoins énergétiques indispensables à votre pays pour continuer à se prévaloir d'être une puissance dans le monde, besoins pour lesquels ils veulent mettre la France à l'abri en se payant des prébendes et des zones monopolistiques à vie, véritables forteresses imprenables, dans nos pays. C'est exactement le cas du Gabon que personnellement je ne considère plus comme un état depuis bien longtemps mais plutôt comme une entreprise française dont la famille BONGO assure la Présidence Direction Générale.

GBAGBO refuse de marcher dans cette combine cinquantenaire. Nous, Ivoiriens, ne sommes pas anti-français, bien au contraire: il y a une multitude d'entreprises françaises, ici, en Côte d'Ivoire depuis notre indépendance et bien avant. Même que les contrats de BOLLORE et BOUYGUES ont été renouvelés par l'état de Côte d'Ivoire sous GBAGBO dans un partenariat gagnant-gagnant. En tout cas, en rupture totale avec les contrats léonins d'autrefois. C'est ce que la France de la nuit et des réseaux mafieux à l'âme foccardienne ne lui pardonnent pas. Il refuse d'être aux ordres et entend résolument s'engager dans un multilatéralisme conquérant et responsable, qui soit l'expression la plus visible de notre désormais indépendance économique. Et cela, SARKOZY avec toutes ses menaces n'y peut absolument rien. La machine de l'histoire de la libération de l'Afrique est en marche et nul ne pourra l'arrêter. Son nom fût-il Barack OBAMA, président du pays le plus puissant de la terre!

Cordialement.

Écrit par : Dindé | samedi, 18 décembre 2010

Les commentaires sont fermés.