topblog Ivoire blogs

vendredi, 24 décembre 2010

LE SIGNAL NUMERIQUE DE LA RTI CIBLE DES DESTABILISATEURS DE LA COTE D'IVOIRE ?


INSTALLATION TELE.jpg

Cela fait deux jours qu'il devient quasi impossible de regarder une émission sur RTI La 1ère et TV2 sans interruption complète pendant des heures ou blocage d'images. De même que sur Radio Côte d'Ivoire et Fréquence 2. Raison : les signaux de nos chaînes nationales sont brouillés ou inexistants. Aussi bien sur le bouquet de Canal + que sur les antennes d'Abobo (Abidjan) et de Lotanzia (Bouaflé) qui desservent le territoire national. Le fait est un peu moins grave à Abidjan. Mais à l'intérieur du pays, c'est la catastrophe. D'où provient ce problème ? Nos gouvernants nous doivent des explications urgentes et claires. Car nul n'ignore les temps que notre pays traverse et qui sont le terreau des pires rumeurs.

Passe encore si ces pannes récurrentes sont uniquement de notre fait. Même si la coïncidence avec l'attaque imminente de la Côte d'Ivoire par les forces étrangères de la Licorne, de l'ONUCI et de la CEDEAO serait franchement troublante. Car après les deux semaines de lynchage médiatique en règle de la Côte d'Ivoire qui ont suivi la proclamation par le Conseil Constitutionnel de la victoire du Président Laurent GBAGBO, nos médias (télé, radio, presse écrite, internet) se sont résolument inscrits dans une contre-offensive fulgurante qui commence à porter ses fruits dans l'opinion internationale, au détriment de l'information à sens unique promue par les chaînes de télé et de radio françaises et américaines au service d'une oligarchie ultralibérale toute-puissante qui tient sous ses ordres notamment l'exécutif français et bien entendu l'exécutif américain.

PARABOLE TELE.jpg

Cette forte réactivité des Ivoiriens qui les a poussé à suspendre les chaînes d'informations internationales qui faisaient de la désinformation contre leur pays sur le bouquet de Canal+ et leur détermination à ne pas se laisser tondre sans réplique pourraient surprendre et être cause que des mains obscures s'activent désespérément à brouiller nos ondes et signaux numériques télé et radio. Surtout que nous savons que les patriotes sont en alerte maximale et prêts à descendre par millions dans les rues et artères du pays, à l'appel de la patrie, pour barrer la route aux déstabilisateurs et autres imposteurs. Et la voie par excellence pour cet appel, c'est la télévision et la radio nationales. Nos ennemis en ont bien conscience. Il leur faut peut-être neutraliser ces véritables « armes de pointe » ivoiriennes avant de nous attaquer. N'est-ce pas vraisemblable ? Pour l'instant, ce ne sont que les spéculations de l'ivoirien méfiant et prudent que je suis. Mais il faudra tout de même que quelqu'un d'officiel nous en disent quelque chose.

Une économie forte doit être protégée aussi bien par une armée forte que par des moyens de communication de hautes performances. Pourquoi ne pas installer nos signaux sur des satellites chinois, russes ou sud-africains ou mieux, acheter notre propre satellite (seul ou en association avec d'autres états habités par le même souci)? Aucun sacrifice n'est de trop pour se protéger contre les rapaces de tous bords qui pillulent désormais du côté du Golfe de Guinée, l'Edorado annoncé des vingt prochaines années, comme l'a si bien dit, dans une interview accordée à la chaîne de radio KERNEWS, le mardi 21 décembre 2010, Monsieur Jean-François PROBST, ancien bras droit de Jacques CHIRAC et fin connaisseur de l'Afrique.

Vivement, des explications du tout nouveau Ministre de la Communication, Monsieur OUATTARA Gnonzié, que nous interpelons, ici. Et de toute urgence, car les Ivoiriens s'interrogent et commencent à s'inquiéter.


Que DIEU garde et bénisse la Côte d'Ivoire !


 

DINDE Fernand AGBO

Commentaires

C 'est vrai que tout ceci est troublant et suscite donc notre légitime inquietude.Vivement que le gouvernement nous situe sur la realité de ce qui se passe.

Écrit par : Mohamed Radwan | vendredi, 24 décembre 2010

C'est ça même mon frère MOHAMED RADWAN! Il nous faut des explications et vite. Actuellement, il ne faut absolument rien négliger.

Bien à toi!

Écrit par : Dindé | vendredi, 24 décembre 2010

ATTENTION, DU SABOTAGE!

Il faudra plutôt que le gouvernement Ivoirienne des mésures pour remedier à cette situation. J'AFFIRME QUE C'EST DU SABOTAGE DE LA PART DES FRANCAIS. Et cela été à "la une" du journal parlé de la radio nationale du Ghana (GBC) le jeudi 24 Décembre l'hors de l'édition de 18 heures. Il a été clairement dit que c'est coupé parce la RTI était devenue pro-Gbagbo lui permettant ainsi de communiquer avec le peuple. Une manière donc de serrer d'avantage l'étau autour du Président Gbagbo.

Alors, moi, je me dis que s'il y a une action à mener, pourquoi ne pas quitter INTELSAT et chercher à se brancher sur une autre satélite arabe ou chinois qui ne sera pas sous le contôle des français? C'est ça aussi être independant et une marque de la souveraineté.

Écrit par : L'Etranger | dimanche, 26 décembre 2010

Totalement d'accord avec vous, L'ÉTRANGER! C'est aussi ce que j'ai préconisé. En tout cas, cette crise va nous rendre plus intelligent, parce que nous en avons reçu énormément de leçons. Vivement, que nos autorités réagissent à ce sabotage. Il faut des solutions d'urgence!

Merci encore à vous. Soyez béni pour votre soutien indéfectible à vos frères ivoiriens à travers vos interventions fort à propos sur ce blog. Nous en sommes sincèrement touchés et souhaitons que tous les Africains nous comprennent comme vous.

Cordialement.

Écrit par : Dindé | dimanche, 26 décembre 2010

Il est clair que le signal de la RTI est brouillé et il est clair que les français ne veulent pas un autre son de cloche sur la situation en CI que le leur. Ils veulent nous faire un lavage de cerveau avec les mêmes infos reprises par toutes les chaînes françaises qui veulent nous faire croire que le mauvais c'est Laurent et que le bon c'est Alassane (le manipulé, le pseudo intello, l'assoiffé de pouvoir)

Les nègres doivent comprendre combien ils ne sont rien aux yeux des "blancs". ils sont ceux qu'ils auront décidé, on regarde et écoute ce qu'ils veulent bien qu'on regarde et qu'on écoute. La situation en CI nous dira si nous nègres et nêgrions nous sommes affranchis ou alors esclaves à vie et pour toujours. C’est de ça qu'il s'agit. Il ne s'agit plus d'une crise ivoiro-ivoirienne ou Laurent-Alassane, ça va très au delà de tout ça.

Eux occidentaux ils l'ont compris, ils ont déjà pris des dispositions notamment fermer la gueule à la télévision nègre (RTI), donner de la voix à celle du blanc (France2, TV5, TF1, France24, etc...). Bientôt comme pour wikileaks tous les sites Internet parlant en bien de Laurent seront bloqués, les hébergeurs français les supprimeront de leurs serveurs alors négro, tu dois comprendre que tu n'es rien, que tu ne possèdes rien, que ta belle voiture, ta belle veste, ton beau football, ton chef d'état , ton président de la république, tes institutions, et même ton pays ne sont rien, tout ça est là juste pour amuser la galerie occidentale.

Ce blocage du signal de la RTI aurait été fait en Chine, que tous les médias français auraient crié à longueur de journée (en boucle, comme ils savent le faire et le font en ce moment avec les pro Alassane) que c'est de la dictature, de la censure ignoble, que c'est une régression, que c'est une atteinte à la liberté de parole, des droits de l'homme et que sais-je encore...

La CI lutte pour exister, elle lutte pour nous affranchir, elle lutte pour nous tous esclavage de champs quoiqu'en pensent les pseudo chefs d'état que comptent l'Afrique nègre, les putschistes, assassins devenus subitement démocrates (mon oeil...). Aidons la CI a résister, aidons la CI à gagner l'ultime combat qui fera entrer le nègre dans l'histoire (N. Sarkozy).

En espérant que ce commentaire ne sera pas brouillé à son tour.

Écrit par : André Bill | vendredi, 07 janvier 2011

moi je vis a tabou cè à dire pratiquement à la frontière cote divoire libéria et cette situation(le brouillage des recepteurs des chaines tele et radio) métait inténable.Ce comba nous le meneront jousquo bou et nou orons la victoir . N sommes fatigué de ce parvenu de ouattara ki depui son entrée en scène dans la politique ne sème ke la désolation. Refus de ceder le foteuil présidentiel à Bédié à la mort dHouphouet en 1993 comme le prévoyè la constitution,instoration de la rebellion en 2002,et jen passe. Comme cè le plus intelligent dè burkinabé eh bien kil aille transformer la matière prémière du burkina ki è la poussière en pétrol. NB:jécris lès sons parce ke jai marre de sarkozi,et puis je ne sui pa française; Je crois kon devrè pensé oci à une langue ivoirienne,il è temps de se defaire de tous sè liens de servitudes

Écrit par : OULOUADE | lundi, 10 janvier 2011

C'est vraiment affligeant de voir que la retenue et le sens des réalités ne soient plus à l'ordre du jour en Cote-d'Ivoire. A lire certains Ivoiriens et à regarder la RTI, tous les malheurs de ce pays viennent de l'étranger.Ce n'est totalement vrai. C'est pourquoi une véritable sortie de crise implique que les Ivoiriens osent se regarder en face et reconnaissent qu'ils sont les auteurs et les acteurs principaux du drame. Les étrangers ont certes leur responsabilité dans le fait que cette crise perdure mais vous autres Ivoiriens avez cultivé et entretenez la haine entre vous d'une part, entre vous et certains étrangers (Burkinabè, notamment), d'autre part.
A moins de considérer que le mot Ivoirien est l'autre nom du terme aveugle, vous ne pouvez pas penser que priver vos concitoyens de la possibilité de suivre des média autres que la RTI en fera des "patriotes". Les Ivoiriens sont adultes. Laissez les chaines de télé et de radio étrangères libres d'accès aux Ivoiriens. De ce fait, ils auront la possibilité de s'informer à plusieurs sources et ils détermineront en toute connaissance de cause. Aujourd'hui, la RTI est la voix de son maitre L. Gbagbo. Aucune voix discordante ou dissidente ne peut s'y exprimer. C'est une drôle de façon de libérer son peuple que de le tenir dans l'ignorance en martelant à longueur de journée un seul message: Gbagbo a gagné et voici la preuve du complot.
S'il vous plait, ne vous laissez pas abuser par ceux qui veulent opposer les peuples ivoirien et burkinabè. Les Burkinabè sont très attachés à la paix et à la stabilité de la Cote-d'Ivoire. Évidemment, la RTI ne vous le dira jamais. Méfiez-vous surtout de l'amitié subite que certain Africains et amis de l'Afrique vous témoignent en ces moments difficiles. Interrogez leur sincérité. Vous verrez alors que pour eux, votre pays est une gros corps en décomposition qui attirent tous les charognards du monde.
Le Burkina a bien longtemps avant la Cote-d'Ivoire entendu cette rhétorique de la libération de l'Afrique au cours de sa période dite révolutionnaire. Nous avons perdu nos illusions, ne reste plus que le souvenir amer de beaucoup trop de gâchis. Le temps du bilan viendra quand celui de la fureur, du sang et des larmes aura passé. Mais chaque chose en son temps.

Écrit par : Blincky Bill | mercredi, 02 mars 2011

Hey! Il faut continuer à animer votre blog. Je crois que c'est très important au moment où votre champion, M. Gbagbo, est incarcéré. Participez au débat sur la reconstruction de la Côte-d'Ivoire. C'est un devoir impérieux de ne pas laisser la pensée unique s'installer dans votre pays. Pour autant, il ne faut continuer de vitupérer du haut de votre clavier des démons, des colonialistes qui n'existent que dans votre esprit.
Je suis sûr que vous pouvez être plus positif dans votre approche des problèmes de votre pays.

Écrit par : Blincky Bill | jeudi, 02 juin 2011

Les commentaires sont fermés.