topblog Ivoire blogs

samedi, 29 janvier 2011

ADDIS-ABEBA: L’UA ENTERINE LES PROPOSITIONS DE GBAGBO

CONSEIL DE PAIX ET DE SECURITE DE L'UA.JPG

In Le Nouveau Courrier N°191 du 29 Janvier 2011 par Frank Toti

 

Le Conseil de paix et de sécurité (Cps) de l'Union africaine (Ua) s'est réuni hier soir à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, pour se pencher sur la crise ivoirienne et une voie de sortie de crise.


L'Union africaine, par la voie de son Conseil de Paix et de sécurité a décidé hier vendredi de la mise en place d'un panel de Chefs d'Etat pour trouver une solution à la crise ivoirienne, et dont les décisions seront rendues d'ici à un mois et seront "contraignantes" pour toutes les parties ivoiriennes. «Nous avons décidé de mettre en place, sous l'autorité de l'UA, un panel de règlement de la crise ivoirienne», a annoncé à la presse le président mauritanien, Mohamed Ould Abdelaziz, président du Conseil de paix et de sécurité (Cps) de l'Ua. Composé des présidents Sud-africain, Jacob Zuma, nigérian, Jonathan Goodluck, zimbabwéen, Robert Mugabé et namibien, Hifikepunye Pohamba.

Selon le président du Cps de l'Ua, ce panel composé de 5 Chefs d'Etat des 5 grandes régions d'Afrique, aura la charge de trouver une solution qui respecte la démocratie et préserve la paix sociale. En réalité, l'Ua n'a fait qu'endosser les propositions du numéro un ivoirien, Laurent Gbagbo. Qui, on se souvient, avait demandé la mise sur pied d'un comité d'évaluation des élections qui devrait avoir la lourde charge d'analyser tous les aspects de la crise post-électorale. Même si, l'Ua a préféré restreindre ce comité ou panel, selon la nouvelle appellation de l'instance africaine, à des représentants (Chefs d'Etat) des cinq grandes régions du continent. Sa mise sur pied est une victoire pour l'Afrique digne et tous les démocrates africains et du tiers-monde.

Ce panel devra rendre ses conclusions, selon le président mauritanien, dans un délai d'un mois. Et celles-ci «seront contraignantes pour toutes les parties ivoiriennes », a insisté Abdelaziz.

La force n'est pas une solution selon l'Ua

Le Conseil de paix et de sécurité (Cps) de l'Ua n'a pas fait qu'une proposition objective de règlement pacifique de la crise. Il a par ailleurs, condamné l'intervention militaire comme solution. «Ici, on parle au nom de l'Afrique et non des Nations unies. Les problèmes africains doivent trouver des solutions africaines. Nous trouverons une solution pacifique, une solution négociée », a déclaré Abdelaziz.

«Imaginez un peu la guerre et ses conséquences avec morts d'hommes, comme ce fut le cas en Rd Congo. La force n'est pas une solution au règlement d'une crise. C'est une mauvaise solution. Nous n'avons jamais opté pour la voie de la force pour régler la crise ivoirienne », a clairement fait savoir le président du Conseil de paix et de sécurité de l'Ua.

Le ministre des Affaires étrangères, SEM Alcide Djédjé, chef de la délégation ivoirienne est au sommet de l'Ua depuis jeudi dernier. Où il mène une diplomatie des plus convaincantes.


Source: LE NOUVEAU COURRIER

Commentaires

VICTOIRE!!!!!!

Béni soit Dieu qui chaque jour fait voir au monde entier la grosse superchérie, le gros mensonge de la communauté dite "internatiionale" (la France, les USA, l'ONU et les médias occidentaux) qui dès les premières heures, ont fait croire que ADO a été vainqueur des dernières elections présidentielles.

Contrairement à ce qu'à dit le président de l'UA au debut en reconnaissant la victoire d'ADO et en intimmant l'ordre à Monsieur Gbagbo de quitter le pouvoir, la vraie UA, dans sa grande majorité, vient de faire savoir sa postion sur la situation en CI. "NOUS N'AVONS JAMAIS OPTE POUR LA VOIE DE LA FORCE POUR REGLER LA CRISE IVOIRIENNE"

Il est indéniable que Monsieur Nicholas Sarkosy va essuyer des sérieux revers à mésure que le temps passe. Sa côte de popularité ne va chuter d'avantage!

Mais il importe de ne pas crier sitôt 'victoire' car l'ennemi, affaibli certes, n'est pas encore mort. Connaissant sa méthode, il est capable de faire oublier dans le tirroir, le vrai communiqué final pour produire le faux qui va consacrer leur désire, à savoir: Faire dire à l'UA qu'elle a décidé l'intervention militaire contre le Président Gbagbo sa Côte d'Ivoire. Alors vigilance!!!

Écrit par : L'Etranger | dimanche, 30 janvier 2011

Oui, L'ETRANGER, d'accord avec toi que nous devons rester mobilisés, concentrés et vigilants.

Le CPS a, certes, entériné les propositions de GBAGBO mais les Chefs d'États vont-ils rester dignes malgré la présence de SARKOZY à leur 16ème sommet et lui dire son fait, bien en face? Nous serons situés, demain lundi 31 janvier, à la clôture de leur session (les Chefs d'États).

D'ici là, VIGILANCE!!!

Écrit par : Dindé | dimanche, 30 janvier 2011

Nous avons l'habitude de dire ici en Côte d'Ivoire que "tout ce que Dieu fait est bon", également que ‘’c’est Dieu qui fait notre palabre’’. Pour qui sonne le glas ? En tout cas, pas pour Gbagbo Laurent. Allassane Dramane Outtara est en train de jouer le dernier acte de son engagement politique en faveur de la fameuse communauté internationale qui l’a mandaté. Sa cupidité a sonné le glas de sa carrière politique. Il est arrivé au terminus après ce coup d’état électoral avorté. Il patauge au fond du trou du golf hôtel et n’entend que les échos de ses alliés lointains. D’ailleurs c’est la raison fondamentale de son acharnement à vouloir résoudre son problème par la violence. Il est fini car l’objectif qui lui été assigné par ses maîtres n’aboutira pas, il redoute l’heure des bilans. Et Son appel désespéré en direction des Forces de défense et de sécurité de CI est une illustration d’un appel au secours. Sa soldatesque appelée abusivement force nouvelle (FN) n’est qu’un ramassis de soldats en rupture de banc et des gueux recrutés dans la pègre. Il veut s’adosser sur l’armée de son compatriote président du Burkina Faso, Blaise compaoré. Oh misère des misères ce traite qui a assassiné son compagnon d’arme de trois coups de revolver avant de s’installer dans son fauteuil. Allassane arrête de brasser l’air du fond de ton trou. Ton comportement ressemble à celui du poulet qu’on vient de trancher la tête, tu vas battre de l’aile mais tu ne survivras.

Écrit par : kas.ci | lundi, 31 janvier 2011

Il serait MIEUX d'organiser une NOUVELLE ELECTIONS presidentielles en C.I....

Écrit par : srika Blah | mercredi, 02 février 2011

Possible, SRIKA BLAH, si l'ONU désarme entièrement les rebelles et terroristes tapis au nord avec sa complicité...

Écrit par : Dindé | mercredi, 02 février 2011

Les commentaires sont fermés.