topblog Ivoire blogs

jeudi, 12 mai 2011

ALAIN TOUSSAINT, CONSEILLER DE GBAGBO, A BAN KI MOON

 

ALAIN TOUSSAINT.jpg

 

« Vous portez l'entière responsabilité des massacres et crimes économiques commis par les bandes armées de M. Ouattara, la Licorne et l'ONUCI, deux forces d'occupation ! ».


Monsieur le Secrétaire Général,


Il y a un mois, les forces spéciales françaises enlevaient, avec la complicité des soldats de l'Opération des

Nations unies en Côte d'Ivoire (ONUCI), le Président de la République, Monsieur Laurent Gbagbo, pour le livrer aux forces rebelles de Monsieur Alassane Ouattara. Depuis le 11 avril 2011, le Président Gbagbo est l'otage de M. Ouattara au terme d'un putsch militaro-électoral orchestré par la France, les États-Unis et l'ONU.

Le 13 avril 2011, vos Casques bleus ont déporté le Chef de l'État à Korhogo (au Nord), où il a été remis au chef de guerre Fofié Kouakou, pourtant sous sanctions de l'ONU depuis 2006 pour de graves atteintes aux droits humains. Par la force des armes et la volonté franco-américaine, M. Alassane Ouattara contrôle désormais mon pays. Rien ne peut justifier le maintien illégal en "résidence surveillée" du Président Gbagbo, de son épouse, de son fils et d'environ deux cents (200) personnalités civiles et militaires. Je demande votre intervention auprès des autorités de fait pour la libération immédiate de tous ces prisonniers politiques. Je vous informe que pour échapper à une épuration de type politique, ethnique et religieux opérée par le régime tyrannique de M. Ouattara, plusieurs dizaines de milliers de mes compatriotes vivent actuellement en exil dans les pays voisins.

Des centaines de milliers d'autres sont contraints à la clandestinité. Munis du "mandat de l'ONU", les combattants de M. Ouattara tuent, pillent, volent et violent en toute impunité. Je condamne la lâcheté de l'ONUCI, en particuliers Division des droits de l'Homme, et son "deux poids deux mesures". D'un côté, elle dénonce les exactions imputées à des présumées forces pro-Gbagbo, de l'autre, elle tait celles commises par les troupes rebelles, la Licorne et l'ONUCI.

A Duékoué, plus d'un millier de civils ont été massacrés fin mars 2011 par les milices de M. Ouattara. Exécutions extrajudiciaires, enlèvements, tortures et disparitions sont aussi le lot quotidien des populations d'Abidjan, Daloa, Gagnoa, Soubré, San Pedro, Sassandra, Divo, Lakota, Tiassalé, etc. Pis, il n'y a aucun début d'investigation pour rechercher et punir les auteurs de ces crimes barbares. Les droits fondamentaux de dizaines de milliers de citoyens sont violés. Des familles entières ont été délestées de leurs biens mobiliers et immobiliers sans que cela émeuve les bien-pensants. A Yopougon, suite à votre "ordre de détruire les armes lourdes", d'autres ont vu leurs maisons entièrement ou partiellement détruites par les bombardements des hélicoptères de combat de l'ONUCI et Licorne.

Les maisons de milliers de compatriotes ont été pillées et saccagées par les forces de M. Ouattara. Et, à l'intérieur du pays, des dizaines de villages, dont celui du célèbre footballeur Didier Drogba, incendiés, rayés de la carte ; les villageois ont trouvé refuge dans la forêt. La raison : leur appartenance politique ou ethnique. Des dizaines d'exploitations agricoles ont été pillées puis occupées par les forces de M. Ouattara, le bétail décimé ou emporté, les récoltes brûlées ou vendues. Je plaide en faveur d'une indemnisation des victimes et/ou parents de victimes de votre étrange croisade pour la "démocratie" doublée d'une guerre de peuplement.

Je vous accuse d'avoir dévoyé la mission de l'ONU en faisant prévaloir un droit d'ingérence à géométrie variable. Vous portez l'entière responsabilité des massacres et crimes économiques commis par les bandes armées de M. Ouattara, la Licorne et l'ONUCI, deux forces d'occupation. Ces dernières affirmant agir sous le couvert de la résolution n°1975 du Conseil de sécurité. En sacrifiant sa Charte de l'ONU sur l'autel des intérêts géostratégiques franco-américains, vous avez gravement nui aux Nations unies dont les principes fondateurs prônent un règlement pacifique des conflits. Vous avez préféré le pétrole, le cacao et les immenses richesses du sous-sol de mon pays à la "protection" de ses 22 millions d'habitants. Vous êtes définitivement le déshonneur des Nations Unies. Je vous accuse d'avoir pris le parti de M. Alassane Ouattara, le père d'une rébellion sanguinaire depuis septembre 2002, contre le Président Laurent Gbagbo, le père de notre jeune démocratie, outrancièrement diabolisé par une communication infâme consécutive aux rapports tronqués de vos représentants successifs en Côte d'Ivoire. L'ONU s'est muée en agent de déstabilisation. Dans mon pays, vous avez ôté à la paix sa valeur suprême en banalisant le recours à la guerre. A cause de votre duplicité et votre soumission aveugle aux grandes puissances - France, États-Unis - et à la ligue anti-Gbagbo (médias et lobbyistes), la Côte d'Ivoire traverse de nouvelles perturbations.

Pour espérer panser durablement les blessures et réparer les torts faits à mes compatriotes et à mon pays, vous devez exiger de M. Alassane Ouattara qu'il rétablisse, sans délai, l'État de droit et les libertés avant de s'aventurer dans un quelconque processus de "réconciliation nationale".

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Secrétaire Général, l'expression de mes salutations les meilleures.



Monsieur Toussaint Alain,

Conseiller du Président Laurent Gbagbo

Paris (France)

E-mail : fnsp.abidjan@gmail.com


Monsieur Ban Ki-moon

Secrétaire Général de l'Organisation des Nations unies (ONU)

New York, NY (USA)


Paris, le 11 mai 2011


 

Source: RESISTANCE CI-ISRAEL

Commentaires

Je penses qu'on doit faire comme Al-qaida
il nous faut tuer des français et des américains
partout dans le monde

Écrit par : janus | vendredi, 13 mai 2011

Tu as entierement raison.
Quand je vois à la télé,ces blancs parler de droits de l'homme,je me demande bien de quoi ils parlent.

Pour le moment,nous vous regardons mais si nous avons la conviction que vous voulez tous nous tuer ,nous serons alors obligés de nous defendre.
Et je ne crois pas que vous serez vainqueurs.

Arretez donc ces tueries et venez qu'on se reconcilie.

Écrit par : Degrange | vendredi, 13 mai 2011

De quelle réconciliation parle t-on? les blancs (français et américains, surtout français ) sont venus faire la lois chez nous et mettre des assassins à la tête des pays africains
Tant que cela va se poursuivre il faut en tuer comme le fait Alqaida
En Côte d'Ivoire il n'y a pas de problème de réconciliation
il y a problème d'identité
écoutez entre les rebelles il y a mésentente
il y en a qui dise que tel chef de guerre est malien ou burkinabé et qu'il faut l'éliminer pour donner le pays aux ivoiriens : ce fait là n'est pas le fait d'autres personnes hors du mouvement de rébellion
Aujourd'hui des pro-ib veulent que le pouvoir revienne à un Ivoirien pas à un Etranger et sont prêts à tout pour que cela soit
et puis qui fait des tueries
on fait croire que ce sont des pro-Gbagbo or c'est faut, des journalistes indépendants et des enquêteurs internationaux des ONG montrent que ce sont les FRCI qui tuent et pillent
Et on veut nous faire croire que ce sont des pro-Gbagbo
je ne demande pas que les peuples ivoiriens s’entre-tuent mais plutôt qu'on s'en prenne enfin aux blancs colonialistes
A bas le colonialisme en Afrique

Écrit par : janus | vendredi, 13 mai 2011

Abdoulaye Wade,Blaise Compaore,Jonathan bad luck et Alassane c'est ceux là les valets et les marionnettes des blancs.Ils puent,ils sentent mauvais ses esclaves et gouverneurs de la France en Afrique.Toi Alassane,le 2ème President du Senegal tu ne gouvernera jamais la Cote D'Ivoire de JESUS.La colère de DIEU s'abattra sur toi,pour le sang des Ivoiriens que tu as versé et que tu continu de versé.Peuple Africain;les personnes qui ont été citer en haut du commentaire s'ils sont en visite dans votre Pays lapidez les.Jesus garde la CI qui es mienne!

Écrit par : ouattara | samedi, 14 mai 2011

je ne compr rien a tout ça

Écrit par : gauze | vendredi, 20 mai 2011

Quittez la France et rentrez chez vous en Côte-d'Ivoire. C'est bien parce que la France est généreuse et démocratique que vous pouvez y demeurer et vous en prendre à elle. Un Français pourrait-il faire en Côte-d'Ivoire le cent millionième de ce que vous faites en France...contre elle? A méditer!

Écrit par : Blincky Bill | vendredi, 09 décembre 2011

BLINCKY BILL,

Quoi de plus normal! Quand on claironne à travers le monde qu'on est démocrate et qu'on tue des Guides et qu'on renverse des Présidents élus pour cela, il faut assumer!!!

Ne défends donc pas le Diable.

Écrit par : Dindé | vendredi, 09 décembre 2011

tu as le culo de demander aux africains de quitter ce maudit pays.commence par dire a ton president de prendre tous ses concitoyens de qiutter l'afrique et tu verras que les ivoiriens seront les premiers a s'en alle.aujourd'hui nous n'avons pas besoin de vous chez nous parceque vous demontyrez chaque jour tout le malque hitler pensait de vous .c'est maintenant que je comprends pourquoi hitler avait la haine pour vous,il a voulu libere le monde entierc'est maintenant qu'on le comprend,helas
bientot dans votre descente aux enfers vous allez depasser le potugal soyez tranquil.le chatiement de dieu est la depuis le 11 avril.vous devenir un pays qelconque,attendez tranquillement et vous verrai,mais toi bill tu devras etre la

Écrit par : gbago | vendredi, 09 décembre 2011

Je suis persuadée qu'ALAIN TOUSSAINT souhaiterait un JOUR RENTRER chez lui en COTE d'IVOIRE,c'est la RAISON pour laquelle il se bat aujourd'hui pour lui et ses frères et soeurs IVOIRIENS du pays pour DENONCER les EXACTIONS commises sur les CIVILS par la COALITION ONUCI-LICORNE-REBELLES.Pourquoi vouloir faire porter le chapeau aux forces PROS-GBAGBOS pour les CRIMES commis depuis 2002 jusqu'à aujourd'hui par les HOMMES SURARMES de OUATTARA et SORO?es-ce parce qu'il vit en FRANCE,qu'ALAIN TOUSSAINT doit CAUTIONNER tout ce que font les AUTORITES FRANCAISES contre la PAISIBLE COTE d'IVOIRE et en particulier le POUVOIR GBAGBO pour INSTALLER un des leurs à la PLACE en ne RESPECTANT ni RIEN ni PERSONNE.Oui,un FRANCAIS peut faire en COTE d'IVOIRE ce qu'il n'oserait JAMAIS FAIRE en FRANCE,tout simplement parce qu'il a l'APROBATION de du GOUVERNEMENT SARKOZY!c'est aussi simple que ça à COMPRENDRE.Par CONTRE,un IVOIRIEN n'osera JAMAIS faire à la FRANCE ce qu'il font en COTE d'IVOIRE.Tout se déroule en FRANCE dans la LEGALITE,ce qui n'est pas le cas en COTE d'IVOIRE.Y a t-il des TROUPES IVOIRIENNES en FRANCES?y a t-il un seul IVOIRIEN dans le GOUVERNEMENT FRANCAIS de SARKOZY?pourquoi,vouloir TOUT ACCEPTER de la FRANCE qui a ENFFREIND toutes les REGLES de la DEMOCRATIE en faisant une ACTION MILLITAIRE NON AUTORISEE?Blincky Bill DECOLONISE toi l'esprit et les actes que tu poses,je vois que tu n'a encore rien compris du COMBAT des DIGNES FILS du PAYS!!

Écrit par : RitaFlower | samedi, 10 décembre 2011

Rita, Rita,Rita comme tu y vas! La dignité des prétendus patriotes n'a rien à voir dans cette affaire. A trop user des grands mots, on les vide de leur sens originel. Ma chère, sors de ta grandiloquence et interrogeons-nous pourquoi il en est ainsi de notre continent. Lis des livres comme Négrologie (comment l'Afrique meurt) de Stephen Smith ou La tyrannie de la pénitence de Pascal Bruckner et commencera à comprendre. Une fois passé le sentiment que ces deux auteurs doivent être racistes, tu t'interrogeras enfin sur notre responsabilité dans notre devenir.
Ne pense pas avoir l'esprit décolonisé parce que tu as des réactions à fleur de peau et que tu cries plus fort que les autres. Le pire des esclavage est celui produit par sa propre ignorance. Ce ne sont pas tes hurlements qui te donnent raison. Ce n'est pas non plus en opposant des "dignes fils du pays" avec des personnes à l'esprit et aux actes colonisés que l'on résout les problèmes. Sinon, ça se se serait su.
Fraternellement à toi chère Rita.

Écrit par : Blincky Bill | dimanche, 11 décembre 2011

Blincky Bill,j'ai simplement répondu à ton ULTIMATUM que tu as lancé:QUITTEZ la FRANCE et RENTREZ chez VOUS en COTE d'IVOIRE!!!!ça me rappelle tellement les propos de SARKOZY,la FRANCE on l'AIME ou on l'a QUITTE!ce à quoi je réponds:Je suis VENUE,j'y SUIS et j'Y RESTE!autrement dit c'est à tout un chacun de choisir la DATE de son retour et non pas un homme de nous imposer à tout prix sa loi.J'insisiste,je persiste et je signe à dire que tu as la TETE COLONISE!les blancs que tu défends ne te considèrent meme pas encore moins te respectent et te voient comme un etre humain à part entière.La vérité,elle est là CRUE sous tes YEUX et sous ton NEZ.Tant que tu n'accepteras pas la part de RESPONSABILTES que les OCCIDENTAUX jouent depuis toujours dans l'APPAUVRISSEMENT DELIBERE du continent alors cette discussion sera alors stérile et dénuée de sens.Permets moi de choisir moi-meme mes AUTEURS et de m'exprimer comme j'en ais envie que ça te plaise ou te déplaise.Je te vois pas réagir quant les PARTISANS de OUATTARA franchissent la LIGNE ROUGE,dans les INJURES et leur IGNORANCE dont tu parles.Ne te prends pas pour un intellectuel,tu n'en es pas un.J'en sais que tu l'admette ou pas,plus sur les FRANCAIS que toi.La DIGNITE est un mot dont tu ignores la SIGNIFICATION,normal vu le genre de type que tu défends qui se croit supérieur aux autres parce qu'il a le soutien des BLANCS qui l'utilisent pour DETRUIRE la COTE d'IVOIRE,ASSASSINER les IVOIRIENS et s'EMPARER des RICHESSES du PAYS.Le jour ou tu comprendras cette LOGIQUE IMPLACABLE,nous pourrons enfin avancer!

Écrit par : RitaFlower | dimanche, 11 décembre 2011

Adieu Koudou…

11 avril 2011 - 11avril 2012, voilà un an que Koudou Laurent Gbagbo a quitté les rênes du pouvoir d’Etat.

Gbagbo n’est pas un messie, il a fait des erreurs de gouvernance. Comme tous ceux qui osent, il a forcement au cours de ses 10 années de gestions posés des actions qui ne rencontre pas l’assentiment de tous. il n’est donc plus indispensable à la lutte, depuis sa capture et son incarcération à la haye.

J’entends depuis un an certaines personnes me sortir cette pensée pas très intélligente d’ailleurs : « Quand on aime vraiment une personne ses erreurs ne changent pas vos sentiments car seul l’esprit se met en colère, le cœur reste fidèle. »

Mais je me pose la question de savoir comment peut on resté fidèle à une personne après qu’elle ait fait tuer plus de trois milles personnes, je ne prends pas en compte toutes les personnes anomymes qui sont morte chez elle de peur, de crises cardiaques et qui ont fait des AVC.

Comment peut-on encore aujourd’hui défendre l’indéfendable? Je me pose toujours cette question et je n’y trouve pas de réponse logique et sensée.

Maintenant, nous pouvons épiloguer sur les causes du pourquoi et du comment cela nous est arrivé mais nous ne pouvons pas ignorer cette prémonition de de Koudou lui-même dans une interview ou il disait : « Il ne faut pas qu’un chef d’Etat puisse faire plus de dix ans à la tête de l’Etat, celui qui a le pouvoir est toujours tenté d’en abuser, il est tenté de le garder pour lui seul ».

Malheureusement pour lui c’est ce qui lui est arrivée. Après avoir fait dix ans à la tête de la Côte d’ivoire Koudou s’est accroché au pouvoir comme une chauve souris et il a été ceuilli comme un sorcier surpris par les splendeurs de l’aurore au matin du 11 avril 2011. Fin de l’histoire.
On dit souvent s’il t’aime il reviendra mais s’il t’aime il ne part pas, alors soyons clairs, koudou n’aime pas la Côte d’Ivoire et encore moins moins les Ivoiriens. Il ne reviendra pas.

Écrit par : dago sery | jeudi, 12 avril 2012

DAGO SERY,

Devant les raccourcis de ton argumentaire et ta logique estropiée, je n'ai qu'une question à te poser:

Entre celui qui demande le recomptage des voix avec le monde entier comme témoin, pour départager deux parties en litige électoral, et celui qui s'y refuse en prenant option pour la guerre pour que soient plutôt compter les morts, qui est le coupable?

J'ai beaucoup à te dire et je peux t'assurer que tu vas y laisser des plumes, mais commence déjà à répondre à cette question de bon sens et le débat sera entièrement ouvert.

Tu sais, nous, nous ne craignons pas les discussions et ne rechignons pas aux échanges ardus. Notre force se sont nos arguments, notre logique rigoureuse et les faits, qui ne peuvent être travestis.

Vous, vous choisissez en général le raisonnement simpliste (comme tu viens justement de nous en servir), la délation, les injures et la violence, si ce n'est le crime. Je ne te prête pas de mauvaises dispositions mais pour vous avoir beaucoup côtoyés dans les réseaux sociaux, vous les pro-Ouattara, je vous connais un peu et j'espère que tu ne termineras pas nos échanges dans ce décor-là.

Bien à toi et à très bientôt!

Écrit par : Dindé | jeudi, 12 avril 2012

Les commentaires sont fermés.