topblog Ivoire blogs

mercredi, 31 août 2011

AFFAIRE WATTAO: LES HOMMES DU COMMANDANT DECLARENT LA GUERRE

 

WATTAO 2.jpg

«Si jamais, on touche à notre commandant, nous allons rendre ce pays ingouvernable. Celui qui est « garçon » qu'il vienne arrêter le commandant. Nous sommes prêts».


L'affaire d'anciens militaires français arrêtés et relâchés par Issiaka Ouattara, alias Wattao continue d'alimenter l'actualité. Le commandant et ses hommes sont accusés par l'un des Français de vols numéraires, séquestration avec violences et voie de fait.

Cette situation a mis les autorités françaises dans tous leurs états. Ainsi, selon les informations en provenance de l'hexagone, les autorités françaises réclameraient la tête du patron de la compagnie «Anaconda».


Ce qui n'est pas du goût des hommes du commandant en second de la garde républicaine. Nous avons échangé avec certains d'entre eux, vendredi dernier, aux environs de 16 heures, par téléphone. Selon ces derniers, c'est une manœuvre mise en place pour «liquider » leur chef. Ils soutiennent mordicus que pendant les faits, leur commandant n'était pas sur les lieux. Et que l'interpellation et l'interrogatoire des trois Français se seraient déroulés sans aucune violence. «Tous leurs matériels leur ont été remis. Les Blancs mêmes ont reconnu n'avoir subi aucune violence. Nous sommes surpris qu'on vienne demander la tête de notre commandant », font-ils remarquer. Et de menacer : «Si jamais, on touche à notre commandant, nous allons rendre ce pays ingouvernable. Celui qui est « garçon » qu'il vienne arrêter le commandant. Nous sommes prêts. Nous ne pouvons pas l'accepter. C'est nous qui avons mis Alassane au pouvoir. Qu'on fasse attention ». Dans les échanges, ils font des révélations sur ce qui arrive à Wattao. Selon eux, il y a longtemps que leur commandant était dans le viseur de ses pourfendeurs.


Les gens attendaient le moindre faux pas de ce dernier pour frapper. Puisque selon certains proches d'Alassane, il aurait aidé de nombreuses personnalités de la majorité présidentielle à sortir du pays au lendemain de l'arrestation du Président Laurent Gbagbo. Notamment, Charles Blé Goudé, leader des jeunes patriotes.

En effet, les nouvelles autorités se demandent comment Blé Goudé a pu sortir du pays sans complicité. Tous les regards sont tournés vers Wattao. Parce qu'il est très lié au leader des jeunes patriotes. « Le commandant n'a aidé personne à sortir du pays, même pas Blé Goudé. Ce sont des rumeurs pour le salir », font-ils remarquer. Et d'ajouter : «Celui qui est garçon qu'il vienne enlever le commandant. Les gens veulent qu'on s'amuse. On va s'amuser. Au lieu de gérer le pays, on veut liquider ceux qui les ont aidés à prendre le pouvoir».

Peut-on avoir la tête de Wattao sans que Morou et Fofié ne réagissent? Les deux autres n'accepteront sous aucun prétexte que leur frère soit livré. Puisque les trois sont liés. C'est une autre paire de manche qu'il faudra gérer. Le film est loin d'être terminé. Les jours prochains nous situeront. Comme le disent les Anglo-Saxons, « Wait and see ».


Source : AFRICAN LIBERTY

Commentaires

Si la franc-maçonnerie veut éliminer Wattao, elle l'éliminera et il n'y aura rien. On doit donc conseiller a Wattao et a ses partisans de se retirer du système maçonnique, de ne plus couvrir et servir "l'effroyable imposture" contre leurs frères et sœurs de Cote d'Ivoire. Ils voient bien qu' ils servent un système raciste. Tant qu'ils humiliaient, égorgeaient et massacraient les Noirs de Cote d'Ivoire, ils étaient des démocrates et des modernes. En contrôlant des hommes blancs douteux, ils sont dits crapules et leur chef Wattao accuse de tous les torts d'Israel!

Le jour se leve toujours
Lette naa Lette

Écrit par : Lettê naa Lettê | mercredi, 31 août 2011

Après les AVOIR UTILISE pour RENVERSER le PRESIDENT GBAGBO,la COMMUNAUTE INTERNATIONALE veut aujourd'hui la"TETE"de TOUS les CHEFS de GUERRE,pas SEULEMENT celle de WATTAO!dans le bUT de les TRADUIRE devant la COUR PENALE INTERNATIONALE.Je me soucie pas du SORT RESERVE à WATTAO.Pourvu que la pOPULATION IVOIRIENNE n'en PAYE PAS encore le PRIX FORT.Ces HOMMES ARMES de WATTARA APPRENDERONT à leur DEPENS qu'il ne FAUT JAMAIS FAIRE CONFIANCE aux OCCIDENTAUX qui PROTEGENT leur INTERETS!!

Écrit par : RitaFlower | vendredi, 02 septembre 2011

OU est au juste le PROBLEME si le cmdt Issiaka(wattao) a ARRETE des "blancs".
Les "blancs" ne sont pas MIEUX que nous les noirs que les "blancs" ARRETENT n'importe comment dans leur pays.

Moi, je dis un grand BRAVO a Issiaka(Wattao)...!!!

Écrit par : srika Blah | samedi, 03 septembre 2011

ecouter tot ou tard les com zone seront piégé en réalité la france n'aime personne des chef rebels .ils ont été tt just des moyens pr fragiliser le pouvoir gbagbo. maintenant ils non plu besoin d'eux tot ou tard ils les liquiderons suivez mon regard

Écrit par : guy franck | mercredi, 07 septembre 2011

Les commentaires sont fermés.