topblog Ivoire blogs

dimanche, 25 septembre 2011

OU ETAIENT LE CNP ET EUGENE KACOU QUAND LES JOURNAUX DU RHDP ONT PONDU CES BRULOTS?



UNE DE LE PATRIOTE.jpg

Voici quelques Unes des journaux de la coalition anti-Gbagbo. Ils se permettaient d'écrire toutes les vacheries possibles et imaginables. Au nom de la liberté de la presse, le président Laurent Gbagbo n'a jamais porté plainte contre eux. Le CNP (Conseil National de la Presse), qui est l'organe de régulation de la presse écrite, était étrangement silencieux devant ces dérives. Aujourd'hui, son président Eugène Kacou retrouve subitement la voix, menace et suspend à tour de bras les journaux libres (Notre Voie et Aujourd'hui) qui disent qu'Alassane Ouattara est un putschiste et qu'il a été installé au pouvoir suite à un coup d'Etat sanglant de la France contre le Président ivoirien Laurent Gbagbo. Ces faits sont ceux de notre histoire récente. Peut-on les falsifier sans être accusé de manipulation et de révisionnisme? Le relever, en outre, est-il un crime de lèse-majesté dans la nouvelle République de Côte d'Ivoire?

UNE DE LE PATRIOTE N°3450.jpg


UNE DE LE PATRIOTE 2.jpg


UNE DE NORD-SUD.jpg


UNE DE LE NOUVEAU REVEIL.jpg

Ce faisant, le constat est évident pour nous, et d'ailleurs, pour tous les Ivoiriens lucides et objectifs: il y a manifestement deux poids et deux mesures. Le CNP est-il désormais aux ordres de Ouattara pour réduire au silence la presse indépendante et celle de l'opposition, instaurer l'ère de l'encensement béat du pouvoir, de la pensée unique et de l'unilatéralisme journalistique? La question reste posée. "Reconnaître Ouattara ou disparaître", telle semble être la nouvelle dévise du CNP. Visiblement, les dictateurs en Côte d'Ivoire ne sont pas forcément du côté où on veut nous obliger à les voir!

Source photos et première partie du premier paragraphe :

FACEBOOK

Commentaires

Eugene Die Kacou à cette époque etait un malvoyant et un sourd muet
Si la honte pouvait tuer ces pères de famille.Honte à eux ces rebelles que nous avions cotoyer sans le savoir. Côte d'Ivoire yako, ma belle patrie yako. Cependant tout ce que Dieu fait est bon il nous a permis de connaitre nos ennemis civils,politiques, militaires et rebelles
Gbagbo yako et dire que tu luttais seul contre tous ces êtres perfides.

Que Dieu te bénisse là ou tu te trouves mon Président

Écrit par : intelligenciahomme | dimanche, 25 septembre 2011

Eugene Die Kacou à cette époque etait un malvoyant et un sourd muet
Si la honte pouvait tuer ces pères de famille.Honte à eux ces rebelles que nous avions cotoyés sans le savoir. Côte d'Ivoire yako, ma belle patrie yako. Cependant tout ce que Dieu fait est bon il nous a permis de connaitre nos ennemis civils,politiques, militaires et rebelles
Gbagbo yako et dire que tu luttais seul contre tous ces êtres perfides.

Que Dieu te bénisse là ou tu te trouves mon Président ainsi que les dignes fils de cette eburnie

Écrit par : intelligenciahomme | dimanche, 25 septembre 2011

Merci Fernand D. Pour ce rappel. Le temps, qui est l'autre Nom de Dieu ouvrira les yeux aux uns et aux autres. Et là tous verront la verité.

Écrit par : K Nicou | lundi, 26 septembre 2011

Rien que le simple titre de ce TORCHON,"LE PATRIOTE"est déjà une provocation en soit!depuis quand les journaux partisans de OUATTARA ont t-ils faits preuve de PATRIOTISME envers la COTE d'IVOIRE!ce qui les motivent c'est évidemment des raisons purement mercantiles afin d'augmenter le chiffres d'affaires de ventes de leurs parutions.Je pense que l'argent a toujours été le moteur de ceux qui soutiennent OUATTARA dans sa destruction totale de ce beau pays et la disparition complète de certaines ethenies favorables au PRESIDENT GBAGBO.L'EPURATION SYSTEMATIQUE d'une ethenie n'est rien d'autre qu'une MANOEUVRE POLITIQUE pour se maintenir le plus longtemps possible au pouvoir avec des étrangers en MAJORITE acquise à sa cause perdue d'avance!OUATTARA qui affirmait devant les médias occidentaux que seuls les gens de son ethenie soutenaient GBAGBO.Et GBAGBO répondait que s'il devait uniquement compter sur les bétés qui constituent environ 5,5 pour cent de la population ivoirienne,il n'ORAIT JAMAIS ETE ELU!je reste persuadé que OUATTARA est minoritaire en Cote d'Ivoire.Meme en s'alliant à BEDIE,en trichant,il trouve le moyen de perdre les ELECTIONS PRESIDENTIELLES.Malgré mon ouverture d'esprit,je n'ai jamais pu lire un seul quotidien du camp ouattara.Rien que voir leur UNE me donne pas envie de poursuivre.Je ne conçois pas qu'on puisse s'acharner sur un CHEF d'ETAT parce qu'on ne partage pas les memes opinions politiques que ce dernier.OUATARA n'admettra peut-etre jamais que GBAGBO est meilleur que lui sur le plan politique et sur sa vision de diriger ce pays.Dans tous les domaines,GBAGBO le dépasse largement,et OUATTARA le sais!je suis parti pri,c'est vrai mais GBAGBO est le meilleur PRESIDENT que la Cote d'Ivoire est jamais eu!il faut le savoir!!

Écrit par : RitaFlower | mercredi, 28 septembre 2011

RITAFLOWER,

Ne serait-ce que du point de vue des libertés, ya pas match! Les autres n'entrent même pas en balance. Ils ont mis des journalistes et des hommes de presse en prison. Jamais vu sous Gbagbo voire impensable! Côté crimes contre l'humanité, exactions et terreur, ils ont explosé le compteur.

Concernant l'humanisme, la philanthropie, le charisme et la popularité, ya pas photo!

Quand on aborde le côté de la promotion et de l'affirmation de la souveraineté et de l'indépendance de la Côte d'Ivoire, nous avions fait un bond prodigieux en avant. Ouattara et Bédié se sont contentés de nous ramener 60 ans en arrière! Une dizaine de bases militaires étrangères (France et ONUCI), des conseillers techniques français à tous les postes de la Présidence, garde rapprochée étrangère et un endettement à la vitesse grand V.

Justement, les finances, parlons-en. Même de ce point de vue dont Ouattara se targue, Gbagbo a fait mille fois mieux: il a dirigé le pays pendant 10 ans avec les propres ressources de la Côte d'Ivoire et il avait quasiment finalisé l'initiative PPTE (il était en passe d'achever le règlement des dettes que eux ont données à la Côte d'Ivoire quand ils étaient Premier ministre et Président de la République, y compris celles d'Houphouët). Ouattara et Bédié sont venus détruire ces acquis. Ils sont en train de nous endetter pour au moins 3 générations.

Alors, que nous raconte-t-on, aujourd'hui? Ils n'arrivent pas à la cheville de Laurent Gbagbo. Sans avoir besoin de parti pris, on peut le reconnaître honnêtement et en toute objectivité.

Écrit par : Dindé | mercredi, 28 septembre 2011

Les commentaires sont fermés.