topblog Ivoire blogs

mardi, 27 septembre 2011

«LES MILLE COLLINES» DE DIE KACOU

EUGENE KACOU 2.jpg

Le lundi (19 septembre 2011) dernier, le quotidien « Le Jour Plus » a accordé une interview à Eugène Dié Kacou pour faire le point sur la liberté de la presse en Côte d'Ivoire post-crise. Nous nous attendions  à ce qu'il ne noircisse pas le tableau pour faire plaisir à celui qui l'a ramené de l'abîme. Nous étions seulement loin de penser que ce devrait être au prix du mensonge, du manque de responsabilité et de la laideur d'une mentalité discriminante.

EUGENE KACOU 4.jpg

Eugène Dié a pu dire que sous le régime de Gbagbo on lui reprochait de sanctionner les journaux  proches du régime. Oui c'est un argument et pourquoi ne faisait-il que cela. Seulement c'est un mensonge. C'est regrettable qu'à son âge la mémoire de la reconnaissance et celle des événements soit si mince. C'est Laurent Gbagbo qui a ramené le retraité Dié Kacou en fonction au CNP pour lui éviter de broyer du noir pendant  une retraite de misère. Et la vérité, c'est qu'il a été  obligé de démissionner parce qu'il refusait de faire le travail pour lequel il était grassement  payé. Comme  il l'avoue lui-même il ne voulait sanctionner que les journaux qui défendent son bienfaiteur. A l'évidence son mensonge est doublé de la laideur de l'ingratitude.

EUGENE KACOU 3.jpg

Dans la même interview Dié Kacou dit que la situation de la liberté de la presse s'est améliorée  grâce à ses sanctions. Passe les manquements à la déontologie qu'il  sanctionne arbitrairement, Eugène Dié Kacou peut il nous dire, pour parler d'amélioration, combien de journalistes en prison a-t-il comptés sous le régime de Laurent Gbagbo. Qu'il veuille être irresponsable face à la détention des Hermann Aboua, Armand Bohui, Gnahoua Zibrabi, Germain Deguezé, Serge Bogué, Franck Anderson Kouassi... passe encore, mais c'est malsain de ne pas faire semblant d'être conscient de la violation des lois ivoiriennes par le pouvoir public actuel. Pour justifier cette irresponsabilité, Dié Kacou va jusqu'à justifier l'assassinat de Sylvain Gagneto. Il pense qu'il était  journaliste à 20%. Alors suffit-il  d'être militant à 80% pour mériter d'être assassiné sous les yeux d'Eugène Dié Kacou? On n'est pas surpris de la mentalité de ceux qui nous dirigent. Il faut seulement s'armer contre cet esprit des radios mille collines.


Joseph MARAT, in le quotidien ivoirien « Aujourd'hui » N° 69 du mercredi 21 septembre 2011.

Commentaires

A l'heure actuelle,il faut faire une"HAIE d'HONNEUR"à tous ces JOURNALISTES de la PRESSE BLEUE comme,le NOUVEAU COURRIER,le TEMPS et la VOIE qui continuent à INFORMER,DENONCER,CRITIQUER ses chers lecteurs ivoiriens dans leurs parutions de journaux quotidiens malgré les MENACES,PRESSIONS,INTIMIDATIONS et SANCTIONS en tout genre servi par ce NOUVEAU POUVOIR HOSTILE à la LIBERTE de la PRESSE en général.Il parait que lorsqu'on veut prendre la température d'un pays,il faut lire la presse d'opposition.C'est le bon baromètre pour se rendre compte de ce qui se passe réellement dans le pays en question.A condition bien sure de dépasser les clivages politiques qui empoisonnent la vie des habitants.En majorité,ceux qui se disent JOURNALISTES de la PRESSE VERTE ne le sont pas.Ils n'ont aucune éthique!la déontologie,ils ne savent meme pas ce que c'est.Ils sont là pour SERVIR le REGIME OUATTARA.Ils utilisent le plus souvent les mensonges,la manipulation,l'intoxication,la répétition et travestissent les faits et la vérité à leur AVANTAGE.Je pense que personne n'est dupe de cette mascarade grossière et abjecte à la fois.MESSIEURS,sachez que n'est pas JOURNALISTE qui veut.C'est un métier passionnant qui s'apprend.On ne s'improvise pas du jour au lendemain"JOURNALISTE" de PRESSE ECRITE.Vous écrivez n'importe quoi sans penser aux conséquences de vos actes!retourner à l'école apprendre à bien écrire.Ceux qui dépensent de l'argent en achetant vos JOURNAUX favorisent vos dérapages qu'on ne compte plus,tellement il ya en!STOP RESAISISSEZ-VOUS puisque OUATTARA ne sera pas là éternellement,PENSEZ Y dès MAINTENANT!s'il vous arrivent encore de PENSER,REFLECHIR,PROPOSER autre chose que cette nourriture indigeste que vous servez à vos lecteurs partisans que vous roulez!Vous l'orez compris c'est mon COUP de GUEULE du jour!quand à EUGENE DIE KAKOU,je préfère ne pas accorder de crédits à ce qu'il raconte.Je suppose que si le président GBAGBO était encore au pouvoir,son discours serait différent.Il suit la tandence,on suit le CHEF d'ETAT qui est là.Hier GBAGBO,aujourd'hui OUATTARA.C'est occuper des postes qui l'intéresse réellement,pas le combat actuel que mene les valeureux combattants de la LIBERTE qui risquent leurs vies,AMEN.

Écrit par : RitaFlower | mardi, 27 septembre 2011

Bientôt la Presse Révolution et Libre en ligne pour contre carrer les suppôts de l'occident

Écrit par : janus | mercredi, 28 septembre 2011

vous oublier le quotidien aujourd'hui qui fait aussi un excellent travail

Écrit par : koigny | jeudi, 29 septembre 2011

Les commentaires sont fermés.