topblog Ivoire blogs

mardi, 04 octobre 2011

LE BLUES

TRISTESSE.jpg

Aujourd'hui, je ne suis pas enclin à écrire. Mon moral est bas, mes yeux larmoient, je suis triste et je m'en veux de ressentir une telle apathie, moi qui suis censé recharger vos accus par mes textes vivifiants.  J'ai le blues ! Mon pays sombre dans une dictature des plus fermes et je me sens prisonnier d'une ville que je ne reconnais plus. Tenez ! L'autre soir, vers 23H j'ai parcouru Abidjan d'un bout à l'autre. J'ai regardé partout, observé dans tous les recoins. Rien, pas un seul policier à l'horizon. Rien ! Libre à vous de faire du 220 à l'heure, de brûler les feux rouges, d'effectuer des dépassements dangereux. Rien ! Libre à un quidam de vous dépouiller, de vous molester, de vous kidnapper. Rien ! Abidjan est dévêtu, sans attribut, sans gangue, livré à son propre sort. Pourvu que le préfet Ouattara dorme dans les bras de la licorne, le reste n'est que vacuité.

Ecrire, pour dire quoi ? Qu'ils sont dans les hôtels feutrés, entre deux avions, autour d'une bouteille de champagne Boërl & Kroff, à parler de réconciliation, à discuter, sanglés  dans leurs vestons en soie, de la paix, de notre paix. Ecrire pour dire que  nos nouveaux dieux décident de la viabilité de notre nation, de nos joies, de nos peurs. Écrire pour dénoncer leur regard inquisiteur qui désigne les vainqueurs et les vaincus, les martyrs et les bourreaux, les vaillants et les pleutres. Dois-je m'indigner de la réconciliation concoctée comme une tomate farcie, farcie d'hypocrisie, de haine, de dédain, de mépris, d'injustice ?  La réconciliation-décret, la réconciliation-ordonnance mûrit dans les hautes sphères de la démagogie. La réconciliation-tintamarre  qui abrutit les tympans mais effleure à peine les cœurs !

Je suis triste  mes frères, j'ai le spleen à fleur de peau et je m'excuse si je ne m'en cache point. La bienséance aurait voulu que je  taise ce sentiment et que je feigne l'écrivain optimiste, au feuillet pétillant de propos galvanisants. Mais que dire si ce n'est que je suis affligé de constater que, dans cet autre millénaire, nous sommes encore le sujet d'étude d'autres civilisations. Ils élaborent des théories, émettent des thèses, observent des constances  et expérimentent leurs trouvailles sur nous, le peuple-cobaye. Tout, absolument tout ce qui nous arrive a été soigneusement organisé, planifié, prémédité par des sociologues, des criminologues, des psychologues occidentaux. Ils se jouent de nous comme le chimiste se joue des molécules pour créer une réaction en chaîne. Nous sommes les pions d'un échiquier gigantesque et ses fabulateurs nous mènent par le bout du nez.  Et cela, nous le savons tous !

Cependant, je ne veux pas ainsi dénier notre part de responsabilité dans le drame immonde que nous vivons. Il serait simpliste voire inconvenant de faire porter le chapeau de notre déconfiture à la France entière. Car le mal est passé par nous, sujets trop passifs, excellents conducteurs. D'hier à aujourd'hui, nous portons  en notre sein les germes de notre déficience. De Lumumba à Gbagbo en passant par Sankara, le schéma est le même et les félons ne sont pas bien loin. Mamadou Koulibaly, le vertueux, Mamadou Koulibaly le constant a  tôt fait de déguster la coupe de la traitrise. Même Allou Eugène, cet effacé politique se donne à cœur joie dans l'amnésie sélective. Au demeurant, notre manque de cohésion, nos désunions, nos conflits d'égo trop  haineux font de l'Afrique un continent à la traîne balloté par la communauté dite internationale.

Je suis triste mes frères car j'ai l'impression qu'une nouvelle cartographie de la côte d'ivoire s'est faite et que ses frontières se limitent désormais au district d'Abidjan. On s'extasie de la reprise des chantiers publics dans la ville, de quelques artifices ça et là et on oublie le reste du pays. Quand ils roulent dans leurs bolides suréquipés sur les voies "dépoussiérées" de la capitale économique,  pensent-ils aux autres régions, aux autres villes, aux autres villages? Là où l'autorité du préfet fait place aux dictats des FRCI ? A l'ouest se dessine actuellement un sinistre tableau fait de spoliation de terre, de guéguerre intercommunautaire, de milices armées d'allogènes, de crise humanitaire. Soit, un tableau apocalyptique ! Même le PAM par la voix de son représentant Alain Cordeill reconnaît la situation alimentaire déplorable qui prévaut particulièrement dans le moyen Cavally.  Et la visite surfaite d'Alassane Ouattara, prévue du 13 au 15 octobre n'y changera rien quand on devine aisément la portée électoraliste de ce déplacement.

Cinq mois de souffrance, cinq mois de disette, de crainte sous-jacente, de mesures vexatoires et l'enthousiasme des "houphouëtistes" peine à se maintenir. Si tant est qu'ADO  est si aimé et si populaire, pourquoi personne ne s'aventure dans la chansonnette  à son honneur, lui notre sauveur universel ? Même nos artistes zouglou pourtant très promptes à faire sortir des singles  traduisant la reconnaissance du peuple à leurs hommes politiques semblent en panne d'inspiration.  Je suis triste pour mon pays dépecé en districts, en régions selon la guise d'un individu.

Excusez-moi, je n'ai pas la force aujourd'hui de simuler un sourire, de pousser  un "on y va !"ou "battons nous !". J'ai juste envie de fermer les rideaux, d'éteindre la lumière et de fléchir les genoux pour invoquer notre Dieu car lui seul à la vraie solution à nos problèmes. Mes frères, j'espère que vous tous, vous ferez de même,  vous porterez votre voix au SEIGNEUR afin qu'Il ouvre les vannes de sa bénédiction sur notre nation, qu'Il frappe les impies et les orgueilleux, qu'Il rétablisse la justice divine dans nos vies. J'éteins mon ordinateur en espérant que demain le soleil se lèvera sur la Côte d'Ivoire et que l'arc-en-ciel, signe de l'alliance éternelle, illuminera de couleur le firmament  ivoirien. DECONNEXION...


Source : LES CHRONIQUES D'ARGENTUS

11:10 Écrit par Fernand AGBO DINDE dans Société ivoirienne | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : côte d'ivoire, crise ivoirienne, les chroniques d'argentus, le blues | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

Commentaires

LES CHRONIQUES D'ARGENTUS,j'en REDEMANDE ENCORE,ENCORE!!!!!comment vous en vouloir dans pareille atmosphère nauséabonde,invivable,insupportable et déprimant.Que celui qui n'a JAMAIS ressenti ce"BLUES"dont vous parlez si bien,vous jette la première pierre.Meme à 6 000 KM,je le RESSENS!j'imagine alors ce que ça peut-etre pour vous qui vivez sur place.Un sentiment d'impuissance nous anime tous face à la situation désolante de la Cote d'Ivoire,qui est devenue depuis le 11 AVRIL 2011,la Cote France.Cette terre qui appartient désormais aux étrangers blancs et noirs,sauf aux ivoiriens.Tout cet héritage que nos grands-parents nous ont legué avant de partir,est aujourd'hui parti en fuméé!la faute à qui?sur l'échelle des responsablités:aux ivoiriens eux-memes qui acceptent de COLABORER avec ces BLANCS!au BURKINA FASSO qui a accepté de soutenir une rebéllion armée contre ses frères ivoiriens,à la FRANCE assoiffé de sang humain et du café-cacao,elle est à la base de cette COALITION de la communauté Internationale contre la Cote d'Ivoire!et à tous les pays africains qui ASSISTENT AU CHAOS SANS AGIR et REAGIR!en une phrase,tout est dit!tout ce qui arrive aux ivoiriens a été organisé,planifié,prémédité et j'ajoute calculé,orchestré,décidé par les ENNEMIS de TOUJOURS de l'AFRIQUE et de l'HOMME NOIR.La FRANCE détruit les écoles,les lycées et les universités pour CREER des GENERATIONS d'ILLETTRES et d'ANALPHABETES qu'elle pourra dominer,exploiter,controler à souhait avec la bénédiction de certains africains,comme OUATTARA qui illustre parfaitement ce procédé utilisé.Vous avez tous mille fois raison de vous en remettre à l'éternel.SEUL un etre supreme peut sauver la Cote d'Ivoire et son peuple.QUE DIEU VOUS BENISSE ET VOUS PROTEGE TOUS mes frères.

Écrit par : RitaFlower | mardi, 04 octobre 2011

Tu m'as tué ce matin, frère !! c'est exactement mon sentiment exprimé en des mots simples mais poignants. A force de murmurer et me lamenter je finissais par être désagréable.. mais mon refuge étant l’Éternel, je suis revenue à lui lui demandant pardon pour mes péchés. depuis j'ai retrouvé la paix et j'ai vu la vision d'une CI délivrée et heureuse. je m'y accroche et depuis je suis heureuse.
merci de tout cœur de l'exprimer aussi bien

Écrit par : nina | mardi, 04 octobre 2011

Oh! depuis le 11 avril, je suis dans cet état.En plus , je suis malade et à 6000 KM de mon pays,pour moi ce n'est rien par rapport à vous qui vivez tout ce désastre programmé.Il est difficile d'être si impuissante pour ceux qu'on aime et son pays.Que le Seigneur nous pardonne et Que sa volonté soit faîtes.Dur c'est dur

Écrit par : Marie | mercredi, 05 octobre 2011

merci un frere, ce ke tu viens d'écrire résume vraim ce kon ressent ici, loin de notre cher pays! mais après les murmures et ts les otres sentiments ki ont pu ns envahir, ns sommes convaincus à l'heure actuelle ke notre PERE travaille pr nous, pr notre victoire et cela ns RECONFORTE plus kotre chose! merci vraim merci

Écrit par : shoumy | mercredi, 05 octobre 2011

cher frère, comme on le fait chez nous en situation de deuil, je te dis "YAKO".grand YAKO à tous les ivoiriens meurtris dans leur chair et aussi dans l'âme.Et puis mon frère, essuie tes larmes ,frères et soeurs ivoiriens(ennes)essuyons nos larmes car nous avons tant pleuré qu'à la longue nous risquons de pleurer du sang.Effectivement,ce qui se passe dans notre pays est une conspiration internationale."le partage de la cote d'ivoire"ce pays riche ,convoité et jalousé par l'extérieur.Aujourd'hui,nous ivoiriens sommes tous impuissants face à la situation.L'ETERNEL nous met donc au defi ;que quiconque ,être humain capable de lever le petit doigt le fasse pour sauver le pays?non aucun humain n'en est capable car le combat depasse notre entendement.Et c'est lorsque nous constaterons unanimement que tout est fermé ,et que la main de l'homme est limitée, que l'heure de notre Dieu va sonner .Avec une petite solution et une poignée d'individus il délivrera la cote d'ivoire et ce pour toujours comme le peuple sud-africain a été libéré pour toujours.Dieu est en train de préparer la chute de ces criminels que sont ouatara sorro et leurs acolytes leur chute sera telle qu'ils ne s'en relèveront plus jamais .Gardons espoir

Écrit par : témoin occulaire | mercredi, 05 octobre 2011

Les commentaires sont fermés.