topblog Ivoire blogs

vendredi, 28 octobre 2011

PREMIER HADJ SOUS OUATTARA: LA GRANDE DESILLUSION DES MUSULMANS


PRIERE MUSULMANS IVOIRIENS.jpg

Un seul mot pour qualifier le ressentiment des fidèles musulmans, candidats au Hadj 2011 : la désillusion. Eux qui avaient cru, de bonne foi peut-être, qu'avec l'avènement d'Alassane Ouattara au pouvoir, tout roulerait comme sur des patins à roulettes. Que nenni!


Hier, lorsque nous arrivions dans les locaux abritant le Haut commissariat du Hadj à Cocody, dans les environs du Lycée Technique, la bousculade était indescriptible. Elle atteint son paroxysme avec la fracture de la porte de la salle de conférence, où les kits de voyage sont distribués aux candidats à la Mecque. Il aura fallu toute la détermination des policiers sur les lieux pour contenir la foule de pèlerins déchainés qui réclamaient chacun, à juste titre d'ailleurs, son kit de voyage. Face à tous ces désagréments, les pèlerins ont voulu crier leur ras-le-bol en paralysant pendant près de deux heures, le boulevard Mitterrand, à quelques encablures de l'échangeur du Lycée Technique. «Nous sommes fatigués, on veut des vols pour partir faire notre pèlerinage », criaient en chœur les pèlerins, vieillards, adultes et jeunes venus accompagnés leurs parents.

On regrette déjà le Hadj version Gbagbo

Un fidèle musulman, le regard perdu dans la foule, revient brutalement sur terre lorsque nous l'accostons : «C'est la première fois de ma vie que je vois ça. Quand les autres (Gbagbo et son régime, ndlr) étaient encore là, c'était mille fois mieux. Avec les autres qui n'étaient pas musulmans, c'était très bien organisé, mais ce sont nos propres frères qui sont aujourd'hui là et c'est n'importe quoi», lâche-t-il amèrement.

Mme Coulibaly Mandjara épouse Kouyaté ne dit pas autre chose. «Nous avons été programmé, mais il n'y a pas de vol. On nous fait espérer, pourtant il n'y a rien. Avec Gbagbo, tout était bien. Mais Ouattara est arrivé, tout est mélangé. Pourquoi ?», se lamente-telle. Plusieurs fidèles interrogés sont unanimes : la désorganisation et la pagaille organisées sont les maitre-mots des préparatifs du Hadj version Ouattara. Longtemps invités à s'acquitter des frais de transports ainsi que de toutes les formalités administratives pour obtenir le visa pour l'Arabie Saoudite, les fidèles musulmans, comme à l'accoutumée, accomplissent leur part. Ainsi, 1,5 millions de FCFA sont directement payés au Trésor public par chaque candidat au Hadj. Les formalités sont dûment remplies et ces derniers obtiennent leurs visas. Seulement, quand arrive le moment de distribuer les kits de voyage composés essentiellement d'une valise à l'intérieur duquel se trouvent plusieurs objets dont un Iram (foulard avec lequel le musulman attache la tête et prie), c'est le cafouillage.

Quand le business pointe son nez

«On ne sait pas qui fait quoi, qui donne quoi», explique un vieil homme complètement groggy par dix longs jours d'attente, sans suite. Ce désordre, plusieurs fidèles le croient organisé expressément pour leur soutirer de l'argent, comme en témoigne d'ailleurs I. Diaby : «Pour obtenir mon kit, j'ai dû décharger le camion qui les a convoyés. En plus, j'ai payé 1000 FCFA», s'indigne-t-il. Bakayoko Cheick Ibrahim révèle qu'avant-hier seulement, 10 kits ont été officiellement distribués sur les 120 prévus pour ce jour. «Les 110 autres kits ont été distribués en deal. Pour avoir ça, on devrait donner entre 1000 FCFA et 3000 FCFA voire plus», confesse-t-il. Tous ont du mal à comprendre que le Hadj subventionné à hauteur de 2 milliards de FCFA, selon le gouvernement, soit l'occasion pour certains de s'enrichir sur le dos des pèlerins.

D'ailleurs, selon un autre fidèle, les Irams sont vendus au Golf, à Adjamé et même au ministère de l'Intérieur à hauteur de 15 000 FCFA voire 16 000 FCFA. L'affichage des listes n'échappe pas également à l'organisation «wouya wouya» mise en place. «Nous avons payé ce qu'il y a à payer, ils ont toutes nos listes. Pourquoi ne pas programmer les vols sur la base des listes de paiement au lieu d'afficher une liste par jour ?», s'interroge un autre, rouge de colère. Ce dernier effectue depuis plus d'une semaine la distance Anyama - Direction des Cultes sans succès. La situation est d'autant plus préoccupante que le 30 octobre, c'est-à-dire dans trois jours, plus aucun vol ne sera admis sur le sol saoudien. Or sur les neuf vols prévus par le ministère pour évacuer les 5553 candidats ivoiriens au Hadj, seulement trois vols ont pu être effectués jusqu'à ce jour. Ils dénoncent aussi les changements souterrains de noms sur les listings. En effet, selon les manifestants, les premiers inscrits sur les listes censés être sur les premiers vols se retrouvent paradoxalement sur les 5ème, 6ème voire 7ème vol. Et pire, des pèlerins ont reçu leurs kits et billets d'avion hier à 14h 30 pour un vol qu'ils devraient prendre à 14 heures. Ils n'ont donc pu effectuer le vol et font le pied de grue à la Direction des cultes pour espérer être à nouveau programmés dans un autre vol. Toutes ces anomalies, les pèlerins ont du mal à se les expliquer. Au ministère où ils attendent des explications, aucune oreille attentive.


Benjamin Silué, in le quotidien ivoirien "Le Nouveau Courrier" N° 353 du jeudi 27 octobre 2011.


Source: NOUVEAU COURRIER.INFO

Commentaires

Les MUSULMANS qui ont faut le souligner porter en MAJORITE OUATTARA au pouvoir.Les PELERINS MUSULMANS qui ne demandent qu'à faire leurs PELERINAGES dans les MEILLEURS CONDITIONS POSSIBLES.Ils en ont eux pour leurs frais:désagréments,désorganisations,réclamations,fatigue,déprogramations,pagaille,cafouillage,désordre,anomalies et RAS-le-BOL généralisé!!!Encore une ENORME OPERATION d'ESCROQUERIE ORGANISEE au plus haut NIVEAU pour ESSEYER de SOUTIRER de l'ARGENT aux PELERINS!!VIVE le HADJ 2011 VERSION GBAGBO!y a pas PHOTO,je le CONSTATE!

Écrit par : RitaFlower | vendredi, 28 octobre 2011

Y a pas photo, en effet, RITAFLOWER! "Le vrai bonheur, on ne l'apprécie que lorsqu’on l'a perdu", disait le vieux Houphouët.

J'espère que la leçon est passée.

Écrit par : Dindé | vendredi, 28 octobre 2011

Il faut simplement qu'ils apprécient tous comment ce Monsieur est nul de sorte à ce que quand il ne soit plus là on ne parle plus de lui.

Nous le savions c'est un incompétant qui s'est entouré de vaurien: Hamed Bakayoko, Amhadou Coulibaly, Kandia Camara (oh!! celle là)....
La Com c'est bien beau pour tromper mais c'est au pied du mur .................

La photocopie ne pourra jamais remplacer l'original.

Vraiment GBAGBO KAFISSA

Écrit par : Cheickna | vendredi, 28 octobre 2011

Merci Cheikna pour cette precision de taille mais j'ajoute ceci en me basant sur la derniere phrase du commentaire
"Toutes ces anomalies, les pèlerins ont du mal à se les expliquer"

Moi j'ai une seule explication: C'est juste l'incompetence a son comble qui justifie cette organisation ni tete ni queue.
Quand tu as fait de toute ta vie la defense de l'incompetence c'est le resultat que tu obtiens. Rapplez vs c'est avec le coup d'Etat de 2002 qu'on a assiste a llavenement des mecaniciens, des bouchers, cuistots, des balanciers dans l'administration ivoirienne a des postes de ministres et directeurs de cabinet wobouuuuuu.

Que Dieu nous sauve et benisse la Cote d'Ivoire

Écrit par : El haj Bah | vendredi, 28 octobre 2011

Les commentaires sont fermés.