topblog Ivoire blogs

samedi, 05 novembre 2011

BERNARD HOUDIN - LE PRESIDENT GBAGBO A DIT: «JE NE FUIRAI PAS. ET C'EST COMME ÇA QUE NOUS ALLONS GAGNER»



BERNARD HOUDIN.jpg

Lors d'une conférence prononcée au Danemark, Bernard Houdin, Conseiller du président Gbagbo a évoqué les raisons pour lesquelles le président Gbagbo a tenu à ne pas fuir sa résidence présidentielle malgré les bombardements meurtriers de l'armée française; malgré aussi la traîtrise des généraux. Il parle aussi de Bédié et de ses puériles accusations.

Pourquoi Gbagbo n'a pas fui avant le 11 Avril

Je vous parlais de la légitimité politique et juridique du Président Gbagbo. Quand nous voyons tous le Président Gbagbo á Korhogo, c'est vrai qu'on a tous un petit pincement au cœur. Le président a toujours dit qu'il n'était pas un kamikaze et qu'il ne voulait pas se suicider. C'était d'ailleurs, lors d'une interview à LCI, dans les derniers jours. Mais il a aussi dit une chose à ses conseillers qui étaient avec lui, moi je n'étais pas là pendant la dernière semaine, mais je connais des gens qui étaient dans la pièce jusqu'au 11 avril. Particulièrement, ceux qui sont sortis avec lui le 11 Avril et qui ont réussi à être libérés et avec qui j'ai pu parler. Ceux-là m'ont raconté les 72 dernières heures dans la résidence. Le président leur a dit, parce que les gens commençaient à demander au président de partir, de fuir : ''Non je ne pars pas. Ce qui doit arriver est déjà écrit. Nous avons du travail à faire. Notre combat, c'est celui de la vérité et cette vérité gagnera un jour. Et c'est en faisant comme ça qu'on va gagner. Pour le reste, ne vous inquiétez pas, ce qui est écrit devra arriver, ce n'est pas ça le problème. Telles sont les phrases du président 72 ou 48 heures avant le 11 Avril.

Les généraux qui ont été achetés

La plupart des généraux ont été achetés. Je le dis d'autant plus tranquillement que je l'ai dit moi-même au président, mi-février. J'avais des ''antennes'' et j'ai dit, un soir, au président que l'Ambassadeur de France se vantait que les généraux allaient le trahir. Et je me souviens très bien qu'il il m'a dit: « Mais Bernard quels généraux et où ? ». Il était devant son canapé et j'ai fait: "Ici". Et le général qui était derrière a fait 1 mètre en marche-arrière. C'était le commandant militaire du palais : le général Touvoly. Et j'ai d'autres noms. Ils ont tous trahi, les uns après les autres. Ceux qui sont restés fidèles, ce sont les officiers Boniface Konan, Abéhi etc. Mais les autres ''prroouh''. Y'en a pas un.

Ce qui va aider les Ivoiriens

Vous savez, j'ai dit un jour lors du colloque du cinquantenaire que j'ai présidé à Gagnoa. Et à la fin de la séance plénière, j'ai dit au président en tête-en-tête: "Monsieur le président, quand on aura fini avec cette crise, on pourra dire qui est qui, qui a fait quoi ?"

Sarkozy ou François Hollande. Pourquoi Hollande par rapport à Sarkozy?

D'abord, il faut que Sarkozy parte. Et là, c'est le côté français qui réapparait. Au delà du problème ivoirien, même si la Côte d'Ivoire n'existait pas, pour les français, il faut que Sarkozy s'en aille. Comme la nature a horreur du vide, il y aura un président de la république en France. Ce sera plus certainement François Hollande. Maintenant de là à dire que Hollande va arranger la Côte d'Ivoire, c'est un autre problème. François Hollande sera le président de la France. Et quand vous êtes dans l'opposition, vous avez un discours et quand vous vous asseyez dans le fauteuil du chef  de l'Etat, vous avez un discours qui vous est imposé déjà par les réalités du pays que vous êtes appelé à diriger, par les forces économiques et politiques qui font que vous n'avez plus votre liberté de choix.  Monsieur Hollande n'a jamais été ministre. Il a été élu dans une zone difficile puisque c'est la région d'origine de Chirac, il a battu les chiraquiens sur leur terre et il n'a jamais perdu une élection.

Des élections avec Gbagbo en prison ?

Le problème avec ces élections, c'est qu'on est dans un cas de figure très particulier. On nous a dit que l'élection présidentielle de 2010 se ferait dans la transparence, la justice et l'égalité. L'ONUCI était là pour préserver   tout le monde. On connait les résultats aujourd'hui.
Même si le président est enfermé á Korhogo, si on a des élections justes, libres et transparentes, si on a la garantie que les élections vont être claires, les gens peuvent voter ceux qu'ils veulent voter, les candidats peuvent faire campagne où ils veulent, d'Odienné á Adiaké, de Bouna à Touba, à Tabou. Parce qu'en ce moment-là, çà va être un ras-de marée pour Gbagbo. Mais ça n'arrivera pas parce qu'ils veulent se servir du FPI comme faire-valoir, lui donner 3 ou 4 députés sur les 250 pour que les médias internationaux disent : "Voilà, Ouattara a pacifié la Côte d'Ivoire, tout le peuple est derrière lui, il a 250 députés''. Voilà les résultats qu'on aura. Les gens nous reprochaient de na pas vouloir aller aux élections avec des gens qui n'étaient pas désarmés au nord, et maintenant on nous dit d'aller aux élections avec le président en prison, et ils veulent qu'on refasse ça, je dis jamais !
La pire des choses, à priori, c'est la chaise vide. Mais quand on vous fait monter sur la chaise pour vous pendre, on vous l'enlève après. Je ne veux pas de cette chaise-là.

Je resterai fidèle au président Gbagbo parce que c'est un homme qui peut sauver l'Afrique

Concernant le problème vis-à-vis de la France, moi je n'ai aucun problème avec, strictement aucun problème. Depuis le 28 Novembre, je me suis mis d'un côté et quelles que soient les circonstances, je n'ai pas bougé. Je le dois au président Gbagbo, de lui être fidèle, c'est un homme qui peut sauver l'Afrique. Il veut que les Africains se mettent ensemble. Gbagbo voulait créer un fonds de solidarité africain pour que chaque État africain producteur de matières premières puissent y verser une certaine réserve, un peu comme vos voisins norvégiens avec leur pétrole afin que les africains aient un fond de garantie qui leur permette d'avoir de l'argent pour le futur, sans avoir á crier tous les matins, pardon au FMI pour gagner un peu d'argent.

Gbagbo-Ouattara et les salaires des fonctionnaires

Gbagbo est à Korhogo. Le gars qui est au Palais qu'est ce qu'il fait ? Gbagbo n'a jamais demandé 5 francs pour payer les salariés. Et moi j'étais fonctionnaire. Je recevais mon salaire tous les mois. Gbagbo n'a jamais pris de l'argent de l'extérieur de 2000 à 2010. Le budget est passé de 1400 milliards á 2800 milliards. Ouattara est là depuis 6 mois et il court ici Paris pour se vanter devant les caméras de la télévision française : ''Merci à la France de m'avoir donné 400 millions, merci à la France de m'avoir donné ceci et cela''. Mais la Côte d'Ivoire a les capacités si elle est bien gérée.

Ouattara et les surfacturations-mallettes

Aujourd'hui on a retrouvé des gens qui ont repris leur système ancien. Je vais vous donner un exemple : Le 3ème pont d'Abidjan. L'histoire du 3éme pont  me tient à cœur parce que mon père a construit les deux premiers. Et le 3ème, je le connais par cœur, de 99 à 2010, toutes les vicissitudes pour le construire, avec qui et comment. Le prix n'a jamais varié d'une fourchette 75-85 milliards, en fonction du type de matériel. Le président Gbagbo a signé en Octobre 2009 en conseil des ministres le renouvellement de la concession de Bouygues pour reconstruire le pont. C'est pas Ouattara qui lui a donné. C'est Gbagbo qui a signé dans le sens où il parlait de la continuité de l'État. Parce qu'il dit : « Quand vous êtes président d'un pays, on ne change pas tout du matin au soir ». Il a trouvé le dossier dans les mains de Bouygues, Gbagbo lui a demandé s'il pouvait construire le 3è pont au même coût  que lors de sa concession du temps de Bédié. Bouygues a dit oui. Gbagbo a dit je signe parce que je respecte la signature de l'État de Côte d'Ivoire.

Aujourd'hui le pont va se construire, il y a eu de grands bruits de lancement. Le prix du pont est á 140 milliards. Ouattara a signé un nouveau contrat avec un nouveau prix. Á l'époque ou monsieur Bourgi parle de mallettes etc, moi je suis allé à la télévision françaiseet je leur ai dit que l'argent qui est dans les mallettes, peut venir des pays africains, mais peut aussi des pays occidentaux qui envoient des trucs sous la forme de grands travaux avec des surfacturations, tout le monde se sert au passage et on envoie une partie en Europe, c'est tout. Ce n'est pas plus difficile que ça.

Quand Bédié accuse Gbagbo de crimes économiques.

Moi j'étais à la Caisse Autonome d'Amortissement en 1975 lorsque Bédié était ministre des finances. C'est l'année où il y a eu les fameuses usines de Borotou. Il n'y a jamais eu un carreau de sucre sorti de l'usine. Bédié a fêté son 15ème milliard de fcfa et monsieur Bédié dit maintenant que'' les crimes économiques c'est Gbagbo''.

 

Retranscription par Max Anoman. Ivorian.Net

 

In le quotidien ivoirien « Aujourd'hui » N° 91 du samedi 5 au lundi 7 octobre 2011.

Commentaires

A qui le dites vous,Monsieur BERNARD HOUDIN,le gars qui est au palais qu'est ce qu'il fait?il se constuit un BUNKER,met sa Famille à l'abri,se fout éperdumment de ce qui peut arriver au peuple ivoirien.A l'inverse de la plupart des dirigeans africains en pareille situation,GBAGBO n'a pas bougé,n'a pas fuit et ne s'est pas exilé ailleurs.Il est resté en place face à son DESTIN et celui de la COTE d'IVOIRE.Ce n'est pas un lache,il fait passer les INTERETS du pays d'abord.La TRAITRISE et la DEFFECTION des GENERAUX ne me surprend pas du tout.Chacun a voulu sauver sa peau avant tout sans se préoccuper des IVOIRIENS morts,pour cette cause.Ah l'homme noir!Un MERCI SPECIAL a vous,Monsieur BERNARD HOUDIN pour votre loyauté envers vos compatriotes ivoiriens et surtout à GBAGBO,l'unique

Écrit par : RitaFlower | dimanche, 06 novembre 2011

Monsieur Bernard HOUDIN c,est dommage que vous ne soyez pas rester dans le bunker jusqu'au 11 Avril avec votre patron . Vous auriez pu le faire au nom de votre loyauté envers le woody .

Écrit par : YAO CLEMENT | lundi, 07 novembre 2011

"Non je ne pars pas. Ce qui doit arriver est déjà écrit....Pour le reste, ne vous inquiétez pas, ce qui est écrit devra arriver, ce n'est pas ça le problème. " C'est affligeant ce sentiment de prédestination du Prince de Mama face au pouvoir!

Écrit par : Ange | lundi, 07 novembre 2011

YAO CLEMENT,si tu es un GARCON PILLE,dit carrement que tu veux la MORT de MONSIEUR BERNARD HOUDIN,au lieu de tourner autour du pot,et tu te dit chrétien,mais je reve ou quoi!c'est ce que tu veux dire!!Quant à toi,Ange,tu trouves normal de toute évidence tout ce qui arrive au CAMP GBAGBO,et tu n'a aucun état d'ame à le revendiquer fièrement sans complexe.Tu préfères sans doute un trouillard comme OUATTARA qui va se réfugier au 43eme BIMA pour sauver sa tete!NUL!

Écrit par : RitaFlower | lundi, 07 novembre 2011

Bernard Houdin, merci.

La direction du fpi a fait des erreurs, le president
Gbagbo a commis des crimes d'état comme tous les presidents
De ce monde. Ok.

Mais dramane Et son Rhdp doivent
Cesser leur mauvaise fois Et leur Politique
Ethno-imperialiste violente qu'ils ont joué
Aux ivos sous couvert du manteau de victime.
Pdci v. N'zueba: une honte fecale; sottise

Écrit par : Chekoff | mardi, 08 novembre 2011

Mauvaise foi

Écrit par : Chekoff | mardi, 08 novembre 2011

Chekoff,je peux pas te laisser dire que le PRESIDENT GBAGBO,a comis des CRIMES d'état.Le role REGALIEN de l'ETAT est de protéger la population civile contre une horde de REBELLES-TERRORRISTES.Quant à OUATTARA,lui n'a pas attendu d'etre"CHEF d'ETAT"pour commettre des CRIMES d'ETAT sur ses ADVERSAIRES et sur le peuple.Pourquoi se montrer indulgent envers un gars comme OUATTARA qui le mérite pas!

Écrit par : RitaFlower | mardi, 08 novembre 2011

Merci Rita

Écrit par : Cheickna | mardi, 08 novembre 2011

Merci! seulement en, côte d'ivoire, l'ivoirien ne voit toujours rien. Depuis toujours ils ont été endormis qu'ils pensent que l'Europe et la france viendront payer les factures à leur place. C'est pourquoi beaucoup voit en Gbagbo quelqu'un de mauvais, parce qu'il veut que l'ivoirien soit digne. Et les paresseux ne sont pas d'accord. Quand des gens disent ceci: Ado veut diminuer le prix du riz( augmenter depuis son coup d'etat) à 7000 f cfa le sac de 50 kgs et toi(Gbagbo) , tu veux qu'on travaille, qui va te voter? Et vous contacterez que ceux qui tuent, et près à tout pour ado sont en générale pour les dons. Ils veulent tous gratuit. Et les médicaments gratuits, vous savez combien ils étaient dans les hôpitaux pour les soins gratuits. Donc c'est normal, mais gbagbo nous a montré qu'il faut être digne, et que par le travail, on se libère.

Écrit par : zouzou | mardi, 08 novembre 2011

abstenez vous freres et soeurs de juger ouattara ,bientot; je persiste et je signe la main sur le coeur que la verite le ratrapera.il sera face a son destin sur le chemin qu'il appris pour l' èviter;ET ce jour là le monde entier,particulierement toute la ci se rendra compte que le PR LAURENT GBAGBO EST OIN DU TOUT PUISSANT D' ou son sense eleve de forte paroles et de vision pour son pays.

Écrit par : otokore | mardi, 08 novembre 2011

Les commentaires sont fermés.