topblog Ivoire blogs

jeudi, 10 novembre 2011

8 PROCHES DE GBAGBO LIBERES HIER

UNE N° 94 AUJOURD'HUI.jpg

L'audience à huis-clos, hier au Palais de justice d'Abidjan, a pris des allures d'un accouchement difficile. Une délivrance dans la douleur qui aura finalement rencontré la déception des avocats ayant introduit une demande de liberté provisoire en faveur des personnalités enfermées jusque-là dans les prisons du régime. Et pour cause, sur les 65 requêtes introduites, seules 9 ont été examinées par la chambre d'accusation. Sur la brèche depuis plusieurs jours, les défenseurs des proches du président Laurent Gbagbo ont passé toute la journée d'hier, en compagnie des journalistes, des parents et amis des détenus, à attendre la décision finale des autorités judiciaires. Celle-ci est tombée aux environs de 18 heures. Sous la forme d'une remise en liberté de huit personnalités de l'ex-majorité présidentielle.

Ce sont, Mmes Adèle Dédi, Simone Hué Lou, Danielle Boni Clavérie, Chantal Léba, Mrs Ettien Amoikon, Kata Kéké, Georges Aman Ouégnin, et Germain Guézé, caméraman à la RTI. Le seul cas qui n'a pas recueilli un avis favorable du juge est celui de Martin Sokouri Bohui, le « monsieur élections » du Front populaire ivoirien (FPI). Du côté de la défense, même si on note une petite pointe de déception pour  le seul recalé du groupe, on garde toujours espoir quant à l'examen des 56 autres dossiers, puis l'élargissement, dans les jours à venir, d'autres personnalités.

Au FPI, si l'on salue le retour à la maison des heureux élus d'hier, personne ne s'extasie devant le geste de décrispation du pouvoir. Car dans les allées de l'administration ''bleu et blanc'', on attend beaucoup plus de Ouattara. A savoir la mise en liberté définitive, des cadors du parti tels que la famille Gbagbo,  Affi N'guessan, Aboudramane Sangaré, Généviève Bro Grébé, Aké N'Gbo, le gouverneur Dacoury Tabley et autres  Désiré Dallo, pour ne citer que les plus connus.

Pour rappel, dans le cadre du dialogue républicain qu'il a instauré depuis quelques jours avec le FPI, le pouvoir avait promis faire un geste de décrispation à l'effet de permettre aux partisans du président Laurent Gbagbo d'entrer en piste pour les élections législatives annoncées pour le 11 décembre prochain. Et cela sous la pression de la communauté internationale qui redoute un scrutin bancale et peu fiable en l'absence des « frontistes » ivoiriens. La Côte d'Ivoire qui garde encore  les séquelles de la crise post-électorale retient son souffle en attendant la décision finale du FPI quant à une participation ou non aux législatives. La mesure d'hier se veut un gage de la bonne foi du locataire du palais présidentiel. La direction du FPI avisera.


Yves De Séry, in le quotidien ivoirien « Aujourd'hui » N° 94 du jeudi 10 novembre 2011.

 

------------------------------


LIBERATION SUITE


DOGO RAPHAEL.jpg
Le ministre Dogo Raphaël (handicapé moteur) a été libéré.

 

Selon Me Gouaméné Hervé, douze (12) autres personnes détenues par le régime de M. Ouattara viennent d'être mises en liberté provisoire. Il s'agit de : Diabaté Bêh, Niamien Yao, Boguhé Serge Michel, Dogo Raphaël, Koudou Simon, Boli Bi Toto Jérôme, Sinsin Guy-Roland, Koudou Constant, Koné Boubacar, Bohui Armand, Dassé Jean Martin, Guézé Kanon Germain. Ce qui porte à 20 le total des personnes libérées, hier.

 

Source: Facebook Alain Toussaint

Commentaires

J'avoue que je suis partagée entre RIRES et larmes,pourquoi une LIBERTE PROVISOIRE.Si je comprends bien,le GOUVERNEMENT OUATTARA libère ces PRISONNIERS POLITIQUES afin qu'ils PARTICIPENT aux ELECTIONS LEGISLATIVES du 11 DECEMBRE,et après que feront-ils d'eux au juste?Y a t-il des PERSONNES sensés ou qui ont toutes leurs facultés intellectuelles dans ce REGIME?Je sais pas!

Écrit par : RitaFlower | jeudi, 10 novembre 2011

POKER MENTEUR

Écrit par : Cheickna | jeudi, 10 novembre 2011

En rire plutôt qu'en pleurer, cher soeur RITAFLOWER!

Ils ont une pression intenable: ils ont besoin de légitimité devant le peuple ivoirien, pour faire les beaux yeux aux Institutions de Bretton Woods, légitimité qu'ils savent bien nous avoir volé à coups de bombes.

Et comme ces choses-là ne s'usurpent pas, ils sont parfaitement convaincus de ne rien avoir entre les mains sinon un décret de nomination de Nicolas Sarkozy et de la "communauté internationale", juste bon pour le p'tit coin. Ils sont désormais au pouvoir. Ils espèrent maintenant transformer l'essai.

Ce sera sans nous! Tant que tout le monde n'est pas rentré au grand complet à la maison, ils devront assumer leur dictature. Quelques libérations, du reste à titre provisoire, n'y changeront rien!

As-tu remarqué les prestidigitations actuelles de l'ambassadeur des États-Unis en Côte d'Ivoire, Philip Carter 3 pour amener le FPI-CNRD à participer aux élections législatives voire pour susciter des candidatures indépendantes? Ils oublient que c'est nous qui votons et nous ne donnerons nos voix à PERSONNE, fût-il d'obédience LMP, ça ils peuvent en être certains.

Celui qui casse sa tirelire pour battre campagne, c'est à ses risques et périls. Il se mordra le doigt. Nous le lui garantissons.

S'ils en doutent, qu'ils attendent de voir!

Écrit par : Dindé | jeudi, 10 novembre 2011

I hope that everything will be ok and that existing problems will be solved

Écrit par : Vision | jeudi, 10 novembre 2011

non, je suis tro CONTENTE de ce ke tu dis là frere DINDE! ouf enfin, je vois kil existe des gens kom moi!
kil sachent ke tt ceci nè ke du clinkant, tro "bling bling" kom leur patron SARKO, c NS KI VOTONS et dc si cè "libérés" arrivent à se presenter ds notre formation politik ou pas, ON NE VOTERA PAS UN POINT ET C TT!
kil gerent leur "affaire" kom il lon deja comencé!
ke le BON COMBAT continue!

Écrit par : shoumy | jeudi, 10 novembre 2011

SHOUMY,

Je te comprends trop!!! "ON NE VOTERA PAS, UN POINT C'EST TOUT"! C'est ça qui est ça (rires).

On est ensemble! Sois bénie.

Écrit par : Dindé | jeudi, 10 novembre 2011

je reveines encore Fernand pour insister sur le fait que meme libres ces membres du FPI ne doivent pas tomber dans ce piege de ouattara et de ces soutien (france, usa, onu etc...). Qu'ils restent fermes pour une fois dans leusr vie. Il faut que cette election soit une vrai election pour trancher une bonne fois pour toute qui est pese quoi. Alors voila ce que ouattara doit faire:
-liberer tous les prisonniers
-pacifier tout le pays qu'il ramene les rebelles a leur place
-recomposition de la CEI (qu'elle soit veritablement credible)
-demander a tous ces ivoiriens de regagner leur lieu habituel d'habitation
-rehabiliter les maisons de ces personnalites et dse pauvres citoyens qui ont ete saccagees par ces hordes de tueurs

On peut donc attendre 2 ans avant d'aller aux elections. On ne veut plus d'election wouyawouya dans ce pays.
Si le FPI ou quelques assoifes de pouvoir membres du CNRD s'aventurent dans ces elections sans issue pour soi-disant legitimer ce pouvoir moribond souille jusqu'aux moelles ils paieront pour avoir sacrifier des jeunes ivoiriens sur l'autel du pouvoir.
Car quand je lis l'article du journal je vois certains venir dire que ce pouvoir de ouattara est de bonne foi.Vraiment quelle naivete!
Outtara de bonne foi ? non c'est juste parce qu'il veut legitimer son pouvoir, la legitimite qu'il a refusee aux autres depuis son entree en politique en Cote d'Ivoire et qui a fait des millions de morts
Qui seme le vent recolte la tempete
Que Dieu benisse la Cote d"Ivoire et ses dignes fils

Écrit par : intelligenciahomme | jeudi, 10 novembre 2011

Salut les freres soyez benis

Quand ouattara parle de liberte provisoire c'est parce qu'il veut forcer la main a tous ces liberes. Quand il t'approchera pour te demander de te presenter si tu refuses alors il actionne ce bouton de liberte provisoire pour te contraindre a deposer ta candidature sous peine de retourner en prison et et comme il y a toujours des ames faibles qui aiment le luxe alors elles se feront prendre dans ce jeu en oubliant des milliers d'ivoiriens morts pour ce pouvoir de ouattara
C'est pourquoi je demande des a present a Fernand de prevenir toutes ces personnalites par son canal de communication s'il peut faire quelque chose. Sinon je suis sur que beaucoup d'entre elles mordront a cet appat qui n'en n'est pas un. Car a leur place je prefere la dignite que l'avilissement et la malediction.Ouattara a besoin d'elles(ces personnalites) donc c'est le moment de jouer a fond cette carte si elles desirent entrer la tete haute dans l'histoire naissante de cette Cote d'Ivoire en marche
Que Dieu benisse la Cote d'ivoire ainsi que ses dignes fils

Écrit par : intelligenciahomme | jeudi, 10 novembre 2011

Fernand,

Rassurez_vous!!!Nous n'irons pas voter.
Qu'ils gerent seuls le pays.

Que veulent-ils faire de vauriens et des voleurs comme nous dans leur business?

Meme si le FPI se presente dans ces conditions,ils recolteront ce qu'ils auront sémé.Aucun candidat ne sera elu,meme independant.

Premier gaou n'est pas gaou c'est le deuxieme qui est gnata car trop bete.

Sa majesté ADO,pourquoi as-tu peur de regner seul?

Écrit par : Gbè | vendredi, 11 novembre 2011

Les commentaires sont fermés.