topblog Ivoire blogs

samedi, 12 novembre 2011

DEGRAISSAGE A LA RTI: YO CLAUDE, CLAUDE FRANCK ABOUT, HERMANN ABOA VIRES

UNE 5145 SOIR INFO.jpg

Barthélemy Inabo, Tonton Bouba, Awa Ehoura, Innocent Foto..., en chômage technique

C`est une atmosphère de deuil, mêlée de révolte, qui enveloppait la direction générale de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (Rti), sise à Cocody, toute la journée du vendredi 11 novembre 2011. S`il est vrai que tous les agents étaient informés, à l`issue d`une réunion tenue 48 heures auparavant, au stade de la haute fréquence, de la décision de ``dégraissage`` du personnel, il était pourtant difficile pour les uns et les autres de contenir l`angoisse du chômage. Lorsque vers la fin de l`après-midi, la liste tant redoutée, des agents concernés à été affichée, les personnes qui convergeaient vers le tableau d`affichage avaient bien du mal à contenir leur anxiété.

A l`issue de la consultation de ladite note de service, il a été constaté que sur près d`un millier d`employés que compte l`entreprise, 322 parmi eux, ont été mis en chômage techniques ``pour deux mois``, à compter de la date de publication de la mesure. Ensuite, il nous a été donné de remarquer la présence, sur cette liste, de plusieurs célébrités des médias ivoiriens parmi lesquelles l`on peut citer Barthélemy Inabo, Tonton Bouba, Awa Ehoura Wattara, Viviane Sahoua, Brou Félix Atché, Ballo Adama, Kané Sondé, Ami Gbané, Gilbert Gnagne, Brice Dagou Zouzoua, Guy-Serge, Eloi Picard Koré, Innocent Foto, Romy Roméo, Jacques Zadi, Laurence Sauthier, Kounta Mader, Eloi Oulaï, Adèle Djédjé, Issa Sangaré Yérésso, Victor Kpan. Après avoir pris connaissance de la mesure, nous avons tenté de rencontrer Aka Sayé Lazare, le Directeur général par intérim de la Rti, pour échanger sur la question mais, selon sa secrétaire, il avait quitté son bureau.

Dès lors, nous sommes entré en contact téléphonique avec Barthélemy Inabo, actuellement en France, également frappé par la mesure, qui a laissé éclater sa colère. «Franchement, je ne sais pas sur quels critères ils se sont basés (les responsables de la Rti: Ndlr) pour faire un tel tri. Je trouve que c`est une humiliation pour moi de me mettre en chômage technique et revenir travailler deux mois après. Je suis en train de réunir mes avocats pour me garantir de toutes les dispositions juridiques et rompre avec la Rti», a-t-il asséné. Parallèlement à cette décision de mise en chômage technique, une source proche de la direction générale de la Rti nous a également révélé le licenciement pour ``faute lourde`` de Serges Boguhet, Hermann Aboa...et le licenciement également de Yo Claude (super Ebony 2008), Claude Franck About (super Ebony 2006), ...pour ``abandon de poste``.


Source: SOIR INFO

Commentaires

De toute évidence, la réorganisation de la RTI s'imposait au vu des dernières évolutions technologiques et dans le prétendu contexte "concurrentiel" souligné par le DG.
Seulement, la manière dont cette restructuration est menée démontre tout l'amateurisme et surtout l'incompétence flagrante du management de la RTI.
Au-delà des chiffres et autres synergies potentielles attendues de cette opération de dégraissage, il y a l'homme qui semble avoir été en tout point de vue grossièrement ignoré.
La direction de la RTI s'en contrebalance totalement de l'avenir des personnes virées... Personnes dont certaines ont passé des dizaines d'année au sein de cette entreprise et surtout au service de leur pays, qui apprennent lapidairement vendredi qu’ils ne viendront plus au boulot lundi. Quelle humiliation de quitter une entreprise par cette porte…
Ne parlons même pas d'éventuelles conséquences émotionnelles ou physiques qu'un tel choc pourrait engendrer chez ces personnes. Même le plus minable des managers sait qu'il existe des façons beaucoup plus propres de remercier ses collaborateurs.
Mais sortons de ce cadre émotionnel, pour parler de l'avenir de la RTI avec ceux qui pourraient rester au sein de la maison à l'issue de ce casting à la hache.
L'on veut que ceux qui restent s’approprient un triptyque «Disponible, efficace et proactif», ce qui est totalement inenvisageable dans climat délétère avec le stress permanent d'être le prochain sur la liste de départ.
Une restructuration d'entreprise impose aux dirigeants d'intégrer l'accompagnement de leurs ressources humaines...
Un sacrifice est nécessaire pour relancer la RTI, mais il ne faudrait pas considérer ses collaborateurs pour du bétail parce que vous faites que créer des frustrations et déplacer les problèmes...
ON NE S'IMPROVISE PAS MANAGER… Il ne suffit pas de copier des phrases toutes faites dans des livres de management ou sur internet pour les appliquer avec amateurisme à des situations totalement inappropriées !

Écrit par : Victor Martin | samedi, 12 novembre 2011

Bien dit cher Victor M.

Écrit par : CheKoff | samedi, 12 novembre 2011

Je dois reconnaitre que les ivoiriens ont toujours eu l'art des formules:DEGRAISSAGE à la RTI au lieu de RESTRICTION du Personnel,de toute façon le RESULTAT est le même.Il y a de quoi être perdu au milieu de tout ce REMUE-MENAGE:entre ceux qui sont virés et ceux qui sont au chômage technique pour raisons économiques.De mon avis,ça ressemble à un véritable règlements de compte orchestré par le pouvoir pour se débarrasser des personnes indésirables selon eux.C'est tout de même inadmissible de traiter des gens connus du GRAND PUBLIC qui ont tous participé d'une manière et d'une autre au SUCCES de la RTI.La RTI version GBAGBO et OUATTARA,ce sont 2 télévisions nationales diamétralement OPPOSES.Rien que dans la CONCEPTION,sans parler du CONTENU.Ou la RTI version GBAGBO était le reflet de la société ivoirienne type,la RTI version OUATTARA est une pale imitation des chaines occidentales et à l'image de OUATTARA.Je me demande comment ces JOURNALISTES font pour travailler dans des conditions quasi impossibles vu le climat négatif qui y règne,comment donner le meilleur de soi-même quant on est traquée jour et nuit et sans cesse menacer de RENVOI DEFINITIF.J'aime le REPONDANT d'un BARTHELEMY INABO qui ne compte pas se laisser faire et va sans doute emmener l'affaire en justice.Par soutien pour leurs collègues,ceux qui ont eu la chance de rester devait faire une"GREVE ILLIMITEE"en signe de PROTESTATION. Mais je crois que je rêve un peu,qui va risquer sa place pour sauver un confrère à la télévision de OUATTARA,personne ne dit mot et obéit,oui!je sais que chacun a besoin de gagner sa vie mais à quel prix?doit-on tout ACCEPTER pour pouvoir garder son poste à la"MAISON BLEUE".Il faut aussi rappeler que les MALHEURS de la RTI viennent du:sabotage,coupure du signal,traficotage des fils,pillages,destructions et vols des matériaux de la RTI version GBAGBO.Ce sont les conséquences collatérales provoquées par OUATTARA et SARKOZY, alliés dans leur capacité de nuisance.C'est donc à la direction de la RTI version OUATTARA de prendre ses responsabilités face à leur vandalisme avéré.Je suppose qu'il y aura pas des solutions de RECONVERSION pour ceux qui ne reviennent pas.L'humiliation est le moyen de pression le plus utilisé par Ouattara.Il n'est pas venu en Cote d'Ivoire pour apporter le bonheur aux gens,celui qui soutient le contraire est un menteur,un point c'est tout.PAYEZ leurs INDEMNITÉS de chômage au moins,ça sera déjà ça!!! YAKO Ivoiriens!

Écrit par : RitaFlower | samedi, 12 novembre 2011

Les difficultés financières de la RTI sont du pain béni pour Aka Sayé Lazare. Elles lui permettent de dissimuler en mesures managériales un règlement de compte et un chasse aux sorcières en règle.

Tous les pro-Gbagbo qui ont tenu à bout de bras la RTI pendant que Ouattara, depuis l'Hôtel du Golf, appelait à un arrêt de travail général dans le pays pour asphyxier le régime GBAGBO en ont, aujourd'hui, pour leurs frais.

Ne se proclame pas "Manager", et encore moins "leader", qui veut. Aka Sayé Lazare en est un bien piètre!

Écrit par : Dindé | samedi, 12 novembre 2011

je ne crois pas c est une honte pourquoi ne pas tous se lever contre lui il va les renplacer par ses parents qu on connait et cela vous vous surprend moi non un valet de la france il ne fait que accecpter ce qu on lui dire de faire les vrais ivoiriens du nord du sude de l oueste de l est nous devons tous d une seule voie comme il l a demande au temp de gbagbo de ne pas aller travailler

Écrit par : yao | dimanche, 13 novembre 2011

cela arrive quand on est pas unis il a reussi a nous diviser avec l aide de la france dramane ne dirige pas a la cote d ivoire .il est là pour humilier les ivoiriens dans leur propre pays. comment on peu accespter iil a encore des ivoiriens qui sont encore avec lui comme son sac a main bedier il a pense aux familles des ses personnes non il s en fout si la france est contente il est content des ivoiriens sont morts tues par ses amis des ivoiriens comme nous qui ont donné leur vie pour la cote d ivoire qui ont bravé les bombes françaises . soyons unis s il vous plait on est mieux que je sois la cote d ivoire est vendue aux en chere par les rebelles il sont dans nos villages ils se serrent des ivoiriens du nord s il vous plait reveillez vous le pays que nous allons laisser a nos enfants et que nos parents nous ont laisse notre chere cote d ivoire le pays de la joie n est plus le meme je vous emprie pour le blanc se serre tourjour de l homme noir pour faire du mal a son frere noir ils nous vendent leur fusil comme gadeaux de noel et nous ca nous donne du plaisir nous eliminer .ouvrez les yeux un etranger a reussir a nous diviser . nous sommes freres un matin disons ensemble un grand non . je veux plus que tu tire sur mon frere bété NON ne tire plus sur mon ftrere agni non ne tire plus sur mon frere dioula non si on le veut vraiment dieu ecoutera nos prieres parceque c est ensemble avec une unique pensee qu elle montera au pere tant qu on sera diviser le sous sol de notre pays sera tourjour exploter et qui seront les grands perdants? c est nos enfants que mon pays devienne cote divoire la belle avec tout les ivoiriens ensemble comme avant le bete qui parle dioula et le dioula le bétè . aves pleins de maquis partout c st mon pays pas cette triste ou d autrs sont dans la joie et d autre en exil merci

Écrit par : yao | dimanche, 13 novembre 2011

Yao,il ne faut pas se voiler la face,l'ivoirien type est individualiste,égoiste,il se dit avant de faire quoi que ce soit pour son frère:qu'est-ce que je gagne dans cette affaire.C'est une véritable philosophie de vie et un art de vivre.Ca a toujours été comme ça depuis des lustres.Le PRESIDENT GBAGBO a passé 30 ANS de sa vie politique à nous éduquer,à nous ouvrir les yeux,à vouloir nous affranchir de cet exclavage moral et endoctrinement forcé.Voilà oujourd'hui le résultat,certains ivoiriens suivent OUATTARA,lui déroulent le tapis rouge et se rabaissent,s'humilient devant lui sans complexe pour obtenir ses faveurs.Chacun pense à ses intérets personnels au lieu de se préoccuper de l'intéret général.Comment veux-tu que nous soyons unis,ensemble pour lutter contre les étrangers.Ce mot étranger n'a jamais été un gros mot,c'est avec OUATTARA que ce mot a pris une tout autre tournure.Comme si c'était devenu une insulte,alors que ça l'est pas au départ.Fiers ivoiriens,il est temps de le montrer.OUATTARA a fait de l'ivoirien sa chose,ça lui plait!!

Écrit par : RitaFlower | dimanche, 13 novembre 2011

Il ne faut pas etre spectateur des évènements en Cote d'Ivoire.Chacun de nous doit etre des militants activistes pour faire bouger les choses.Devenir acteur de sa vie au lieu de la subir passivement sans rien faire et laisser à d'autres le soin de faire tout le travail à notre place sans réagir.Un peuple DESUNI n'a jamais été un peuple FORT et INVINCIBLE.Se mobiliser contre ces nombreux licenciements ABUSIFS!

Écrit par : RitaFlower | dimanche, 13 novembre 2011

Je souhaite vivement que ton message soit entendu, chère soeur RITAFLOWER.

Parce qu'avec Ouattara, ça commence à faire beaucoup, les licenciements abusifs et les destructions d'emplois!!!

Écrit par : Dindé | dimanche, 13 novembre 2011

Les commentaires sont fermés.