topblog Ivoire blogs

samedi, 12 novembre 2011

FERMETURE DES CAMPS DE DEPLACES A DUEKOUE: LE REGIME OUATTARA MENACE LES RELIGIEUX



DEPLACES DE DUEKOUE.jpg

En dépit des interpellations des organismes du système des nations unies spécialisés dans la protection des réfugiés et populations déplacées du fait des conflits armés, le régime Ouattara ne renonce pas à son idée de fermer dans les jours qui suivent les camps qui abritent la quasi-totalité des autochtones de la région. Depuis quelques jours, le ministère de Défense a décidé d’accentuer la pression sur les organisations caritatives présentes sur place.

Notamment Caritas (Suisse), l’Organisation internationale des migrations (OIM) et bien d’autres structures qui viennent en aide aux populations sinistrées et sans repère qui risquent ainsi de se retrouver à la belle étoile et sans ressource pour survivre. La pression s’accentue particulièrement sur les religieux, catholiques ou non, qui hébergent sur leurs sites des milliers de familles en détresse disposés malheureusement à suivre le gouvernement dans sa dérive. Si ces religieux n’ont pas encore démantelé les camps de Guiglo et Duékoué comme l’exige Alassane Ouattara et Soro Guillaume, ils ne sont pas bien loin de céder à la pression.

Ainsi depuis quelque deux semaines, elles ont commencé à affamer les pensionnaires des camps, dans le but de les forcer à partir, quitte à errer dans la nature ou à retourner dans leur village où il n'y ni eau ni nourriture. Et où leur sécurité n’est pas garantie. Pourtant, ces humanitaires le savent, il s’agit de populations rendues extrêmement vulnérables par la guerre  postélectorale qu’ils ont l’obligation de protéger. Leurs chartes respectives sont assez rigoureuses sur la question. Or selon des témoignages recueillis sur le terrain, les habitations, villages et plantations sont encore aux mains des dozos et autres allogènes burkinabé, maliens etc., pseudos Frci en armes qui font la pluie et le beau temps dans la région. Ces personnes visées par la décision gouvernementale manquent de tout ; et les dons de Madame Ouattara qui a engagé une vaste opération de communication dans la région sont nettement insuffisants pour leur garantir le minimum. Les organisations internationales de protection des personnes vulnérables gagneraient donc, face à la situation, à se ressaisir. Pour ne pas se rendre complices d’un génocide qui se dessine.


Edouard Amichia


Source: NOUVEAU COURRIER.INFO

Commentaires

Après le plus grand massacre du 21eme siècle commis sur la population civile par les rebelles de OUATTARA,voilà le triste sort que ce GOUVERNEMENT réserve aux SURVIVANTS.Pourquoi à tout prix s'acharner sur des personnes qui ont déjà tout perdu:famille,maisons,emplois etc...et qui survivent grace aux ONG.Depuis la crise post-électorale,les religieux ont toujours joué un role ambigu avec le pouvoir en place.Je reste sans voix quant aux méthodes utilisées par les humanitaires censer les protéger et leur assurer le minimum.Tout le monde sait qu'un homme qui a faim n'est pas un homme libre.Si ce régime n'a pas des soulutions d'urgence à proposer à cette population en détresse,il vaut mieux laisser les CAMPS de réfugiés ouverts,c'est préférable que de laisser les familles dormir dehors à la merçi des DOZOS et autres hommes en armes.Pourquoi OUATTARA a jeté son dévolu sur le peuple ivoirien qui lui a pourtant rien fait?MADAME DOMINIQUE OUATTARA a une ONG destinée aux enfants,elle pourrait donc faire plus que de la COMMUNICATION.Elle peut,si elle le veut faire des DONS,COLLECTES et DISTRIBUTIONS de nourritures aux déplacés comme elle aime à le faire devant les CAMERAS de TELEVISION pour se donner BONNE CONSCIENCE.Je trouve que le couple OUATTARA ne fait rien pour les victimes de Duékoué et de Guiglo.Ils ne font qu'empier la situation déjà très DURE!c'est une chaine de responsabilités au plus haut niveau!

Écrit par : RitaFlower | samedi, 12 novembre 2011

vraiment ce ke tu dis RITAFLOWER est telm vrai!!! pkoi sacharn til otan sur cè povres pers?
perdre tte sa famille et ts sè biens è deja "une petite mort" en soi, laissez ces gens trankil mr et madame ouattara!
ne pouvant plus convaincre les autres, vs vs en prennez à des faibles ss defense.
mais DIEU est fidele, il saura prendre soin d'eux!!

Écrit par : shoumy | samedi, 12 novembre 2011

Ouattara doit prochainement effectuer une visite d'Etat dans la grande région Ouest de la Côte d'Ivoire. Il est terriblement gêné par la présence de tous ces crève-la-faim apeurés, terrifiés, qui ont tout perdu et qui sont la vraie image de son régime. Il faut donc que tous ces déplacés déguerpissent. Au plus vite. En tout cas, avant sa visite. Quitte à menacer des religieux!

Ouattara refuse de voir la misère dans laquelle il a plongé les Ivoiriens. Il manœuvre donc ferme pour ne pas avoir à la voir en face pendant sa visite. Surtout qu'il n'a AUCUNE "SOLUTION" pour eux! Ses caisses sont désespérément vides. Cela ne l'empêche pas de payer à prix d'or 34 véhicules d'occasion (de la ferraille française) et de permettre au ministre français de l'intérieur, Claude Guéant, de repartir en France avec des mallettes bien remplies de liasses de billets de banque.

Ce régime n'a ni cœur ni dignité!

Écrit par : Dindé | samedi, 12 novembre 2011

Les commentaires sont fermés.