topblog Ivoire blogs

mercredi, 16 novembre 2011

MISE EN CHOMAGE TECHNIQUE DES 322 AGENTS DE LA RTI - LE SG DU SYNINFO REAGIT: «CETTE DECISION N'A PAS RESPECTE LES PROCEDURES»

 

RTI COCODY.jpg

Depuis le vendredi le 11 novembre 2011, 322 agents de la Radiodiffusion Télévision Ivoirienne (RTI) tous corps de métier confondus, ont été mis en chômage technique.

Même si dans le fond le bureau exécutif du Syndicat National des Agents des Organes des Secteurs Publics et Parapublic de l'Information (Syninfo), comprend le bienfondé de cette mesure, il dénonce toutefois la manière cavalière avec laquelle elle a été prise: « Nous avons été surpris par la décision de mise en chômage technique des 322 agents. Nous reprochons que la démarche n'ait pas été respectée. Pour nous, une décision aussi importante devrait être prise en respectant la procédure et les règles de l'art en la matière.», a dénoncé le Sg du Syninfo, Kouadio Amonzame.

Surtout que le directeur général de la RTI, Aka Sayé Lazare avait annoncé dans une note de service en date du 2 novembre 2011, dans l'optique de la réduction des effectifs de l'entreprise, deux possibilités. A savoir le départ à la retraite anticipée volontaire aux agents qui sont à 5 et moins de la retraite et des départs volontaires. Ils n'auront pas eu le temps de discuter des modalités de cette décision quand le jeudi 10 novembre, la direction brandit la mesure de mise en chômage technique quia été finalement rendue publique le vendredi 11 novembre 2011.

«Après 10 ans de souffrance et de travail dans des conditions aussi difficiles, les agents qui souffrent pour la plupart de l'hypertension et du diabète du fait de leurs conditions de travail, ne méritaient pas d'être remerciés de cette manière. Au regard de certains noms qu'on retrouve sur la liste notamment des femmes en congé de maternité, des agents qui vont à la retraite en décembre prochain etc, on peut dire que c'est une décision qui est inhumaine. C'est pourquoi nous leur demandons de rester sereins et de ne pas paniquer outre mesure. Nous allons rencontrer la direction pour avoir plus d'éclairage sur cette décision.

Dans cette RTI qui est notre maison commune, nous ne saurions accepter certaines situations inconvenantes. C'est pourquoi nous allons tout mettre en œuvre pour sauver cette maison au bénéfice de tous », a-t-il conclu.


Germain Dja K., in le quotidien ivoirien « L'Inter » N° 4036 du lundi 14 et mardi 15 novembre 2011.

Commentaires

cette decision est inhumaine et cruelle.car avec toute la souffrance qu'ont connus les ivoiriens aucun ne merite d'etre remercier de la sorte sauf ces assaillants qui ont créé cette situation.beaucoup de courage à tous.dieu est dieu

Écrit par : dago dago | mercredi, 16 novembre 2011

Il ne pouvait pas en etre autrement,vu la rapidité à laquelle ces AGENTS,JOURNALISTES,ANIMATEURS,TECHNICIENS ect...ont été virés provisoirement ou pas de la chaine.Dans ce contexte,le DG,AKA SAYE LAZARE et son STAFF ne pouvaient pas RESPECTER les DIFFERENTES ETAPES et PROCEDURES HABITUELLES.J'attends toujours qu'on m'explique le bienfondé et les avantages de cette mesure injuste.Je n'en trouve pas.La nouvelle RTI 1,version OUATTARA est-elle devenue une USINE à FABRIQUER des chomeurs.Après 10 ans de bons et loyaux sevices dans les conditions que nous connaissons tous:GUERREs,PARTITION du pays,CRISE post-électorale,ces fonctionnaires ne méritent certainement pas d'etre traités de cette manière à la fois brutale et irrespectueuse.Ils méritent d'etre mieux considérés commes des acteurs essentiels au fonctionnement global de la télévision nationale ivoirienne qui en principe doit etre accessible à tous sans dinstinction et non à une seule catégorie d'individus qui l'ont pris sans détours en otage.NON au TRIBALISME à la TELEVISION PUBLIQUE NATIONALE d'ETAT.NON!NON!Je pense que la vraie RTI est morte le 11 AVRIL 2011!Ces vrais journalistes sont emprisonnés ou exilés à l'extérieur du Pays.Ceux qui sont restés ne font désormais plus partis de cette nouvelle rti étrangère.Je sais qu'il y aura encore une 2eme vague de licenciements!

Écrit par : RitaFlower | jeudi, 17 novembre 2011

Salut mes frères et vous avez notre soutien dans cette douleur que la Côte d'Ivoire continue de vivre depuis l'irruption (volcanique) du sieur ouattara sur la scène politique éburnéenne.
Rien ne me surprend de ce sieur et je pense que vous ne devriez pas l'être alors ne parlez pas de procédure avec un arriviste au pouvoir, celui qui s'identifie par des pushs, par la dénégation. Comment voulez vous que celui qui a du mépris pour la droiture soit procédural. ouattara a toujours foulé aux pieds les règles basiques pour une vie harmonieuse en société. Par ailleurs pour quelqu'un aussi rancunier et méchant comme cet individu, comment vouliez vous le voir dans une attitude d'agneau? Et quand la RTI a été déjà taxée de pro-gbagbo avant même son parachutage au pouvoir, comment voudriez vous que le sieur ouattara adule ceux qui ont toujours été un barrage pour son accession au pouvoir ivoirien.
Que Dieu bénisse la CI ainsi que ces enfants restés dignes dans l'humiliation la plus terrible de son histoire.

Écrit par : Intelligenciahomme | jeudi, 17 novembre 2011

on nous a promis des pluies de milliards, et on attend ces pluies. Mais c'est dommage, pour l'heure, ce sont des pluies de chômage, et de morts qu'on voit. Que Dieu nous garde pour qu'à son avènement nos noms soient inscrits dans le livre de vie. C'est l'essentiel. Le reste c'est du domaine des buveurs de sang.

Écrit par : zouzou | vendredi, 18 novembre 2011

En voyant tout ce qui se passe en Côte d'ivoire, je suis surpris par la méchanceté des hommes mais plus par le mensonge et l'indifférence des ivoiriens devant ce que ADO et son clan ont fait et font. Pendant 10 ans, on fait la guerre à Gbagbo, on empêche les investissements de ses projets, on coupe le pays en deux états (deux télé, deux armées, deux presidents). Ensuite on l'accuse d'avoir échoué, on l'accuse de crime contre l'humanité devant des rebelles analphabètes et sanguinaires dont les crimes sont connus de tous.
ADO a bloqué le pays pendant 10 ans et aujourd'hui, fait croire que grace à lui tout redemarre et il y a des gens pour croire en cela. Ouvrez bien vos yeux, regardez et comprenez ce qui se passe, Ivoiriens. Je parle surtout aux ivoiriens membres ou sympathisants du RHDP. Tous ces projets en cours, d'où viennent-ils? Quand ont-ils été montés? Depuis quand les financements ont-ils été accoirdés et pourquoi les fonds sont-ils décaissés maintennant? l'université à toujours fonctionné et brusuqement, toutes les infrastructures sont impratiquables? Pourquoi? Que cache t-on? Les rebelles n'ont-ils pas tout pillés?
Depuis que Allassane est au pouvoir, d'ailleurs, depuis que Allassane à appeler à voter oui au référendum alors que cette loi ne lui permettait pas d'être ivoirien, j'ai ouvert mes yeux sur tout ce qu'il fait.
Je me pose chaque fois des question par rapport à ces faits et gestes.
Ouvrez bien vos car un homme qui s'entête à écarter son frère pour prendre son épouse, monter ses enfants contre lui et leur faire croire que c'est pour leur bien, est dangeureux.
Pourquoi toutes cette galère, pour les ivoiriens policiers, fonctionnaires, gendarmes, soldats, enseignants, étudiants, journalistes, paysans surtout de l'ouest? Si ce n'est pas une réduction de salaire, la perte d'un travail, le pillage d'une maison, la perte de sa parcelle de terre, la fuite de son village, la prison, les frustrations, les blessures, les injures, la hausse des prix des denrées, c'est la mort.
Pourquoi des buldozers à Abidjan et non à Bouaké? pourquoi Yopougon et non Abobo, pourquoi Aké N'gbo (universitaire) et non Soro Guillaume (étudiant, chef rebelle reconnu)? Pourquoi Gbagbo et non Ouattara?

Écrit par : rien que la vérité | lundi, 28 novembre 2011

Questions fondamentales, cher frère RIEN QUE LA VERITE!

Les Ivoiriens ont tous la réponse à tes interrogations. C'est la mauvaise foi qui empêchent ceux du RHDP de reconnaître la vérité et même les faits que nous avons tous vécus.

Mais sois tranquille, dans la vie, on assume toujours ses choix. Un jour ou l'autre. Tôt ou tard. Gardons seulement patience.

Bien à toi!

Écrit par : Dindé | lundi, 28 novembre 2011

Les commentaires sont fermés.