topblog Ivoire blogs

samedi, 26 novembre 2011

PDCI-RDA: CE QUI ATTEND BEDIE APRES LES LEGISLATIVES


HENRI KONAN BEDIE 3.jpg

Le sort d'Henri Konan Bédié à la tête du Pdci Rda est plus que jamais lié aux résultats des législatives de décembre 2011. Président du plus vieux parti de la scène politique ivoirienne depuis la mort de Félix Houphouët-Boigny, en 1993, le sphinx de Daoukro joue son maintien à travers les législatives à venir.

Si au départ, l'ancien président de la République, jouissant du respect dû à son rang, pouvait imposer ses visions aux militants, aujourd'hui, les choses semblent évoluer autrement. On l'a vu pendant le choix des candidats à la candidature aux prochaines législatives. Quand, en tant que premier responsable du parti, Bédié a voulu, de façon moutonnière, s'aligner sur les décisions d'Alassane Ouattara qui consistent à privilégier les cadres du Rdr dans les circonscriptions où ils ont fait les meilleurs scores au second tour de la présidentielle de novembre 2010, les barons du Pdci se sont dressés pour dire non ! On se rappelle qu'après une réunion tenue à la maison du parti à Cocody sur ce sujet, barons, militants et simples sympathisants s'étaient déportés au domicile de Bédié pour lui dire de retirer sa caution à cette volonté du chef de l'Etat de précipiter la mort du Pdci. Ce qui avait fait reculer N'zueba dont le discours plein d'hésitations, n'avait pas manqué de surprendre ses alliés du Rhdp.

HENRI KONAN BEDIE 5.jpg

Bien avant cela, unis comme un seul homme, ils ont fait ombrage à l'idée de transformer le Rdr et le Pdci en un seul parti politique. Des cadres, comme Edjampan Tiémélé, Gaston Ouassenan Koné et bien d'autres barons avaient fait entendre leurs voix pour refuser ce qu'ils ont eux-mêmes qualifié de fusion-absorption. Toutes ces démarches révolutionnaires constituaient déjà un avertissement à Henri Konan Bédié quant à ses options sur la gestion globale du parti.

Selon certaines indiscrétions, aujourd'hui, les bases grognent parce qu'elles ne sont pas contentes de la trahison dont le Pdci est victime de la part d'Alassane Ouattara qui n'a respecté et qui ne veut respecter aucun de ses engagements vis-à-vis du parti. Pour rappel, notons que pendant la campagne présidentielle, l'ex-mentor du Rdr avait promis la primature au Pdci. Il avait également promis de nommer le chef du protocole de Bédié comme chef du protocole d'Etat. Mais le Président Ouattara en a été dissuadé par certains de ses sbires qui voyaient en cette nomination une grosse erreur à ne pas commettre. Parce que le bénéficiaire de ce poste stratégique serait l'œil et l'oreille de Bédié au cœur du pouvoir.

HENRI KONAN BEDIE 4.jpg

S'il a accepté la nomination du Colonel Gervais Kouassi à la tête de la gendarmerie nationale, sur proposition du président du Pdci, selon des informations de sources dignes de foi, le chef de l'Etat semble ne pas lui faire entièrement confiance. Certains barons de son régime le soupçonnant d'être l'œil et le bras séculier d'un Henri Konan Bédié qui rêve, malgré son âge très avancé, 76 ans officiellement, de revenir au pouvoir.

Ce sont ces faits, au dire d'un haut cadre du Pdci, qui fondent la colère des militants qui attendent la fin des législatives et surtout les résultats qui en découleront pour demander des comptes au successeur d'Houphouët Boigny. Lesquels résultats détermineront son sort à la présidence du Pdci. Dans ce débat, dit-on au niveau du parti sexagénaire, les chances d'Henri Konan Bédié sont minces à cause de son âge très avancé qui joue contre lui. Les militants et les barons qui grognent actuellement auront-ils les coudées nécessaires pour exiger un congrès après les législatives ? Attendons de voir.


Nicole Bantchi, in le quotidien ivoirien « Aujourd'hui » N° 102 du mercredi 23 novembre 2011.

Commentaires

a 79 ans que peut il apporter au pdci ce ki a perdu sa valeur d antan.

Écrit par : zizou | samedi, 26 novembre 2011

le pdci est mort parce qu'il s'est trompé de combat

Écrit par : janus | samedi, 26 novembre 2011

le pdci est mort parce qu'il s'est trompé de combat

Écrit par : janus | samedi, 26 novembre 2011

je pense mon frere ZIZOU ke ce nè pas vraim son age ki pose pbleme, à mon avis, cè plus le fait kil soi "decalé" et totalm "has been", un peu kom sil "setè endormi pdt un temp et dc avè été absent de listoir"! de plus il ns a prouvé ke SEULS sè interèts priment................ke les gars du PDCI sen souviennent!

Écrit par : shoumy | samedi, 26 novembre 2011

Bédié se comporte comme un prince Akan, peuple dont il affirme la prééminence sur les autres quant à la capacité à régner. Conférer son livre "Les chemins de ma vie".

Pas étonnant qu'il s'agrippe au "trône" du PDCI. Pour votre gouverne, chez les Akans, un roi meurt au pouvoir. Pas ailleurs ou autrement.

Le PDCI n'a donc que ce qu'il mérite!

Écrit par : Dindé | dimanche, 27 novembre 2011

Les commentaires sont fermés.