topblog Ivoire blogs

vendredi, 02 décembre 2011

COTE D'IVOIRE: SILENCE, ON ASSASSINE L'INTELLIGENCE!


DOSSIERS.JPG

Tout ce que le pays a, patiemment, rassemblé pour la formation de sa jeunesse, a été pillé, volé ou saccagé, avec une violence et une haine indescriptibles. Il est vrai que les laboratoires étaient sous-équipés, mais ils fonctionnaient. Les ordinateurs contenaient des données sans prix. Mais la horde de pillards dans le sillage de Ouattara avait pour mission de tout voler et de tout détruire, méthodiquement, car tout cela était programmé. La preuve, c'est que ces actes  n'ont jamais été condamnés par les nouvelles Autorités.

Ainsi, le pillage du Centre National de Floristique sonne le glas du plus important herbier d'Afrique, constitué pendant plus de cinquante années de Recherche par le Professeur AKE Assi, et qui représente un trésor inestimable, dont la valeur est reconnue  par  toutes les universités du monde entier, puisque y figurent plus de 3000 plantes de notre Pays, dont de nombreuses espèces ont maintenant totalement disparu. Plus qu'un patrimoine national,  c'était un patrimoine mondial.

Par ailleurs, des travaux de Recherches dont beaucoup étaient sur le point d'être publiés ou soutenus, ont été victimes de la furia barbaresque ouattariste. Pourra-ton jamais les reconstituer un jour? Combien de temps cela prendra t-il? Mesure-t-on la détresse des Chercheurs?

Et pourtant, non seulement la carrière des enseignants, mais aussi et surtout la formation des cadres ainsi que le développement du pays en dépendaient. Et on se permet d'annoncer avec le sourire que l'Université est fermée... Pour combien d'années? C'est proprement désolant et ... révoltant!

Tout universitaire, de toutes les universités du monde,  comprend  et  mesure, immédiatement, la catastrophe qui, sur le plan scientifique et intellectuel, s'abat sur notre Pays.

Voilà comment Ouattara, sur ordre de Sarkozy, assassine l'intelligence en Côte d'Ivoire! Même Houphouët-Boigny dont les principaux opposants étaient des universitaires, n'a pas assassiné l'intelligence, source de réels progrès, dans  son pays.

Casser des bâtiments ou des monuments, ce n'est rien! Mais, gommer l'élite intellectuelle d'un  pays et programmer son non-renouvellement sont des crimes sans nom.  La Côte d'Ivoire sera, ainsi, le seul pays du monde où il n'y a  aucune université, parce que cela arrange un régime qui veut en profiter pour mieux asseoir sa dictature, pour la plus grande gloire de  la France qui voudrait que les Africains soient des éternels assistés aussi bien sur le plan scientifique que technologique.

Silence de l'UNESCO et de toutes les ONG d'ordinaire si fébriles lorsqu'il s'agissait de Gbagbo, leur cible favorite! Et pourtant, sous Gbagbo,  aucun universitaire n'a fait l'objet de brimades pour ses idées, aucun journaliste n'a jamais été arrêté pour ses écrits, encore moins emprisonné, alors que, profitant de cette liberté, certains se permettaient même de traiter Gbagbo de Hitler noir. Gbagbo n'a jamais déporté ses opposants. Gbagbo n'a jamais arrêté ni bloqué les comptes d'un seul homme

politique opposant ou non, et Ouattara en profitait pour lancer à travers le pays des propos séditieux, sans jamais avoir été inquiété. Mieux, sa pension d'ancien Premier ministre, lui était régulièrement versée, ainsi qu'une dotation de 800 millions  de francs CFA par an, pour le RDR, le parti de Ouattara (la même somme qui est allouée au FPI, le parti de Gbagbo). Sous Gbagbo, il n'y avait aucun réfugié politique. Voila maintenant le bourreau Ouattara qui traîne la victime Gbagbo devant le CPI avec la complicité active de la France. Mais s'il y a une justice, c'est Ouattara et sa horde d'assassins Soro y compris, qui vont se retrouver à la CPI, sans cela elle perd toute crédibilité et toute légitimité. Maintenant que la Côte d'Ivoire est soumise à une des dictatures les plus féroces de la planète, ces ONG sont devenues, subitement, muettes, tétanisées, probablement honteuses de découvrir avec horreur le monstre qu'elles ont contribué à créer. Un peu de courage, Messieurs et Mesdames les humanitaires de tous les pays! Ressaisissez-vous, l'erreur serait de persévérer dans le faux. L'histoire qui finit toujours par découvrir la vérité, eh oui, pourrait ne jamais vous le pardonner.


Professeur N'GUESSAN Yao Thomas

Ministre Délégué à l'Enseignement Supérieur du Gouvernement Aké N'GBO


Source: INDIGNEZ-VOUS HAUT ET FORT

Commentaires

Prof. N'guessan Thomas, qui ne connait pas cet éminent chimiste, il est emprisonné pour avoir travaillé aux côtés de Gbagbo.

C'est le savoir qu'on emprisonne ainsi, c'est le futur de notre pays qui est mis entre parenthèse. Allez voir les budgets des pays comme les US autres grandes puissances. La recherche et l'enseignement y ont une part prépondérant sinon la plus importante puisque que ce sont elles qui transforment et font évoluer un état, ce ne sont pas les investisseurs étrangers.

Aujourd'hui, Taïwan est leader mondial des semi conducteur grâce aux universitaires en qui les politique ont remis leur confiance et donné les moyens.

Nous sommes vraiment loin du compte et chose curieuse personne ne réagit, cela fait près d'un mois que j'essaie de comprendre le sort réservé aux nouveau bacheliers 2011, sans oublier les autres, chercheurs, doctorants, étudiants...personne n'a réussi à me répondre. Un ami m'a juste dit qu'il envoyait son fils étudier au Maroc. Lui au moins il en a les moyens, et les autres? Les bras m'en tombent et j'ai mal au cœur.

Écrit par : PY | vendredi, 02 décembre 2011

Sur le dossier justement, PY, les pro-Ouattara qui avaient de la verve pour condamner Gbagbo et "son école" sont subitement devenus aphones. Ils voient que leur mentor, Ouattara, fait 10 fois pire. Mais plus personne ne pousse un pépiement.

Il se passe en ce moment une chose grave: la Côte d'Ivoire se vide de ses étudiants. Plusieurs parents, même de conditions modestes que je connais personnellement, s'endettent pour faire partir leurs enfants à l'étranger. Majoritairement, dans les pays de la sous-région et autres d'Afrique.

Une fois les années universitaires commencées, il sera difficile de les faire revenir pour les années suivantes. Un des parents qui a inscrit sa fille en Faculté de Pharmacie, au Burkina, m'a dit à ce propos qu'elle y terminerait ses études. Malgré l'effort financier qu'il est obligé de consentir. Bien d'autres, comme lui, y ont inscrit leurs progénitures. D'autres ont préféré le Ghana, le Bénin, le Mali ou le Togo.

Je le dis sans ambages: Ouattara est venu détruire ce pays. On n'a pas idée de faire cela au symbole du savoir dans un pays! Même si on ne l'aime pas!

Écrit par : Dindé | vendredi, 02 décembre 2011

quel intelligence on emprisonne? sery bailly est une intelligence ,estil en prison? ouraga en est une est il en prison? pkoi voulez vous faire accepter vos balivernes et vos pedanteries a nous autres? ke croyez vous? ke nous pensons que vous etes des modeles en matiere de moralite,intellectualite,spiritualite?vous faites fausse route ,vous n'etes rien de tout cela . dc laissez le monde se la couler douce pendant que vous crechez de faim. cmt ouattara qui aspire lgitimement et legalement diriger ce pays pourrait detruire tous ces acquis? qui est l'auteur des phrases suivantes: mille mort a gauche,mille mort a droite moi j'avance;bientot ce sera la fin du western;gbagbo et ses suiveurs braqueurs de bceao ,assassins,manipulaeurs,voleurs ,obsedes sexuels et j'en passe merite bien ce qu'ils vivent actuellement. kikonque crache en l'air doit s'attendre a recevoir des gouttes sur le visage.

Écrit par : franck aboubakar | vendredi, 02 décembre 2011

La stratégie est très simple,partout dans le monde entier,les personnes illétrées,les analphabètes,les gens qui se sont jamais allés à l'école et ne sont pas instruits voire meme incultes sont plus influençables,plus manipulables et controlables que le reste.Il est donc plus facile de faire GOBER n'importe quoi à quelqu'un qui ne sache ni lire écrire.Le secteur de l'enseignement supérieur et de formation des JEUNES est donc selon moi STRATEGIQUE.Ce POUVOIR OUATTARA avec le POUVOIR SARKOZIEN frènent donc cet élan des cerveaux et l'intelligence de cet élite de la JEUNESSE IVOIRIENNE.Les MANIFESTATIONS PUBLIQUES,les COLLOQUES et les SEMINAIRES organisés dans la Capitale Parisienne ne suffiront pas à sauver nos JEUNES DIPLOMES qui ne demandent juste qu'à ETUDIER dans la PAIX et la SERENITE.Pendant ce temps,les jours passent et rien ne changent,il n'y que ceux qui ont CREE ce DESORDRE qui peuvent et doivent REPARER les DEGATS causés pendant la CRISE.C'est meme plus qu'un DEVOIR MORAL d'AGIR pour SAUVER ce qui peut l'etre,OUI!

Écrit par : RitaFlower | vendredi, 02 décembre 2011

Franck Aboubakar,

Entre Aké N'gbo, Voho Sahi, Dakouri Tabley, Affi N'guessan, .... et Mourou Ouattara, Issiaka Ouattara, Soro Guillaume, Cherif Ousmane qui mérite la prison.
Les chefs de guerre ou les intellectuels cités en premier lieu.
Mon ami, les écailles tomberont de tes yeux pour que tu vois qui de tous ceux cités ressemblent plus à un prisonnier.
"Braqueurs de la BCEAO": si tu n'es pas en CI demande à tes parents qui y sont de te dire que Laurent Gbagbo a réouvert la BCEAO pour payer le salaire d'Ivoiriens qui se levaient chaque matin pour arriver au travail quand votre président cheri leur demandait de rester chez eux et de vivre d'eau fraiche.
Ce braquage dont tu parles devait mettre à genou le système financier de la CI et même de la sous region. Mais ce qui est marrant c'est que pendant deux mois (fev et mars) les ivoiriens sont censés être resté sans salaires. Pourquoi votre Président ne nous rembourse pas deux mois de salaires?
Aboubakar à vrai dire, je préfère un aobsedé sexuel à un assassin et un menteur.
La vérité fini toujours par triompher.

Écrit par : Cheickna | vendredi, 02 décembre 2011

MR Franck,un peu de décense,nos enfants et nous sommes dans la détresse car tout le monde n'a pas les moyens d'envoyer ces enfants à l'étranger.Ce malade,qu'on nous a imposé nous détruit,nous tue,sans même qu'on soit politicien,ces enfants dont il hypotèque l'avenir lui ont fait quoi,ces hommes qu'il arrête parce qu'ils ont travaillé pour ce pays qu'il dit tant aimé,dont il est soit disant resortissant.Trop,c'est trop,nous n'en pouvons plus.Sa licorne,ces FRCI,ces dozos ne sont pas éternels,dans sa skysophrènie,qu'il y pense et tous ceux qui le soutiennent dans sa folie

Écrit par : Marie21 | vendredi, 02 décembre 2011

Il faut éviter aussi l'angelisme. Sous Gbagbo, il y avait des réfugiés politiques. Ils avaient été ignorés par le woudi. Bon!!! Certains le défendent aujourd'hui parce qu'ils ont compris qu'il faisait tout pour avoir les mains libres et faire rentrer tout le monde. Enfin!!!!
Le jour se lève toujours
Lette naa Lette

Écrit par : Lleatle | samedi, 03 décembre 2011

LLEATLE,

Vous n'etes pas LETTE Naa LETTE (je l'ai vérifié par votre e-mail qui n'est pas la sienne) et ce faisant, vous n'avez aucunement le droit de parler sous son nom!

Si vous trouvez une quelconque justesse à une de ses affirmations, vous devez indiquer que vous le citez et vous devez en produire la source.

En conséquence de ce qui précède, je dénie à LETTE Naa LETTE, que je connais personnellement, de tels propos. Jusqu'à ce qu'il les poste lui-même sur ce blog.

A la prochaine entorse de ce genre, LLEATLE, je vous bannis de ce blog. Je n'autorise personne, ici, à semer de la confusion en empruntant l'identité de quelqu'un d'autre.

Je pense avoir été suffisamment clair.

Merci.

Bien à tous!

Écrit par : Dindé | samedi, 03 décembre 2011

LETTE Naa LETTE,

Tu dois maintenant nous situer. Sous ton identité et ton e-mail habituelles. Même si je sais que tu as toujours aimé l'anti-conformisme et la polémique.

Merci.

Bien à toi!

Écrit par : Dindé | samedi, 03 décembre 2011

Les commentaires sont fermés.