topblog Ivoire blogs

vendredi, 09 décembre 2011

QUEL REGARD PORTEZ-VOUS SUR LA CAMPAGNE ELECTORALE DES LEGISLATIVES?

 

CAMPAGNE ELECTORALE 2011.jpg

Chers tous,

Une curiosité me taraude les méninges: J'aimerais bien savoir comment vous avez, personnellement, vécu cette campagne électorale des législatives dans votre quartier, votre ville ou votre village.

Franchement, dans mon secteur, c'était un bide. Quelques agités qui faisaient un peu de bruit, sans plus! Avec des candidats du RDR (indépendants contre titulaires investis) au bord de l'empoignade. Les indépendants décrient le choix du parti et n'entendent pas se laisser faire. Le RDR part donc déjà diminué devant le PDCI. Pour arranger les choses, ils sont non seulement sans le sous mais sans idées novatrices, sans véritable plan de conquête, ne comptant que sur l'aura local de leur parti, le RDR ou le PDCI.

Doublé de cela, l'absence de La Majorité Présidentielle dans la course. Imaginez la campagne! Moche de chez moche. RDR et PDCI s'ennuient dans un programme insipide. Les mêmes tours sporadiques à mobylette, les mêmes mini-bennes KIA avec des jeunes aux T-shirts à l'effigie du candidat qui apparaissent une fois tous les deux jours. Pas d'enjeu pour leur fouetter le sang. C'est la campagne électorale la plus insipide à laquelle il m'a jamais été donné d'assiter.

Sur le plan national, on a carrément basculé dans la violence. Verbale et physique. Entre les alliés. Des morts et des blessés graves. Démocratie à la RHDP, quoi! Si le FPI-CNRD s'en était mêlé, ça aurait été l'hécatombe, c'est clair! S'il se font cela entre alliés, qu'en serait-il advenu d'ennemis politiques?

Comment avez-vous vécu cette campagne, chez vous? Racontez-nous un peu! Le texte ci-dessous est, à ce propos, une peinture plus qu'éloquente de la relation de haine-amour qui prévaut, en ce moment, au RHDP; ça risque de cramer. Bonne lecture et n'oubliez pas de laisser votre mot.


Que DIEU vous bénisse!


DINDE Fernand AGBO


---------------------------------------

 

 

LEGISLATIVES DU 11 DECEMBRE: FIN DE CAMPAGNE ELECTRIQUE - RDR ET PDCI AU BORD DE L'AFFRONTEMENT

 


L'adrénaline monte au fur et à mesure que l'on approche du 11 décembre 2011, date prévue pour les élections législatives. A 48 heures de ce scrutin (...) les différents état-majors bandent leurs muscles pour porter le coup fatal à l'adversaire, ou pour contrer ceux venant d'ailleurs.


A ce dernier jour de la campagne électorale (elle prend fin ce vendredi à minuit ndlr), tous les coups sont permis, soit pour séduire les électeurs, soit pour intimider le candidat d'en face et ses militants. Cette adversité sur fond de menace, voire d'éventuels affrontements, est perceptible dans certaines localités, où des grosses pointures de la politique ivoirienne sont en compétition. Les couleurs sont déjà annoncées, notamment à Koumassi avec le duel à mort qui oppose le ministre Cissé Bacongo, candidat du Rassemblement des républicains (Rdr), au maire N'dohi Raymond, qui défend les couleurs du Pdci. Les deux alliés d'hier dans le cadre de l'élection présidentielle de 2010, sont désormais des adversaires, voire des ennemis jurés qui se regardent en chiens de faïence. Leurs équipes respectives de campagne ont déjà croisé le fer, et se menacent constamment. Au cours d'une conférence de presse animée le mardi 06 décembre, les services du candidat N'dohi ont sommé ceux de Bacongo de libérer le site de Inch'Allah afin qu'ils s'y installent pour leur meeting de clôture. Du côté des Bacongo, dont le site de campagne est installé à deux pas du stade Inch'Allah, il n'est pas question de partir. « Nous les attendons ici », a répliqué un membre de l'équipe Bacongo. Aux dernières nouvelles, les pro-N'dohi ont renoncé à leur meeting de clôture sur le site Inch'Allah, évitant ainsi un affrontement imminent entre militants Pdci et Rdr.

A l'Ouest, notamment à Man, c'est le même constat, cette fois entre les équipes de Konaté Sidiki, candidat au compte du Rdr et ceux de Mabri Toikeusse pour l'Udpci. Ces deux membres du gouvernement Ouattara veulent chacun remporter les législatives dans cette région. Man s'annonce donc comme une autre zone chaude pendant ces consultations électorales. L'on note déjà des échauffourées entre militants des deux partis, qui se traduisent par des intimidations, des bastonnades, des affiches déchirées, et des QG de campagne saccagés.

Pour ce dernier jour de campagne, le risque d'affrontement paraît encore grand dans l'Ouest, même si la suspension de la campagne de Konaté Sidiki, pour cause du décès d'un des leurs, met un bémol à la montée d'adrénaline.

Du côté de Bouna, le discours de campagne vire à l'invective et pourrait réveiller les vieux démons. La ministre Kaba Nialé, candidate du Rdr, est taxée d'étrangère par les partisans de son adversaire, Hien Philippe, un indépendant issu des Forces nouvelles. Les militants Rdr, quant à eux, rappelent à ce dernier qu'il est un rebelle. Des propos qui fâchent et qui pourraient faire renaître les inimitiés.

A Séguéla, ce n'est pas la sérénité. Amadou Soumahoro, secrétaire général par intérim du Rdr, hostile aux candidatures indépendantes, devra faire avec l'un de ces free-lance sorti des rangs du Rdr à Séguéla, du nom de Diomandé Mamadou. Il y a déjà eu des échauffourées entre des militants pro-Soumahoro et pro-Diomandé dans le village de Wama, dans le canton Kourana. Ces tensions (il y en a d'autres) qui ont jalonné la campagne électorale, laissent présager un scrutin mouvementé le dimanche 11 avril prochain.


In le quotidien ivoirien "L'Inter"


Source: COTE D'IVOIRE LA VRAIE

04:30 Écrit par Fernand AGBO DINDE dans Société ivoirienne | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : côte d'ivoire, campagne électorale des législatives 2011, élections législatives | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

Commentaires

Fernand dêhhh

j'ai bien rigolé. la campagne ds mon secteur (Cocody) est tout aussi moche de chez ''mocheté''. hier les bâches étaient désespérément vides. la forte musique entrainante n'a rien changé. les enfants tjs attirés par ces choses sont restés à distance! incroyable non!
Finalement au bout de 2 heures, ils ont rempilé. Ça faisait pitié!
Ah mon cher, personne ne veut mourir cado. avec ce que l'on lit ds les journaux, on sait pas si roquettes de dozos et frci vont t'atteindre, rester chez soi est mieux!!
et c'est ce que les gens ont fait. Faut dire aussi que la campagne est insipide, rien d'original
tout compte fait, je ne vote pas

Écrit par : NINA | vendredi, 09 décembre 2011

J'ai eu l'impression que tu parlais de la campagne ds mon secteur. Même ambiance insipide, même panne du point de vu inspiration, même longue file de motos criardes...Une cacophonie, un véritable désordre organisé sous le regard hagard et goguenard de la population.

Écrit par : Etty | samedi, 10 décembre 2011

La tension a été vive à Koumassi entre la cellule de campagne du candidat Cissé Bacongo du RDR et celle de Raymond N'Dohi du PDCI-RDA, dès le début de la campagne. Guy Charles Wayoro, membre de la cellule de campagne de Raymond N'Dohi a organisé à cet effet un point presse, le mercredi 07 décembre à Koumassi, pour dénoncer l'attitude de son adversaire. Il a accusé les militants du RDR de les empêcher de battre campagne. L'ambiance a été exécrable entre les deux camps, tout au long de la semaine de campagne. Espérons que la proclamation des résultats de va pas faire le lit à une explosion de violence. Ils n'ont pas dit qu'ils sont des alliés? Djaaa...!

Écrit par : Henri D. | samedi, 10 décembre 2011

Les commentaires sont fermés.