topblog Ivoire blogs

dimanche, 11 décembre 2011

APRES SON TRANSFEREMENT A LA CPI, GBAGBO: SA NOUVELLE VIE A LA HAYE - VOICI LE DOCUMENT QUI CLARIFIE TOUT

 

UNE N° 4058 L'INTER.jpg

L'ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo s'est adapté à son nouvel environnement carcéral. Transféré à la Cour Pénale Internationale (CPI) le 30 novembre dernier, il n'a pas mis assez de temps pour se familiariser au mode de vie de la prison hollandaise de Scheveningen, le centre pénitentiaire situé dans les faubourgs de La Haye qui héberge les détenus de la CPI, du TPIY (Tribunal Pénal International pour la Yougoslavie) et du TSSL (Tribunal Spécial pour la Sierra-Leone). Passé le «choc» émotionnel de ce voyage-éclair en Hollande, comme l'a expliqué son avocat Maître Emmanuel Altit, Laurent Gbagbo réapprend à vivre une vie «normale».

En effet, lors de sa première audition par les juges de la Cour, lors de l'audience de comparution qui s'est déroulée le lundi 05 décembre dernier, le prisonnier le plus célèbre de toute l'histoire de la Côte d'Ivoire a révélé lui-même qu'il était satisfait des conditions de détention à La Haye. Comparativement à son assignation à résidence à Korhogo, où il s'est plaint de n'avoir «pas vu le soleil» assez souvent ; et aussi de ne pas pouvoir se promener dans la cour de «sa villa» ou de faire des exercices physiques.


Au pénitencier de Scheveningen, Laurent Gbagbo dispose d'espace pour se mouvoir et d'installations pour entretenir sa forme physique, morale, intellectuelle et spirituelle. Selon une note interne de la CPI intitulée «Comprendre la Cour Pénale Internationale», l'emploi du temps quotidien du quartier pénitentiaire permet à l'ancien chef de l'État ivoirien d'effectuer une promenade dans la cour de l'établissement (en plein air avec vue sur le ciel), de faire des exercices, de participer à des activités manuelles, de s'adonner à des activités sportives et de loisirs, etc. La prison dispose en effet en son sein, d'un court de tennis, d'un terrain de basket-ball et d'une salle de jeu baby-foot.


Laurent Gbagbo bénéficie également d'un suivi médical régulier, comme il l'a fait savoir déjà à sa première audience. Il a été soumis dès son arrivée à La Haye à des examens médicaux complets, et des soins de santé appropriés lui sont administrés pour calmer ses arthrites et ses douleurs articulaires et musculaires, notamment à l'épaule et aux poignets. En outre, Laurent Gbagbo loge dans une cellule individuelle de 10 mètres carrés équipée de chauffage (pour faire face au froid de l'hiver) et d'appareil pour le conditionnement de l'air (en temps de chaleur, par exemple en été). L'ex-numéro un ivoirien dort dans un lit monoplace en fer, et sa «chambre» dispose d'une salle d'eau (douche et toilette), d'un lavabo, d'une petite cuisine pour confectionner ses repas personnels - s'il ne veut pas manger la nourriture servie par l'établissement. Dans ce cas, il peut lui être affecté à sa demande, les services d'un cuisinier.


Télé, ordi, bibliothèque... et droit de visite !


La cellule individuelle de l'ex-chef de l'État dispose également de meubles de rangement, d'une chaise et d'une table de travail sur laquelle est posé un ordinateur multimédia. Selon ses communicants en Europe, Gbagbo a même droit à Internet, et ses sympathisants piaffent déjà d'impatience de le voir sur Facebook ! Cet équipement informatique personnalisé est la propriété «privée» du président Laurent Gbagbo, afin de lui permettre de travailler sur son dossier. Il a même droit à des cours d'informatique accélérés s'il le souhaite. Son ordinateur est connecté à un ordinateur spécifique de la Cour auquel seul son conseil, en l'occurrence son avocat Me Emmanuel Altit (il est pour l'instant l'un des seuls avocats de Gbagbo inscrit au Barreau de la CPI) peut accéder. Son conseil juridique peut ainsi lui communiquer ou transférer des informations liées à l'affaire, et l'ancien chef de l'État ivoirien peut faire ses observations et commentaires avant de les retourner à son ou ses avocat(s). Mais ce qui «réjouit» le plus Laurent Gbagbo en ce moment, c'est la bibliothèque de la prison.


De sources proches de ses conseils juridiques, l'ancien chef de l'État ivoirien passe le maximum de son temps dans la salle de lecture, où il peut compulser les journaux, magazines et livres rangés sur les étagères. Gbagbo a même déjà passé commande auprès de ses avocats, de livres qu'il souhaiterait lire... Toujours à la bibliothèque, il peut regarder la télé et s'informer sur la marche du monde, voire de son pays la Côte d'Ivoire. A La Haye, Laurent Gbagbo n'est pas «orphelin» comme il l'a été pendant les huit (08) mois de détention à Korhogo. Où il n'avait comme seul «compagnon» de résidence, que son médecin personnel, Dr Blé Christophe ; et de temps à autre, des visites de ses avocats. Depuis qu'il est arrivé au centre pénitentiaire de Scheveningen, l'ancien chef de l'État ivoirien a déjà reçu à quatre reprises, la visite de son conseil juridique attitré. Me Emmanuel Altit l'a rencontré pour la première fois au lendemain de son arrivée à la CPI, le jeudi 1er décembre. Ensuite le samedi 03 décembre pour préparer l'audience du lundi 5 décembre, puis dans la matinée de ce lundi, avant sa comparution devant les juges, et le lendemain de cette audition, c'est-à-dire le mardi 06 décembre. Gbagbo a aussi droit à la visite hebdomadaire d'un ministre de culte ou d'un conseiller spirituel.

Sur la liste de ses visiteurs, hormis ses avocats qui ont un droit de visite quasi-quotidienne, l'ancien chef de l'État ivoirien peut aussi recevoir des membres de sa famille biologique, les représentants de l'ambassade de la Côte d'Ivoire au Pays-Bas ou tous ses compatriotes qui en font la demande (dans les deux derniers cas cités, leurs requêtes sont soumises à un examen très minutieux du Greffe de la Cour). Déjà, sa fille Marie-Antoinette Singleton qui vit aux États-Unis d'Amérique est la première de ses enfants à avoir contacté, par le biais de son avocat, la CPI à l'effet d'aller rendre visite à son père. De bonne source, la procédure est très bien engagée, et la jeune dame qui n'a pas vu son ex-président de père depuis plus de deux ans, pourrait étreindre Laurent Gbagbo dans les prochains jours et semaines, à La Haye. Selon les premières informations en notre possession sur le séjour de Gbagbo à la CPI, l'ex-chef de l'État qui était un couche-tard quand il était en fonction, a radicalement changé ses habitudes. Laurent Gbagbo se met au lit vers 22H30 après sa méditation du soir, et se lève très tôt, à 5H du matin, nous dit-on, pour faire une introspection et effectuer sa première prière du jour.

Anassé Anassé

 

Source: L'INTER

Commentaires

Objet:Replique et commentaire du Professeur Docteur Makosso
Date: Vendredi 30 avril 2010, 6h45

Bien Chers Amis
et Frères

J'ai lu avec attention et satisfaction le profond témoignage du 9 août 1999, du Professeur Kabeya Ntamba Wa Ndala, intitulé : "Un Congo nouveau pour une Afrique Nouvelle", dans lequel l'auteur fait référence au passé prestigieux du Continent Africain, Origine de toutes les Races du Monde, et au ministère libérateur et prophétique de Simon KIMBANGU.


A vrai dire, bien que je sois un fervent lecteur de CONGONLINE, dont je tiens à saluer le sérieux et le professionnalisme, c'est la première fois que je vois des professeurs Noirs d'Univesrité, et Congolais de surcroît, faire une allusion aussi claire et explicite aux racines réelles et historiques des problèmes actuels auxquels se trouve confronté le Congo-Kinshasa en particulier et toute l'Afrique Noire en général. C'est aussi, à ma connaissance, la première fois que des intellectuels africains commencent à se tourner vers nos Grands Ancêtres Africains comme le Grand Envoyé de Dieu, KIMBANGU, dans leur tentative de trouver une SOLUTION DURABLE aux guerres, aux maladies, aux fléaux sociaux comme la sorcellerie et la jalousie, qui cassent le dynamisme créateur de nos sociétés africaines et barrent la route vers une Paix durable au Congo et en Afrique.


Je vous prie donc de transmettre au Professeur Kabeya Ntamba Wa Ndala mes très vives félicitations pour ce clin d'oeil qu'il a fait à tous ceux qui luttent pour le véritable renouveau des Peuples Noirs et pour la véritable Indépendance de l'Afrique.

Car, il faut le dire ici à haute voix : si nous continuons à nous comporter et à réflechir comme nous le faisons depuis près de 40 ans, le Congo et l'Afrique seront perdus à tout jamais.

Si nous continuons à penser et à croire que la solution des problèmes congolais et de la guerre qui détruit le Congo depuis maintenant plus d'un an se trouve dans les négociations hypocrites avec le Rwanda et l'Uganda, dans les discussions trompeuses au sein de la Communauté dite internationale, etc., nous prolongeons notre esclavage et nos souffrances, et nous retardons notre véritable Indépendance, celle qui libère l'ESPRIT et le CORPS, celle qui ouvre la voie de la Science et de la Haute Technologie, celle qui permet au Peuple Congolais de jouer pleinement son rôle de Conducteur des Peuples au cours du Troisième Millénaire !

Je ne suis pas Kimbanguiste, mais j'ai un profond respect pour l'oeuvre, l'exemple, le témognage de vie, les souffrances et la mort du Grand Envoyé Simon KIMBANGU.

Il annonça la libération de l'Afrique à travers les premières indépendances nominales des années 60. Il prophétisa l'arrivée des Dictateurs au pouvoir en Afrique. Il annonça la montée de guerres meurtrières partout en Afrique, peu après les indépendances. Il prophétisa l'exode des Jeunes Africains vers les pays occidentaux afin de fuir l'oppression et la misère. Il annonça aussi que beaucoup parmi ces jeunes ne reviendraient plus en Afrique, soit'pour cause de décès, soit pour des raisons particulières liées à l'environnement hostile au sein duquel ils se trouveront piégés en Occident. dans tous les cas, le Grand Envoyé KIMBANGU prophétisa que la mort emportera beaucoup de ces Africains qui auront trouvé asile en Europe et en Amérique.

Il prophétisa aussi la conquête dure et héroïque d'une DEUXIEME INDEPENDANCE ("Dipanda Dianzole").


La réalisation de cette DEUXIEME INDEPENDANCE serait conduite, selon le Grand Envoyé Kimbangu, par un Puissant Homme d'Etat, qui sera spirituellement investi d'une haute Mission qui fera de lui un Grand Chef Politique, Religieux et Scientifique à la fois. D'où le nom prestigieux que certains commentateurs lui ont donné : le Chef Puissant (en Kikongo : "Nkua Tulendo"). Ce Chef, qui est en même temps Roi, Politicien Expérimenté et Prophète, rétablira le LIEN ROMPU entre Dieu et les Peuples Noirs.

Il restaurera la véritable Paix et la Concorde, comme cela est annoncé par plusieurs personnes qui essaient d'interpréter de façon très maladroite les signes des temps.

Tout ceci, tout ce que le Professeur Kabeya Ntamba wa Ndala a écrit est connu de vrais Kimbanguistes, mais il faut s'interroger sur les raisons de leur silence, sur la manière dont ils ont trahi le message originel du Grand Envoyé KIMBANGU dont ils prétendre être les fidèles !

Les Kimbangustes sont censés savoir que toutes les discussions actuelles sur le cessez-le-feu au Congo pour mettre fin à la guerre qui fait rage à l'Est est une pure perte de temps, que toute l'agitation du Gouvernement Kabila pour ramener la paix par les armes ou par la négociation c'est du VENT.

Puisque la vraie SOLUTION des problèmes du Congo, depuis 1960 jusqu'à ce jour est d'ordre SPIRITUEL, et en relation avec le Grand Envoyé KIMBANGU.

Pourquoi les Kimbanguistes n'ont-ils rien dit au Peuple Congolais, au Président Kabila, aux instances Religieuses du Congo, du Rwanda, de l'Uganda, aux Alliés du Congo, au Président Mugabe, et à Thabo Mbeki ? Qu'attendent- ils ? A quoi passent-ils leur temps ?

A jouer la fanfare et à lire la Bible de Jérusalem, pendant que le Peuple Congolais agonise, et pendant que les Peuples Noirs cherchent la solution dans les ténèbres des rencontres internationales ?

Où sont les VRAIS KIMBANGUISTES, les VRAIS fidèles du Grand Seigneur KIMBANGU qui avait donné sa VIE pour la Libération des Peuples Noirs et de toute l'Afrique ?


Parce que si les Kimbanguistes avaient vraiement fait leur TRAVAIL comme il se doit, dans la sincérité et dans la conformité à la vérité historique et dans le respect des instructions laissées par le Grand Envoyé KIMBANGU, nous n'en serions pas là où nous en sommes aujourd'hui, à tourner en ROND autour du pot, comme tournèrent dans le désert du Sinaï les enfants d'Israël lors de leur sortie d'Egypte.

Que les Vrais KIMBANGUISTES, ceux de l'Esprit et de la Droiture, se lèvent maintenant en cette heure décisive de la bataille suprême, la bataille pour l'accomplissemnt de ce qui nous fut annoncé entre 1921 et 1951 par le Grand Seigneur de la Deuxième Indépendance : KIMBANGU.

J'ai beaucoup de respect pour nos amis Kimbanguistes, mais il n'est pas acceptable de constater qu'ils connaissent, peut-être, certaines informations qui peuvent nous rendre service en cette heure critique entre toutes, et qu'ils se taisent comme ils se sont tus pendant les longues années de dictature mobutienne.

Peut-être que je me trompe en pensant qu'ils savent. Peut-être font-ils seulement semblant de savoir, et qu'ils ne sont peut-être pas véritablement les Disciples sur lesquels KIMBANGU comptera lors de Son prochain Ministère pour Son Peuple. Peut-être que beaucoup de Kimbanguistes ne sont que des Kimbanguistes du dimanche. Mais dans ce cas, qu'ils abandonnent la farce dès maintenant, parce qu'ils jouent avec le feu.

Merci encore une fois à CONGONLINE pour cette tribune qu'il nous offre jour après jour afin de participer, dans le respect et la tolérance, au plus grand carrefour de l'échange d'information de tous les temps.

Que le Professeur Kabeya Ntamba Wa Ndala trouve ici également mes plus vifs remerciements, parce qu'il est temps que les Peuples Noirs sachent que Quelqu'un était venu sur Terre, a souffert et donné Sa Vie pour eux. Il s'appelait Simon KIMBANGU, né à Nkamba, un modeste village du Bas-Congo, en 1887, alors que la Conférence de Berlin sur le morcellement de l'Afrique venait à peine de prendre fin. Ce travail d'information et de vulgarisation devait être fait tous azimuts par les VRAIS KIMBANGUISTES, Disciples de KIMBANGU. Mais il n'est pas trop tard.

Grâce aux BOULEVERSEMENTS qui viennent, le tri se fera de lui-même, entre les vrais Apôtres de KIMBANGU et ceux ou celles qui se cachent derrière Son Nom et ne font RIEN pour vivre en libérateurs de leurs frères qui souffrent.

Professeur Docteur Makoso-Ma-Nzinga
Politologue et Sociologue
(Congo RD)



Frère Paul Emile Okoka(Du Congo RD)

Ministère prophétique évangélisation modiale
Proclamation du plein évangile de derniers jours
Via Marconi,21
25020San Paolo(Brescia)
ITALIE/TEL: 030-9979319 & 339-1792321www.penielcitymission.com

Écrit par : Prophète Paul Emile Okoka | dimanche, 11 décembre 2011

Objet: Défis de l'intellectuel noir face au role prophétique du Grand Prophète Africain noir Simon Kimbangu(Congo RD)



Bien Chers Amis
et Frères;

Je veux d'abord remercier CONGONLINE d’avoir mis cet espace à la disposition des internautes afin d'encourager le débat d'idées dans le respect de l'opinion d'autrui et dans un esprit de tolérance. J'interviens ici pour la première fois afin de livrer quelques réflexions sur la tourmente qui travaille le continent africain depuis les indépendances (années 60).


L'Afrique en effet, Berceau de l'Humanité, source du savoir scientifique et technologique, patrie des Pharaons, lieu d'exil de Moïse et de Jésus-Christ, terre des Pyramides, lieu de rencontre par excellence de grandes Religions Mondiales, terre de Voyants, de Prophètes, et de Grands Messagers Divins.

L'Afrique, terre où le Premier Homme (un NOIR) fut créé à l'image et à la ressemblance de Dieu, l'Afrique est aujourd'hui le théâtre de guerres et de conflits absurdes entre des nations et des peuples que tout unissait : les traditions, la culture, le sens du dialogue, le respect sacré de l'être humain, la foi en une Destinée Suprême...

L'Afrique est aujourd'hui l'objet de convoitises des Grandes Puissances occidentales (Europe et Amérique) qui veulent chaque jour plus de pétrole, plus d'or, plus de diamants et de cuivre, plus de manganèse, de cobalt, et plus de platine... Et puisque le trésor semble inépuisable, puisque la rage de posséder la richesse africaine est chaque jour plus grande, plus irrésistible, les Occidentaux ont décidé qu'il leur faut MAINTENANT et sans tarder la TERRE AFRICAINE !

Pour atteindre ce but, il faut d’abord vider l'Afrique de ses habitants, tout particulièrement les NOIRS au Sud du Sahara, en contrôlant la région-clé où va se décider bientôt l'avenir du Continent Africain, l'avenir de la Race Noire et peut-être même l'avenir du monde.


Cette région-clé, hautement stratégique, politiquement, économiquement, et spirituellement, c'est le BASSIN DU CONGO c'est-à-dire plus clairement la région occupée par les Etats suivants : Congo-Kinshasa (ex-Kongo Belge), Congo-Angola (ex-Kongo Portugais), Congo-Brazzaville, Congo-Gabon (ex-Kongo Français). C'est à cette région que se référait le brillant écrivain visionnaire Frantz FANON lorsqu'il écrivit que l'Afrique a la forme d'un REVOLVER dont la gâchette se trouve au CONGO !


L'Avenir du Continent africain, comme le dit encore si bien le cinéaste belge Thierry Michel ("Le Cycle du Serpent, Les Derniers Colons; "Mobutu Roi du Zaïre")se joue en moment dans le bassin du CONGO.

Les Occidentaux le savent bien, puisqu'ils détiennent les Archives coloniales sur le Grand Prophète congolais Simon KIMBANGU et ses Adeptes, arrêtés entre 1921 et 1959 puis déportés à Befale, Ekafela, Ubundu, Stanleyville (Kisangani), Elisabethville (Lubumbashi) .

Les Européens savaient parfaitement bien que la mission prophétique du Grand Seigneur KIMBANGU sonnait la fin imminente de la domination blanche sur l'Afrique et qu'elle annonçait la véritable LIBERATION des NOIRS du monde entier.

Les Belges ne s'y étaient pas trompés: ils savaient, à partir des miracles et de la puissante prédication du Prophète KIMBANGU, que l'Afrique était (dès 1921)entrée dans une Nouvelle Ere, dans l'Epoque des Temps Nouveaux.

Ils avaient également compris que l'action du Grand Seigneur KIMBANGU allait faire du Congo-Kinshasa la clé et la plaque tournante de la véritable Indépendance de toute l'Afrique.

Les grands évènements qui secouent la région des Grands Lacs africains en ce moment doivent être interprétés à la lumière de l'avertissement fait par le Grand Seigneur KIMBANGU peu avant son arrestation le 10 septembre 1921 à Mbanza-Nsanda (Bas-Congo): L'Afrique connaîtra une première et ensuite une Deuxième Indépendance.

Mais l'avènement de la Deuxième Indépendance entraînera beaucoup de morts et de souffrances dans son sillage.

Puisqu'elle sera accompagnée de l'arrivée d'un Grand Roi qui sera en même temps un Grand Chef Politique et Religieux à la fois, celui-ci sera le Prince de la Paix qui pacifiera le Continent Africain à partir du Congo-Kinshasa et du Nord de l'Angola (Mbanza-Kongo, tout en réalisant des actes de puissance (Miracles) qui obligeront l'Occident européen et américain à changer leur approche politique vis-à-vis des Noirs et de l'Afrique.

L'arrivée du Grand ROI au Congo-Kinshasa est bien connue du Pape Jean-Paul II qui a déclaré un jour en 1980 que Dieu est Noir et que Jésus-Christ lui-même est Africain, cette information n'est pas le fait du hasard. Il sait qu'à NKAMBA, village natal du Grand Seigneur KIMBANGU, et dans plusieurs autres régions du Grand Congo (Angola, Congo-Brazzaville, Gabon et Congo-Kinshasa) il y a des FORCES SPIRITUELLES qui sont en relation avec l'Histoire Mondiale du 21ème siècle qui arrive.

Beaucoup de ces informations sont également partagées entre certains Chefs d'Etat éclairés de l'Occident.

Que celui qui sait, veille, que celui qui dort encore se réveille, et que celui qui veille, veille encore, dit un adage chinois, car la SURPRISE peut être plus grande qu'on ne le pense.

Professeur Docteur Kabeya Ntamba Wa Ndala
(Congo RD)


Frère Paul Emile Okoka(Du Congo RD)

Ministère prophétique évangélisation mondiale
Proclamation du plein évangile de derniers jours
Via Marconi,21
5020San Paolo(Brescia)
ITALIE/TEL: 030-9979319 & 339-1792321
www.penielcitymission.com

Écrit par : Prophète Paul Emile Okoka | dimanche, 11 décembre 2011

Quel que soit les CONDITIONS de DETENTIONS et de CONFORTS à la HAYE biens MEILLEURES qu'à KORHOGO,je l'admets volontiers,ça RESTE tout de meme une CELLULE CARCERALE.Je n'aime pas le TON sur lequel l'auteur de cet article s'adresse à ses lecteurs,comme si nous devions nous réjouir du fait que le PRESIDENT soit en PRISON parce qu'il a du MATERIEL,peut faire de l'exercice physique et a droit à des VISITES.J'estime pour ma part que c'est le MINIMUM que l'on peut OFFRIR à un HOMME de son RANG!ça n'a vraiment RIEN d'exceptionnel!je l'avoue que ce qui me fait le PLUS MAL est qu'aujourd'hui le PRESIDENT GBAGBO est PRIVE de ce pour quoi,il s'est toujours battu durant toute sa VIE POLITIQUE!la LIBERTE!qui n'a pas de PRIX et ne s'ACHETE PAS!j'encourage tous les PARTISANS de GBAGBO à lui téléphoner,remplir les formulaires de droits de VISITES et lui ECRIRE pour BATTRE un RECORD ABSOLU et faire le BUZZ sur la toile pour démontrer à cette Communauté Internationale que le PRESIDENT GBAGBO n'est pas seul dans son combat et que meme en PRISON au PAYS-BAS,il demeure le PRESIDENT LEGITIME et LEGAL de la REPBLIQUE de COTE d'IVOIRE qui n'en est plus une depuis le 11 AVRIL 2011.La MOBILISATION des PROS-GBAGBOS CONTINUE encore devant la HAHE,de plus en plus NOMBREUX,DETERMINES et COMBATTIFS à l'image du PRESIDENT GBAGBO qui doit etre ACQUITTER et LIBERER au plus vite pour le BONHEUR de tous,courage

Écrit par : RitaFlower | dimanche, 11 décembre 2011

SUIS FIERE DE MON PRESIDENT ET PAPA LAURENT GBAGBO!!!! DIEU est CELUI qui prend soin de SON HERITAGE!
Quand je lis que le president s'endort vers 22h apres sa MEDITATION du jour et se lève à 5h du matin pour SA 1ere PRIERE DU JOUR, je ne peux que RENDRE GLOIRE AU DIEU QUE JE CONNAIS ET QUI EST LE PLUS PUISSANT LE PLUS GRAND ET LE VICTORIEUX!!!!

Écrit par : shoumy | dimanche, 11 décembre 2011

Salut RitaFlower
Laisse ces petits plaisantins là tranquille ils pensent que c'est en nous decrivant cet endroit comme idyllique que nous allons nous rejouir de l'incarceration du Président Laurent Gbagbo. Pauvre d'africain. La place de Laurent Gbagbo est auprès de sa famille et de son pays qui ont tant bésoin de lui.
Tout ce qui me reconforte dans cet écrit c'est le fait que le Président place au centre de sa vie le Dieu qui sauve. Alors il y consacre des heures.
Que Dieu veille sur toi mon président et sache nous t'aimons.

Écrit par : intelligenciahomme | dimanche, 11 décembre 2011

Intelligenciahomme,je crois que tu dois etre un des seul à ne pas te réjouir tout comme moi de l'emprisonnement du PRESIDENT GBAGBO à la HAYE,la FOI en DIEU n'excut pas le fait d'etre RATIONNEL.C'est le seul POINT POSITIF dans ce TRANSFEREMENT,il peut prier librement...

Écrit par : RitaFlower | dimanche, 11 décembre 2011

Les commentaires sont fermés.