topblog Ivoire blogs

mercredi, 21 décembre 2011

COFINANCEMENT DE LA DEFENSE DE GBAGBO: LA LEVEE DE FONDS OFFICIELLEMENT LANCEE

 

BERNARD HOUDIN.jpeg

Après la première comparution du président Gbagbo à la Haye, devant les juges de la CPI, les Ivoiriens, les patriotes et les démocrates du monde entier ont émis le voeu de contribuer au financement de sa défense, qui nécessite de gros moyens financiers. Le porte-parole du président Gbagbo, le ministre Koné Katinan, était même monté au créneau pour faire des précisions et désigner Bernard Houdin comme personne ressources devant conduire l'opération.

Aujourd'hui tout est fin prêt. La levée de fonds est officiellement lancée. "Depuis le 29 novembre dernier, la juste lutte du Président Laurent Gbagbo pour la souveraineté et la dignité de la Côte d'Ivoire est entrée dans une nouvelle, et décisive, phase avec son transfèrement inique et illégal à la CPI. Compte tenu du fait qu'aucune procédure légale n'a été respectée dans le processus de transfert, il est vain de polémiquer sur la capacité de la Défense du Président à empêcher qu'un tel acte soit commis par les autorités installées depuis le 11 avril 2011. Puisque celles-ci nous imposent de nous battre dans le cadre de la CPI, cela va être l'occasion unique de démontrer au monde entier la justesse de la lutte du Président et, à lui-même, de faire découvrir, ou redécouvrir, qui est vraiment Laurent Gbagbo.

A cet égard, sa première apparition devant la Cour, le 5 décembre 2011, a permis de comprendre, en un instant, que le Président est debout, sûr de son Bon Droit et fermement décidé à « aller jusqu'au bout » pour faire triompher la Vérité. Dans ce combat qui peut paraitre disproportionné contre des grandes puissances financières et économiques qui, on l'a expérimenté, n'hésitent et n'hésiteront pas à utiliser tous les moyens pour nous barrer la route, nous devons nous mobiliser avec conviction et chasser toute forme de doute qui pourrait nous envahir.

Ce combat, au-delà de l'engagement personnel des uns et des autres, va nécessiter de recueillir des fonds importants pour assurer le financement de tous les besoins qu'il va faire naitre. Les conditions de collecte de ces fonds doivent être totalement claires et vérifiables. On comprend mieux aujourd'hui le choix du Président Laurent Gbagbo dans la personne du Ministre Justin Koné Katinan pour exercer le rôle de son Porte-parole, choix qui souligne une nouvelle fois le sens de l'anticipation du Président.

En effet, le Président savait que le volet financier de la lutte serait un paramètre primordial du succès et il a ainsi confié au ministre du Budget de son dernier gouvernement, qui avait brillamment répondu au défi de la fermeture des banques françaises en Côte d'Ivoire pendant la crise postélectorale, le soin de maitriser toutes les levées de fonds qui s'avéreraient nécessaires. Face à la « prolifération » des « initiatives » dans ce domaine, qui vont en s'accélérant depuis le 29 novembre dernier, le Porte-parole a rappelé, dans un communiqué officiel, les conditions dans lesquelles ces appels de fonds devaient se faire et, en particulier, dans la zone où il m'a donné la lourde tache de le représenter.

Un compte bancaire a été ouvert, sous ma responsabilité, pour répondre aux innombrables demandes venant de toute la Diaspora pour savoir comment aider au financement de notre combat commun. Il va être largement diffusé à travers tous les types de médias pour faciliter les conditions de la collecte. Les fonds recueillis seront utilisés, en tant que de besoin, sous l'autorité du Porte-parole, pour le combat du Président.

Il est clair, cependant, que chaque association ou organisation locale ou régionale, devra, dans le même temps, subvenir à ses propres besoins de fonctionnement. Il revient, dans ce cas, à chaque association ou organisation, de trouver en son sein les moyens de se financer, en toute responsabilité et sous le contrôle vigilant de ses adhérents. Le Porte-parole et moi-même, collaborateurs de longue date du président Laurent Gbagbo, savons sa philosophie par rapport à l'argent et c'est dans le respect de sa position que, les uns et les autres, nous devons nous situer en affichant un comportement exemplaire et ne pas nous laisser «distraire» par des opérations douteuses au relent affairiste.

Au nom du Président Laurent Gbagbo, le Porte-parole et moi-même vous remercions pour votre engagement dans le combat pour la vraie Côte d'Ivoire et nous saluons aussi tous les amis de cette vraie Côte d'Ivoire qui voudront bien apporter leur part, aussi modeste soit-elle".

 

Vive la Côte d'Ivoire!


Fait à Paris, le 17 décembre 2011

 

Bernard Houdin, Conseiller spécial du Président

Représentant du porte-parole Europe et Amériques

 

COMPTE BANCAIRE : Banque CIC Paris La Villette 9 Avenue de Corentin Cariou 75019 PARIS

ORDRE : ONG Effort Humanitaire

Compte n°: 3006/10751/00020110401/95

IBANK : FR 7630066/10751/00020110401/95 (pour virement depuis l'étranger)

Commentaires

Je pense que ceux qui sont en Côte d'Ivoire auront des difficultés à virer de l'argent sur ce compte. N'est il pas possible de trouver une solution alternative. Car je suppose beaucoup sont les personnes présentes sur le sol ivoirien qui souhaite faire partir de cette gigantesque chaine de solidarité.
Fernand, peux tu regarder?

Écrit par : cheickna | mercredi, 21 décembre 2011

C'est vrai que le compte est en France, mon cher CHEICKNA, et que la banque n'est peut-être pas représentée, ici, mais on peut toujours faire un ordre de virement à partir de la Côte d'Ivoire.

C'est certainement à dessein que HOUDIN n'a pas choisi des banques classiques comme la Société Générale, BNP Paribas, Crédit Lyonnais et autres. Leur rôle et leur part dans la crise ivoirienne y sont certainement pour beaucoup. Et puis qui nous dit que ces banques membres de la nébuleuse françafricaine ne vont pas bloquer nos fonds ou feindre des problèmes de toutes sortes pour retarder les décaissements et nous mettre ainsi en grande difficulté au moment du procès.

Avec ces gens, on ne sait jamais. Il faut donc toujours se prémunir.

Écrit par : Dindé | mercredi, 21 décembre 2011

Belle initiative !!

dommage que se soit une banque francaise ENCORE qui va recueillir les fonds. Bank en plus situé en sol français. sarkocon n'étant point humaniste et un tueur endurci faisons Attention à ce qu'il pourra manigancer contre notre «ONG Effort Humanitaire».

Avec l'embargo bancaire que nous avons connu durant la guerre, je pense qu'il aurait été préférable (mon avis) de travailler avec une banque nationale africaine (Ghana, angola,zambie,namibie,p-être Afrique du Sud) , banque asiatique ou transiter via le compte d'une ancienne autorité( Thabo Mbeki ?, J Rawlings ?) ou organisation implanté sur le continent".

Car quand les fonds deviendront conséquents, la france sarkozyenne voudra creer une entourloupe, faire du bavardage pour geler ses fonds"

Sinon belle initiative que nous appuyons. On ira jusqu'au bout*

MERCI AUX IVOIRIENNES, IVOIRIENS, AFRICAINS & AMIS. MERCI À TOUS CEUX QUI SERONT AU PÉNITENCIER DE LA HAYE POUR CÉLÉBRER NOËL AVEC LE LEADER DE LA CIV, LE PRÉSIDENT LAURENT GBAGBO*

Écrit par : CheKoff | mercredi, 21 décembre 2011

il faut que quelqu'un m'eclaire est ce que l'afrique ( pas la cote d'ivoire)
sera liberer et que les guerres vont s'arreter

Écrit par : yero | mercredi, 21 décembre 2011

Que l'iniatiative est belle: mais il faut un compte en cote d"ivoire ; ici il ya des banques nigeriannes des africaines au pays; il nous faut pqsser a cet elan pour sauver notre pays et l'afrique

Écrit par : ateby | mercredi, 21 décembre 2011

est-ce que Paypal peut être use ? en effet nous devons voir pour travailler avec des bank africaines fiables.

À Yero, je pense FERMEMENT que l'AFRIQUE SERA LIBÉRÉ au prix d'une guerre économique/politique/diplomatique et une société civile africaine active. La lutte armée mais ciblée (au regard de notre faiblesse militaire) aura sa part à jouer.

Une Afrique Libre et souveraine avec moins de guerres est possible si et seulement si les dirigeants du continent militent pour l'AFRIQUE ET non leurs poches. À défaut, le jour où l'Africaine, l'Africain ira porter secours à son voisin, que NOUS agirons de concert pour être souverain et libre: L'AFRIQUE VIVRA...

La balle est entre nos moains, à nous de convaincre le voisin sans relâche.

Écrit par : CheKoff | mercredi, 21 décembre 2011

La balle est entre nos mains, à nous de convaincre le voisin sans relâche.

Écrit par : CheKoff | mercredi, 21 décembre 2011

Aux IVOIRIENS de la DIASPORA du MONDE ENTIER en particulier,SOYONS GENEREUX,DONNONS,DONNONS sans COMPTER pour la DEFENSE de notre PRESIDENT GBAGBO et pour l'avenir de la COTE d'IVOIRE et des IVOIRIENS.C'est essentiel que nous soyons unis dans ce combat pour récolter un maximum d'argent,ce financement ne se fera pas sans nous.ASSOCIONS aussi les IVOIRIENS du Pays,des pays limitrophes,AFRICAINS,EUROPEENS et AMIS de la COTE d'IVOIRE.Toute personne de bonne volonté voulant nous aider est le BIENVENU.Je sais que mes frères ivoiriens aiment se mettre en avant,et bien,c'est l'occasion de le faire INTELLIGEMMENT et utilement!Que ce COMPTE BANCAIRE EXPLOSE de nos DONS,YES WE CAN,TOUS!

Écrit par : RitaFlower | mercredi, 21 décembre 2011

RAPPELONS NOUS DU Gl GUEI ROBERT QUI A LANCE UN DEFIS AUX OCCIDENTAUX POUR L'ORGANISATION DES ELECTIONS EN 2000. TOUTE LA COTE D'IVOIRE A COTISE ET NOUS AVONS PU ORGANISER NOS PROPRES ELECTIONS. FQISONS POUR NOTRE PRESIDENT. NOTRE PAYS .NOTRE QFRIQUE QUI N'A QUE TROP SOUFFERT DANS LA MAIN DES FRANCAIS

Écrit par : ateby | jeudi, 22 décembre 2011

Oui belle initiative, mais quand nous savons que les fonds doivent etre recueillir dans une banque française en france, on a des soucis. car la france sarkozienne, on la connait et il y a de quoi se soucier, mais nous prions Dieu pour qu'il ait sa main dessus pour la libération non seulement du président Gbagbo mais de la Cote d'ivoire et de l'Afrique par ricochet.

Écrit par : GNONGBRE Yves | jeudi, 22 décembre 2011

Les commentaires sont fermés.