topblog Ivoire blogs

mercredi, 04 janvier 2012

FACE A L'INSECURITE GALOPANTE: L'AMBASSADE DU CANADA DELOCALISEE AU SENEGAL


FRCI 19.jpg

«Il faut que Laurent Gbagbo quitte le pouvoir pour qu’Alassane Ouattara puisse s’installer. Et cela va apporter la sécurité, la stabilité et la paix en Côte d’Ivoire». C’était le message de Barack Obama et de Nicolas Sarkozy aux premières heures de la crise post électorale. Huit mois après son arrivée au pouvoir, dans les conditions obscures que tout le monde sait, la réalité est autre chose.

L’insécurité est galopante. La stabilité du pays est dans l’impasse. Face à cette situation, des pays faisant partie des soutiens extérieurs d’Alassane Ouattara ont décidé de prendre des mesures. Afin de mettre leurs ressortissants à l’abri. Ainsi, les autorités canadiennes, dans un communiqué lu jeudi 29 décembre 2011, sur les antennes de la télévision ivoirienne, ont décidé de délocaliser leur ambassade d’Abidjan à Dakar.

Tous ceux qui voudraient aller dans ce pays doivent se déplacer dans la capitale sénégalaise pour se faire établir un visa. Bien avant, ce sont les Etats-Unis qui déconseillaient la Côte d’Ivoire à leurs ressortissants. Et leur message est clair : «L’ambassade américaine à Abidjan et le département d’Etat continuent de suivre, de très près, la situation en Côte d’Ivoire. L'ambassade des Etats-Unis conseille aux citoyens américains voulant se rendre en Côte d’Ivoire, d’être très vigilants. Car des risques de troubles sociaux, d’instabilité politique, de violence et de violation des droits de l’homme sont présents dans le pays. Les citoyens américains demeurant en Côte d’Ivoire sont invités à rester informés à travers les médias, des événements locaux. Et demeurer attentifs à leur environnement.

L’incertitude politique et l’imprévisibilité du conflit recommandent une extrême prudence aux citoyens américains en Côte d’Ivoire ». Le secrétariat d’Etat américain ne dit pas le contraire. Il soutient : « Les capacités de l'ambassade des Etats-Unis à offrir les services consulaires et assister les ressortissants américains au-delà d’Abidjan sont très limitées. De nombreuses zones de la Côte d’Ivoire sont difficiles d’accès. Et se rendre dans ces zones est hasardeux. En dehors des principales villes, les infrastructures sont pauvres. L’assistance médicale limitée et il existe peu d’opportunités pour les touristes.

LES INVESTISSEURS EXTERIEURS DANS LA DANSE

Les investisseurs extérieurs de leur côté, selon des informations en notre possession, n’entendent pas venir maintenant en Côte d’Ivoire. Ils estiment qu’il n’y a aucune garantie sécuritaire. En plus, les armes circulent partout sur le territoire national. Dans ces conditions, aucun investisseur n’est dupe pour jeter ses fonds dans un pays dont l’avenir est incertain. La preuve, depuis huit mois, le gouvernement cherche des investisseurs. « Quelqu’un ne peut s’amuser en ce moment à venir investir dans notre pays. Le racket et le braquage sont un frein. Les autorités gouvernementales ont peur des hommes armés. Puisqu’elles leur doivent leur pouvoir », fait remarquer J.T, un banquier. Et de poursuivre : «C’est l’économie du pays qui prend un coup. C’est dommage pour la Côte d’Ivoire. On aurait pu éviter cette situation. Si on ne réagit pas le plus rapidement, on va droit dans le mur.

UN CAMOUFLET POUR OUATTARA

A la lumière de ce qui précède, on peut dire que c’est un camouflet pour le régime d’Alassane Ouattara qui n’a que ses yeux pour pleurer. Ces décisions sonnent comme un coup de poignard. Les nouveaux tenants du pouvoir ne s’attendaient pas à une telle position des autorités américaines et canadiennes.

Puisque les Etats-Unis et le Canada font partie des pays qui ont été très actifs à ses côtés pendant la crise post électorale. La pilule est amère. Il faut l’avaler. Le régime d’Alassane Ouattara ne peut que s’en prendre à lui-même. Dans la mesure où en huit mois de gestion du pouvoir, il a montré ses limites en matière de sécurisation des biens et des personnes sur l’ensemble du pays. Il ne se passe pas de jour sans qu’il y ait affrontement entre population et les soldats d’Alassane Ouattara, qui se solde par des morts et des destructions de biens et matériels. Le racket, le vol et le braquage sont le lot quotidien des populations. Tout se passe sous les yeux de « docteur solution ». Même son appel demandant à ses soldats de retourner dans les casernes est resté lettre morte. Puisque les Frci n’ont pas bougé. Montrant son incapacité à maîtriser l’armée.

Ce qui fait dire à des observateurs qu’il n’est pas l’homme qu’il faut pour sauver la Côte d’Ivoire. Certains de ses anciens soutiens extérieurs sont également déçus. Ils ont du remord. Ce n’est que le début des déboires du régime Ouattara. Les pays n’ont pas d’amis. Mais des intérêts à défendre. Il faut dire que le très faible taux de participation aux législatives du 11 décembre dernier n’ont fait que l’enfoncer. Puisque tout le monde a vu le poids réel d’Alassane Ouattara. Il se raconte que certains pays s’apprêtent à taper du poing sur la table. En tout cas, attendons de voir.


Yacouba Gbané

yacou06336510@yahoo.fr


In le quotidien ivoirien "Le Temps" du 3 janvier 2012.


Source: INFO D'ABIDJAN

Commentaires

Nous le savions depuis bien longtemps,que OUATTARA n'était pas l'homme pour sauver ma belle COTE d'IVOIRE.Il a fallu des milliers de MORTS et un pays totalement en chantier ou tout reste à reconstuire pour que les OCCIDENTAUX ouvrent enfin les yeux sur cette question d'insécurité permanente.Lorsque leur propre vie ainsi que celle de leurs RESSORTISSANTS est en DANGER.Ils se décident à REAGIR.Autrement dit,ils se fichent complètement de la sécurité de mes FRERES et SOEURS IVOIRIENS.Il me semble que c'est la 1ere fois de mon existence que j'entends qu'on DELOCALISE l'AMBASSADE d'un pays dans un pays voisin en l'annonçant PUBLIQUEMENT.En français,je crois que sa s'appelle un DESAVEU TOTAL des autorités qui l'ont mis au POUVOIR.Je crois que ces déboires ne font que commençer pour le régime actuel qui s'y attendait probablement pas.Une belle leçon!ah si!

Écrit par : RitaFlower | mercredi, 04 janvier 2012

L'union Africaine,la CEDEAO,L'onu et l'Union européenne qui ont installés cet voltaique bourkinabé allasane pour destabiliser la Cote d'Ivoire,et pour voler ces ressources.Si le Canada a delocalisé son ambassade,c'est parce que ses soutiens cités plus haut n'arrivent pas a se partager le butin.Le temps de DIEU est favorable pour la CI de JESUS et de son serviteur Gbagbo.

Écrit par : ouattara | mercredi, 04 janvier 2012

Je vous salue mes frères. Bonne et heureuse année à tous. Pourquoi vous plaignez-vous que les pays normaux se soucient de la vie de leurs ressortissants? Les gens qui ont mis notre pays à feu et à sang, c'est d'abord nous-mêmes. Quand, tu laisses entrer le fantôme dans ta maison, puis tu refermes la porte, ne t'étonne pas qu'il vienne hanter tes nuits. Ou bien?

Écrit par : Blincky Bill | mercredi, 04 janvier 2012

kiakiakiahhh nom de DIEU g me rend compte les problèmes mentaux é psychique que vou avez è vraimen profon é incurable nn mai es c ke vs entendez c ke vs dite certainemen. C'est vraimen peine perdu non mais bavardez seulemen ns on avance é le pays è au travail.

Écrit par : le boucher des lagunes | vendredi, 06 janvier 2012

Quel travail, LE BOUCHER DES LAGUNES (drôle de pseudo!)??? Dis-nous un peu quel travail vous faites.

Vous, vous avancez peut-être, mais le pays tout entier recule depuis votre accession au pouvoir. Sur tous les plans: institutionnel, démocratique, économique, sécuritaire, sanitaire, du point de vue de la cohésion sociale et de la réconciliation nationale, et même spirituel (alliances maçonniques).

Donne-nous quelques détails de votre travail et je t'en toucherai deux mots moi aussi. Ok?

A bientôt!

Écrit par : Dindé | samedi, 07 janvier 2012

Les commentaires sont fermés.