topblog Ivoire blogs

samedi, 28 janvier 2012

OUATTARA, PORTEUR DE VALISES, AU SECOURS DE SARKOZY


OUATTARA ET SARKOZY 3.jpg

Une visite d'État qui cache pas mal de particularités. Ouattara, le Chef d'État ivoirien est paraît-il en visite d'État à Paris. Ce voyage ne nous leurrons pas, fait absolument partie intégrante du coup d'État planifié par la France de Sarkozy. Il mérite qu'on s'y attarde un peu pour lever le voile sur ce que nous avons baptisé avant le coup d'Etat, «kaléidoscope d'un coup d'Etat planifié » dans une série d'articles dans le quotidien « Le Temps ».

Une des clauses secrètes ne prévoyait pas seulement mais exigeait le retour de l'ascenseur, en temps opportun, au Président français. Et ce temps opportun avait un nom, « renflouer mes caisses de liquidités » et un moment « pendant la campagne de l'élection présidentielle française ».

Cette clause est entrée dans sa phase exécutoire avec ce voyage qui, de toutes les manières n'avait aucun caractère urgent, sinon que de voler financièrement au secours d'un ami en pleine difficulté électorale.

OUATTARA ET SARKOZY 4.jpg

A - Genèse d'une malédiction

Esprits cartésiens, abstenez-vous, car vous n'y comprendrez rien. Par contre, ceux qui comme Jacques Chirac prêtent une attention particulière à ces curiosités irrationnelles, comprendront aisément, parce que le monde que nous vivons, se vit avec une grande part de mystère et de foisonnements mystiques qu'on ne peut nier aveuglement au nom de la science qui elle-même a montré ses limites, face à ces curiosités mystiques. Ce n'est pas toujours que 2 +2 = 4, non et non ! Tout comme personne ne peut affirmer péremptoirement aujourd'hui sans risque de se faire lyncher, qu'un couple de mariés serait forcément une union d'un homme et d'une femme ! Ce qui a été le cas pendant des siècles !

Pour toute souvenance, rappelez-vous de ce voyage impromptu de Jacques Chirac à Yamoussoukro, candidat à l'élection présidentielle contre Balladur, où selon ses propres dires, il avait rencontré une vieille sorcière baoulé, aux fins fonds de la forêt qui lui avait prédit que «cette fois-ci, c'était la bonne » ; entendez par là que lui Jacques Chirac sera élu président ; effectivement, il a gagné cette élection face à l'équipe balladurienne dirigée par un certain Sarkozy. Cependant si Chirac reconnaît plus tard publiquement les prédictions avérées de la vieille femme baoulé concernant sa victoire, il ne dit pas un mot de la contrepartie exigée par elle. Sauf que le non-respect de cet engagement va faire ressurgir plus tard les conséquences dramatiques de cette inconséquence bien française!

En effet, la vieille sorcière avait demandé à son partenaire du moment de prendre l'engagement au nom de la France (elle avait vu venir les choses, au fond de son pot-à-rat, une sorte de boule de cristal) de défendre et de protéger la Côte d'Ivoire, en tout temps, en tous lieux et en toutes circonstances. Et voici pourtant, la France délinquante de Sarkozy, le voyou qui réunit une horde de barbares sortie du fond des âges pour détruire le pays. Le pacte d'alliance est jeté aux orties et conséquemment, l'irrévérencieuse France a commencé sa descente aux enfers puisqu'elle venait de manger son totem : C'est la malédiction de la vieille sorcière de Yamoussoukro. Sarkozy comme Œdipe a violé un tabou. Dans ces conditions, il n'y a rien de surprenant de le voir embourbé dans la fange de toutes les affaires sales de la Vème République, assistant impuissamment à la rétrogradation de la France dans tous les domaines, a tel point que ce n'est plus l'Allemagne, la compagne de route de la France, mais plutôt l'Espagne, à laquelle il s'accroche comme une bouée de sauvetage pour exister! Or, il y a seulement un trimestre, Sarko le bref, jouant au chef d'orchestre de l'UE parlait de l'Espagne avec un mépris voué aux petites nations. Sarko, le bref, comme sur un navire en déperdition cherche vainement une bouée de sauvetage sans succès, condamné comme Sisyphe à l'éternel recommencement ! La violation du serment de Yamoussoukro a cédé la place à la malédiction rampante de la vieille femme baoulé qui fait des ravages dévastateurs.

Partant, Ouattara entame son voyage à Paris pour voler au secours de son ami Sarko en pleine noyade.

OUATTARA ET SARKOZY 5.jpg

B - Voyage d'Etat?

Pour rappel lorsque Feu Houphouët-Boigny entame sa visite d'Etat en France, en 1976, sous le Président Valery Giscard d'Estaing, j'ai souvenance que depuis la frontière Suisse, son avion avait été escorté par quatre mirages français jusqu'à l'aéroport du Bourget. L'escorte jusqu'à l'Hôtel Marigny où il fut logé était particulièrement impressionnante! Rien de tout cela pour une visite présentée comme estampillée d'une auréole exceptionnelle. Ouattara arrive pour sa première visite d'Etat, j'insiste sur la 1ère visite d'Etat car depuis le Coup d'Etat français, l'homme aux ordres, n'a été qu'un commis voyageur permanent entre Paris et Abidjan. Sur le Tarmac à l'arrivée, ni le Premier ministre François Fillon, ni le patron de la diplomatie française, Alain Juppé n'ont daigné faire le déplacement. Sans doute, ils n'aimeraient pas s'afficher avec le tyran sanguinaire d'Abidjan.

Mais une présence très remarquée et non innocente (nous le verrons par la suite) de l'ancien Secrétaire général de l'Elysée, aujourd'hui Ministre de l'Intérieur officiellement, mais en réalité le patron des officines occultes de Sarkozy. Protocolairement, cela pourrait être un sujet à débats.

Au-delà des flonflons, des youyous et des salamalecs de bonne convenance, un voyage d'état a quelques avantages que l'on ne saurait négliger, entre autres les franchises qui vous permettent de remplir vos aéronefs de tout ce vous voulez sans être soumis à aucune fouille. Ainsi vous comprenez aisément la présence du Ministre de l'intérieur pour éviter tout couac. On peut apporter avec soi quelques mangues, papayes, cocos, bananes ivoiriennes, mais aussi quelques mallettes bien bourrées de billets pour les marques d'attention ou dans le cadre d'échanges de bons procédés pour les gens du serail.

OUATTARA ET SARKOZY 6.jpg

C - Ces mallettes invisibles

Invisibles ? Oui, pour les regards indiscrets et les fouineurs mal intentionnés, mais indispensables pour un Sarkozy asséché financièrement pour une présidentielle qui s'annonce coûteuse. Or, toutes les affaires les plus sales, se succèdent avec un point focal, l'entourage très proche de Sarko-Le Bref, quand ce n'est pas lui-même qui est mis en cause directement : affaire Karachi, affaire Clearstream, les révélations de Mediapart sur l'affaire de fonds Volter, Affaire Bettencourt...et patati patata !

Et toutes ses affaires ont aussi un point commun, une odeur sulfureuse et mafieuse d'argent sale autour des différentes campagnes électorales présidentielles ; scenario apocalyptique financier dans lequel patauge Sarkozy : on y découvre que tous les personnages présents dans le synopsis sont des personnages baignant dans les trafics d'armes, de commissions et de retro-commissions, bakchichs, jouant les entregents entre les palais présidentiels du Maghreb, du Machrek, du Proche-Orient et les hommes politiques européens et particulièrement français, dont Sarkozy.

En un mot, l'argent sale a circulé. Seulement, les temps ont changé. Le vent violent du Printemps arabe a fermé à double tour les portes, les sources des mannes tunisienne et égyptienne.

Quant à la Lybie de feu Ghadaffi, pourvoyeuse de fonds du clan Sarkozy, elle est anéantie totalement par Sarko, le nihiliste, qui voulant l'or tout de suite, a tué la poule aux œufs d'or, espérant pouvoir s'emparer aisément du pactole libyen stocké en France. Convaincu de la complicité des bandits du fameux CNT libyen ! Échec et Mat !

Guéant, alors Secrétaire général de l'Elysée, ayant lamentablement échoué dans sa quête auprès du Président Gbagbo à Yamoussoukro ! Échec et Mat aussi, ce dernier ne mangeant pas de ce pain. Après le coup d'État, le Premier ministre Fillon, dans sa tentative de ravitailler le clan en commissions et de retro-commissions, en versant des subventions aux entreprises françaises sur la table, pour les récupérer sous la table, s'est trouvé coincé par le fait que les caisses du Trésor français sont vides ! Là aussi, Échec et Mat !

Et voici donc que Sarkozy est sans le sou pour la campagne électorale. Alors l'Homme hésite à déclarer sa candidature. Ainsi son ami Ouattara, lui-même en délicatesse financière à Abidjan, râcle les fonds du Trésor ivoirien, vole au secours de son « ami avec qui les convergences de convictions sont parfaites », lors de ce simulacre de visite d'État. Suivons bien, si la moisson est fructueuse, Sarkozy annoncera sa candidature à la présidentielle très prochainement! Voici la confirmation de ceux qui veulent voir en Ouattara, un sous-préfet de France en Côte d'Ivoire.

 

Par: Khalil Ali Kéïta, sur sa Facebook

 

Source: RESISTANCE COTE D'IVOIRE ISRAEL

Commentaires

Ce sont deux tyrans qui se soutiennent MUTUELLEMENT.Si l'un tombe,l'autre tombe directement.Vu la fréquence des séjours en FRANCE de OUATTARA,honnetement je m'en doutais un peu pour ces VALISES de BILLETS de BANQUES qui transitent d'ABIDJAN jusqu'à PARIS,ni vu ni connu pour ne pas éveiller les soupçons.Ca veut dire que la FRANCAAFRIQUE n'a JAMAIS cessé et contredisent les DECLARATIONS de ROBERT BOURGI qui affirmait le contraire.OUATTARA est dans son role au service des FRANCAIS,le commis officiel de la FRANCE de SARKOZY.Si avec tous ces SCANDALES,SARKOZY est réelu:c'est que c'est à rien comprendre de la POLITIQUE.Etre invité à l'ELYSEE c'est une sorte de CONSECRATION pour le couple OUATTARA.En plus,ils voyagent avec une partie de son GOUVERNEMENT.J'imagine les frais de déplacements et de séjours pour un VOYAGE de 3 JOURS seulement!deux VOYOUS et deux COMPLICES pour appauvrir davantage la COTE d'IVOIRE.Pendant qu'ils trinquent une REPPRESSION FEROCE des FORCES de l'ORDRE FRANCAIS arretent,gazent et tabassent des PRO-GBAGBO.Un d'entre eux est dans le COMA.Tout ça pour recevoir des individus douteux qui n'en valent pas la peine.GARDONS le moral,ça ne fait que commencer.

Écrit par : RitaFlower | samedi, 28 janvier 2012

La Françafrique n'a jamais amorcé le moindre recul, comme a voulu nous le faire croire Nicolas Sarkozy. Elle explose de plus bel!

Vive l'Afrique des fiers valets de la France et vive Napoléon Sarkozy!

Écrit par : Dindé | samedi, 28 janvier 2012

Les pedes sont tres bizares et tres laid suivez mon regard L afrique sera delivree des morpions

Écrit par : le wise | jeudi, 02 février 2012

Les commentaires sont fermés.