topblog Ivoire blogs

lundi, 13 février 2012

CAN 2012 - LA ZAMBIE REINE D'AFRIQUE

FINALE CAN 2012.jpg

Mweene et la Zambie ont détruit le rêve de Drogba et de la Côte d'Ivoire. (Reuters)

 

Nous l'avions espérée et attendue, cette victoire des Eléphants, ainsi que le couronnement de la carrière de la Génération Drogba. Elle ne viendra pas. Abidjan plonge dans le désarroi et s'endort, la mort dans l'âme. La réconciliation par le football n'a pas eu lieu. Ouattara doit voir ailleurs et faire face à ses vraies responsabilités.

Que DIEU bénisse la Côte d'Ivoire!


DINDE Fernand AGBO

 

------------------------------------

 

FINALE CAN 2012 (2).jpg

Pour la première fois de son histoire, la Zambie a remporté la Coupe d'Afrique des Nations aux dépens de la Côte d'Ivoire (0-0, tab: 8-7), dimanche, à Libreville. Stoppila Sunzu est devenu le héros des Chipolopolos, qui ont tenu bon malgré un penalty sifflé contre eux en seconde période. Les Éléphants échouent une nouvelle fois en finale, comme en 2006, après des ratés de Kolo Touré et Gervinho. Le film du match.

Il y a 20 ans, la Côte d'Ivoire triomphait sur le sol sénégalais, célébrant alors aux dépens du Ghana sa toute première - et unique à ce jour - Coupe d'Afrique des Nations. Il y a 19 ans, la Zambie vivait un véritable drame national, perdant dans un crash aérien toute une sélection - exception faite de son joueur vedette, Kalusha, le seul alors à ne pas évoluer au pays. Ce jour tragique d'avril 1993, les Chipolopolos se rendaient à Dakar, fauchés dans leur envol au large de Libreville, capitale gabonaise où les Zambiens jouaient ce dimanche soir la troisième finale de CAN de leur histoire, après deux échecs essuyés en 1974 et 1994. Sous le regard bienveillant mais humide de Kalusha...


Cette finale, les uns la jouaient pour leurs aînés disparus, les autres pour un pays déchiré par un conflit civil qui, l'an dernier encore, faisait des centaines de victimes. Les premiers, inattendus à ce stade ultime, n'avaient en théorie rien à perdre, si ce n'est dans le discours de leur sélectionneur, le Savoyard Hervé Renard, qui lui n'envisageait que la gagne après les victoires au culot de ses hommes sur le Sénégal (2-1 au premier tour) ou encore le Ghana (1-0 en demie), deux grands favoris de la compétition. Les seconds, eux, avaient de fait toute la pression sur leurs larges épaules d'Eléphants. Un lest fatalement pesant sur le terrain...


Vifs et alertes comme à leur habitude depuis le coup d'envoi de cette CAN, les Zambiens n'ont ainsi guère souffert de la comparaison. Au contraire. Si ce n'est cette frappe de Yaya Touré consécutive à une belle talonnade de Drogba dans la surface (30e), rares ont été les opportunités franches pour les Ivoiriens en première période. A peine plus nombreuses dans le deuxième acte. Outre ce tir un brin trop croisé de Gradel dans les derniers instants de la partie (88e), c'est bien ce penalty sifflé pour une faute commune de Chansa et Nyambe sur
Gervinho qui aurait pu (dû ?) faire pencher la balance dans le temps réglementaire. Seulement capitaine Drogba a alors manqué le coche, expédiant sa lourde frappe au-dessus du montant supérieur de Mweene (69e).

La prolongation devenue inévitable, les Chipolopolos auront à leur tour laissé passer leur chance, se heurtant au soulier de Barry et à son poteau gauche au terme d'une action rondement menée par les frères Katongo (95e). Entre le favori et son valeureux challenger, il était manifestement écrit que le sort ne choisirait son camp qu'en tout dernier recours, via la si cruelle séance des tirs au but. Drogba, cette fois, n'a pas tremblé, mais Gervinho, comme Kolo Touré juste avant, a failli, permettant à Sunzu d'entrer dans l'histoire de la CAN et de son pays (8-7 au final). Pour la deuxième fois de sa carrière, Didier Drogba, symbole d'une génération ivoirienne dorée, se contente de l'amertume de l'argent, six ans après la désillusion du Caire, face aux Pharaons d'Egypte (déjà aux tirs au but après une finale conclue sur un score nul et vierge). Les Zambiens d'Hervé Renard, eux, ont rendu le plus beaux des hommages à Kalusha et ses anciens partenaires...


Yannick SAGORIN

 

Source: COUPE D'AFRIQUE.COM

Commentaires

la coupe est allee a la nation la plus chretienne des deux. souvenez vous le president de la zambie en 2005 je crois etait devenu un fervent chretien. il s'etait fait baptise par immersion dans une eglise baptiste de Lusaka. sa femme, elle aussi chretienne avait dit que la zambie etait une nation chretienne.
Dieu ne pouvait pas accepte que la victoire des elephants soit une occasion pour tous ces franc macons de celebrer leur frere macon outtara. est-ce que vous vous rendez compte les memes qui ont seme la zizanie dans ce pays (onuci, bony yai, sassou ngbesso etc) s'etaient donne rendez-vous dans ce pays pour une simple competion. ce qu'ils preparaient etaient tres tres grave. Dieu a devoile leur plan.
c'est une bonne lecon pour nous chretiens.

Écrit par : africa | lundi, 13 février 2012

Dans l'ensemble,objectivement il faut reconnaitre que nos PACHIDERMES PREFERES,les ELEPHANTS ont fait un très beau PARCOURS.Evidemment échouer si près du but est rageant,mais ils sont restés tout de meme FAIR-PLAY.C'est une défaite honorable.La GENERATION GROGBA nous a fait rever pendant 3 semaines,AUCUN BUT ENCAISSE.Face à une EQUIPE ZAMBIENNE déchainée qui mérite aussi cette VICTOIRE.Il vaut mieux perdre que de remettre cette COUPE d'AFRIQUE à OUATTARA qui a voulu la RECUPERER POLITIQUEMENT.La PRESENCE d'un OUATTARA à LIBREVILLE, AU GABON,n'a visiblement pas porté CHANCE à cette belle équipe ivoirienne.Je me réjouis pas de cette échec,je ne suis pas triste non plus.J'ai un sentiment MITIGE.Ne dit-on pas DECOURAGEMENT,n'est pas IVOIRIEN.COURAGE au PEUPLE IVOIRIEN,la vie CONTINUE...en dehors des considérations politiques,RESERVEZ aux ELEPHANTS un ACCUEIL CHALEUREUX parce qu'eux ils le méritent AMPLEMENT!!!!!!!!!!

Écrit par : RitaFlower | lundi, 13 février 2012

RitaFlower
mon frère va seul pour accueillir DAO et ses éléphants nous on attend la libération de la CI apres la victoir sera pour nous en 2013,regarde actuellement ce que les dozo de DAO sont entr1 de faire a ARRAH ,pour un simple conflit inter ethnique (jeune agni vs FRCI ) il (DAO ) envoie des DOZO tué brulé les maisons des cadre agnis .
DIEU ne dort pas .

Écrit par : NATHAN | lundi, 13 février 2012

Abigael Rénée Djetou Lael
La CAN 2012 est riche en enseignement pour nous les chrétiens :

2 équipes 2 dispositions d’esprit
La Zambie : Ils ont perdu toute leur équipe nationale au Gabon dans un accident d'avion,
.La CI : Une soi disante ‘’guerre civile ‘qui a coûté la vie à des milliers et milliers d’ivoiriens.

Mise en évidence de comportement des 2 équipes dans deux contextes différents.
Le Seigneur est assis sur son trône : Prov16 :2 Toutes les voies de l'homme sont pures à ses yeux ; Mais celui qui pèse les esprits, c'est l'Éternel

Prière des Zambiens : ‘’Seigneur accorde nous cette victoire. Nos frères sont morts en venant compétir. Quelle douleur ! Nous avons pleuré mais ns ns sommes souvenus de ta Parole qui dit’’ Tout concoure au bien de ceux qui aiment Dieu’’ et nous avons séché nos larmes. O Dieu de Gloire, par ta miséricorde, accorde nous cette victoire, remplis nous de joie. Amen !

Prière des ivoiriens :
ADO : je vais au Gabon ramener la coupe. C'est une CERTITUDE"
SORO : l’obtention de la coupe va nous réconcilier.
Population ivoirienne : divisée

RESULTAT au soir du 12 février 2012 : Victoire de la Zambie

Dieu dit : Car quiconque s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé». (Luc 14 10-11)

ADO et Soro veulent occuper la première place afin d’être vu de tous et aussi pour signifier l’importance de leur rang.
Nous décelons le poison de l’orgueil. Leur ego se plaît à recevoir les louanges des autres et à occuper la première place. Ils ont essayé de s’élever en s’assurant que Dieu et les autres (Ivoiriens et étrangers) soient mis au courant de leurs bonnes œuvres.

Où est la repentance? Personne n'a jamais lu la Bible sans avoir été frappé par l'importance que Dieu attache au repentir de l'homme. La vraie repentance biblique est donc la profonde tristesse que l'on ressent quand on prend conscience de ses péchés et de ses iniquités.
Il est absolument impossible qu’un homme se repente s’il essaie de cacher ses péchés. Pour que la repentance soit sincère et vraie, il est essentiel que le pécheur avoue ses péchés. (Luc 18:13).
(Proverbes 28:13) Pour se repentir, un homme doit abandonner ses péchés. Il ne peut pas se repentir s’il essaie de s’accrocher à ses péchés.
(Actes 26:18) Il n’est pas suffisant d’abandonner ses péchés, il faut aussi se tourner vers Dieu. (1 Thessaloniciens 1:9)

3-Marc 3:24-, Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume-là ne peut subsister. Mc 3:25-, Et si une maison est divisée contre elle-même, cette maison-là ne pourra se maintenir...

On peut donc dire ici que Dieu le Tout Puissant a délibéré en faveur des Zambiens
DIEU fait droit aux humbles et résiste aux orgueilleux, en plus IL a offert une Belle Consolation aux ZAMBIENS en faisant du GABON, une terre de bénédiction pour eux, après ce malheureux accident il y a quelques années. DIEU a béni la ZAMBIE

Écrit par : Nina | lundi, 13 février 2012

NATHAN,stp,je suis une soeur.Tu mélanges tout.Il y a d'un coté l'équipe des ELEPHANTS et DRAMANE.Il faut dissocier les DEUX et ne pas leur faire payer à tout prix la POLITIQUE DESASTREUSE de OUATTARA.Qui y a t'il de mal à FELICITER l'exploit d'INTERNATIONAUX SPORTIFS PROFESSIONNELS comme les ELEPHANTS.Je te comprends aussi,tu te dis pas de GBAGBO,pas de COUPE.Tout est politisé en COTE d'IVOIRE,vous n'arrivez pas à sortir de cette LOGIQUE.BRAVO aux ELEPHANTS et HONTE à OUATTARA!!!!!!

Écrit par : RitaFlower | lundi, 13 février 2012

Cela n'arrive pas aux autres.
Comme vous êtes forts, vous avez trouvez plus fort que vous sur votre chemin.
Se déplacer pour aller chercher la coupe des nations, il aurait fallu à ADO un peu d'humilité pour rester à Abidjan tout comme l'ont fait GBAGBO et HOUPHOUET Boigny quand les Eléphants sont arrivés en finale de la CAN, même si le second n'a pas pu savourer la victoire en finale, il aurait été plus judicieux pour le président de rester à la maison pour attendre le résultat. Alasco le poisseux.

Écrit par : Habachie Gontran | mardi, 14 février 2012

Alasco le poisseux comme afakaya, Sangaré, Ouassénan. Et puis, on connait la suite.
C'était juste un match de foot. Le meilleur a gagné. Le reste n'est que fables et élucubrations. Bravo à la Zambie. Le tour des Eléphants viendra en son temps.

Écrit par : Blincky Bill | mardi, 14 février 2012

Ne vous inquiétez pas L'ONU ne reconnait pas encore la victoire de la ZAMBIE.Ce n'est pas encore certifié. L'ONU compte demander a la ZAMBIE de reconnait
sa défaite et de rendre la coupe a la Cote d'Ivoire.Au pire des cas,la LICORNE devra intervenir afin de remettre la coupe ADO en reconnaissant la victoire de la cote d'ivoire car ADO en a besoin pour réconcilier les ivoiriens. Soyons l'écoute. Agréable début de semaine a tous.

Écrit par : NATHAN | mardi, 14 février 2012

Ah que DIEU soit louer je savais que la Zambie devait gagner chapeau aux nations ANGLOPHONES NOTAMMENT au PROPHET TB JOSUA

Écrit par : le wise | mercredi, 15 février 2012

Les commentaires sont fermés.