topblog Ivoire blogs

mercredi, 22 février 2012

NON SEULEMENT ILS VIVENT EN EXIL, PIS ILS Y MEURENT, ET POURTANT QUE DIT NOTRE CONSTITUTION?

 

BOHOUN BOUABRE 4.jpg

Le Ministre d'Etat, Paul-Antoine Bohoun Bouabré, décédé en Israël

 

ILS MEURENT EN EXIL ET POURTANT...

Nous avons oublié qu'en août 2000, nous avons profondément modifié notre loi fondamentale tant les occasions de sa violation ne se comptent plus. Permettez que je rappelle à notre souvenir quelques articles de cette Constitution qui ne vous diront certainement plus rien. Il n'y a désormais plus de gouvernement pour s'y référer de temps en temps et nous donner le sentiment d'être un peuple, une nation.

L'Article 2, alinéa 1, 3 et 4 du chapitre I du titre I relatif aux libertés et aux droits stipule : « 1- La personne humaine est sacrée. 3- Les droits de la personne humaine sont inviolables. Les autorités publiques ont l'obligation d'en assurer le respect, la protection et la promotion. 4- Toute sanction tendant à la privation de la vie humaine est interdite ».

Vous souvenez-vous de la dernière fois où l'actuel chef d'Etat s'est soucié du caractère sacré de la vie humaine en Côte d'ivoire?

GNAN RAYMOND.jpg

Le Maire de Facobly, Gnan Raymond, décédé au Bénin


L'Article 5 du même chapitre dit ceci : « La famille constitue la cellule de base de la société. L'État assure sa protection ». Dans le dernier licenciement des 1.200 cadres de la SOTRA, au minimum 5 couples ont été mis à la rue.

A l'article 10 alinéa 2 nous avons cette formule qui nous montre peut être la justesse de la politique de rattrapage : « Toute propagande ayant pour but ou pour effet de faire prévaloir un groupe social sur un autre, ou d'encourager la haine raciale ou religieuse est interdite ».

Les deux derniers alinéas de l'article 22 du même chapitre nous enseignent que l'Etat de droit a fait place à un Etat d'exception depuis le 11 avril 2011 : « 1- Nul ne peut être arbitrairement détenu. 2- Tout prévenu est présumé innocent jusqu'à ce que sa culpabilité ait été établie à la suite d'une procédure lui offrant les garanties indispensables à sa défense ». Il n'est certainement pas le plus protecteur de nos libertés, mais il est certainement l'article de notre constitution dont la violation est la plus pernicieuse actuellement.

GOMONT DIAGOU.jpg

Le Maire de Cocody, Gomont Diagou, décédé au Ghana


L'alinéa 1 de l'article 12 dit : « Aucun Ivoirien ne peut être contraint à l'exil ». Non seulement ils vivent en exil, pis ils y meurent. Même par tous les euphémismes, on ne dira pas dans une totale indifférence du pouvoir public ivoirien. Fait comme des rats, les pro-Gbagbo sont tous victimes d'un plan diabolique d'extermination. Contraints à l'exil avec leurs comptes gelés, Dramane Ouattara sait qu'ils n'ont aucune chance d'échapper à la mort ainsi programmée.

Joseph Marat

 

Lu sur RESISTANCE COTE D'IVOIRE ISRAEL


Source: Le blog de Joseph Marat

Commentaires

ESSENTIEL,ce paragraphe de la CONSTITUTION IVOIRIENNE qui stipule qu'aucun Ivoirien ne peut etre contraint à l'exil.Malheureusement,aujourd'hui,c'est de la THEORIE.Dans la pratique,c'est une autre paire de manches.Quel etre humain sur cette terre peut vivre sans RESSOURCES FINANCIERES.JOSEPH MARAT,a raison de souligner qu'il s'agit bel et bien d'une EXTERMINATION PROGRAMMEE par le REGIME ACTUEL qui ne recule devant rien pour parvenir à ses fins.Mon DIEU,quelle CRUAUTE sans nom.NON,je me souviens pas de la dernière fois que OUATTARA,impossible pour moi de le NOMMER autrement puisque je ne reconnais toujours pas son AUTORITE obtenue à COUPS de BOMBES HUMAINES s'est soucié du caractère sacré de la vie humaine en Cote d'Ivoire sauf de la sienne et celle de ses PROCHES.Des familles entières contraints à l'EXIL FORCE...

Écrit par : RitaFlower | jeudi, 23 février 2012

Heureux de te retrouver, ma soeur chérie RITAFLOWER, après quelques jours d'absence sur le blog!

OUATTARA contraint non seulement nos compatriotes à l’exil, mais pire, il les traque avec des mandats d'arrêts internationaux. Actuellement, il demande à YAYI BONI, Président du Bénin, de lui livrer 13 de nos compatriotes, cadres LMP, qui y ont trouvé refuge. Tout bonnement, parce qu'il voit des coups d'états partout. Il se fait peur, tout seul. Bientôt, il lancera un mandat d'arrêt international contre sa propre ombre!

Ainsi va la "nouvelle Côte d'Ivoire", sans âme et sans compassion.

Soyons-en sûrs, OUATTARA aura bien la réconciliation qu'il mérite. Ce n'est qu'une question de temps.

Écrit par : Dindé | jeudi, 23 février 2012

Les commentaires sont fermés.