topblog Ivoire blogs

dimanche, 04 mars 2012

TRAFIC MARITIME: LE PORT D'ABIDJAN ENREGISTRE UNE FORTE BAISSE


DIRECTION GENERALE PAA.jpg

Le bilan 2011 du Port autonome d'Abidjan (PAA) est négatif, comparé aux performances de ces trois dernières années. Selon les données livrées au cours de la rentrée commerciale qui s'est déroulée hier, à la direction générale du PAA, en présence du ministre des Infrastructures, Patrick Achi, le trafic global en 2011 est de 16 642 542 tonnes contre 22 483 915 tonnes en 2010. Soit une baisse de 26%. Le volume des importations connait une baisse de 24,8%, passant de 12 800 826 tonnes en 2010 à 9 628 024 tonnes en 2011. Idem au niveau des exportations qui chutent de 9 683 089 tonnes en 2010 à 7 014 518 tonnes en 2011.

Le trafic en transit enregistre une baisse de 26,3% en 2011, avec 764 940 tonnes contre 1 037 766 tonnes en 2010. Au niveau du trafic conteneurs, le niveau global est de 412 257 tonnes en 2011  contre 546 417 tonnes en 2010. Soit une baisse de 2,7 %. «Alors que le port d'Abidjan se veut un hub port, nous constatons que le trafic de transbordement est en baisse enregistrant une chute de 20,7% en 2011», relève le directeur commercial, qui tire ainsi la sonnette d'alarme. Au niveau des autres composantes, notamment du trafic navires, c'est la même situation. On enregistre 2278 escales au titre de l'année 2011 contre 2951 escales en 2010, soit une baisse de 22,8%.

Le tableau mensuel comparatif 2010 et 2011 donnent une moyenne de 8 navires par jour en 2010 contre 6 par jour en 2011. Voici globalement présenté, le tableau peu reluisant des performances du port d'Abidjan sous Alassane Ouattara. Les prévisions pour le trafic global 2012, selon le directeur commercial, sont de 23 946 184 tonnes, soit une forte croissance de 43% par rapport à 2011 et 3,8 % par rapport à 2010.

Ces performances, on se demande comment l'équipe dirigeante actuelle s'y prendra pour les traduire en actes. Vu les erreurs de management que le Dg Hien Sié et ses hommes multiplient, avec les licenciements massifs qui ont une incidence réel sur le rendement des travailleurs.

Dans son intervention, le ministre Patrick Achi a reconnu la nécessité d'ouvrir de grands chantiers et de prendre des mesures urgentes pour faire face efficacement à la concurrence. Pour y arriver, il a annoncé séance tenante la réactivation de la commission compétitivité des ports ivoiriens et la poursuite des chantiers de réhabilitation et d'extension du PAA engagés sous Marcel Gossio.


Emmanuel Akani


Source: LE NOUVEAU COURRIER

Les commentaires sont fermés.