topblog Ivoire blogs

vendredi, 16 mars 2012

DANS LA COTE D'IVOIRE «RESTAUREE», UN DEUIL NATIONAL DE «PURIFICATION» ANNONCE POUR LE 17 MARS

 

CHARLES KONAN BANNY.jpg

Nous savons ce qu'est un deuil, ce qu'est marquer le deuil ; nous savons aussi, spirituellement, ce que signifie la purification, mais dans le jargon pseudo religieux du nouveau gouvernement qui veut instaurer un deuil national de purification le 17 mars prochain, on découvre une spiritualité de ténèbres, une spiritualité de vaudou, toute imprégnée de magie, à laquelle manque l'essentiel : en effet, comment passer directement au stade de la purification, si on n'a pas constaté que l'on est sale, que l'on est coupable ? Pourquoi se laver quand on n'est pas sale ? Ou alors est-ce encore toujours le même discours, celui du gouvernement, blanc comme neige, propre et pur, qui n'a pas besoin de purification ; et c'est donc lui qui va, encore et encore, demander un Nième mea culpa aux sympathisants du Président Gbagbo, en leur imposant de reconnaitre des fautes imputables aux seuls rebelles et associés... Enfin cette commission réconciliation et vérité, que fait elle ? Très concrètement on nous parle d'échéances, fin juillet, fin aôut, dernier trimestre ; c'est ce moquer des ivoiriens ! J'imagine que le Président Banny, même s'il a la volonté d'orienter positivement sa commission, manque totalement de moyens, et ne rencontre personne, dans son camp, prêt à dire, « nous avons fauté gravement, nous avons du sang plein les mains, nous avons renversé l'Etat et nous sommes en pleine illégitimité ! ».

Rappelons encore que cette date s'inscrit presque jour pour jour, un an après le grand rassemblement des 15-16 mars 2011, qui a mobilisé 2 millions de personnes à Abidjan, à l'appel de la Galaxie patriotique et de son Leader, Charles Blé Goudé. J'ai pu suivre tous les discours, toutes les interventions, car en Israël, la RTI n'était pas censurée comme en France. Je me souviens du discours impressionnant de cet imam dont je ne connais pas le nom, citant les Écritures, et qui a dit sept fois, « Écoute Côte d'Ivoire, notre Seigneur est Un ! » et trois fois « Le  peuple périt, faute de connaissance ! ».

Enfin, cette année la portion d'Ecritures pour le Shabbat du 17 mars est justement la parachah de la « vache rousse », (Nombres 19: 1-22, avec en parallèle, Ézéchiel 36: 16-36), la purification quand il y a eu contact avec un mort ! Étrange coïncidence encore ! Mais voilà, les milieux maçonniques jouent et surfent sur les évènements, empruntant ce qu'ils veulent, rejetant ce qui ne leur convient pas, embrouillant tout le monde... mais Dieu saura en son temps les rétribuer comme il convient ! Et honorer le petit peuple qui est resté fidèle, n'en doutons pas ! Pâques est proche : Les esclaves seront libérés et le Préfet-Pharaon et ses cavaliers s'embourberont fatalement et définitivement !


Shlomit Abel, ce 8 mars 2012.


Source: Facebook Shlomit Abel

Les commentaires sont fermés.