topblog Ivoire blogs

vendredi, 16 mars 2012

MAMADOU KOULIBALY: LA PRIMATURE D'AHOUSSOU JEANNOT, UNE COQUILLE VIDE

MAMADOU KOULIBALY.jpg

"Je souhaite bonne chance à Ahoussou Jeannot parce qu'on lui a donné un portefeuille duquel sont sorties des valeurs qui réduisent nécessairement la valeur du portefeuille de Premier ministre. Quand le président de la République devient lui-même ministre de la Défense, cela signifie qu'il a dépouillé le... Premier ministre de toutes les questions de défense et de sécurité.

Quand en plus, le président de la République nomme son petit-frère, ministre chargé des questions présidentielles, c'est l'administration du gouvernement, et c'est comme s'il dépouille le Premier ministre de ce qui est gestion des autres portefeuilles ministériels et la coordination de l'action gouvernementale revient de nouveau à son petit-frère. Et donc naturellement, le Premier ministre se trouve dépouillé. La défense et le gouvernement général vont être gérés en famille chez le président de la République.

Troisièmement, le fait de nommer un ministre délégué opérationnel auprès du Premier ministre qui doit être chargé de l'action gouvernementale, le ministre délégué dépouille le Premier ministre de son pouvoir de ministre de la Justice. Donc on se retrouve là avec un Premier ministre, qui est un ami, que j'encourage, mais en même temps je crains fort, avec toutes les pièces qui ont été enlevées de son portefeuille et qui se retrouve avec le titre de Premier ministre qui n'a pas le pouvoir.

Et ça, c'est relativement dommage. Moi je l'ai fréquenté pendant les premiers moments de la crise postélectorale. C'est avec lui que j'ai négocié et obtenu la libération des premiers prisonniers détenus au Golf Hôtel et à la Pergola après le 11 avril 2011. Je me dis donc que c'est quelqu'un qui est capable de par sa compréhension de mener progressivement la machine de la réconciliation et cela suppose qu'il ait de l'autorité.

Mais si on lui enlève la justice, la défense et les autres manteaux gouvernementaux qu'on a confiés au petit-frère, je crains fort que la Primature qu'on lui a donnée ait été vidée de son contenu. Quand Soro était Premier ministre, toutes ses valeurs là étaient dans le même portefeuille. Quel est le besoin aujourd'hui de le dépouiller de tout cela ?"

Mamadou Koulibaly

Source: Service Communication Lider.

Les commentaires sont fermés.