topblog Ivoire blogs

dimanche, 01 avril 2012

RATTRAPAGE ETHNIQUE: OUATTARA PRIS EN FLAGRANT DELIT DE MENSONGE, EN DIRECT!


ALASSANE OUATTARA 34.jpg

Alassane Ouattara pris en flagrant délit de mensonge, en direct sur RTI 1, devant tout le peuple ivoirien et devant le monde entier!



OUATTARA, dans son interview du vendredi 30 mars 2012, sur RTI 1. A la question de la journaliste de Frat-Mat, Agnès Kraidy, sur son fameux rattrapage ethnique, en présence de Brou Aka Pascal, journaliste, PCA de la RTI et animateur principal de l'émission, il répond sans sourciller: "Je n'ai jamais dit cela. Je ne me reconnais pas dans ces propos"!

Cet homme est-il sérieux et mérite-t-il de diriger la Côte d'Ivoire?


Ces propos, recueillis par le journaliste Vincent HUGUEUX, sont encore en ligne. Appréciez!!!

 

« La nomination de nordistes aux postes clefs

Sous Gbagbo, les communautés du Nord, soit 40 % de la population, étaient exclues des postes de responsabilité

"Il s'agit d'un simple rattrapage. Sous Gbagbo, les communautés du Nord, soit 40 % de la population, étaient exclues des postes de responsabilité. S'agissant des hauts cadres de l'armée, j'ai eu à négocier avec les officiers des ex-Forces nouvelles [FN, ancienne rébellion nordiste], qui voulaient tous les postes. Et j'ai réussi à imposer cet équilibre dans la hiérarchie militaire, jusqu'au niveau de commandant : le n° 1 issu des FN, flanqué d'un n° 2 venu de l'ancienne armée régulière. Tous grades confondus ; il y a 12 % de nordistes dans la police, 15 % dans la gendarmerie et 40 % environ dans l'armée... Sur ce terrain-là, on ne peut rien me reprocher." »


Lire toute l'interview. Cliquer sur: L'EXPRESS

 

-----------------------------------------

 

ALASSANE OUATTARA: INCONGRUITES POLITIQUES

 

En outre, il promet de se tourner désormais vers les marchés financiers, et non plus vers les institutions publiques, pour obtenir le financement des projets ivoiriens. En clair, ce sera la nouvelle voie d'endettement de la Côte d'Ivoire. Pour rappel, ce sont ces marchés financiers qui ont ruiné l'EUROPE et qui la tienne captive, en ce moment.

C'est ainsi que Nicolas SARKOZY a offert, pieds et poings liés, la France aux marchés financiers. Jean-Luc MELENCHON n'arrête pas de le dénoncer avec force. OUATTARA a parié sur un cheval perdant pour la Côte d'Ivoire. Bientôt, on sera tous vendu aux cercles financiers mafieux internationaux et à ses petits copains.


Excellent, non, ce choix?

Commentaires

je suis déçu ,et je restes sur ma fain ,si il est vraie, train pour train , d’abord il n’y a pas le mot ethnique après le mot rattrapage ,ceux qui chance care ment l’interprétation ,que vous donnez à l'interviews ,pour un intélectuelle comme vous ,
Analysé au lieu de blâmer , critiquez objectivement au lieu de polémiqué ,celà y va de votre crédibilité ...........

Écrit par : le peuple | dimanche, 01 avril 2012

LE PEUPLE,

Apprenez à lire un texte. Pas besoin d'ajouter le mot "ethnique" pour savoir qu'il s'agit bien de cela. Désolé, c'est un exercice intellectuel. Je n'en dirai pas plus.

Écrit par : Dindé | dimanche, 01 avril 2012

M dinde, je ne vous répondrai pas sur la question du rattrapage qui n est qu une monumentale bourde du pdt OUattara si je peux m exprimer ainsi. En revanche caricaturer l endettement privé de la sorte ne me semble pas cohérent avec la réalite de la question en Afrique. Les pays africains qui ont une bonne signature empruntent facilement sur les marchés, le Ghana l à fait, le Maroc, l Afrique du sud le Botswana et même la CI aux années 80 et nous continuons à le faire sur le marche financier régional. Nous avons été exclus des marchés internationaux lors de la crise eco d il y'a 30 ans. Recourir aux marchés financiers ne fait que diversifier les sources de financement et me paraît compatible avec votre idéologie politique et religieuse.

Écrit par : André | dimanche, 01 avril 2012

Le Peuple,
tu tentes de nier l'évidence et des faits réels.
Si cela est faux pourquoi ADO n'a pas fait un démenti officiel juste après la publication du journal L'EXPRESS, qui rappelons le, a été faite depuis plus de 2 mois et demi en arrière. Et même plus, dis nous devant quel tribunal ADO a porté plainte pour diffamation ou dénaturation de ses propos. Aucun.
Dis nous pour finir, si ce n'est pas du rattrapage ethnique alors quel genre de rattrapage est-ce ? Du rattrapage dioulatique ?

Écrit par : Bakase | dimanche, 01 avril 2012

IL tente de se RATTRAPER en niant les faits réels.

Si L’express avait tronqué son propos, il aurait fait un droit de réponse. Mais, je n’ai pas souvenance d’une quelconque mise au point de son service communication concernant ce terme qui a été repris à foison. A trop vouloir justifier l’injustifiable à travers des opérations de séduction, c’est ce qui arrive: le vrai mot qu’on voulait emballer dans du velours finit quelquefois par glisser par inadvertance.
C’est encore empirer la situation que de se renier: la version audio doit être dans les archives de l’Express (à moins qu’elle n’ait été déjà dérobée sur ses ordres).

Écrit par : Anonyme | dimanche, 01 avril 2012

ANDRE,

Pour que la signature d'un pays soit crédible sur les marchés financiers, il faut de la bonne gouvernance, de la stabilité à long terme et la sécurité des investissements.

Navré de te le dire, mais la Côte d'Ivoire de Ouattara ne remplit aucune de ces conditions. On offre des contrats de 60 milliards à des amis sans appel d'offre (ramassage des ordures ménagères, inscription en ligne celpaid), la constitution est foulé au pied, la justice n'existe pas, les crimes et les braquages sont quotidiens en Côte d'Ivoire, la réconciliation est impossible avec la politique de rattrapage ethnique d'ADO et sa propension à sévir contre les opposants et à jeter en prison tous ceux qui lui font ombrage.

En clair, tu ne peux pas comparer la Côte d'Ivoire des "rattrapés" au Ghana, au Maroc, à l'Afrique du sud, au Botswana et même à la Côte d'Ivoire des années 80!!! La côte actuelle de la Côte d'Ivoire de Ouattara sur les marchés financiers internationaux est nulle. Notre signature ne vaut rien actuellement. Et donc si on nous prête, ce sera au PRIX FORT!

Et puis, il y a des questions intéressantes à se poser, comme dit un ami:

" Dans quel délai Ouattara compte-t-il ramener le niveau d'endettement à 20% du PIB, (comme il l'a dit dans l'interview, lui dont l'économie est au plus bas, en ce moment)?

Notre pays est-il suffisamment stable et sécurisé pour offrir des garanties pour des taux à moins de 3.5% sur le marché international? La gestion de nos finances publiques est-elle transparente, saine au point de crédibiliser notre signature? Quelle est notre capacité à produire à temps l'information financière, le niveau d'inflation est-il maîtrisé, quel est le taux de chômage..., au moment où le ministère du plan montre son incapacité à présenter des chiffres à la Banque Mondiale et au FMI?

Aujourd'hui, plusieurs écoles de pensée s'affrontent sur le rôle des banques centrales et des banques commerciales dans la création de monnaie par l'endettement. Les économistes s'accordent pour exiger le retour de la banque centrale (qui prête à taux Zéro) dans la création de monnaie, et éviter ainsi les banques commerciales et les agences de notation. Pourquoi aller vers des solutions qui ont posé problème ailleurs et pour lesquelles des changements sont à l'étude.

C'est dommage qu'en Côte d'Ivoire, on envoie des journalistes littéraires non initiés pour poser des questions d'ordre économique. Cela donne toujours l'occasion aux politiques de nous bluffer. "

Écrit par : Dindé | dimanche, 01 avril 2012

En outre, relativement au rattrapage ethnique de Ouattara, comme le souligne avec beaucoup d'à-propos un frère ivoirien: "Ces propos d’une extrême gravité de la part d’un chef d’Etat, garant constitutionnel de l’unité nationale, n’ont jamais fait l’objet de démenti encore moins de poursuite judiciaire pour diffamation de la part de la Présidence de la République de Côte d’Ivoire".

Ses services de communication n'ont pas non plus réagi au rendu des propos de Ouattara par le journal L'EXPRESS. Cela signifie clairement que ces propos son bel et bien de Ouattara et qu'il les a assumés depuis le 25 janvier 2012, date à laquelle il les a dits. Le revirement actuel est dû au fait que le camp GBAGBO ne l'a pas raté sur cette énormité. Le mal est déjà fait, il est trop tard pour s'esquiver.

La seule option qui lui reste désormais, c'est de faire amende honorable devant le peuple de Côte d'Ivoire qu'il a ainsi blessé et qu'il continue d'ailleurs de meurtrir.

D'ailleurs, les actes parlent plus que les mots. Dans les faits, Ouattara prouve au monde entier que le rattrapage ethnique est un concept bien pensé. En Côte d'Ivoire, actuellement, c'est le pouvoir nordiste, ou tout simplement ce que j'appellerais le "DIOULA POWER", qui fait sa montée en puissance. Ils ont noyauté tous les postes stratégiques et les hautes fonctions de l'Administration et de l'armée, et ils détiennent le pouvoir législatif, étant majoritaire à l'Assemblée nationale.

Y a-t-il faits plus parlants? Nier l'évidence dessert davantage Ouattara. Il ferait mieux de se taire. Il passerait peut-être pour sage.

Écrit par : Dindé | dimanche, 01 avril 2012

Vraiment il y a des ivoiriens qui sont decevantS. ils croient à tout ce que M Ouattara leur raconte. Lui le grand financier sait que tous les pays qui emprunte sur le marché financier doivent remplir certaines conditions:

- une évolution constante du taux de croissance: alors que lui a en 10 mois a ramené la CI a un taux de croissance négatif alors qu'il a la gestion de toute la CI et non la moitié comme son prédecesseur;
- une évaluation du risque pays: cette évaluation est effectué afin de garantir la stabilité du pays qui permettrait aux regis et autres d'assurer le remboursement de cette dette. En CI ce n'est un secret pour personne, un pays où l'ONUCI continue de patrouiller et de sécuriser des frontières n'est pas stable donc ne peut bénéficier de crédit sur des marchés dit privés;
- la bonne gouvernance, attribution de marché, mécanisme de gestion des fonds publics collectés, reglement de la dette intérieure sont des indicateurs qui seront appréciés par ces entreprises de crédits via des rapports fournis par la BAD, le FMI et la Banque Mondiale.

Vous voyez que votre président vous raconte encore n'importe quoi il est incapable d'emprunter sur les marchés privés alors arrêtez de rêver. Cet homme est vraiment dangereux parceque le mensonge c'est la cause de toutes les déperditions et des malheurs.

Écrit par : cheickna | lundi, 02 avril 2012

Excellente réplique, mon frère CHEICKNA!!! Merci pour ces précisions qui sont tout à fait éloquentes.

Ceux qui veulent bien voir verront. Les aveugles volontaires et tous ceux qui croient encore au chant de sirène de Ouattara, on ne peut rien pour eux.

Merci et bien à toi!

Écrit par : Dindé | lundi, 02 avril 2012

Il est écrit, en substances, que lorsque Satan ment, il est fidèle à sa propre nature car il a menti dès le commencement. Ses adeptes ne sauraient faire le contraire.
Concernant les problèmes d'endettement les commentaires antérieurs sont assez éloquents. Je voudrais simplement dire que les systèmes actuels tendent à organiser un endettement excessif et permanent des pays africains entre autres. On peut parler du cercle vicieux de l'endettement. Parler d'un bon endettement de certains pays est une illusion provisoire car ces pays ne vivent pas en autarcie et sont intégrés dans des communautés régionales; le contrecoup viendra tôt ou tard. A propos de cercles vicieux, un de mes professeurs d'économie disait, paraphrasant une citation de Ionesco (?): "prenez un cercle, caressez le et il devient vicieux". La solution consiste à couper le cercle et à l'étendre: vous remplacer ainsi un lien de causalité circulaire par une droite de causalité dynamique que vous pouvez orienter dans le sens ascendant. Cela suppose un changement de paradigme dont beaucoup parmi les dirigeants n'ont même pas conscience. Et l'endettement dont on parle vient compléter une bonne partie de la soi-disante aide qui ne sert qu'a financer les activités dans les pays occidentaux. La solution on le sait repose sur le développement et l'utilisation sur place des ressources intérieures en priorité. Mais malheur a celui qui ose couper le cercle. Jusqu'à quand cela va-t-il durer ?

Écrit par : Gnikoli | lundi, 02 avril 2012

VINCENT HUGUEUX,journaliste français à l'express,auteur de l'essai"AFRIQUE le MIRAGE DEMOCRATIQUE"aux EDITIONS CNRS a donné le SAMEDI 31 MARS 2012 une INTERWIEU à RFI.A ECOUTER sur le site d'RFI.En préface de cet ESSAI de 58 pages,petit format,petit JOURNALISTE qui se dit le SPECIALISTE des questions africaines affirme en PREFACE qu'une JEUNE FEMME d'une trentaine d'années d'origine africaine l'aurait soit-disant INJURIEE au coin de la rue dans une cité paisible au sud du périphérique de PARIS nommé VANVES.Il s'agit en l'occurence de moi-meme.Je me souviens l'avoir interpellé de manière énergique sur ses PROPOS IRRESPECTEUX,DEPLACES et FAUX envers l'EX-PRESIDENT GBAGBO sur les plateaux de télévisions des CHAINES FRANCAISES au plus fort de la CRISE-POST ELECTORALE.Vincent Hugueux est l'exemple type des JOURNALISTES FRANCAIS qui sont à la fois JUGE et PARTI.Il n'a AUCUNE CREDIBILITE pour parler de l'Afrique en général.Il ment comme il respire,tout comme celui qu'il soutient OUATTARA et n'admet pas que l'on puisse avoir une OPINION CONTRAIRE de la SIENNE.Il défend bec et ongle un PUSHISTE,OUATTARA et il veut donner aux AFRICAINS des leçons de DEMOCRATIE.Tais-toi,Vincent Hugueux,ça vaut mieux.Les africains ne sont pas des IDIOTS et peuvent débattre avec lui de ces questions.Ce type m'exaspère à un point que vous ne pouvez meme pas imaginer.Il est ARROGANT,MEPRISANT croyant tout savoir alors que l'angle sous lequel il voit le CONTINENT NOIR n'est pas le bon.COPIE à REVOIR!!!!!!

Écrit par : RitaFlower | mardi, 03 avril 2012

Vincent Hugueux, c'est le type d'ignorants qui s'ignorent. Il est peut-être spécialiste de la France ou peut-être de sa chambre à lui, mais certainement pas de l'Afrique.

Ces brigands à col blanc qui déversent et débitent des insanités sur le compte de l'Afrique n'ont pas de leçons à nous donner. D'ailleurs, si l'Afrique se porte si mal aujourd'hui comme ils s'extasient à la dépeindre, ce n'est sûrement pas sans leur insidieux concours.

Alors, bas la plume!!!

Et comme tu peux le deviner, RITAFLOWER, ce n'est pas innocent, le fait que ce soit lui, Hugueux, qui ait fait l'interview d'Alassane Ouattara. C'est la même basse-cour (au propre comme au figuré)!

Écrit par : Dindé | mardi, 03 avril 2012

Les commentaires sont fermés.