topblog Ivoire blogs

vendredi, 13 avril 2012

CHEZ EUX CE SONT DES «RESISTANTS», CHEZ NOUS CE SONT DES «PARTISANS DE GBAGBO»

RAYMOND AUBRAC 2.jpg

L'hommage des médias français - presse écrite, radios et chaînes de télé confondues - à Raymond Aubrac, résistant français pendant l'occupation nazie, m'a fait vraiment sourire et, mieux, réfléchir. Ces figures de proue de la résistance française ont donc droit à tous les honneurs et éloges? Et pourtant, en Afrique, nous n'y avons pas droit. Les nationalistes et tous ceux qui résistent et luttent contre l'impérialisme occidental sur notre continent sont, au mieux, diabolisés, renversés et déportés, sinon purement et simplement assassinés. Ils n'ont droit qu'au «mépris le plus cinglant» pour parler comme quelqu'un (Nicolas Sarkozy). Ainsi Laurent Gbagbo a été combattu - par cette même France qui célèbre ses résistants et en dénie le droit aux autres peuples -, capturé et déporté loin de la terre de ses pères, et tous ses partisans, emprisonnés, traqués et tués jusqu'en dehors de la Côte d'Ivoire. Ce sont les «partisans et miliciens de Gbagbo». Supposés ou réels. Leur vie n'a aucune espèce d'importance ni de valeur. Un africain ne peut être un résistant. C'est une valeur trop élevée pour lui. Il n'est bon qu'à être assujetti, qu'à servir de lèche-botte et de marche-pied aux autres et a intérêt à s'y tenir. Peuple d'Afrique, quand ouvriras-tu les yeux?

RAYMOND AUBRAC.jpg

Héros de la Résistance, Raymond Aubrac est mort à l'âge de 97 ans.


Grande figure de la Résistance, Raymond Aubrac est mort mardi soir à l'âge de 97 ans à l'hôpital militaire du Val-de-Grâce. Son épouse, Lucie Aubrac, qui avait également œuvré contre l'occupation nazie, est décédée en 2007 à l'âge de 92 ans.

 
AFP - Le grand résistant Raymond Aubrac, l'une des dernières personnalités de la Résistance à avoir connu Jean Moulin, est mort mardi soir à l'hôpital militaire du Val de Grâce à l'âge de 97 ans, a annoncé mercredi sa famille à l'AFP.

Cofondateur du mouvement "Libération Sud", M. Aubrac était le dernier survivant des chefs de la Résistance réunis et arrêtés en juin 1943 à Caluire (Rhône) avec le chef du Conseil national de la Résistance (CNR).

En 1947 et 1950, il avait été témoin à charge lors des deux procès du résistant René Hardy (décédé en 1987), accusé d'avoir livré Jean Moulin à la Gestapo et acquitté au bénéfice du doute.

Sa femme Lucie Aubrac, qu'il avait épousée en 1939, elle aussi héroïne de la Résistance, est morte en 2007 à l'âge de 92 ans. Ils avaient trois enfants et dix petits-enfants.

De son vrai nom Raymond Samuel, Raymond Aubrac, ingénieur des travaux publics de formation, était resté un citoyen très actif, se rendant pendant des années en compagnie de sa femme pour témoigner et raconter la Résistance dans les collèges et les lycées, dont un nombre croissant portait leur nom.

Engagé à gauche, il avait été ovationné en février 2008 après un discours défendant la laïcité, lors du meeting de campagne de Bertrand Delanoë pour les municipales.

Il avait appelé à voter pour François Hollande au premier tour de la prochaine élection présidentielle. Il avait fait partie d'une association d'anciens résistants qui avaient dénoncé comme un "coup électoral" la possible visite, cette année comme tous les ans, de Nicolas Sarkozy au plateau des Glières, haut-lieu de la Résistance dans les Alpes.

Grand officier de la Légion d'honneur, Croix de guerre 39-45, rosette de la Résistance, Raymond Aubrac faisait partie des Compagnons de la Libération, dont moins d'une trentaine sont encore en vie. Il avait publié en 1996 son autobiographie, "Où la mémoire s'attarde".

Né le 31 juillet 1914 à Vesoul (Haute-Saône) dans une famille juive, il était ingénieur civil des Ponts et Chaussées, licencié en droit et titulaire d'un Master of Science de l'université d'Harvard (Etats-Unis).

Dès 1940, il s'est engagé dans la Résistance avec Lucie, et est devenu attaché à l'état-major de l'Armée secrète.

Arrêté le 21 juin 1943 à Caluire, emprisonné à Montluc, Raymond Aubrac et quatorze résistants sont libérés grâce à un intrépide raid de commando monté par Lucie, qui entrera dans la légende de la Résistance.

Cet épisode est au centre du film de Claude Berri, "Lucie Aubrac", sorti en 1997, avec Carole Bouquet dans le rôle de l'héroïne.

Recherché par la Gestapo, le couple est parti pour Londres, puis Raymond a gagné Alger, où il est devenu délégué à l'Assemblée consultative, en juin 1944. A la Libération, il est devenu commissaire régional de la République à Marseille, responsable du déminage du littoral, puis inspecteur général à la Reconstruction.

En 1948, alors compagnon de route du PCF, il a renoncé à une carrière de haut fonctionnaire pour fonder le Bureau d'études et de recherches pour l'industrie moderne (BERIM), spécialisé dans le commerce avec les pays communistes, qu'il a dirigé pendant dix ans.

Il est ensuite devenu directeur à l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), de 1964 à 1975.

 

Source: FRANCE 24

Commentaires

Je pense que les IVOIRIENS n'ont pas besoin de l'aval de la FRANCE ni des GRANDES PUISSANCES OCCIDENTALES pour etre considérés comme des RESISTANTS à part entière.Ils s'en passeront bien volontiers.Ils l'ont démontré au cours de ces 10 dernières années avec brio.Le paragraphe d'introduction en est une parfaite illustation.Il est inconcevable pour un occidental de voir l'africain comme un RESISTANT.Tant les PREJUGES et les CLICHES sur l'homme noir ont la vie dure.Depuis la nuit des temps,ils ne considèrent que leurs semblables et ceux qui leurs ressemblent,telle est leur conception de la RESISTANCE dans le sens noble du terme.Les temps ont changé mais la RECOLONISATION des PAYS SOUVERAINS est devenue une priorité absolu.Les AFRICAINS du continent doivent avoir une position ferme en ce qui concerne leurs RAPPORTS de DOMINATION avec leurs homologues occidentaux.Tant qu'ils ne parleront pas d'une seule VOIX et prendront des POSITIONS AMBIGUES sur les INTERETS de l'AFRIQUE,le rapport de FORCE sera toujours aussi inégal.Les COLLABORATEURS,les VENDUS et les TRAITRES participent aussi au NON-DEVELOPPEMENT de l'AFRIQUE préférant faire des ALLIANCES CONTRES-NATURES que de chercher à se délivrer de ce NEOCOLONIALISME a l'état brut,50 ans après les INDEPENDANCES.Pensons aux FUTURS GENERATIONS,quel continent allons nous leur laisser?la JEUNESSE IVOIRIENNE a eu autant de MERITE que la JEUNESSE TUNISIENNE ou EGYPTIENNE.Ils ont meme été PRECURSEURS avant ce que les MEDIAS FRANCAIS ont appellé le"PRINTEMPS ARABE"terme trouvé par eux pour décrire la REVOLUTION des pays du MAGREGBS.Les JEUNES IVOIRIENS l'on commençé avant l'heure.Les FRANCAIS ne reconnaitront pas ces HEROS des TEMPS MODERNES qui ont défendu bec et ongle la COTE d'IVOIRE au péril de leurs vies.L'histoire leur rendra un jour l'hommage tant mérité de la NATION toute entière.Soyons tous des RESISTANS et refusons d'etre traités comme des etres inférieurs pour le restant de nos jours.Le combat se mene aujourd'hui,au 21eme siècle.AFRICAINS,REVEILLONS nous et prenons notre DESTIN en MAIN!

Écrit par : RitaFlower | vendredi, 13 avril 2012

Bien dit, ma soeur RITAFLOWER!

Il est temps que l'Afrique se réveille et prenne son destin en main plutôt que de dérouler honteusement le tapis rouge aux fossoyeurs de nos économies et de nos démocraties pour des intérêts personnels et mesquins!

Prendre conscience et avoir un peu de fierté, c'est déjà le début de la délivrance et de l'affranchissement.

Écrit par : Dindé | vendredi, 13 avril 2012

A la guerre comme à la guerre!La résistance africaine n'a pas besoin d'être reconnue par les prédateurs que sont les français et autres occidentaux.Lutter pour son indépendance véritable est un noble idéal et cela nous suffit.Les autres veulent nous maintenir dans leur giron pour profiter de nos richesses car ils savent bien que notre indépendance équivaut à leur descente aux enfers.Ne comptons sur personne!

Écrit par : oscar48 | samedi, 14 avril 2012

Merci RitaFlower pour cette brillante intervention. Je voudrais juste rencherir en disant ceci il faut traiter comme tel tous ces traitres de la lutte pour l'independance vraie. Il faut les eliminer systematiquement si nous voulons sortir de ce cercle viscieux dresse comme une epine dorsale et qui plombe le noble combat que nous menons.
Tel doit etre la voie royale pour se defaire cette hydre.
Que Dieu veille sur ces enfants qui luttent inlassablement pour leur autonomie vraie

Écrit par : IntelligenciaHomme | dimanche, 15 avril 2012

INTELLIGENCIAHOMME,

Comme je l'ai toujours soutenu, point besoin d’éliminations (systématiques ou autres) pour faire aboutir et triompher notre combat.

Montrons nous plus hauts et plus élevés qu'eux. N'utilisons pas les mêmes armes qu'eux. Faisons triompher les idées et suscitons la Révolution par l'éducation populaire et citoyenne. Informons, formons nos populations et nos jeunesses, et cristallisons en elles la prise de conscience.

Ce mode de combat semble long mais ses résultats seront beaucoup plus durables et s’étendront sur plusieurs générations.

Sois-en sûr, la Côte d'Ivoire aura sa Révolution.

Bien à toi!

Écrit par : Dindé | dimanche, 15 avril 2012

Je ne suis ni belliqueux ni belliciste ni tueur à gage et je ne fais non plus la promotion de la haine. Mais dites moi comment raisonner des gens qui fuient le débat d’opinion et qui ont décidé de s’abonner délibérément au compteur de l’ignorance et de l’ignominie oui dites-moi comment peut faire pour ramener des égarés à jamais. Je le dis et je le répète toujours quand on danse avec un aveugle de temps à autre rappelle lui qu’il n’est pas seul sur la piste de danse c’est ma ligne de combat car je suis convaincu que c’est le droit chemin. Combien de temps allons encore consacrer à l’éducation de ces gens qui sont parfois même des intellectuels au sens livresque du mot. Combien de temps allons encore attendre que l’histoire se répète sous nos yeux de par la faute des nôtres (allusion faite à l’assassinat de Lumumba, de Sankara, de Kadhafi à la déportation de Samory Toure, de Béhanzin, de Laurent Gbagbo, à la falcification de notre hisotoire et la liste est non exhaustive) Oui que faire d’un être supposé pensant qui affirme du haut de son piédestal que peut faire un noir sans les blancs. Oooooh mon Dieu dites moi mes frères et sœurs comment ramener ces prototypes d’hommes, ces espèces d’une rareté exceptionnelle jamais égalée à la raison. Et dire que ce sont ces gens qui sont à la tête du pouvoir et détiennent notre destin commun. L’unique voie qui reste aux dignes fils c’est de descendre dans la gadoue pour être au même niveau de compréhension sinon c’est ce que l’on appelle prêcher dans le désert de pierres. Ou encore pour éviter un dialogue de sourd
Un exemple que nous avons tous vécu en CI notre cher candidat de la clef du vrai changement n’avait jamais compris que l’élitisme n’est toujours pas la bien venue dans tous les milieux.Le resultat est connu son parti n'a jamais gagné un acre de terrain
Que Dieu benisse la CI ainsi que ces dignes fils

Écrit par : IntelligenciaHomme | dimanche, 15 avril 2012

IntelligenciaHomme,sache que personne ne pense que tu es capable d'oter la vie humaine à qui que ce soit.Tu as ton point de vue,qui est le tien que chacun d'entre nous respecte.De toute évidence,c'est un combat de longue haleine.Les partisans de OUATTARA ne connaissent qu'un seul langage celui de la VIOLENCE.C'est OUATTARA,hilmself(lui-meme)qui a introduit la VIOLENCE en POLITIQUE en COTE d'IVOIRE.Ils ne sont guere habitués aux DEBATS INTELLECTUELS et préfèrent s'en moquer ouvertement.Ils se croient forts et invincibles puisqu'ils ont la GACHETTE FACILE et tirent sur tout ce qui bougent.Le jour ou ils n'auront plus d'ARMES,ils seront nus comme des vers de terre.Pourquoi déliver des ARMES à des INDIVIDUS qui n'en connaissent meme pas le MANIEMENT?dangereux et irresponsable à la fois.Toutes les REVOLUTIONS dans le monde se sont faites à MAIN NUE.Toutes les ARMES ne pourront rien faire face à un SOULEVEMENT POPULAIRE du peuple désarmé.C'est l'une des OPTIONS que j'envisage pour la DELIVRANCE de la Cote d'Ivoire.Peut-etre que le soutien de l'ARMEE sera nécessaire,je n'en sais rien.Personne à l'heure actuelle est CAPABLE de prévoir ce qui va se passer demain.Seul l'avenir nous le dira.Le PRESIDENT GBAGBO est désormais sous la PROTECTION de tous ses filles et fils à travers le MONDE.Rien ne peut lui arriver tant qu'il a notre soutien indéfectible.Ne nous y trompons pas,le POUVOIR appartient bien au PEUPLE ivoirien pas à une ethnie,un homme,une religion ou un parti politique.VIVES tous les IVOIRIENS d'ici et d'ailleurs,vous etes FORMIDABLES.Avec toute mon affection pour ce que vous etes et ce que vous faites pour le PAYS,la CI

Écrit par : RitaFlower | dimanche, 15 avril 2012

Et je continue ......................
Dites moi comment changer Compaore cet assassin, cette plaie de la sous région devenu aujourd’hui la gangrène qu’il faut éradiquer. Est-ce par le dialogue? A cela je reponds non car cela ne marchera jamais. Avez-vous une fois réussi à faire entendre raison à un sourd? A quelqu'un qui a signé le pacte avec le diable? (le chien ne change jamais la maniere de s'assoir) . Ce sinistre animal (compaore) déguisé en être humain. Les exemples ne manquent pas. Il en est de meme pour son compatriote qui regne en maitre absolu sur les bords de la lagune Ebrie avons nous réussi à le faire changer par le dialogue et pourtant ce n'est pas cela qui a manqué nous en sommes tous temoins historiques. Les irreductibles abonnés au mal doivent etre combattus avec la derniere énergie sinon il ne comprendront rien a cette poésie qu'ils ont maintes fois entendue allusion faite au dialogue et a la raison.
Quand une partie de ton corps t'empeche d'évoluer dans la droite ligne coupe la et jette la de peur de tout embraser. Voila des individus qui sont a la base de toutes les atrocités et souffrance d'un peuple et on les regarde faire. A cause du pouvoir et d'un individu les gens continuent de mourir inutilement et personne ne veut entendre raison pour mettre fin a cette souffrance qu'endure mon peuple.

Que Dieu tout Puissant benisse le peuple digne de Cote d'Ivoire et surtout de l'Ouest de ce pays autrefois paisible.

Écrit par : IntelligenciaHomme | dimanche, 15 avril 2012

IntelligenciaHomme,tu es dans une LOGIQUE de GUERRE.Nous ne pouvons te suivre dans cette VOIE qui je ne sais pas ou ça va nous mener.J'espère que tu arriveras un jour à APAISER ta colère et à revenir à la raison.Si nous choisissons l'OPTION de la VIOLENCE,plus de débats d'idées,plus de raisonnements,plus d'analyse.Le peuple peut tout CHANGER,tout bousculer et faire la DIFFERENCE.Nous avons vu le cas du SENEGAL,rien n'est joué.Aucun POUVOIR n'est acquis à VIE.En une nuit un CHEF d'ETAT peut perdre le POUVOIR.On l'a vu au MALI.Il a fallu 10 ans pour DEBARQUER GBAGBO,il faudra 1 jour pour OUATTARA.Le POUVOIR est entre vos mains,choisissez la PAIX et non la GUERRE,sinon nous irons vers le CHAOS et encore des VICTIMES!!!!!

Écrit par : RitaFlower | dimanche, 15 avril 2012

Oui, RITAFLOWER, il n'y a rien à ajouter à ton dernier commentaire. Il est limpide et c'est exactement mon avis: le peuple fera la différence. Au temps marqué. Wait and see!

Quant à toi, mon frère INTELLIGENCIAHOMME, je comprends ton dépit, ta colère et ton désir de tout voir changer dans les plus brefs délais. Voire brutalement et maintenant. Mais je te conseille de ne pas être impatient. Prends ton mal en patience. Ne dit-on pas que le temps est l'autre nom de DIEU?

Écrit par : Dindé | dimanche, 15 avril 2012

Merci RitaFlower et Fernand pour votre grande sagesse.

La lutte continue

Que Dieu vous garde eternellement.

Écrit par : IntelligenciaHomme | lundi, 16 avril 2012

Merci RitaFlower et Fernand pour le rôle de modérateur que vous avez joue pendant ces échanges. Cependant IntelligenciaHomme a raison car il arrive parfois de se demander est-ce le mal qui a pris le dessus sur le bien dans ce monde ici bas? Comment nos grands nous ont enseignes que le bien était la conduite a tenir dans cet univers des hommes mais aujourd'hui on a l'impression que tout est remis en cause car les princes sont a terre et les esclaves sur les chevaux. je m’arrête pour ne pas en rajouter davantage a cette douleur qui nous étreigne tous du fait de cette injustice criante qui sévit de nos jours dans ce monde.
Que Dieu sois avec nous pour la victoire finale. Soyez bénis.

Écrit par : El Haj Bah | lundi, 16 avril 2012

Merci à toi aussi, cher frère EL HAJ BAH, pour ta compréhension!

La lutte est certes pénible, mais elle aboutira certainement. Même si notre monde gît sous la puissance du malin et sous d'épaisses ténèbres dans lesquelles le mal semble prendre le dessus.

Gardons courage et espoir, chers frères résistants, les choses ne font que commencer!

Écrit par : Dindé | lundi, 16 avril 2012

Que Dieu nous donne longue vie pour voir ce jour arriver.Merci tous.

Écrit par : Marie21 | lundi, 16 avril 2012

Les commentaires sont fermés.