topblog Ivoire blogs

mercredi, 18 avril 2012

AFRIQUE: POUR UNE INSURRECTION DES CONSCIENCES

SOLDAT AFRICOM.jpg

Soldat Africom


Lettre ouverte aux chefs d’État d’Afrique Noire, aux peuples d’Afrique et à leurs prolongements dans le monde.

Dr. Farmo Moumouni et El Hadj Dr. Hassimi Oumarou Maïga.


Les événements qui se déroulent au Mali préfigurent la désintégration du continent. Après les traites négrières, la balkanisation, les indépendances factices et l’exploitation néocoloniale, on entre dans une zone du non retour où se construisent des stratégies politiques, économiques, militaires, etc., de domination et de confiscation des destins des peuples.

Seize millions d’âmes sont en détresse au Mali. Huit cents millions de personnes, au sein des pays aux destinées desquelles vous présidez, s’interrogent sur vos desseins. Un milliard d’Africains, sur le continent vous regardent. En Amérique, en Europe, sur tous les continents, la diaspora africaine s’émeut. Partout, l’Afrique meurtrie, avilie, vous interpelle. Et, la conscience africaine s’insurge contre toute confiscation de son destin, quelle que soit la forme qu’elle revêt.

Sommes-nous condamnés à intervenir dans l’Histoire comme instrument entre les mains de forces étrangères, avec souvent la complicité de ceux-là mêmes dont le rôle est de nous protéger ? Après les traites transsaharienne et transatlantique déshumanisantes, le partage de nos terres à Berlin, la colonisation aliénante, les indépendances simulées, le pillage effréné de nos ressources par les multinationales, l’inféodation dans la mondialisation de nos pays aux organisations internationales, et l’instauration en Afrique de démocraties dont les grands électeurs sont hors d’Afrique, de quelle autre soumission, de quelle sorte d’humiliation avons-nous encore besoin pour qu’une saine colère envahisse nos coeurs et qu’une juste révolte brise nos fers?

Excellences,

Les peuples d’Afrique Noire ne sont pas dupes, ils savent que derrière les événements qui se déroulent au Mali, se profilent des forces étrangères poussant devant elles le spectre de la désintégration du continent et du réaménagement de notre espace selon leurs intérêts. Ils savent qu’au Mali se jouent l’avenir d’un continent et le devenir d’une race.

Dans une démocratie, de la même manière que le pouvoir ne se prend pas par les armes, les revendications ne se font pas les armes à la main. Le principe d’un retour à une vie constitutionnelle normale s’entend fort bien, mais que vaut-il dans le cas du Mali, lorsqu’il jette le pays entre les mains d’indépendantistes armés qui portent atteinte à l’intégrité territoriale, et celles d’intégristes intolérants qui menacent la laïcité républicaine ?

Les peuples d’Afrique attendent de vous, Excellences, que vous soyez les premiers remparts des assauts contre eux menés, et que d’égal à égal, sans complexe aucun, vous défendiez leurs intérêts, face aux partenaires.

Face aux hégémonies qui menacent, l’intérêt des peuples n’est ni dans la partition du Mali, ni dans celle du continent, mais dans l’union de l’Afrique. Cette unification de l’Afrique qui était dès 1960 présentée par Cheikh Anta Diop comme « l’unique moyen de faire basculer l’Afrique Noire sur la pente de son destin historique, une fois pour toute ».

Il y a cinquante ans, dans le même ordre d’idées, le visionnaire qu’était Ckeikh Anta Diop recommandait d’ « opposer une fin de non-recevoir à toute idée de création d’États blancs, d’où qu’elle vienne et où que ce soit en Afrique Noire ».

Sur cette terre d’Afrique où l’homme noir a ouvert la marche de l’humanité, sur ce continent qui a été le théâtre du brassage des races et de la rencontre des civilisations, les peuples d’Afrique Noire ne sauraient être, chez elles, reléguer aux seconds rangs.

Trouver « une ligne de synthèse capable de déboucher sur une Afrique unique qui pourrait par les efforts conjugués de tous, être engagée dans l’aventure humaine des peuples» comme disait Boubou Hama, telle est la seule solution viable.

Au regard de ce que l’Afrique Noire, depuis plusieurs siècles, endure, et de sa situation actuelle qui en est la résultante, appelons une insurrection des consciences, en Afrique, en Amérique du Nord et du Sud, en Europe, en Asie, et dans tous les prolongements de l’Afrique dans le monde :

- Contre l’avilissement de l’homme noir;

- Contre toute forme d’intégrisme;

- Contre toutes les forces externes et internes qui oeuvrent à la division de l’Afrique Noire, pour asseoir leur domination, afin de s’approprier les richesses du sol et du sous-sol africains.


CE TEXTE VOUS A ETE PROPOSE PAR PAMBAZUKA NEWS

* Dr. Farmo Moumouni est philosophe, écrivain – Gatineau, Canada et El Hadj Dr. Hassimi Oumarou Maïga est Directeur de Recherche ISFRA-MESRS, Mali & vice-président, The Academy For Diaspora Literacy, Inc., Atlanta, Georgia, USA.


In Pambazuka News


Source: TSIMOKA GASIKARA

Commentaires

il faut se réveiller et n'être ni extavertis ni rsclaves des catégoties occidentales. LE CENTRE DU MONDE BASCULE;
LES AFTICAINS SERONT LES MOTEURS DE L'HISTOIRE S'ILS SAVENT SE DEBARASSER DE LEUR ALIENATION INTELLECTUELLE.
MAIS CE SERA LONG CAR RIEN N'EST PLUS DIFFICILE QU'UN CHANGEMENT D'ETAT D'ESPRIT.
qUAND ON VOIT LE SUCCESSEUR DE WADE FAIRE SON PREMIER DEPLACEMENT A PARIS, ON SE DIT QUE LA LIBERATION N'EST PAS POUR DEMAIN!!§

Écrit par : Pierre Ranjeva | jeudi, 19 avril 2012

Pour cet INSURRECTIION des CONSCIENCES,il faudra compter avec la JEUNESSE AFRICAINE et non pas sur les CHEFS d'ETATS corrompus en GENERAL.Combien ya t'il de MANDELA,GBAGBO sur ce continent?Une minorité qui croient à une AFRIQUE DIGNE et respectée dans le concert des NATIONS.Mon Afrique,ma douleur,libère toi de tes chenes!!

Écrit par : RitaFlower | jeudi, 19 avril 2012

PIERRE RANJEVA,

Je déplore avec toi le fait que le premier voyage de Malick Sall ait été effectué en France mais de toutes les façons, je ne me faisais pas beaucoup d'illusions sur ce monsieur. Il sort tout droit du sérail du françafricain et franc-maçon convaincu, Abdoulaye Wade. Même s'il a été son opposant. La seule chose qui les a d'ailleurs opposés, c'est cette élection présidentielle. A part cela, ils ont tout le reste en commun.

Que donc rien ne nous étonne. Ce monsieur, en allant faire allégeance à Sarkozy, l'outsider français, réaffirme ainsi l'appartenance séculaire du Sénégal au pré-carré hexagonale et au giron gaulois.

Je conviens avec toi que se débarrasser de "l'aliénation intellectuelle" et mettre le cap sur "le changement d'état d'esprit" sera un travail herculéen, harassant et crevant. Mais comme dit RITAFLOWER, il ne faut pas s'attendre à ce que la mue vienne de nos chefs d’États actuels - qui n'ont, du reste, aucune dignité -. Elle sera bel et bien l’œuvre de nos jeunesses et des intellectuels africains qui ont encore un peu d'honneur.

D'ici là, que DIEU ait pitié de l'Afrique!

Écrit par : Dindé | vendredi, 20 avril 2012

c’est dur à constater et à avaler !!!
mais , comme disait Braudel, l’Histoire es de « longue durée » et un jour l’Afrique sera consciente d’elle-même
Ca demandera peut-être des décennies voire un siècle, et nous ne verrons probablement pas cet éveil
mais qu’importe ! Tant que quelques individus resteront en éveil, RIEN N’EST PERDU !!!
continuons à ETRE DES MAUVAIS COUCHEURS DERANGEANTS !!! Dieu n’a rien à voir dans cette affaire « aide-toi et le Ciel t’aidera »

Écrit par : beditra | vendredi, 20 avril 2012

et même si nous ne sommes plus là penser aux costatations de Blaise Pascal:
"Blaise Pascal, Préface pour le Traité du Vide

« Toute la suite des hommes, pendant le cours de tant de siècles, doit être considérée comme un même homme qui subsiste toujours et qui apprend continuellement. »
Blaise Pascal, Préface pour le Traité du Vide

ou
aux paroles du "Chant ses Partisans":

"Ami si tu tombes, un ami sort de l'ombre à ta place"

Écrit par : mozatra | vendredi, 20 avril 2012

BEDITRA,

Vous dites avec beaucoup d'assurance: "Dieu n’a rien à voir dans cette affaire «aide-toi et le Ciel t’aidera»". Ah bon?

"Le Ciel t'aidera", c'est qui alors?

Écrit par : Dindé | vendredi, 20 avril 2012

le CIEL C'EST NOUS-MËMES.
TANT QUE LES AFRICAINS NE SERONT EXTRAVERTIS ET NE FERONT PAS CONFIANCE A LEURS PROPRES VALEURS MAIS CHERCHERONT LEUR INSPIRATION AILLEURS, ILS NE SERONT JAMAIS TIRES D'AFFAIRES.
UNE RELECTURE DE OEUVRES D'AIME CESAIRE S'IMPOSE!!!!

Écrit par : beditra | vendredi, 20 avril 2012

Aimé Césaire n'est qu'un homme, cher frère BEDITRA, malgré toute son érudition!!! Que peut-il changer à ta destinée si DIEU n'y intervient?

Pourquoi les Africains se complexent-ils quand on parle de DIEU? Nous devrions tous être des athées alors?

Écrit par : Dindé | vendredi, 20 avril 2012

L'éveil des consciences est en marche. Il semblait lent parce qu'il est sûr. Maintenant le temps est arrivé. Le joug s'est brisé. Nous ne le voyons pas, mais eux le voientt. Plus rien n'est comme avant. Les coups d'Etat? Nous en voyons désormais les initiateurs puisqu'ils se font au grand jour. Avec des avions et du matériel estampillés France, US navy, OTAN ou ONU Seulement, avons-nous les yeux et les moyens d'analyse de ce qui se déroule autour de nous? Comment interprétez-vous qu'après l'installation du putschiste le plus célèbre de la communauté internationale, il y ait coup sur coup deux coups d'Etat dans la région? Des coups d'Etat inutiles faut-il le rappeler. Comment interprétez-vous que ce soit après que la France ait obligé ses pairs à lui confier la présidence de la CEDEAO que tout ces coups arrivent?
Les tueurs, les assassins, les malfrats recherchent toujours à se blanchir après leurs forfaits. Ici notre "banquier" génocidaire ne fait pas autre chose. Ses commanditaires et lui appliquent à la politique les recettes utilisées pour l'argent. Ainsi, la France organise la déstabilisation dans les pays bien sûr avec des pantins, puis accoure le putschiste proclamé démocrate par la communauté internationale. Il clame son attachement indéfectible à l'Etat de droit, il menace, prend des mesures contre les putschistes, ceux si donne le change pendant quelques jours puis lâche le pouvoir. Tout le monde applaudit à la réussite du bravetchè d'Abidjan. Et tout le monde, commence à le voir différemment. On se dit peut-être nous sommes nous trompés. Peut-être est-il vraiment démocrate? Voilà là l'un des objectifs de ces déstabilisations inutiles de notre sous région. Mais pendant ce temps, ne perdons pas de vue que l'ordre constitutionnel n'est pas rétabli. Au mali, ils ont obligé Toumani à abdiquer, pour placer leurs hommes? Dites-moi, à qui a profité le crime? Ne vous laisser pas séduire? Si le coup semble trop gros à avaler on vous adoucira avec un transfuge de la NASA pour faire bonne figure. Mais La vérité elle est là, elle est têtue ce sont des coups d'Etat pour installer leurs hommes et pour blanchir le sanguinaire d'Abidjan

Écrit par : lyé | vendredi, 20 avril 2012

Merci, LYE!

Je fais exactement la même lecture que toi. Ne nous y trompons pas, l'hydre impérialo-maçonnique et françafricaine est en marche.

Vivement, une insurrection des consciences en Afrique!!!

Écrit par : Dindé | vendredi, 20 avril 2012

Les commentaires sont fermés.