topblog Ivoire blogs

lundi, 11 juin 2012

LA COTE D’IVOIRE FACE AU DEFI DE LA RECONCILIATION - CHARLES KONAN BANNY COINCE, A LA RENCONTRE DE GBAGBO A LA HAYE DEMAIN 12 JUIN



côte d'ivoire,la côte d’ivoire face au defi de la réconciliation,charles konan banny coincé,a la rencontre de gbagbo a la haye demain 12 juin 2012

 

Cela fait exactement 13 mois soit depuis le 13 mai 2011 que, par Ordonnance n°2011-85 du 13 mai 2011, Alassane Dramane Ouattara a créé une Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation(CDVR) pour réconcilier les ivoiriens.

Le même jour, Charles Konan Banny, ancien Premier Ministre a été nommé Président de cette commission.

Dès sa nomination Banny a déclaré ceci :«… aucune victoire par la force ne peut être tenue pour définitive, car le vaincu d’aujourd’hui fourbira ses armes dans l’espoir de devenir le vainqueur de demain… Notre commission doit accoucher de la vérité en favorisant un dialogue franc, sincère, inclusif, équilibré… ». Et voilà 13 mois que Charles Konan Banny abandonnant les sentiers de sa déclaration tourne en rond pour une mission de 2 ans.

Banny  a fini par admettre - tout le monde le lui a dit - que la clé de la réconciliation se trouve à la Haye. Aussi a-t-il entrepris un voyage pour rencontrer Laurent Gbagbo à la prison de Scheveningen. Prenant ainsi le contre-pied de ceux qui ont toujours clamé que Gbagbo était hors du jeu de la réconciliation. Une réconciliation préalable à la normalisation de la situation socio-politique en Côte d’Ivoire. La rencontre entre les deux hommes est prévue pour demain, Mardi 12 juin 2012, dans la matinée.

 

Correspondance particulière de Yves  Komenan

Commentaires

bravo!!!!!!!!!!! à BANNY il vient de prendre une sage décision,car il ne peut pas avoir de réconciliation sans GBAGBO et ses militants.C'est pourquoi sans prendre une position partisane je demande au président ADO de libérer tous les militants du FPI,ainsi que leur mentor GBAGBO.c'est à cette seule condition qu'on peut parler de réconciliation en Cote D'ivoire.sinon, si les choses continuent telle qu'elles sont,on ne devrait pas être étonné que les gens préparent un coup d'état.ET même les arrestations ne pourront pas éviter un coup d'état. pour ceux qui vivent en cote 'ivoire savent que Le véritable problème en cote D'ivoire se résume au fait que les nouveaux dirigeants étaient dans le passé les responsables du coup d'état qui a bloqué les réalisations de l'ancien régime.maintenant,il se trouve que l'ancien régime est à la base des morts de la crise post-électorale.on est donc dans une situation ou les deux camps sont d'une manière ou d'une autre responsable de la souffrance des ivoiriens.alors pourquoi les monstres d'hier veulent se fait passer pour des agneaux et des justes en enfermant les autres,alors qu'ils ont bénéficier d'une amnistie. Alors si on veut réconcilier qu'on laisse tout tomber et qu'on pense le développement ensemble au lieu de faire semblant.POUR NOUS QUI VIVIONS EN CI,PERSONNE N'EST UN ANGE DONC FAISONS TABLE RAZ SINON LE PAYS SERA DANS UNE POSITION STAGNANTE. DE GRACE ÉVITONS D'ETRE TROP PARTISANS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : libertyforever | mercredi, 13 juin 2012

Libertyforever,selon toi l'ancien régime est responsable des morts de la CRISE POST-ELECTORALE?qui a refusé la main tendue par le PRESIDENT GBAGBO et le recomptage des voix qui aurait permis de régler un simple litige électoral et sauver la vie de milliers d'innocents? Après 1 ans de détention arbitraire,pourquoi CHARLES KONAN BANNY éprouve subitement le besoin d'aller voir GBAGBO à la HAYE?il a enfin réalisé que cette COMMISSION de RECONCILIATION est au point mort. Osera t-il regarder GBAGBO en face et l'affronter après tout ce qui lui ont fait subir injustement?le nouveau régime a encore besoin de GBAGBO pour mener jusqu'à son terme ce PROCESSUS de RECONCILIATION.Si le riducule tuait,certains seraient déjà MORTS.N'instrumentalisez pas le PRESIDENT GBAGBO,a bon entendeur au PRESIDENT de cette COMMISSION de RECONCILIATION.

Écrit par : RitaFlower | mercredi, 13 juin 2012

tout vient à point à qui sait attendre. la patience est l'arme de ceux qui n'ont pas de kalasnicov, ni de missile sol air. je crois que j'ai tout dire.

Écrit par : xavier | vendredi, 15 juin 2012

Les commentaires sont fermés.