topblog Ivoire blogs

mardi, 17 juillet 2012

OUATTARA SUR DES BRAISES: APRES LE PPTE, COUP D'ENVOI DE LA FRONDE SOCIALE

 

côte d'ivoire,9 syndicats lancent un ultimatum au pouvoir,ouattara sur des braises,après le ppte coup d'envoi de la fronde sociale,le quotidien ivoirien "notre voie",charles bédé,telediaspora.net

 

Enseignement secondaire: 9 syndicats lancent un ultimatum au pouvoir

 

Le pouvoir a jusqu’à la fin de ce mois de juillet 2012 pour payer aux enseignants du secondaire général et technique la seconde moitié des effets financiers du reclassement et des arriérés dû à ce reclassement depuis novembre 2009. Ce, conformément aux engagements pris par l’Etat en 2009.


C’est l’ultimatum lancé, samedi dernier, à Yopougon par le Mouvement des syndicats de l’enseignement secondaire général et technique (Msesgt). Une structure syndicale qui comprend neuf syndicats. Les responsables de ce mouvement ont appelé tous les enseignants à rester mobilisés. «Les enseignants du secondaire général et technique de Côte d’Ivoire ont fait leur part de sacrifices. A l’Etat de Côte d’Ivoire d’honorer les siens envers les enseignants. L’atteinte du point d’achèvement de l’initiative Pays pauvres très endettés (PPTE) est désormais une réalité pour notre pays. Ce résultat a pu être atteint grâce à l’effort de tous. Nos gouvernants d’une part et les travailleurs d’autre part qui ont accepté de consentir de nombreux sacrifices pour la reconstruction de notre pays» a indiqué le porte-parole de ce mouvement, Jean Yves Koutouan Abonga.

côte d'ivoire,9 syndicats lancent un ultimatum au pouvoir,ouattara sur des braises,après le ppte coup d'envoi de la fronde sociale,le quotidien ivoirien "notre voie",charles bédé,telediaspora.net

Cette revendication sociale du Msesgt intervient trois jours après la sortie publique de la Confédération des syndicats de fonctionnaires de Côte d’Ivoire (Cosyfoci). Une confédération qui regroupe 40 syndicats et qui exige également le paiement de la seconde moitié des effets financiers du reclassement et des arriérés. Depuis l’annonce du point d’achèvement PPTE par le gouvernement, les syndicats de fonctionnaires mettent la pression sur ce régime afin que les engagements de l’Etat soient tenus. Les jours à venir s’annoncent très chauds puisque selon des sources dignes de foi, une nouvelle hausse de salaires à la Fonction publique n’est vraiment pas la priorité du gouvernement.

Des remous sociaux ne sont pas à exclure d’autant plus que les syndicats tiennent absolument à ces augmentations de salaires. Ils n’entendent pas lâcher prise.


Charles Bédé, in le quotidien ivoirien "Notre Voie" du 16 juillet 2012


SourceTELEDIASPORA.NET

Commentaires

la promesse , le goûvernement se doit de la respecter. merci

Écrit par : modeste | vendredi, 20 juillet 2012

la promesse , le goûvernement se doit de la respecter. merci

Écrit par : modeste | vendredi, 20 juillet 2012

Les commentaires sont fermés.