topblog Ivoire blogs

mercredi, 25 juillet 2012

DECLARATION DES MILITANTS DU PARTI DEMOCRATIQUE DE COTE D’IVOIRE EN EUROPE ET EN AMERIQUE

 

ALASSANE OUATTARA ET KONAN BEDIE.jpg

Alassane Dramane Ouattara et Henri Konan Bédié, leaders du RHDP

 

Le PDCI-RDA, ce Grand Parti qui a conduit notre pays à l’indépendance, formé la grande majorité des cadres qui font aujourd’hui la fierté de la Côte d’Ivoire, posé les fondements de l’Etat ivoirien, commencé la construction de la nation ivoirienne et propulsé notre pays au rang des nations reconnues et respectées, est aujourd’hui à la croisée des chemins.

En effet, depuis le malencontreux coup d’Etat de 1999, ce Parti donne l’impression de s’étioler à cause de ses inlassables querelles intestines, de certaines de ces décisions politiques qui laissent pantois le plus ordinaire de ses militants et sympathisants. Pour ces raisons, nous avons le devoir de donner de la voix afin d’attirer l’attention des dirigeants actuels sur l’avenir de ce Parti qui nous interpelle tous: Anciens, Doyens, Intellectuels, Cadres, Jeunes du Parti, Femmes du Parti ainsi que sympathisants.

Le dernier élément d’appréciation des décisions prises par les responsables du Parti qui nous met tous en demeure de réagir ici et maintenant est cette alliance dénommée Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) et son but inavoué.

Bien que toute alliance politique pour l’avancement de la démocratie véritable soit un acte politique de haute stratégie, il convient de reconnaître que le RHDP qui n’est HOUPHOUETISTE que de nom, dessert les objectifs et la vision du président Houphouët, fondateur du PDCI-RDA, parce qu’à l’épreuve de l’action politique, le RHDP s’est révélé aux antipodes de la philosophie principale d’Houphouët-Boigny qui est la paix, le respect de la vie et de la parole donnée. En outre, le PDCI-RDA en tant que parti politique, avant même la perte du pouvoir d’Etat en 1999, avait déjà renoncé à l'application du projet de développement économique et social du président Houphouët-Boigny pour la Côte d’Ivoire.

Que nous est-il donc donné de constater avec le RHDP?

Un groupement politique hétéroclite qui s’est appuyé sur une rébellion armée pour parvenir au pouvoir alors qu’Houphouët-Boigny nous a toujours enseigné le dialogue pour la résolution de tout conflit.

En sus, l’unité nationale devient un lointain souvenir avec les actes que pose quotidiennement le gouvernement du RHDP: les arrestations arbitraires d’Ivoiriens, les enlèvements et détentions injustifiées, les bastonnades et mauvais traitements que subissent les jeunes raflés partout sur toute l’étendue du territoire jusqu’à ce que mort s’en suive parfois.

En fait, un régime de répression et de torture avec les meurtres et assassinats à répétition dans notre pays aujourd’hui transformé en un véritable Far-West. En particulier à l'Ouest du pays où les autochtones sont pourchassés, déplacés et parqués pendant qu'un mouvement continu de populations venues d'ailleurs occupe leurs terres illégalement créant ainsi une situation insupportable.

Devant de tels actes, nous, militants du PDCI-RDA, nous nous interrogeons sur la nécessité de nous maintenir dans cette alliance qui constamment viole notre éthique morale et politique mais aussi notre idéal humain et avons donc décidé de prendre nos responsabilités.

Concernant la vie du Parti, nous joignons nos voix à celles des membres du Bureau Politique du PDCI-RDA dont la dernière rencontre a suscité beaucoup d’espoir pour l’avenir du Parti pour leur demander de poursuivre la réflexion afin de sortir notre pays du marasme politique dans lequel il s’enfonce de jour en jour, en plus d’une gestion partisane voire ethniciste du pouvoir d’Etat.

C’est pourquoi, considérant les éléments énumérés ci-dessus qui ne sont d’ailleurs pas exhaustifs, nous militants et militantes du PDCI-RDA,

Exigeons:

-Le retrait du PDCI-RDA de cette alliance du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix ;

-La publication de la date du prochain Congrès ordinaire de notre Parti qui a été repoussée à plusieurs reprises afin de permettre le renouvellement des structures du PDCI-RDA mais surtout de revenir aux fondamentaux du projet de société du président Houphouët Boigny notamment l'action à l'endroit du monde paysan et la promotion de la jeunesse par la formation et préparer notre Parti aux futurs défis qui se présentent au pays et qui doivent être relevés pour le bonheur des Ivoiriens et repositionner la Côte d’Ivoire sur l’échiquier international ;

-Lançons un appel à la communauté internationale: l’ONU et ses agences très impliquées en Côte d’Ivoire, l’Union Européenne, l’Union Africaine, la France, les Etats-Unis, la Russie et tous les pays amis et alliés qui continuent de soutenir ce pays, la Côte d’Ivoire, pour demander au gouvernement RHDP au pouvoir:

*La restauration de l'autorité de l'Etat central sur l'ensemble du territoire national en s'appuyant sur l'armée régulière la gendarmerie, et la police et dans le même temps le désarmement de toutes les milices et le démantèlement de tous les trafics organisés par les chefs de guerre dans toutes les régions du pays ;

*La libération de tous les prisonniers d’opinion en Côte d’Ivoire, le retour immédiat et libre de tous les réfugiés Ivoiriens des pays voisins et lointain dans leur pays sans qu’aucun d’entre eux ne soit arbitrairement poursuivi ;

*Plus généralement, la restitution de tous les biens et avoirs aux personnes morales et physiques injustement spoliées.

 

Fait, le 13 juillet 2012

En Côte d’Ivoire, en France, en Suisse, en Suède, aux Etats-Unis, et au Canada.


SIGNEE:


Les Militants et Militantes du PDCI-RDA en Côte d’Ivoire,
Le Coordonnateur: Beugré Jérôme


Les Militants et Militantes du PDCI-RDA en France,
Le Coordonnateur: Kouakou Kouassi Bernard


Les Militants et Militantes du PDCI-RDA en Suisse,
La Coordonnatrice: Tra Brigitte


Les Militants et Militantes du PDCI-RDA en Suède,
La Coordonnatrice: Silué Maïlé


Les Militants et Militantes du PDCI-RDA aux Etats-Unis,
Le Coordonnateur: Essis Mel Antoine


Les Militants et Militantes du PDCI-RDA au Canada,
Le Coordonnateur: Tia Oulai Ferdinand


AMPLIATION:


- Secrétariat Général du PDCI-RDA

- Secrétariat Général de l’ONU

- Présidence de la Commission Européenne

- Présidence de l'Union Africaine

- Présidence de la Commission de l'Union Africaine

- Présidence de la République Française

- Présidence des Etats-Unis

- Gouvernement du Canada

- Présidence de Russie

- Confédération Helvétique

 

Source: IVOIREBUSINESS.NET

Commentaires

réveil tardif mais il n'est jamais trop tard pour bien faire . Nous autres qui n'avons pas de partie politique nous voulons bien intégrer le PDCI-RDA à condition qu'il sorte de cette alliance dénommée RHDP
Mabri Toikeuse est du grand ouest et il cautionne la tuerie de ses frères PDCI- RDA reprend ce pays pour le mettre sur les rails du développement

Écrit par : SERI BOGA JONAS | jeudi, 26 juillet 2012

4 remarques :
1- C'est vrai qu'il n'est jamais trop tard pour bien faire.
2- Cette réaction du PDCI-RDA et toutes les autres à venir -peut être- ne dédouanent nullement pas ce parti d'être complice et co-auteur de la destruction de la CI (qu'il dit avoir construit) et du massacre des ivoiriens. D'ailleurs, des militants PDCI et originaires de l'ouest sont ministres dans ce gouvernement génocidaire.
3- Pour rappel, le génocidaire en chef de Sindou est un produit importé par le PDCI-RDA. Devoir de mémoire!
4- Les signataires sont d'illustres inconnus -je le dis sans aucun mépris-. Quelle influence aura leur prise de position?
5- Pour interpeller spécifiquement SERI BOGA, il ne s'agit pas pour le PDCI de "reprendre ce pays pour...". Faisons d'abord la paix -pas celle de Nanan!- dans la vérité avant tout autre chose. La CI existe du fait d'êtres humains, des ivoiriens, et non du fait de partis politiques fut ce le PDCI-RDA!

Écrit par : GUI TEH | vendredi, 27 juillet 2012

Oui, cher frère GUI TEH,

La responsabilité du PDCI-RDA et du président Félix Houpouët-Boigny dans la déliquescence actuelle de la Côte d'Ivoire est établie et indiscutable, même si nous apprécions cette lucidité tardive de quelques militants PDCI.

Nous reprochons plusieurs choses au président Houphouët: Il a fait de la Côte d'Ivoire une terre sans âme ni propriétaire, il a fait une ouverture sauvage du pays à l’étranger, il a fait la promotion de mercenaires politico-économiques de la clique des Ouattara. Nous lui imputons aussi les difficultés économiques, la mise en lambeaux du tissu social et la perturbation de l’unité nationale, qui sont les aboutissements logiques de l’héritage qu'il nous a légué, comme dit si bien notre soeur Nda Adjoua Suzanne, dans son brillant article "L’HERITAGE D’HOUPHOUET: OSONS EN PARLER!"

Il ne s'agit donc aucunement, SERI BOGA JONAS, pour le PDCI-RDA de reprendre le pays en main, il l'a déjà repris avec le RHDP. Ce sont les Houphouétistes qui sont au pouvoir et on voit tous ce qu'ils en font: massacres gratuits, tueries à base ethnique, arrestations arbitraires, justice de vainqueurs, absence de droit, viol de la Constitution, nominations tribales et régionalistes, mise à mort de l'école, violations outrageuses des droits de l'homme, déstructuration et mise au rabais de l'armée ivoirienne, insécurité galopante, mise à mort de la démocratie, opposition et presse de l'opposition persécutées sans relâche, camps de concentration et de torture pour pro-Gbagbo, parlement à coloration unique, mensonge généralisé et d'Etat éhonté, mauvaise gouvernance, corruption notoire, de nombreux scandales d'Etat en seulement 15 mois de gestion, unification des caisses de l'Etat problématique, impunité et promotion de génocidaires, et j'en passe.

Même Houphouët, despote reconnu, n'a pas fait pire. Ils ont détruit la cohésion sociale et installé notre pays sur une bombe sociologique qui va exploser dans les prochains mois ou années.

Il est donc hors de question que le PDCI-RDA revienne au pouvoir. Nous, dignes peuples de Côte d'Ivoire, lui ferons barrage. Par les voies les plus régulières, quand DIEU aura restauré la Côte d'Ivoire.

Écrit par : Dindé | samedi, 28 juillet 2012

Les commentaires sont fermés.