topblog Ivoire blogs

jeudi, 26 juillet 2012

MASSACRES DE DUEKOUE - UNE RESSORTISSANTE DU NORD AVERTIT SES FRERES: «LA VENGEANCE RISQUE D'ETRE TERRIBLE!»

 

 

côte d'ivoire,massacres de duékoué,le cri du cœur d’une ressortissante du nord,«la vengeance risque d´être terrible!»,n. coulibaly,laurent gbagbo,alassane dramane ouattara


Je m'abstiens en général de les regarder, mais cette fois-ci, il était quasi impossible de les éviter. Aussi ai-je versé quelques larmes en voyant les images de la dernière tuerie, de Nahibly près de Duékoué. L'ouest! Oui encore lui! Région martyre qui paie très cher son soutien à Laurent Gbagbo – d'après ce qu'on dit. A moins que ce ne soit plutôt la présence de terres fertiles.

Je souffre avec cette population qui n'a même pas trouvé de protection alors qu'elle pensait trouver refuge dans ce camp de réfugiés, auprès de casques bleus sensés la protéger. Après avoir tout perdu, il ne leur restait - pour la plupart d'entre eux - que la vie. Ils viennent elle aussi de la perdre de manière brutale. Non, que dis-je? De manière barbare, car cela ressemble à une vraie boucherie.

Je n'ai pas pu regarder toutes les images tellement elles étaient brutales, horribles. Imaginez alors le sentiment de tous ceux qui les voient «en direct» et non derrière un écran d'ordinateur comme moi. La souffrance de ceux-là qui ont perdu de cette manière un père, une mère, un frère, une soeur, un oncle, une tante, etc... ou même un ami.

Est-ce cela la réconciliation? Je n'ai pas encore entendu Konan Banny. Cette barbarie l'a-t-elle rendu muet?

Les explications données par le représentant du gouvernement ne me satisfont pas: il y aurait eu des miliciens pro-Gbagbo dans ce camp?  J'ai envie de répondre: «Et puis?». N'y a-t-il plus de lois dans ce pays? Ne pouvait-on pas les arrêter au lieu d'occasionner une telle boucherie? Personne ne mérite une telle fin, fût-il «milicien  pro-Gbagbo», comme ils disent. Encore que cela reste à prouver. C'est de mon avis une bien piètre excuse. Où est passée la compassion pour ces populations qui souffrent déjà depuis trop longtemps et paient un très lourd tribut de leur soutien à Laurent Gbagbo? Même si les politiciens des autres régions leur accordent peu d´intérêt, où sont passés leurs «frères» qui  font partie de ce gouvernement? Ne peuvent-ils pas exiger qu'on les protège? Pauvre Côte d'Ivoire! On en est arrivé à ce point où la vie de ceux d'un autre bord poilitique ne semble plus avoir aucune valeur! Ces gens seraient-ils morts au combat, les armes à la main – dans un combat équitable donc – que vous ne m'auriez pas entendue. Mais je refuse de participer à cette déshumanisation de mon pays qui a lieu sous nos yeux à tous. C'est vrai  que je n'y peux pas grand-chose, mais je voudrais au moins ouvrir la bouche pour dire ma désaprobation.

Et quand je lis que ce sont les populations du Nord (encore une fois) avec l'aide de celles des pays de la sous-région qui sont responsables de ce massacre, je me pose la question: Mes frères du Nord ont-ils perdu le Nord? Je ne reconnais plus mon pays, je ne reconnais plus les gens de ma région. Mon coeur saigne pendant que j'écris ces lignes. Car si ces meurtres sont vraiment leur fait, qu'ils s'attendent à la pareille au moment où le pays sera libéré d'Alassane Ouattara et de ses complices. Je ne m'en réjouis pas – loin de là – mais c'est un fait et j'aimerais tant que quelqu'un ouvre les yeux avant qu'il ne soit trop tard. J'ai l'impression de crier dans le désert. Ce qui semble tellement évident à un grand nombre de personnes, ne semble sauter aux yeux d'aucun des membres de ce gouvernement!!! Ils mènent ceux qu'ils sont venus «libérer» - je me demande bien de quoi - tout droit à la boucherie, sur une route pavée il est vrai des corps de toutes leurs victimes depuis 2002...

Cette question me revient toujours: Quel est le but véritable de ces tueries répétées? Et où se trouve cette «communauté internationale» instauratrice de  «démocratie » en Côte d'Ivoire, qui donnait tant de la voix du temps de Laurent Gbagbo?  Rien que des protestations timides quand ce n'est pas le silence total. De toute façon, je ne crois  que nous les intéressions vraiment, ou que nous ayons quoi que ce soit à attendre d'eux. En effet, tant qu'ils ont la mainmise sur les richesses du pays, que leur importe que nous nous entretuions ?

 

Que Dieu ait pitié de la Côte d'Ivoire !!!

 

N. Coulibaly

Commentaires

Merci à la soeur avec laquelle nous qui avons des noms à consonnance nordique et qui sommes du nord partageons la même inquiétude. A entendre certains ressortissants du nord avec à leur tête l'idiot d'Amadou Soumahoro, on se dit que "les dieux nous sont tombés sur la tête". Mais comment l'on peut se réjouir de la mort d'un être humain, quelque soit le camp où on se trouve.

Je suis choqué par ce qui se passe à l'Ouest, et en plus M. Ouattara hier sur TV5 a déclaré que toutes les conditions étaient réunies pour que les populations déplacées de l'ouest retournent dans leurs villages car il y avait construit des écoles et avait même donné des moyens de locomotion aux préfets. Menteur!!!! Mais moi, je ne suis pas étonné de l'attitude de ce personnage qui a plus de 70 ans et qui ment car c'est pour cela nous ne voulions pas de lui comme président. Aujourd'hui je pense que nombreux sont les ressortissants du nord qui découvrent la face cinique de ce personnage.

Nos dirigeants religieux, parlant des imams, regardent tout cela sans dire mot alors que l'islam nous enseigne l'Amour du prochain et le vivre ensemble. Nous avons tous failli, entrainant même nos hommes de Dieu. C'est une dérive régionale, religieuse et ethnique qui pousse certains de nos frères à la haine viscérale du prochain parce qu'il n'est pas de la même region, de la même ethnie, du même parti politique que nous.

Que prêchons nous dans nos mosquées? cela ne sert à rien de nous abstenir pendant 30 jours pour faire pardonner nos pechés alors que nous applaudissons les souffrances de nos frères. Cultivons l'amour du prochain et nous aurons tout gagné. Frère du Nord ressaisissons nous sinon ce sera trop tard.

Écrit par : cheickna | jeudi, 26 juillet 2012

C'est une bonne lecture des évènements,Cheickna.Tu m'enlèves littéralement les mots de la bouche.Aujourd'ui en COTE d'IVOIRE,la mort a donc une couleur politique.Que ce NOUVEAU POUVOIR qui est à la base de telles pratiques contestables,comprenne une bonne fois pour toute qu'une mort est une perte pour la nation toute entière.Que le pays ne peut avancer avec une politique qui exclut une bonne partie des fils dignes de ce pays.Que nos frères du NORD comprennent qu'il est encore temps de se resaisir et de ne pas participer à une politique génocidaire d'un peuple frère.Quant aux mensonges proférés par OUATTARA,bouchons-nous les oreilles pour ne pas se faire intoxiquer. Surtout qu'à la base,l'ivoirien n'a pas cette CULTURE de la GUERRE... Que Dieu te protège,Cheickna pour tes poroles de sagesse pour autrui.

Écrit par : RitaFlower | jeudi, 26 juillet 2012

Les méchants ont toujours une fin terrible et c'est qui se dessine en perspective pour Ouattara et sa côterie.Planifier le massacre des gens à qui l'on a arraché pour la plupart maisons et plantations est plus que criminel.Ce qui vient de se passer à Duékoué est insupportable:les morts de ce camp de refugiés se comptent par centaines et c'est une stratégie des burkinabés pour s'accaparer les terres des du peuple du peuple wè.Compaoré et Ouattara ont minitieusement planifié ce génocide en guise de plan B et le plan A étant celui conçu par les occidentaux pour s'approprier les richesses de notre pays.
Alors que faire?

Écrit par : gustozam | jeudi, 26 juillet 2012

Chers frères,

Je dirais en un mot que Ouattara n'aime pas les malinkés et nos frères du Nord. Il leur creuse une tombe certaine. Ils doivent se démarquer de ses agissements, et même de sa personne, avant que le pire ne survienne.

La Côte d'Ivoire, ce n'est pas la crise post-électorale... C'est plusieurs décennies passées et à venir. Que se passera-t-il pour nos frères malinké si, dans les prochains mois et années, il n'y a pas de réconciliation entre eux et le reste du peuple ivoirien, et entre tous les Ivoiriens?

Je n'ose pas l'imaginer!

Que DIEU garde la Côte d'Ivoire!

Écrit par : Dindé | jeudi, 26 juillet 2012

JE VOUS REMERCI MES FRERESS ET SOEURS JE SUIS DE OUEST DE LA COTE D IVOIRE EN TOUTE VERITE MES FRERE DU NORD ONT ETE MANIPULER PAR SE DEMON JE DEMANDE AUX IVOIRIENS DE FAIRE LA PAIX LE PAYS DE OUATTARA EST EN PAIX NE BRULONS PAS LA NOTRE MERCI

Écrit par : GBOAGNON | vendredi, 27 juillet 2012

toi tu ne réfléchis pas GBOAGBON.ou est la paix dans ce pays quand toute une partie de la population est en prison d'autre massacrés et brulés,c'est ça qui est la paix pour toi?dramane n'aura pas la paix car il ne veut pas de paix.il doit être chassé comme un chien

Écrit par : KATY | samedi, 28 juillet 2012

KATY,

GBOAGNON a simplement voulu dire que le pays, le vrai pays d'Alassane Dramane Ouattara, le BURKINA FASO, est en paix et que nous ne devions pas brûler le nôtre, la COTE D'IVOIRE, pour lui faire plaisir.

Tu n'as donc aucune raison de t'en prendre à lui.

Sois bénie!

Écrit par : Dindé | samedi, 28 juillet 2012

Pourquoi les pauvres ont-il si souvent recours à Dieu pour les défendre ou pour défendre leurs droits ? Mais, c'est parce que là où ils sont il n'ya ni tribunal ki puisse les écouter encore moins les entendre, ni homme, ni femme sensibles à leurs causes et capables de les protéger. Et parfois, la nature elle-meme semble se mettre au service du mépis. Or DIEU SEUL, est le Maître de TOUT l'univers, de toute la nature, il connaît l'homme et son coeur, il sait ses motivations. C'est LUI seul que les pauvres connaissent comme CAPABLE de fendre la mer pour eux, et les mettre au large. Lui au moins, il est là, meme si les pauvres ne le saisissent pas, il s'autosaisit, il est l'homme, la femme, sensible à leurs pleurs, quand ils murmurent, il entend, quand la douleur leur arrache les mots, le Saint-Esprit transmet leurs préoccupations à Dieu. Le silence n'est pas toujours signe de lâcheté. Les grandes douleurs ne sont-elles pas muettes?! God bless

Écrit par : Denisyl | lundi, 30 juillet 2012

Chers ETUDIANTS IVOIRIENS et IVOIRIENNES,DENONCEZ cette MARCHANDISATION de L'EDUCATION.L'accès à l'éducation est un DROIT FONDAMENTAL UNIVERSEL à TOUS.Les DIPLOMES d'ETATS ne s'achètent et ne se vendent pas en COTE d'IVOIRE.C'est un principe de REFUSER de PAYER pour l'ACCES à l'entrée à l'UNIVERSITE Ivoirienne. CREEZ le MOUVEMENT de CONTESTATION pour les étudiants ivoiriens.

Écrit par : RitaFlower | lundi, 30 juillet 2012

Mon message s'adapte plus à l'article,ALLASSANE OUATTARA,le curieux sauveur des PAUVRES.Je me suis trompée de SUJETS.Merci pour votre compréhension,fiers ivoiriens et fières ivoiriennes de C.I.

Écrit par : RitaFlower | lundi, 30 juillet 2012

Les commentaires sont fermés.