topblog Ivoire blogs

samedi, 28 juillet 2012

KANDIA CAMARA MOUILLEE DANS UNE AFFAIRE DE RECRUTEMENT PARALLELE - VASTE FRAUDE AU CONCOURS D'ENTREE AU CAFOP

 

côte d'ivoire,Vaste fraude au concours d’entrée au CAFOP,kandia camara kamissoko


Les Instituteurs adjoints (IA) et Instituteurs ordinaires (IO) ont pris connaissance le mardi 10 juillet dernier des résultats du concours de recrutement à la fonction d’enseignant auquel ils ont participé.  Malheureusement, une vaste fraude dans laquelle est citée la ministre Kandia Camara s’y est invitée. Jugez-en par vous-mêmes ! Le mercredi 16 mai dernier, Le Nouveau Courrier avait levé le lièvre sur la vaste fraude qui s’organisait autour des résultats du concours direct d’entrée au Cafop, session 2012. Mais cette révélation n’a pas empêché aux auteurs d’aller au bout de leurs idées d’injecter des candidats recalés sur les listes finales. La magouille est tellement grotesque qu’elle saute aux yeux. Et pourtant, Alassane Ouattara et ses ministres avaient promis d’exercer de respecter la plus stricte transparence. C’est de la poudre aux yeux.



Pour ceux qui veulent s’en convaincre, en ce qui concerne le département de l’Education nationale dont Kandia Camara est la première responsable, des preuves sont disponibles pour ce qui est du concours d’entrée au Cafop.  Allez dans le portail de la Direction des examens et concours (Deco), www.deco.ci et cliquez sur le lien «résultats d'admission du concours d'entrée au Cafop IO et IA session 2012», rechercher par numéro de table, pour ce qui est précisément des candidats (Instituteurs adjoints IA), en entrant ces six numéros triés sur le volet parmi des centaines d’autres (plus de 800) dont Le Nouveau Courrier a eu connaissance dans son investigation : 2MM13505, 2GM30282, 2GA30272, 2GB30274, 2GI30276, 2GF10367, votre ordinateur vous indiquera ceci : «Félicitation ! Vous êtes admis au concours d'entrée au CAFOP Session 2012 (Instituteur Adjoint)». Ensuite, allez à: 

http://www.deco.ci/examens-concours/CAFOP/Admissibilite2012/

C’est-à-dire pour vérifier au préalable l’admissibilité des candidats déclarés admis sur la liste définitive, et entrer ces mêmes numéros, toujours dans la catégorie IA. Il sera marqué avec stupéfaction : «Désolé ! Les informations entrées ne correspondent à aucun candidat admissible au concours d'entrée au CAFOP Session 2012 (Instituteur Adjoint)».

Alors question ! Comment peut-on être définitivement admis à un concours direct d’entrée au Cafop si l’on n’a pas pu avoir au préalable son nom sur la liste des candidats admissibles ? Seuls la ministre de l’Education nationale, Kandia Camara, et son cabinet, peuvent expliquer ce «miracle».


Saint-Claver Oula


SourceLE NOUVEAU COURRIER

Commentaires

Pour tous ceux qui ne le croient pas et qui pensent que nous faisons de la diabolisation hémiplégique, ils peuvent vérifier. Cela ne leur prendrait que 5 minutes au plus.

J'ai vérifié et c'est absolument déconcertant! C'est exactement ce qui s'est passé avec la CEI pendant l'élection présidentielle où la fraude a été phénoménalement monumentale. Des morts ont même voté; sans compter les milliers d'étrangers qui ont servi de bétail électoral à Ouattara et les militants du RHDP qui ont voté autant de fois que nécessaire à l'aboutissement de la conspiration. Même équipe, même esprit, même management!

Pauvre de ma Côte d'Ivoire, ceux qui te gouvernent sont des minables et ils n'ont même pas l'intelligence de dissimuler un tantinet l'évidence et le cru rébarbatif de leurs combines honteuses.

Vous comprenez maintenant pourquoi le recomptage des voix de la présidentielle ne les arrange pas? Le chien ne change jamais sa façon de s'asseoir, dit-on!

Écrit par : Dindé | samedi, 28 juillet 2012

C'est au pied du mur on voit le vrai maçon. Il n'est pas besoin de faire une longue analyse pour voir le comportement frauduleux du RHDP. C'est malheureux et comme si cela ne suffit pas, le recrutement, non selon madame le ministre la "recrutation" des enseignements du primaire se fait sur fond de malversation.
Honte à vous, après le voleur d'indemnités liées aux victimes des déchets toxiques, c'est au tour de la nouvelle admise à l’académie française version Camara Kandia.
Mais où va donc ce gouvernement?
Quand les véritables réformes de la vie publiques?
Moi, je sais une seule chose, les choses vont être encore plus ténébreux dans les jours à venir.
Il faut être aveugle pour ne pas voir.

Écrit par : Habachie Gontran | mardi, 31 juillet 2012

Les commentaires sont fermés.