topblog Ivoire blogs

dimanche, 12 août 2012

ARMES VOLEES A AKOUEDO, OUATTARA A VIOLE L'EMBARGO

 

côte d'ivoire,Armes volées à Akouédo, Ouattara a violé l’embargo,violation d'embargo en côte d'ivoire,alassane ouattara,le blog d'alain doh bi

Aperçu des lanceurs de missiles volés. Ce ne sont pas des jouets, selon des sources crédibles, ces redoutables lanceurs de missiles sont capables d'abattre 3 avions de chasse en même temps.

 


Dans la nuit du 05 au 06 août 2012, des inconnus armés attaquaient la caserne d’Akouedo, à 03h du matin. Si le bilan de morts varie de 6 à 11 personnes selon les sources, les divergences demeurent sur les armes volées dans ladite caserne.

L’AFP a annoncé "plus de 200 armes de tout genre" ; Jeune Afrique parle de "plus de 250 kalachs et d’autres armes non-enchaînées" ; le quotidien progouvernemental  Le Mandat dévoile "2 camions remplis d’armes  emportés". Hamed Bakayoko, Ministre de l’Intérieur du régime Ouattara, dans sa conférence de presse sur fond d’accusation gratuite, s’est contenté de parler plutôt "d’une centaine de kalachs et des RPG7 retrouvés dans la forêt après avoir été abandonnés par les assaillants".

Quelles armes ont-elles été volées à Akouédo? Pourquoi, alors que le Ministre Bakayoko rassure que les armes volées ont été retrouvées, Koné Zacharia et ses hommes continuent-ils de troubler les paisibles populations de Bingerville à la recherche d’armes volées à Akouédo?  

Toutes ces interrogations ont guidé les recherches auprès des plus crédibles  blogs de la blogosphère des résistants. Voici donc la liste des armes qu’auraient emportées "les inconnus armés" qui ont attaqué la caserne d’Akouédo, dans la nuit du 05 au 06 août 2012 :

- 3 lanceurs de missile sol-air portable SAM7 ;

- 4 missiles de rechange ;

- 1 arme antichar utilisant des roquettes autoguidées et 4 roquettes ;

- 250 kalachnikov neuves ;

- une caisse de grenade.

Le Ministre Hamed Bakayoko n’a pas fait cas d’un tel arsenal lors de sa conférence de presse relative à l’attaque d’Akouédo. Mais, même si cet arsenal existait et aurait été emporté, le régime de Dramane Ouattara n’a aucun intérêt à porter cette information au grand public. Dans la mesure où :

1- Elle troublerait davantage la quiétude des partisans du pouvoir ;

2- Elle prouverait que Dramane ouattara a violé l’embargo puisse que les armes lourdes de Gbagbo entreposées dans cette caserne avaient été bombardées par les forces françaises et onusiennes en Avril 2011.

De toute évidence, Ouattara est rentré les soutes pleines d’armes lors de ses derniers périples et non les moindres. Atteint par l’embargo sur les armes qu’il a lui-même contribué à imposer sur la Côte d’Ivoire, Dramane ouattara le viole de la plus maladroite des manières. Il a fallu malheureusement ou heureusement cette attaque pour que soit porté au grand jour l’armement souterrain de son régime.

C’est le lieu d’inviter les surveillants de l’embargo  à plus de vigilance. Car, comme l’a dit SEM. Daniel Kedem, ex-Ambassadeur d’Israël  en Côte d’Ivoire: "Si vous donnez des armes à cet homme (Dramane Ouattara), il s'en servira pour tuer les Ivoiriens".

 

Source: Le blog de Alain Doh Bi

Commentaires

alain,les 72h d ultimatum n ont pa encore expiré? Jatend avec impatience la suite! FAITE PA COM D HABITUDE,FINISSEZ ,AU MOIN UNE FOIS,CEKE VOU COMENCEZ

Écrit par : kayato | lundi, 13 août 2012

Les commentaires sont fermés.