topblog Ivoire blogs

dimanche, 09 septembre 2012

MALGRE LES PERSECUTIONS - LA PRESSE D'OPPOSITION SE VEND MIEUX QUE LA PRESSE DU REGIME OUATTARA


UNE N° 570 QUOTIDIEN NOUVEAU COURRIER.jpg


Un regard attentif sur les chiffres de la presse publiés par le Conseil national de la presse (CNP), qui tient toujours sa comptabilité en dépit de l’accentuation de sa vocation «policière» permet de comprendre un peu mieux les méthodes radicales utilisées par le régime pour faire taire la presse non alignée.

En effet, ces chiffres traduisent d’une manière assez frappante les mouvements d’une opinion publique qui, même si elle achète peu les journaux, préfère aujourd’hui largement la presse appelée «bleue». Ainsi, au deuxième trimestre 2012, les ventes cumulées des journaux estampillés «bleus» (Le Temps, Notre Voie, Aujourd’hui, Le Nouveau Courrier, LG Info, Le Quotidien) s’élèvent à 2 543 757 exemplaires. Tandis que celles de la presse du régime (Le Nouveau Réveil, Le Patriote, L’Expression, Nord Sud, Le Jour Plus, Le Mandat, Le Démocrate) plafonne à 1 514 787 exemplaires vendus.

Même si l’on ajoute à ces journaux le quotidien d’Etat Fraternité-Matin, devenu un quasi-organe du RDR mais toujours incontournable pour l’information économique et institutionnelle, les annonces classées et les offres d’emploi, la performance de la «presse bleue» n’est toujours pas égalée.

Sous Venance Konan, chouchou de la presse française mais qui convainc visiblement bien moins le lectorat ivoirien, Fraternité-Matin dégringole de manière assez préoccupante. En effet, Fraternité-Matin a vendu au second trimestre de cette année 871 265 exemplaires. Le quotidien d’Etat poursuit ainsi une chute spectaculaire. La consultation des chiffres du CNP montre ainsi qu’entre 2005 et 2011, Frat-Mat a oscillé entre 1 100 000 et 1 500 000 exemplaires par trimestre. Le désamour est réel.
 

P.B.


Les commentaires sont fermés.