topblog Ivoire blogs

mercredi, 19 septembre 2012

COTE D'IVOIRE: 19 SEPTEMBRE 2002

côte d'ivoire,19 septembre 2002,rébellion ivoirienne,mpci

 

Novembre 2000, Laurent GBAGBO est élu président de la République de Côte d’Ivoire à la surprise générale de la Françafrique.

Sous la direction du Premier Ministre Pascal AFFI N’GUESSAN, le programme de refondation avec l’ambition de conduire la Côte d’Ivoire vers un nouvel horizon fait de responsabilité et d’indépendance économique est mis en route.

- Au plan politique et administratif, le Président de la République met fin aux pratiques du part-Etat en recrutant les compétences indépendamment de l’appartenance politique et ethnique. Le Président GBAGBO met fin aux différents mandats d’arrêts, met en route un forum de réconciliation en faisant venir les exilés dont  Henri Konan BEDIE et  Alassane Dramane OUATTARA, les loge, leur donne un salaire et fait rentrer leurs partisans au gouvernement. Le programme de décentralisation est mis en route.

- Au plan économique, BOHOUN BOUABRE prépare un budget sécurisé pour mettre fin à la politique de la main tendue et renforce les régies financières par un recrutement non partisan et sur appel à candidatures. Les relations avec les bailleurs de fonds, gelées du temps de Bédié, sont rétablies. Les recettes publiques passent de 1167.3 milliards de FCFA à 1449.48 FCFA de 2001 à 2002 soit 27% de croissance.

- Au plan social, les enseignants retrouvent leur dignité avec la fin de la ségrégation salariale imposée par  Alassane OUATTARA en 1991. Les kits scolaires voient le jour, les tenues scolaires sont supprimées, l’assurance maladie universelle est en étude avancée pour sa mise en œuvre.

- Au plan diplomatique, les relations internationales sont revisitées vers les pays émergeants : chine, inde, Afrique du sud et d’autres pays européens : l’Italie.

C’est ce mouvement démocratique et socialiste visant la pleine souveraineté, l’indépendance économique et le plein emploi, qui a été la cible de la françafrique camouflée derrière une horde de tirailleurs françafricains qui a attaquée la Côte d’Ivoire le 19 septembre 2002 avec le parrainage politique des « Républicains » de Côte d’Ivoire. En 2003, le programme de Linas-Marcoussis remplace le programme de refondation. La tentative d’éviction du Président Laurent GBAGBO échoue face à la détermination des ivoiriens dignes jusqu’au coup d’Etat spéculaire de la françafrique le 11 avril 2011. La suite on la connait désormais.

 

Dr Cheick DIABATE

Enseignant Chercheur, Université de Colorado (USA)

Commentaires

Jour symbolique pour l'une des pages la plus sombre de la Cote d'Ivoire.Une date entrée définitivement dans l'histoire du jeune pays...

Écrit par : RitaFlower | mercredi, 19 septembre 2012

Moi, je garde un très mauvais souvenir et cela a mis un véritable coup de massue sur l'évolution de la Côte d'Ivoire.
Il n' y a pas s'en enorgueillir sur cet anniversaire qui a vu cette guerre dont les souvenir sont encore là et font très mal aux ivoiriens.
Qui ne se souvient pas de ces enfants tués, des femmes violées, éventrées, tuées, des gendarmes, policiers, militaires, douaniers tués, des biens saccagés.
Ce sont là le bilan de ce 19 septembre 2002 que les commanditaires veulent fêter.
Respecter les morts, les mutilés, les victimes dont aujourd'hui vous voulez fêter ce jour macabre et qui reste un jour de malheur dans la mémoire d'un bon nombre d'ivoiriens.
C'est malheureux de ne pas penser aux conséquences que ces personnes ont eu ce jour à attaquer la Côte d'Ivoire et ses institutions à cause d'une seule personne Laurent GBAGBO, il faut être nul pour pouvoir fêter, malheur à ceux qui pense qu'ils vont se dédouaner, il y a une justice divine qui les attend si la justice humaine dont Laurent GBAGBO a voulu les faire épargner.
Ce qui est sûr, vous payerez tôt ou tard, vous le payerez.
Le temps nous le dira.
Bye bande de sanguinaires.

Écrit par : Habachie Gontran | jeudi, 20 septembre 2012

Oui, RITAFLOWER et HABACHIE GONTRAN, ce malheureux jour du 19 septembre 2002 entre définitivement, avec le 11 avril 2011, dans les pages les plus sombres et les plus tristes de notre jeune histoire.

DIEU fasse qu'un jour, justice soit faite!

Écrit par : Dindé | vendredi, 21 septembre 2012

Les commentaires sont fermés.