topblog Ivoire blogs

samedi, 13 octobre 2012

MALGRE LA FIN DU PROCES, LES DOUTES PERSISTENT TOUJOURS SUR L’AFFAIRE DOSSO!

 

côte d'ivoire,MALGRé LA FIN DU PROCèS des doutes, LES DOUTES PERSISTES TOUJOURS SUR L’AFFAIRE DOSSO,colonel dosso,ange kessy,dogbo blé



Hier, le tribunal militaire d’Abidjan qui siégeait sur l’affaire du Colonel Dosso a donné son verdict. Le jury a eu, il faut le dire, la main lourde. Le Général Dogbo Blé Bruno, ex-commandant de la Garde Républicaine, a été condamné en compagnie du Commandant Yagba Kipré et du Sergent-Chef Lagaud Léo (présumé tueur) à 15 ans de prison ferme. Cette condamnation, bien que lourde, va à l’encontre du réquisitoire du procureur militaire Ange Kessy qui avait requis une peine de 20 ans de prison pour les prévenus. 

Si cette condamnation réjouira sûrement le pouvoir en place, elle ne dissipe pas les zones d’ombre sur cette affaire. En effet, d’épaisses fumées noires couvrent toujours cette affaire. Beaucoup de questions sur ce dossier restent encore sans réponses: 

Quelles relations existent-ils entre le présumé meurtrier, le Sergent-Chef Lagaud, et Maitre Sounkalo du RDR et partie civile dans cette affaire? En effet, durant le procès, il est apparu clairement que les deux hommes se seraient vus plusieurs fois avant le procès; le sergent-chef, durant son passage à la barre, a plusieurs fois interpellé Maitre Sounkalo pour que celui-ci lui rende ses affaires personnelles. 

Pourquoi le jury évoque-t-il des circonstances atténuantes? Quelles sont ces circonstances atténuantes sur lesquelles le jury s’est fondé pour rendre son verdict? 

Quel rôle le Commissaire du gouvernement a-t-il joué dans l’assassinat du Colonel Dosso? Il est à noter que dame Dosso, veuve du défunt, a déclaré dans sa déposition que, à trois reprises, Ange Kessy avait perquisitionné le domicile de son époux durant la crise postélectorale à la recherche de caches d’armes. Pourquoi Ange Kessy ne s’explique-t-il pas sur cette révélation de dernière minute? 

côte d'ivoire,malgré la fin du procès des doutes,les doutes persistes toujours sur l’affaire dosso,colonel dosso,ange kessy,dogbo blé

Colonel Dosso

Quel rôle le RDR, son mentor Dramane Ouattara et Ahmed Bakayoko ont-ils joué dans la disparition tragique du Colonel? En effet, selon la veuve, son époux, le jour de sa mort, aurait été convoqué par Dramane Ouattara reclus au Golf Hôtel; il aurait été héliporté pour raison de sécurité par l’Onuci à son départ, mais après son entrevue avec Dramane Ouattara et Ahmed Bakayoko, son retour se fera par voie terrestre. Qu’est-ce qui explique ce subit changement? Aller en hélicoptère au Golf Hôtel pour raisons de sécurité et être contraint de rentrer en voiture; la sécurité était-elle de retour sur la voie terrestre?

Pourquoi le Colonel avait-il en sa possession des plans d’attaque de bases militaires et points stratégiques d’Abidjan lors de son arrestation? En effet, l’un des soldats aurait déclaré avoir découvert des documents compromettants sur le Colonel. Que faisait-il donc avec ces documents si tant est qu’il est innocent?

Les déclarations du Sergent Laugaud sont-ils crédibles? Il déclare que le Général les aurait appelés depuis son téléphone pour changer la mission; il leur a demandé d’aller abattre le Colonel Dosso, au environs de 17 heures, vers l’Ecole de gendarmerie. Au passage, le Général Dogbo a demandé, lors de son passage à la barre, que cela était totalement faux; pour corroborer ses dires, il a demandé que les répertoires des trois portables qu’il avait lors de son arrestation soient passés au peigne fin. Peut–on aller assassiner, à 17 heures, un homme devant l’Ecole de gendarmerie?

Preuve a-t-elle été faite que le Général est l’instigateur de cet assassinat? 

Voilà autant de questions qui ressortent après le procès concernant l’assassinat du Colonel Dosso et qui malgré les verdicts restent sans réponses. Ceux qui parlaient d’un procès au verdict clé en main n’ont pas eu tort, dans la mesure où les prévenus ont été condamnés mais les doutes persistent toujours sur cette sordide affaire. Vous avez dit justice des vainqueurs?! 

PL II
 
 
Source: La page Facebook de La Fumée Blanche


 

côte d'ivoire,malgré la fin du procès des doutes,les doutes persistes toujours sur l’affaire dosso,colonel dosso,ange kessy,dogbo blé


Le procès de Dogbo Blé a réussi deux faits majeurs:


1- Prouver l'innocence de Dogbo Blé. en effet, l'ordre supposé donné par Dogbo Blé au téléphone cellulaire, comme l'a déclaré le tueur, n'a pas pu être établi ni à partir du cellulaire du tueur ni à partir du cellulaire de Dogbo Blé; par conséquent, l'accusation est une invention sans preuve.
 

2- Le juge met ainsi en évidence la caractéristique du code pénal utilisé: être pro-Gbagbo est déjà une faute. Aucune autre preuve n'est nécessaire. Le nombre d'années de condamnation qui est l'objectif du procès est proportionnel à l'intensité de la fidélité de l'accusé à Gbagbo. Les tueurs infidèles qui se sont déclarés tels ont moins d'années de prison que les innocents qui ont affirmé leur fidélité à Gbagbo.


DON MELLO Ahoua

Commentaires

la vérité se cache difficilement et quand elle est dite ,elle ne souffle pas de contestations .laissons le temps nous démontrer,nous prouver toutes les ruses et toutes les manipulations qui ont contribué à installer ce chapeau de pailles sur le toit de la terre d'eburnie .qui sait d'ou viendra le feu de la VÉRITÉ pour nous donner la chaleur naturelle,mais!!!! DIEU VEILLE.

Écrit par : fulgence | lundi, 15 octobre 2012

la vérité se cache difficilement et quand elle est dite ,elle ne souffle pas de contestations .laissons le temps nous démontrer,nous prouver toutes les ruses et toutes les manipulations qui ont contribué à installer ce chapeau de pailles sur le toit de la terre d'eburnie .qui sait d'ou viendra le feu de la VÉRITÉ pour nous donner la chaleur naturelle,mais!!!! DIEU VEILLE.

Écrit par : fulgence | lundi, 15 octobre 2012

Les commentaires sont fermés.