topblog Ivoire blogs

dimanche, 14 octobre 2012

PATERNALISME INSUPPORTABLE ET INSULTANT!

 afrique,côte d'ivoire,paternalisme insupportable et insultant,françois hollande,michel gbagbo,laurent gbagbo,alassane ouattara,blaise compaoré

 

L'actualité africano-française de ces derniers jours ne m'a pas laissé indemne. Elle m'a fait bouillir les veines. Un coup de gueule était de rigueur et s'imposait.

Dites-moi, pourquoi les présidents français se croient-ils obligés de venir faire de "beaux discours", creux et ennuyeux, en Afrique et en commençant par Dakar au Sénégal, quand dans les faits, ils ne bougent pas du doigt la Françafrique, franchement?

Plusieurs fois dans son discours de Dakar, François Hollande insiste: "LA FRANCE VOUS Y AIDERA". C'est justement cela notre problème, Monsieur Hollande, nous ne voulons plus de votre tutelle écrasante et infantilisante et de votre paternalisme insultant. "Lâchez-nous les baskets", comme on dit, nous voulons notre indépendance et revendiquons notre souveraineté et notre liberté de choisir les partenaires internationaux que nous voulons. VOUS N'AVEZ ENCORE RIEN COMPRIS A L'AFRIQUE!!!

"Le temps de la Françafrique est révolu"? Ok, commencez par démanteler vos bases militaires dans nos pays pour faire faire quelques économies à votre pays, la France, en faillite et nous rendre notre souveraineté.

"Les émissaires, les intermédiaires, les officines trouvent désormais porte close à l'Elysée". Ah bon? Charmant, ce discours! Mais nous vous attendons sur les actes. En attendant, devons-nous vous faire remarquer, cher Monsieur, que dès votre accession au pouvoir, c'était le ballet des chefs d'Etats africains parmi les moins recommandables, reçus à l'Elysée, notamment les sieurs Ouattara et Compaoré, actuels piliers de la françafrique triomphante. Mauvais signal envoyé aux Africains!

Comme le dit Thierry MBEPGUE, Combattant de la liberté, sur sa page Facebook, parlant de vous, "CET HOMME N'A RIEN COMPRIS DE NOS REVENDICATIONS!". Avant d'ajouter: "De passage à Dakar où il va rejoindre par la suite Kinshasa, François Hollande, a déclaré sans détour: "La volonté de la France est d’être toujours à vos cotés". Voilà que lui aussi n'a rien compris de ce que veut l'Afrique actuellement, il n'a rien compris du sens du mot LIBERTE, il fait semblant de ne pas comprendre que l'Afrique ne veut plus être considérée comme son élève ou son enfant. La seule véritable chose que nous attendons de la France, c'est notre indépendance POLITIQUE et ECONOMIQUE. La fin de l'ASSISTANAT". C'est très clair! 

Et quand François Hollande décoche, au XIVème Sommet de la francophonie, à des nègres obséquieux, dans une salle acquise à sa cause, ce samedi 13 octobre 2012 à Kinshasa en République Démocratique du Congo (RDC), "la francophonie doit porter la démocratie, les droits de l'homme, le pluralisme et le respect de la liberté d'expression", nous ne pouvons manquer l'occasion de l'inviter à venir jeter un oeil en Côte d'Ivoire, au pays de son obligé Alassane Ouattara. Aucune de ces valeurs démocratiques n'y a cours, en ce moment. L'a-t-on entendu à ce sujet, depuis 6 mois qu'il a été élu à la tête de la France et qu'il la proclame amie de l'Afrique?

Il n'est pas sans savoir que le chef de l'Etat ivoirien y écrase son opposition, jette en prison ses leaders, musèle sa presse, enlève et torture ses militants et condamne les anciens partisans et soutiens de l'ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo, dans des procès portés par une justice des vainqueurs. En outre, il cautionne le massacre de populations innocentes comme les réfugiés du camp de Nahibly, à Duékoué, dont les auteurs ne font l'objet d'aucune espèce d'enquête judiciaire. Une prime absolue au crime et à l'impunité. Hier encore, 3 charniers de cet affreux carnage qui avait fait plus de 230 morts viennent d'être découverts. La justice ivoirienne s'oppose à leur exploration pour que la vérité sur ces plus de deux centaines de morts (seulement 12, selon le gouvernement Ouattara) éclate au grand jour. Nous n'avons pas encore eu droit à un pépillement de sa part sur ces questions brûlantes d'actualité!

Et même qu'un citoyen français, Monsieur Michel Gbagbo, croupit dans les geôles de Ouattara, plus exactement dans ses goulags du Nord, pour délit de patronyme. A-t-il même daigné faire allusion au dossier, ne serait qu'un jour en passant? Facile de dire aux Salafistes du Nord Mali et à AQMI: "Nous ferons notre devoir: libérer nos compatriotes et ne rien céder au terrorisme". Ah bon? Qu'en est-il alors du français Michel Gbagbo? Y aurait-il deux catégories de français? D'un côté, ceux pour qui on écume le monde et de l'autre, ceux qui ne valent pas la balle pour les abattre?

Cher Monsieur François Hollande, ne nous prenez pas pour des imbéciles!!!

Il fallait que je le dise.


Salut à tous et que DIEU bénisse l'Afrique et la Côte d'Ivoire!

 

DINDE Fernand AGBO

Résolument anti-impérialiste

Commentaires

Monsieur Fernand Dinde avant de critiquer les Français vous devriez d'abord faire le ménage chez vous et voir votre justice complètement pourrie et corrompue par la cybercriminalité et ça vous le savez et vous en parlez jamais vous ne répondez pas non plus aux messages que l'on vous adresse l’Afrique ne pourra jamais sans sortir toute seule sans les capitaux étrangers et lorsque vous aurez fais le ménage chez vous contre les dirigeants corrompus , les juges, le tribunal, les procureurs ,la magouille qui existe dans votre Pays que je connais bien car je suis très souvent sur le port d'Abidjan les escrocs en tout genre qui profites de la situation du moment comment voulez vous qu'un Pays étranger s'intéresse a votre sort il faut rétablir la confiance chaque des escrocs dans la cybercriminalité font des ravages sur la toile ils passes leur temps dans les cybercafés et ne cherche pas de travail les asiatiques vont le faire pour eux vous pourrez le constater dans les Hôtels d'Abidjan il y à de plus en plus d'asiatique et eux vont vous coloniser comme ils le font en Afrique Éthiopie ce que l'on appel la décentralisation chinoise et eux vont vous manger tout cru et vont vous exploiter en vous promettant la création d'usine et vous aurez des salaires de misère ce n'ai que le début un conseil répondez moi personnellement et je vous en dirais des affaires que vous ignoré sans doute puisque vous resté dans votre cocon d'Abidjan bonne journée et portez vous bien Claude

Écrit par : ollivier.claude | dimanche, 14 octobre 2012

Cher Monsieur OLLIVIER CLAUDE,

Votre commentaire me surprend, mais cette mentalité de français arrogant et suffisant qui croit avoir offert aux nègres la civilisation et qui va en croisée contre les Asiatiques, et notamment les chinois, tout compte fait, vous sied bien. Et j'aimerais vraiment vous prier de ne dire que ce que vous savez et pas ce que vous supposez.

Quand vous me reprochez de ne jamais parler de la cybercriminalité qui gangrène mon pays, la Côte d'Ivoire, je constate simplement que vous ne me connaissez guère, pas plus que ce blog d’ailleurs. Sinon vous auriez su que REGARDS CROISES, c'est le blog ivoirien qui réunit le plus d'articles sur ce phénomène, qui dénonce sans détour aucun ni complaisance et qui condamne le plus la cybercriminalité et la cyber-escroquerie ivoiriennes ainsi que tous leurs effets pervers sur le e-commerce ivoirien et la réputation même de la Côte d'Ivoire sur la toile mondiale. Il vous suffit simplement, pour vous en convaincre, de taper «Brouteurs ivoiriens sur REGARDS CROISES», «cybercriminalité en Côte d’Ivoire sur REGARDS CROISES» et vous pourrez apprécier combien vous êtes loin du compte. Je peux même vous informer que j’ai versé dans le champ de connaissances mondiales sur le sujet un mémoire épais sur ce fléau ivoirien, avec des recommandations claires et efficientes aux autorités ivoiriennes pour juguler un tant soit peu ce mal dans notre pays. Je ne suis donc pas précisément celui à qui on peut dire « la cybercriminalité dans votre pays, vous le savez et vous n’en parlez JAMAIS ». Ok?

Je m’en vais encore vous dire que des dizaines de français et d’européens m’ont écrit et continuent de m'écrire, depuis plusieurs années (par mail ou directement sur mon blog) pour demander mon aide au sujet d’escroqueries en ligne dont ils auraient été victimes de la part de jeunes ivoiriens cybercriminels appelés « BROUTEURS ». Je les ai toujours conseillés et bien de fois redirigés vers le CICERT, le service ivoirien de veille informatique et de lutte contre la cybercriminalité, qui a ouvert plusieurs dossiers sur leurs différents cas, quand cela était possible. Vous pouvez le vérifier ne serait-ce que (à défaut d’avoir accès à ma boîte e-mail) sur les articles relatifs à ce sujet sur mon blog que vous trouverez par le biais de vos recherches sur GOOGLE, comme je vous l’ai recommandé. Notamment, sur les articles «Profession ? Brouteur à Abidjan» et «Le secret des jeunes riches», les deux articles les plus lus sur la question, en ce qui concerne REGARDS CROISES.

Parlant maintenant des réponses que je ne donnerais pas aux messages que l’on m’adresse, j’aimerais que vous me rappeliez quand vous m’avez écrit, au sujet de quoi, et que je n’ai pas répondu ? Au reste, aucune être humain n’est tenu de répondre à tous les messages qu’il reçoit sur le Net. Vous savez combien j’en reçois par semaine, en tant que blogueur et simple citoyen? Pas loin de la centaine! J’ai en ce moment, exactement 625 mails non lus qu’il me faut trouver le temps d’éplucher. Chaque jour, je lis ceux que je peux, en plus des nouveaux qui atterrissent dans ma boîte électronique et sur mon blog. Convenez avec moi qu’à l’impossible nul n’est tenu!

Pour ce qui est des tares de la justice et de la gouvernance ivoirienne, si vous connaissiez mon blog, vous sauriez que depuis Laurent Gbagbo jusqu’à Alassane Ouattara, je suis l’un des dénonciateurs les plus actifs en la matière. Vous ne m’apprenez donc rien sur le sujet. La situation est pire avec le nouveau régime porté à bout de bras par votre pays et son exécutif, et je l’ai aussi relevé dans cet article. Je suis donc bien placé pour savoir que dans un tel contexte et dans un tel environnement d’affaires, les investisseurs ne ruent pas sur la Côte d’Ivoire. Vous enfoncez donc une porte ouverte, cher Monsieur.

Mais ne venez surtout pas me faire croire que la France, et même de façon plus large, les pays occidentaux, viennent en Afrique par souci d’humanisme ou par philanthropie. Il n’en est rien, bien au contraire! Vous exploitez honteusement nos pays et y faites des profits faramineux – grâce à vos monopoles injustifiables et accords de défense honteux (pacte colonial) – que vous rapatriez chez vous, empêchant ainsi que dans nos pays qualifiés, par euphémisme, de «pays en voie de développement», l’épargne puisse constituer le fer de lance du financement des entreprises, et donc de la croissance et du développement. Et pendant ce temps, 50% de nos recettes d’exportation (sous le prétexte fallacieux de soutenir la parité entre le Franc CFA qui n’est en réalité qu’une monnaie française avec un autre sigle, et le Franc Français, une monnaie fantôme), représentant des centaines de milliards d’Euros depuis de longues années, reposent dans les coffres-forts du Trésor français et nous sont reversés en prêts bilatéraux et en appuis à la coopération. Ce sont des dettes que nous sommes tenus de rembourser. Et ce, sur des décennies. Comment cela peut-il s’appeler, selon vous? Assurément, c’est une autre forme de nazisme. Exactement ce que l’Allemagne d’Hitler vous a fait, vous français, pendant la seconde guerre mondiale!

Alors Monsieur OLLIVIER CLAUDE, ne venez pas ici jouer les donneurs de leçons et les moralisateurs. Comprenez-le une bonne fois pour toute: l’Afrique revendique son indépendance EFFECTIVE et la liberté de se choisir des partenaires internationaux et multilatéraux, en toute souveraineté. Que ce soit des Asiatiques ou d’autres peuples, cela ne vous regarde en rien!

Bien à vous!

Écrit par : Dindé | dimanche, 14 octobre 2012

Puisque ce monsieur Claude se pose en donneur de leçons, la première que j ai envie de lui donner c est celle de sa langue maternelle, le français. Soit il est nul comme bien de ses compatriotes, soit il nous prend pour des nuls et ne daigne même pas écrire convenablement ! Dans tous les cas, ses écrits lugubres n'ont pas leur place Ici.
Je voulais secondairement lui dire qu'il est hors sujet. Peut être ne connaît-il pas le sens du mot paternalisme qui est à l ordre du jour ici?
L 'Afrique, que tous ceux qui pensent comme lui se le tiennent pour dit, peut se développer sans les capitaux étrangers. Que la France mette fin au nazisme monétaire à travers le franc CFA, que tous les capitaux qui fuient le continent y restent pour travailler, et vous aller voir de quoi le continent premier peut être capable. Osez nous donner notre indépendance politique et économique et vous nous jugerez par la suite. De toutes les façons, nous lutterons aussi longtemps qu' il faudra pour nous soustraire au joug spoliateur de votre pays.

Écrit par : ouegui goba yougouri | dimanche, 14 octobre 2012

Bien dit Dindé!!!
Après ce bel article, ce commentaire de OLLIVIER CLAUDE m´a presque fait bondir de ma chaise, par sa condescendance et sa volonté de donner des lecons. Ce monsieur semble connaître la Côte d´Ivoire et Abidjan encore mieux que nous Ivoiriens. Et puis c´est quoi ce commentaire qui mélange les choux et les carottes? Il ne semble pas avoir remarqué que l´article parlait de la Francafrique et de nos rapports avec son pays et semble "ignoré", (au lieu d´ignorer pour faire comme lui) qu´il n´avait rien à voir avec la cybercriminalite ou encore la présence des asiatiques en CI.
Et puis Monsieur Ollivier Claude si vous savez tellement de choses que Dindé ignore, parce dans son "cocon d´Abidjan" eh bien! qu´attendez-vous pour nous les révéler? Le mieux serait de créer votre blog, à moins que vous n´en ayez déja un. Dindé n´est pas le seul à vouloir en savoir davantage. C´est sûr que c´est cela que nous attendions "tous" pour "sortir du trou"
En attendant avec impatience ces révélations qui ne manqueront pas de changer nos vies, Je ne puis m´empêcher de penser combien le titre de Dindé passe bien avec votre commentaire!!! Vous n´auriez pas pu choisir meilleur article sur son blog pour le poster.
Cordialement

Écrit par : Coulibaly | dimanche, 14 octobre 2012

Monsieur Fernand Dinde je vous remercie de votre réponse contrairement a vos dires je suis un fidèle de vos Articles je suis aussi la plus grande victime de la côte d'ivoire en cybercriminalité exemple affaire kourouma Mohamed condamné a 10 ans de prison avec sa bande par le tribunal Abidjan plateau le 10/04/2012 et qui est toujours en liberté au grand dam de mon avocat Me Zebe Guillaume je connais parfaitement le cicert qui a malheureusement perdue le commissaire Pacôme Odehouri qui a été muté dans un autre service les gens du cicert sont de très brave gens et honnête mon affaire a commencer en mai 2008 je me suis battu pour arriver pour avoir un jugement équitable mais avec des battons dans les roues de la part de Magistrat comme le Juge Koné Brahima du 5 e me cabinet du Palais d'Abidjan Plateau et surtout le procureur général Jérôme Anoma qui la remis en liberté sans aucune contrainte après un couple de mois a la maca que je connais puisque je suis allé sur place pour rencontrer un complice de Kourouma je sais aussi que le juge koné Brahima est un juge corrompu et je n'ai pas peur de le dire il a laissé trainé se dossier en longueur car il touchais de l'argent du sieur kourouma y compris le Procureur général tout le monde mangeais a la gamelle si bien que le commissaire Pacôme Odehouri Koudou a été destitué du dossier et ce pour cause il défendais mes intérêts vous pouvez vous renseigner au Journaliste valèry Foungbe qui connais parfaitement mon dossier et qui a fais des articles formidable contre le kourouma mon préjudice par des faux documents administratif s’élève a plus de 1.millions 200 mille € euros la plus grande arnaque de la cybercriminalité ce type a acheté une imprimerie des immeubles etc etc et se la joue belle et pavane sur Abidjan sans que rien ne l'inquiètte malgré les 10 ans de prison requis (mais sans mandat d'arrêts ) la faille du système de la justice en côte d'ivoire maintenant il va falloir relancer la machine avec la police Française et interpol pour faire arrêter cet escroc qui déshonore la côte d'ivoire et intervenir auprès du juge d'application des peines pendant ce temps la le sieur kourouma a préparé son insolvabilité je peux vous faire parvenir des articles sur son cas et vous envoyer des documents officiel falsifié d'un juge, faux documents bancaire, et j'en passe ce type serait en France il n'aurai jamais été remis en liberté et ses biens acheté avec de l'argent volé auraient été saisies et vendu afin de l’indemnisé il nargue toute les institutions de la côte d'ivoire a sa sortie de prison il ne sais pas gêné de briser les scellés sur l'imprimerie et la déménager sans être inquiété car il est protégé en haut lieu puisqu'il paie pour avoir le silence avec de l'argent volé en escroquerie une honte pour la côte d'ivoire vous pouvez consulté le commissaire Pacôme Odéhouri koudou le journaliste Valéry Foungbe vous pouvez aussi consulté Google ce que je désire que vous faite vos possible pour m'aider a lutter contre cette injustice flagrante que tout le monde connais vous pouvez consulté le Procureur Koffi Adou qui est un Homme de valeur honnête et intègre je rests a votre disposition et contrairement a vos dires le reçois plusieurs par semaine vos rubriques qui sont formidables je vous souhaite une bonne soirée et portez vous bien siigné Claude Ollivier

Écrit par : ollivier.claude | dimanche, 14 octobre 2012

Merci, chers frères OUEGUI GOBA YOUGOURI et COULIBALY pour votre si prompt et appréciable soutien! Monsieur OLLIVIER CLAUDE voulait en fait, au regard de son deuxième commentaire, que nous l'aidions à faire face à l'injustice criante dont il est victime de la part d'hommes de droit ivoiriens, relativement à une affaire d'arnaque en ligne. Il s'y est tellement mal pris, que nous avons dû faire un véritable tir groupé sur sa personne. Dommage pour lui!

Cher Monsieur OLLIVIER CLAUDE, je compatis sincèrement à votre mésaventure ivoirienne mais les faits que vous m'exposez me dépassent. Je ne suis ni une autorité ni un décideur de ce pays. Et je ne peux pas non plus spontanément faire d'article sur votre situation sans en connaître tous les contours, de peur de m'engager dangereusement dans une campagne de dénigrement gratuit de magistrats.

Tout ce que je peux vous souhaiter, s'est de persévérer dans votre lutte et de frapper à toutes les portes que vous pouvez, pour exposer vos difficultés à faire faire appliquer une décision de justice prononcée en votre faveur en Côte d'Ivoire contre votre partie adverse.

Mieux, vous pouvez saisir des journaux ivoiriens du dossier qui se chargeront d'investiguer avec vous pour faire éclater l'affaire au grand jour, et au besoin, la vérité. A ce niveau, le journal "L’ÉLÉPHANT DÉCHAÎNÉ" de notre ami ASSALE TIEMOKO ANTOINE peut vous être d'un grand secours.

Bien à vous!

Avec toute mon empathie.

Écrit par : Dindé | mercredi, 17 octobre 2012

Les commentaires sont fermés.