topblog Ivoire blogs

mardi, 23 octobre 2012

LA JUSTICE IVOIRIENNE COMPLICE DES CYBER-ESCROCS

 

JEUNE BROUTEUR IVOIRIEN.jpg 

 
Cyber-escroquerie - Après un vol de plus de 700 millions F CFA (plus d'1 million d'EURO), la bande à Kourouma Mohamed toujours libre


10 ans. C’est la peine infligée à la bande à Kourouma Mohamed, à la suite de l’audience du mardi 10 avril dernier, au Tribunal de première instance du Plateau. Curieusement, tous ces escrocs se la coulent douce à Abidjan, comme si de rien n’était. Retour sur un scandale judiciaire.
 
Le procès opposant la bande à Kourouma au Français Claude Ollivier a livré son verdict, le 10 avril 2012, au Tribunal de première instance du Plateau. Les juges sont allés dans le sens du procureur Adou Koffi, et ont mis un terme à cette affaire. Au bout du compte, Kourouma Mohamed et Serges Assaud ont écopé de dix ans de prison ferme. Mlle Djoblé, la compagne de Kourouma, s’en tire avec trois ans.

côte d'ivoire,cyber-escroquerie en côte d'ivoire,abidjan - vol de plus de 700 millions f cfa,la bande à kourouma mohamed toujours libre,brouteurs ivoiriens,broutage,le "bara" en côte d'ivoire,arnaque en ligne,brouteur,cybercriminalité en côte d'ivoire,la justice ivoirienne complice des cyber-escrocs,affaire claude ollivier

Le "brouteur" (cyber-escroc) Kourouma Mohamed

 
Aussi, ils devront verser à leur victime la somme totale qu’ils lui ont extorquée, soit plus de 720 millions FCFA; en plus des dommages et intérêts de plus de 600 millions FCFA, comme souhaité par les avocats de Claude Ollivier. Ce dernier est aujourd’hui très en colère avec la justice ivoirienne, qui a condamné ces escrocs, sans les mettre aux arrêts. Comment en est-on arrivé là?  
 
C’est sur Internet, que Claude Ollivier est approché par des individus, qui se révèleront être des escrocs. A la tête de cette bande, le nommé Kourouma Mohamed, la trentaine, fait office de gourou. C’est lui qui a attiré le Français dans ce labyrinthe. Se présentant sous le nom d’Eva Mendes, Kourouma Mohamed joue à la veuve en détresse, qui aurait ses avoirs bloqués dans une structure financière de la place. Elle ou (il précisément) recherchait donc une aide financière, en vue du déblocage de ses fonds, afin de ne pas mourir de faim avec sa progéniture. C’est ainsi que Kourouma et sa bande parviennent à dénicher ce monsieur, qui ignorait qu’il venait de croiser le Diable et ses suppôts.

côte d'ivoire,cyber-escroquerie en côte d'ivoire,abidjan - vol de plus de 700 millions f cfa,la bande à kourouma mohamed toujours libre,brouteurs ivoiriens,broutage,le "bara" en côte d'ivoire,arnaque en ligne,brouteur,cybercriminalité en côte d'ivoire,la justice ivoirienne complice des cyber-escrocs,affaire claude ollivier

Ceux-ci vont le ruiner, jusqu’au dernier centime. Au premier versement de 50 millions FCFA, suivront plusieurs autres millions qui prendront des chemins divers au fur et à mesure que des obstacles se dressaient devant les escrocs. Au total, ce sont plus de 700 millions FCFA qui seront extorqués au septuagénaire, qui croyait aider des personnes en détresse. Découvrant la supercherie, Claude Ollivier alerte la Police ivoirienne, qui met en branle sa Sous-direction des Traces Technologiques, que dirigeait le Commissaire Robé Gogo.
 
A la suite d’une enquête rigoureuse menée courant 2010, Kourouma Mohamed  est cueilli et ne fait pas de difficultés pour avouer. Jeté à la Maca, Kourouma Mohamed, en dépit des lourdes charges qui pèsent contre lui, réussira à sortir de cette prison, au grand dam des enquêteurs de la Police et aussi des magistrats du Parquet. Il a fallu la ténacité du plaignant et la probité morale de certains magistrats pour que cette affaire soit jugée.

côte d'ivoire,cyber-escroquerie en côte d'ivoire,abidjan - vol de plus de 700 millions f cfa,la bande à kourouma mohamed toujours libre,brouteurs ivoiriens,broutage,le "bara" en côte d'ivoire,arnaque en ligne,brouteur,cybercriminalité en côte d'ivoire,la justice ivoirienne complice des cyber-escrocs,affaire claude ollivier

Condamnée, la bande à Kourouma court toujours; pour ne pas dire, se la coule douce. Kourouma Mohamed continue de jouir des retombées de son vol gigantesque, pendant que Claude Ollivier broie du noir. Au moment où la Côte d’Ivoire s’active à redorer son image, ce sont ces exemples qui la freinent dans son élan. Et qui devraient amener les plus hautes autorités à y voir clair.
 
 
RMK

Commentaires

merci beaucoup Mr Fernand Dindé j'espère que cela va faire bouger les choses je reste un peu septique car le sieur kourouma a donné des pots de vin avec l'argent volé pour assuré sa sécurité et sa tranquillité une honte pour la côte d'ivoire et sa justice fantaisiste avec des magistrats corrompus et acheté pour garder le silence et faire trainer le jugement cette affaire a débuté en mai 2008 plus de 4 ans ont passées et rien na bougé avec de l'argent en côte d'ivoire tout s’achète et ce monnaye souvent au grand dam des Magistrats honnêtes qui ont lutés a mes côté pour que justice passe
pendant ce temps la le sieur a préparé son insolvabilité mais nous avons tout en main les actes notariés et la date des achats les complices seront eux aussi jugés

Écrit par : ollivier.claude | jeudi, 25 octobre 2012

Cher OLLIVIER CLAUDE,

Que vous dire? J'ai honte de la justice de mon pays, en toute franchise. Dommage qu'en Côte d'Ivoire elle en soit réduite à manger dans le râtelier des petits pique-assiettes de brouteurs égarés et sans humanité!

Courage dans votre quête de justice et que DIEU vous aide! Que Son bras puissant vous secourt et vous rende selon votre droit!

Écrit par : Dindé | vendredi, 26 octobre 2012

Les commentaires sont fermés.