topblog Ivoire blogs

lundi, 19 novembre 2012

FRANCE: L'UMP ET L'EFFET BOOMERANG DE SON IMPOSTURE EN COTE D'IVOIRE


AHOUA DON MELLO 3.gif


L’UMP, le parti qui a porté au pouvoir Nicolas SARKOZY et qui avait proscrit de son vocabulaire le mot recomptage des voix lorsque Laurent GBAGBO et Alassane OUATTARA réclamaient chacun la victoire lors des élections presidentielles 2010 en Côte d’Ivoire, vient de reconnaitre les vertus du recomptage après avoir expérimenté la fraude électorale et la proclamation frauduleuse des élections à partir du QG des différents candidats. 

En effet, après avoir formé, soutenu et intronisé des fraudeurs un peu partout en Afrique, l’UMP avait estimé que sa méthode était suffisamment éprouvée pour l’appliquer à elle-même. Deux méthodes enseignées à OUATTARA ont été tentées lors des élections à l’UMP: 

1- LA METHODE DE CLONAGE DES BULETTINS DE VOTE: 

A Nice, dans un bureau de vote, le nombre de bulletins de vote dans l’urne est deux fois supérieur au nombre de votants, exactement comme ce qui a été appliqué par OUATTARA dans la zone N.I.CE (Nord Ivoirien, CEntre) de la Côte d’Ivoire. Ainsi, le taux de participation proclamé à 71% à la fermeture des bureaux de vote en Côte d’Ivoire est passé à 81% à l’annonce des résultats au QG de M. OUATTARA avec donc 10% de bulletins clonés. 

côte d'ivoire,france,ump et l'effet boomerang de son imposture en cote d'ivoire,ahoua don mello,ump,jean-françois copé,françois fillon,docteur ingénieur des ponts et chaussées de paris

2- LA METHODE DE PROCLAMATION DES RESULTATS AU QG: 

Les deux candidats UMP, sans attendre les résultats officiels de la structure ayant en charge la proclamation des résultats définitifs, s’appuient sur les résultats de leurs représentants pour revendiquer la victoire exactement comme leur Copé pardon leur copain, excusez moi, leur fillon pardon leur filleul à fait en Côte d’Ivoire. 

L’Union Européenne n’a gelé aucun revenu ni privé Nice de médicaments, l’ONU n’a levé aucune armée pour installer la démocratie, ils ont décidé de prendre sans honte la solution formulée par leur ennemi mortel en Côte d’Ivoire et qu’ils ont combattu avec des bombes: le recomptage des voix. 

Ce qui est bien pour la France est certainement un luxe pour l’Afrique, ainsi va la françafrique. 


DON MELLO Ahoua 

Dr Ingénieur des Ponts et chaussées de Paris 

Commentaires

En général, la conscience des hommes politiques n'a pas de mémoire, et beaucoup d'entre eux sont nés avant la honte.

Écrit par : Hubert | mardi, 20 novembre 2012

oui c'est vraie les cadres de l'U.M.P sont des escrocs elle est belle la politique de Sarkozy ils récoltent ce qu'ils ont semés tous des voyous qui font honte a la France
avant de raconter des conneries il faudra qu'ils balaient devant leur portes les magouilleurs

Écrit par : ollivier.claude | mardi, 20 novembre 2012

Que voulez-vous les memes causes produisent souvent les memes effets...

Écrit par : RitaFlower | mardi, 20 novembre 2012

Nous espérons que les africains ont pris bonne note, ceux qu'ils considèrent comme modèles s'agissant des questions africaines sont en réalité des hommes de peu de valeur...
Chers frères africains, ne demeurez donc plus dans vos complexes d'infériorité !
KONE

Écrit par : KONE | mardi, 20 novembre 2012

L’UMP et la « Vérité en deçà des Pyrénées »…
Ce que nous venons de vivre à l’occasion de cette élection du président de l’UMP résume bien cette expression de Blaise Pascal: « Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà ». Pour ceux qui ne le sauraient pas, cette expression signifie « ce qui est une vérité pour les Français, est souvent considéré comme une erreur pour d'autres peuples, spécifiquement pour les Africains; ce qui est valable en France ne l'est pas forcément pour les autres peuples de la terre. On peut noter que, avant Blaise Pascal, Montaigne avait déjà formalisé quelque chose de similaire en ces termes: "Chacun appelle barbare ce qui n'est pas de son usage". Et, M. Don Mello Ahoua a bien raison de le souligner dans son article « L'UMP et l’effet boomerang de son imposture en Côte d’Ivoire ». Je termine en invitant les uns et les autres à méditer cette réflexion de Marivaux, dans L’Île des esclaves (1725). « Eh bien ! Iphicrate, on va te faire esclave à ton tour ; on te dira aussi que cela est juste ; et nous verrons ce que tu penseras de cette justice… Quand tu auras souffert, tu sauras mieux ce qu’il est permis de faire souffrir aux autres… ». Léandre Sahiri.

Écrit par : Léandre Sahiri | mercredi, 21 novembre 2012

Les commentaires sont fermés.