topblog Ivoire blogs

mercredi, 21 novembre 2012

COTE D'IVOIRE: LE TEMPLE DE L'EGLISE DES ASSEMBLEES DE DIEU EST-IL PLUS IMPORTANT QUE LE TEMPLE DU SAINT-ESPRIT?

 

 

côte d'ivoire,le temple de l'église des assemblees de dieu est-il plus importa,le temple du saint-esprit,hassane magued,la révolution permanente


Nous ne voulons pas polémiquer. Nous voulons juste comprendre. Alors nous interrogeons ceux qui parmi nous, se font appeler guides religieux et ont eu le courage, ces derniers jours, de se dresser contre le régime de Monsieur Dramane Ouattara pour s’opposer à la destruction du Temple de l’Eglise des Assemblées de Dieu sis à Cocody à proximité de l’Université de Cocody. 

Nous nous posons cette question parce que jusqu’ici, ces guides religieux ont su garder le silence, en fermant soigneusement les yeux sur les dérives les plus inhumaines qui visent la jeunesse du grand Ouest, du Sud, de l’Est ou du Centre de la Côte d’Ivoire sous le fallacieux prétexte que ces jeunes menaceraient le pouvoir de Monsieur Dramane Ouattara. 

D’aucuns ont cru que c’était par lâcheté. D’autres ont conclu qu’il s’agissait d’une complicité par le silence. Aujourd’hui, nous en sommes à un point où nous pouvons trouver la bonne réponse à ce silence. 

Par lâcheté avez-vous pensé? Non. Nous ne le croyons pas. Si nos guides religieux étaient si lâches qu’ils le faisaient croire, ils se seraient abstenus de se dresser contre ce pouvoir, qui leur fait si peur, pour empêcher la destruction du Temple de l’Eglise des Assemblées de Dieu. Non. Ces messieurs et ces dames ont le courage nécessaire pour faire front, pour faire face et dénoncer. 

Mais ils ne l’ont jamais fait jusqu’ici quand les jeunes, pères de famille innocents, femmes et enfants sont égorgés ou brûlés vifs à Nahibly, Duékoué, Dabou, Sikensi, San Pedro, etc., par une horde de tueurs aux ordres. Ils n’ont jamais dénoncé, interpellé, intimer l’ordre d’arrêter au nom du Dieu qu’ils sont censés représenter. 

C’est pourquoi il y a tout lieu de s’interroger. Est-ce que ce que Ouattara détruit depuis le 11 avril 2011 jusqu’à ce jour, est moins important que le Temple de l’Eglise des Assemblées de Dieu? Est-ce que les corps humains qui sont détruits aux fins d’y ôter la vie, sont moins importants que le Temple de l’Eglise des Assemblées de Dieu? 

Nous n’avons pas la réponse. Nous savons seulement que le corps de l’Homme est désigné par Dieu comme étant le Temple qui abrite le Saint Esprit, le Paraclet, le canal par lequel Il marque sa présence en l’Homme. 

Et pourtant, il y a au moins 25 Temples du Saint Esprit qui sont détruits par mois sans que cela n’émeuve nos guides religieux. 

Cela donne à réfléchir. Sérieusement. 

Alors, avec le doute dans l’esprit sur le vrai mobile de ce silence, nous continuons à nous interroger ici et là, en Côte d’Ivoire ou de notre exil forcé, en nous demandant : Doit-on se contenter de laisser nos guides religieux garder le silence ou doit-on leur demander de nous situer sur le sens de leur silence face à la destruction de milliers et de milliers de Temples du Saint Esprit? 

Ou bien, doit-on en déduire que les jeunes qui sont extraits de leurs maisons pour leur appartenance ethnique et tués froidement chaque jour par le régime Ouattara, ne méritent pas qu’on s’attarde sur leur sort car le Saint Esprit n’a pas besoin de leurs corps comme un Temple ou le Saint Esprit qui s’y trouve peut aller se faire voir ailleurs? 

Nous avons peur que l’Eglise ivoirienne ne soit en train de devenir la Grande Prostituée…Cette Eglise lépreuse dont la prophétesse Naomie a prophétisé la purification imminente. 

A Très bientôt. 
 


Hassane Magued 


Source: AFRIK53.COM

côte d'ivoire,le temple de l'église des assemblees de dieu est-il plus importa,le temple du saint-esprit,hassane magued,la révolution permanente


Destruction de l'Eglise des Assemblées de DIEU de Cocody: Les vraies raisons d'une vengeance

 

Le ministre Cissé Bacongo a la rancune tenace. Il vient de le démontrer le vendredi 9 novembre 2012, par la destruction de la clôture de l’église des Assemblées de Dieu de Cocody, de la nouvelle unité de soins médicaux ainsi que le bâtiment abritant le grand groupe électrogène qui alimente ladite église en courant électrique. Toujours sur ordre de Cissé Bacongo, les bulldozers ont encore passé deux jours avant cette destruction, une incursion sur le site de l’église avec l’appui des individus et ont détruit d’autres bâtiments.

Au cours de cette opération de démolition, un fidèle de l’église a été grièvement blessé par les dits individus convoyés par le ministre Cissé Bacongo. Selon des indiscrétions, toutes ces attaques ont pour objectif de punir les membres de l’église des Assemblés de Dieu de Cocody et plus particulièrement leurs pasteurs qui, pendant les évènements postélectoraux ont soutenu par des prières, des chants et louanges à Dieu, le Président Laurent Gbagbo. L’occasion était belle pour le ministre Cissé Bacongo, a signifié cette source, pour faire payer aux Révérends pasteurs Janvier Bouabré et Appolinaire Gboagnon, leur soutien au président Laurent Gbagbo. Détruire l’Eglise des Assemblées de Dieu de Cocody, était donc un acte de vengeance pour le ministre Cissé Bacongo, a poursuivi cette source.

Identification et droit de propriété

Mais il faut savoir que L’Eglise évangélique des Assemblées de Dieu de Cocody est détentrice, après les procédures légales et régulières, d’un titre foncier n°84289 de Bingerville, suivant arrêté n°2996/mlu/sdu/spi du 10 août 1999. Ce droit de propriété porte sur un terrain urbain de 31806 mètres carrés. Une lettre d’attribution n°962539/mlcve/sdu- du 24 octobre 1996 et un certificat de l’Etat foncier n°111152/2012/bea du 12 octobre 2012, fait de l’Eglise des Assemblées de Dieu de Cocody, le propriétaire exclusif du terrain sur lequel est bâti l’édifice religieux.

La destruction de ce lieu de culte par le ministre Cissé Bacongo n’a pas été du tout approuvée par l’ensemble des chrétiens évangéliques qui l’ont fait savoir le dimanche 10 novembre 2012, au cours d’un point de presse. Les pasteurs ont qualifié de provocation et surtout de profanation de lieu de culte l’acte du ministre qui par cette attitude, rompt selon les propos du président de fédération des Eglises Evangéliques Jean-Baptiste Nielbien, l’esprit de la charte et l’éthique à laquelle sont soumis les membres du gouvernement.

Pour le président Nielbien, nul n’est au-dessus de la loi. Il exige donc d’une part que le ministre Cissé Bacongo réponde de ses actes «pour destruction de bien» et d’autre part que L’église soit dédommagée. Les responsables des autres églises soeurs ont apporté leur soutien aux fidèles des Assemblées de Dieu dans cette douloureuse épreuve. Le Père Norbert Abékan présent pour la circonstance a appuyé les propos du président de la fédération des églises évangéliques et a promis de porter cette affaire au niveau des hautes autorités ecclésiastiques.

Quant à l’avocat de la partie lésée, Me Koné Dogbemin, il a tenu à préciser que l’église n’exclut pas le dédommagement des préjudices subis, même si cela se passe dans un cadre négocié. Il a demandé, au nom de son église, 200 millions de Fcfa par jour et par acte. Pour lui, l’acte posé par le ministre Cissé Bacongo est une atteinte au principe d’un Etat de droit.


Jean-Baptiste Essis, in le quotidien ivoirien "Le Temps"


Source: EBURNIE NEWS.NET


côte d'ivoire,le temple de l'église des assemblees de dieu est-il plus importa,le temple du saint-esprit,hassane magued,la révolution permanente


Religion: L'Eglise des Assemblées de DIEU de Cocody injustement détruite par le ministre Cissé Bacongo.


L'église des Assemblées de DIEU de Cocody est située sur la route de la riviéra Golf non loin de la résidence Mme Thérèse Houphouët-Boigny. De l'autre côté de la voie principale se situe l'Université de Cocody.
 
Avec l'avènement du gouvernement Ouattara, il a été décidé la restauration de l'Université de Cocody dont les travaux ne sont toujours pas achevé!
 
M. Cissé Bacongo, Ministre de l'enseignement supérieur prétend que le site qui abrite l'église et juste à côté la brigade de gendarmerie et le district de police de Cocody appartient à l'Université.
 
C'est dans ce cadre qu'il a fait venir des catepillars sans prévenir afin de démolir le temple. A la vue du titre de propriété détenu par l'église, M. Bacongo s'est ravisé et est revenu plus tard pour dit-il récupérer une parcelle du terrain, selon les plans qu'il détient.
 
C'est ainsi que sans prévénir, il a de nouveau fait venir des engins pour la destruction d'une partie de la clôture comme vous le voyez sur la vidéo que je vous envoie, ce mardi 06 novembre 2012 (hier)!
 
Il faut noter que le responsable des travaux de destruction ne détient aucun papier, mandat du Ministère de la Construction et de l'Urbanisme (habilité selon le droit à le faire) mais il lui a été demandé de façon expresse par le Ministre Bacongo (présent sur les lieux la veille à 19h, à l'instar de l'église) de le faire.
 
Ce dernier estime que malgré le titre de propriété détenu par l'église (voir photo ci-dessus, Ndlr), il veut tout de même s'accaprer cette parcelle du terrain tant convoité: il s'en moque éperdument et le signifie aux responsables de l'église. Pour couronner le tout, il veut opérer en pleine nuit, ce qui nous a conduit à faire des rondes!
 
Ce matin (mercredi 07 novembre 2012), il a de nouveau fait venir des engins mais lesdits engins ont essuyé l'opposition des fidèles qui étaient sur le terrain afin d'empêcher cette mascarade et cette tentative de spoliation.
 
JE VOUS PRIE DE NOUS ENVOYER L'UN DE VOS CORRESPONDANTS AFIN D'ECLAIRER LE MONDE SUR LES BASSESSES D'UN POUVOIR ATTERRE!
 
Une conférence de presse est prévue ce jour!
 
L'ONUCI a été informée, les différents médias nationaux et internationaux également!!!
 
Peut-on en Côte d'Ivoire casser une mosquée?!
 
En outre, on nous traite d'église ayant soutenu le régime de Gbagbo!

 
Un membre influent de l'Eglise des Assemblées de DIEU de Cocody


TEMOIGNAGE DE ANICET BENAHY KOUAKOU, MEMBRE INFLUENT DE L'EGLISE DES ASSEMBLEES DE DIEU DE COCODY

 
 
Bonjour,

Je suis un fidèle de l'Eglise des ASSEMBLEES DE DIEU DE COCODY CENTRE, sise derrière la brigade de Gendarmerie.

Cette église a entrepris un vaste chantier d'achèvement de son temple sur un terrain qu'elle a acquis en toute légalité et pour lequel elle dispose de tous les documents attestant sa propriété légale.

Nonobstant ces faits, CISSE BACONGO décide de détruire cette église sous prétexte qu'une partie de ce terrain appartiendrait à l'UNIVERSITE DE COCODY, située de l'autre côté de la route.

Le plus choquant, c'est qu'il n'a aucun document qui le prouve et il se targue de dire que nous sommes dans un pays de non droit et qu'il fait pleuvoir la pluie et le beau temps.

Je vous prie de dépêcher, en toute urgence, une équipe sur place ce jour.

 
 
Anicet Benahy KOUAKOU 
 
 
 

Commentaires

Bonjour à tous les visiteurs de ce site!

Pour ne pas dire c'est parce qu'il pro-Gbabo qu'il écrit cela, je voulais vous dire que j'ai été victime de la rébellion, d'abord ressortissant d'un petit village de l'OUEST situé sur l'axe Zouan-Hounien-Danané et de la crise post-électorale parce qu'étant étudiant résidantt de la cité universitaire 2 de Port-Bouët (Abidjan).
J'ai vécu la guerre de la Côte d'Ivoire depuis 28 Novembre 2002.
Mais ce que nous devons déplorer est que les hommes politiques impliquent les croyants (Chrétiens et musulmans) dans les crises aujourd'hui un partout dans le monde entier. Et comme les chrétiens se base sur la Parole de Dieu (La Bible) qui dit "Ne rend pas le mal par le mal" "A moi la vengeance! A moi la rétribution"; Ils ont toujours été les victimes. Mais cela ne veut pas dire que Dieu ne voit pas toutes ces exactions violentes et meurtrières faites à l'égard des temples de Dieu (Homme), et l'église (les edifices).
Rappelons-nous un peu de l'histoire de la grande cité de Babyblone autrefois, l'histoire de la sortie des israëlites en Egypte: DIEU EST LENT A LA COLERE, MAIS RICHE EN BONTE.
Si non que si ces hommes craignaient Dieu ou Allah, ils pouvaient avec dialogue délocaliser et rébatir cette église qu'ils ont détruit. Car c'est le fruit de plusieurs années de sacrifices fait par les frères et ces hommes de Dieu.
Toutefois je voulais encourager, exhorter tous les fidèles de cette église, les frères et soeurs d'ailleurs et surtout le Pasteur qui n'a pas pris cet argent pour faire sa belle vie, mais qui a construit cette l'église.
C'est pas moi qui vais le dire, il le sais déjà: Cet acte ne restera pas impuni devant Dieu, tôt ou tard il fera notre palabre.

A vous "chrétin" (c'est-à-dire un pied dedans un pied dehors c'est déhors!) Sachez que ce sont ces signes qui prédisent l'avenu du Christ que Publions son Nom partout.

Que Dieu nous garde!

Écrit par : LEBENI DE DIEU | mardi, 13 mai 2014

Les commentaires sont fermés.