topblog Ivoire blogs

lundi, 21 janvier 2013

UNIVERSITE FELIX HOUPHOUET-BOIGNY: BEAU DE L'EXTERIEUR, DES COURS A CIEL OUVERT


UNIVERSITE DE COCODY - COURS EN PLEIN AIR.jpg


Et dire que 175 milliards du peuple ivoirien ont été engloutis dans des travaux d'opérette et de façade pour qu'on en arrive à ça, au final!!! Encore la com' du mensonge et de la tromperie du régime Ouattara. Faites-vous en une opinion! Fernand Dindé.


«Fontaines, routes bitumées, amphithéâtres flambants neufs et climatisés, espaces d’étude,  bibliothèques rénovées et équipées, espaces verts propres et assainis», c’est ainsi qu’un article sur Avenue225 décrivait  l’université de Cocody baptisé dans sa nouvelle version «Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan». Un «Joyau» (?) inauguré en grande pompe et en fanfare devant de nombreuses personnalités.

Cette université-là, a semble t-il, revêtu de nouveaux habits sans que les choses n’aient vraiment changé. Ce temple du savoir «traine ses vieux démons», rappelle la rédactrice.

Amphi en plein air, pas très original

Ici, les salles de cours manquent. Celles qui sont utilisées sont bondées de monde. Alors que la climatisation semble ne plus fonctionner. Solution: Certains préfèrent le plein air. Un de mes lecteurs a participé à une séance de cours. Son témoignage est sans appel.

«Des centaines d’étudiants assis à même le sol, sur le gazon. Certains sont debout et d’autres couchés sur les gazons assistent au cours de linguistique. Les cahiers et les feuilles pour les prises de notes sont tenus par les étudiants avec une certaine habileté pour éviter que le vent ne les emporte. Le professeur devant un petit tableau blanc dicte son cours avec une voix qui ne porte pas. Il ne se soucie pas du fait que les étudiants ne captent rien. La chaleur accablante n’arrange pas les choses. Il n’y a aucun abri. Certains étudiants visiblement pas intéressés par ce style de prise de cours, trouvent l’endroit approprié pour rattraper les heures de sommeil perdues la veille ou une sieste à l’avance. D’autres préfèrent se mettre à l’ombre tout en se plaignant de cet état de fait».

UNIVERSITE DE COCODY - COURS EN PLEIN AIR 2.jpg

«Je me suis demandé si c’était un cours de «linguistique environnementale» ou «linguistique botanique», lance avec humour cet internaute qui a réclamé l’anonymat.

Des heures de cours interminables

Le manque de salles disponibles, entraine une programmation qui tire en longueur. Parfois, plusieurs cours sont mis la même journée. «De 9 heures à 19 heures»!

Il est clair que le décor de cet amphithéâtre en plein air contraste avec le nouveau visage des universités publiques. «Si nous devons continuer de la sorte, rivaliser avec les grandes universités du monde n’est pas à l’ordre du jour», fustige un autre internaute l’air choqué.

 

Source: YOROBA.NET

Commentaires

Comme quoi, un immense amphithéâtre en plein air avec les outils modernes pour permettre aux étudiants de bien entendre et bien voir de loin aurait été préférable à tout ce qui a été fait.

De la poudre aux yeux ! C'est la méthode du nouveau pouvoir.

Écrit par : St-Ralph | mardi, 22 janvier 2013

Tout à fait, cher frère ST-RALPH! Sans être méchant, Ouattara est un affabulateur.

Les Ivoiriens doivent en prendre conscience et aviser, y compris ceux aux yeux de qui il a fait miroiter ses rêves de mégalomane mal inspiré et qui commencent, aujourd'hui, à déchanter ferme.

Bien à toi!

Écrit par : Dindé | mardi, 22 janvier 2013

Les commentaires sont fermés.