topblog Ivoire blogs

mardi, 22 janvier 2013

L'IMAGE DE BLE GOUDE A LA DST DEJA DIVERSEMENT INTERPRETEE (VIDEO)



Images de Blé Goudé à la Dst, petit geste du gouvernement hier à l’attention des saints Thomas, diversement interprété.


Menottes aux poings et pas mal mis, avec une chemise en pagne brodée de noir et en couleur orange dominante [un clin d'œil patriotique, un coucou aux Éléphants], Blé Goudé est apparu ce soir sur l’écran de RTI1, télévision publique de Côte-d’Ivoire. Une petite concession du gouvernement serait-on tenté de dire, à l’usage des saints Thomas qui avaient encore des doutes au sujet de l’arrestation de Charles Blé Goudé. Pour le gouvernement, l’image devait convaincre de ce que Blé Goudé est bien entre les mains de la police ivoirienne.

Cela a fait plaisir à quelques pro-Ouattara qui en tirent la leçon suivante: dans l’exercice du pouvoir, dans le soutien à une cause, il faut faire preuve d’humilité, de mesure et de modération car on ne sait jamais de quoi demain sera fait et surtout, on répond toujours un jour de ses actes. Pour ces pro-Ouattara l’image de la chute de l’ex leader estudiantin et ex leader des patriotes montre bien que tout se paie tôt ou tard. Cette image et le communiqué de soutien du FPI exigeant la libération immédiate de Charles Blé Goude suffiront-ils à calmer l’ardeur des partisans de la thèse du deal ? Rien n’est moins sûr, si on considère que les détracteurs de Blé Goudé continuent de parler de mise en scène, et relèvent que l’homme avait bonne mine et souriait presque, comme si sa vocation était de se faire torturer et comme si le régime en place ne pouvait pas bien traiter un détenu.

Pour sûr, les doutes ne sont pas dissipés et l’opération rattrapage « com » du gouvernement semble avoir renforcé les doutes des sceptiques. Avec cette couleur « Orange » portée, qui ne peut être un hasard pour Blé Goudé et qui joue contre un pouvoir dont le patriotisme pour la Côte-d’Ivoire est sujet à caution chez de nombreux pro-Gbagbo.



Hervé Coulibaly, sur Connectionivoirienne.net

Les commentaires sont fermés.