topblog Ivoire blogs

jeudi, 21 février 2013

AUDIENCE DE CONFIRMATION DES CHARGES A LA CPI: LES REMARQUABLES ET INFALSIFIABLES VERITES DE MAITRE BAROAN

 

côte d'ivoire,AUDIENCE DE CONFIRMATION DES CHARGES à LA CPI, LES REMARQUABLES ET INFALSIFIABLES VéRITéS DE MAîTRE BAROAN,fumée blanche


Le second membre de la défense du Président Gbagbo à prendre la parole après la pause est Maître Baroan, nous vous proposons une partie de sa plaidoirie :

"Mon père est venu du pays malinké, son village c'est Minignan, à la frontière avec la Guinée. Il est descendu dans le sud forestier à Sinfra dans le pays gouro et je suis née d'une mère du pays bété. Mes autres mamans sont baoulé, dioula, guéré. Et je suis descendue à Abidjan où je vis depuis des décennies. (...) C'est ça la Côte d'Ivoire, c'est ça la réalité qu'on veut cacher." 

"Le procureur vous parle de 3000 morts. Ajoutez à tout ce monde le décompte depuis 2002, les victimes directes, ces dizaines de milliers d'exilés, de déplacés, de mutilés."

"Les violences post-électorales ne sont qu'un moment d'une crise ininterrompue, d'ingérences extérieures incessantes, d'assauts répétés". 

"Ce n'est pas seulement dans les mosquées en Côte d'Ivoire... On a tué dans des mosquées, mais aussi dans des églises, dans des buissons... On a tué des imams, mais aussi des prêtres, des pasteurs, des danseuses d'adjanou (...) Toutes ces victimes crient, mais leur cri n'arrive pas jusqu'ici."

"Ces personnes qui crient depuis 10 ans sans se faire entendre nous regardent. (...) Les victimes ne se distinguent pas." 

"Nous attendons depuis 2002, 2003, 2004, 2011, 2012. Quand aurons-nous ce strapontin pour pouvoir écrire cette histoire de CI dont nous sommes la trempe ?"

"Pour les victimes, la souffrance n'a ni Nord ni Sud ni Est ni Ouest."
"le procureur vous a peu parlé de la fameuse nuit du 19 septembre 2002".


Source: FUMEE BLANCHE

Les commentaires sont fermés.